Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Publication le 20/05/2005 à 00:14
Naissance officielle du robot, un opprimé tenté par la rébellion
Si en 1909, l'auteur Marinetti introduit des personnages mécaniques de forme humaine dans sa pièce Poupées électriques — rebaptisée plus tard Elettricita — c'est à l'écrivain tchèque Karel Capek que revient le mérite d'avoir inventé le terme "robot (Un robot est un dispositif mécatronique (alliant mécanique, électronique et informatique) accomplissant automatiquement soit des tâches qui sont généralement dangereuses, pénibles,...)" et de l'avoir matérialisé au sein (Le sein (du latin sinus, « courbure, sinuosité, pli ») ou la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale supérieure du torse d'un animal, et en particulier celle des mammifères qui...) d'une pièce baptisée R.U.R.

R.U.R conte les déboires de l'industriel Rossum — le titre vient des initiales de Robots Universels de Rossum. Dans ses ateliers, cet entrepreneur produit des androïdes dont la capacité de travail est sans commune mesure avec celles des humains. Capek leur a donné le nom de "robota" qui signifie tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) simplement "travailleur" ou "serf" dans sa langue natale.

Les robots de Rossum sont très appréciés des patrons d'entreprises qui s'empressent de les mettre à contribution dans leurs propres usines: robot-ouvrier, robot-dactylo, etc. Ils deviennent de plus en plus perfectionnés et apprennent à raisonner par eux-mêmes, sans toutefois ressentir d'émotion. Au fil de l'action, ces esclaves de métal (Un métal est un élément chimique qui peut perdre des électrons pour former des cations et former des liaisons métalliques...) en viennent à se révolter contre leurs oppresseurs humains. Ils finissent par les éliminer puis à prendre possession de l'usine dont ils ont désormais la maîtrise (La maîtrise est un grade ou un diplôme universitaire correspondant au grade ou titre de « maître ». Il existe dans...) ! Radius, le leader des robots donne l'état des lieux: "Le pouvoir de l'Homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est...) est anéanti. Un nouveau monde (Le Nouveau Monde est un terme désignant le continent américain ainsi que l'Océanie, notamment l'Australie. Il fut utilisé au...) est né. C'est l'ère du robot."

Écrite en 1920 et jouée (Épaisseur d’une muraille dans la partie où une baie, une ouverture de porte, de fenêtre a été pratiquée.) pour la première fois en 1921 sur la scène du théâtre Garrick à New York (New York , en anglais New York City (officiellement, City of New York) pour la distinguer de l’État de New York, est la principale ville des États-Unis, elle compte a elle seule 8 143 200 habitants. Son...), R.U.R. a eu une influence majeure sur les histoires (Les Histoires ou l'Enquête (en grec ancien Ἱστορίαι / Historíai) sont la seule œuvre connue de l'historien grec Hérodote. Le...) de robots qui ont suivi. Son intrigue pose les bases d'une méfiance entretenue par l'Homme envers les dérives potentielles du robot. Capek propose des éléments que l'on va retrouver dans de nombreux écrits et films qui vont suivre. Le robot est voué à une plus grande perfection que l'homme, comme l'indique l'un des personnages de la pièce: "un robot peut remplacer deux travailleurs et demi." D'une telle excellence potentielle découle le fait que l'androïde entre tôt ou tard en compétition avec son créateur: "La machine humaine, pour sa part, était terriblement imparfaite. Elle devait donc disparaître tôt ou tard." Une notion qui sera plus tard assumée par certains roboticiens éminents tels que Hans Moravec, Kevin Warwick ou Hugo de Garis...

Karel Capek prendra ses distances avec la mythologie qu'il a engendré: "Je rejette avec horreur toute idée comme quoi des engins de métal pourraient jamais remplacer les êtres humains et s'éveiller à des sentiments tels que la vie (La vie est le nom donné :), l'amour ou la rébellion. Une prospective aussi sombre ne serait jamais qu'une surestimation du potentiel des machines ou encore une grave offense envers la vie." dira-t-il en 1935. Mais il est alors bien trop tard. Le ton a été donné et la littérature qui se développe dans les années 20 et 30 multiplie les automates belliqueux et exterminateurs. Le plus étonnant, c'est que ces récits en question sont d'une qualité si ordinaire qu'aucun d'entre eux n'est entré dans la légende. Le robot sanguinaire s'illustre au sein de "pulp" sans envergure (L'envergure est la distance entre les extrémités des ailes. Le terme est valable pour définir un oiseau, un chiroptère, un avion (ou planeur).) et sans panache.
Partagez: 29 commentaires - Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS