Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Publication le 20/05/2005 à 00:14
La Maria de Metropolis, le robot féminin qui ensorcelle...
Le deuxième tournant majeur a lieu en 1926 avec le perfide robot féminin que Fritz Lang fait intervenir dans Metropolis et qui s'inscrit en droite ligne des rebelles de la pièce de Capek. Cette fois, c'est la révolte des esclaves de Spartacus qui se voit transposer à l'écran (Un moniteur est un périphérique de sortie usuel d'un ordinateur. C'est l'écran où s'affichent les informations saisies ou demandées par l'utilisateur et générées ou restituées par l'ordinateur,...), avec pour différence que le meneur de jeu est une créature féminine à la fois sexy et maléfique.

Metropolis fait apparaître une cité (La cité (latin civitas) est un mot désignant, dans l’Antiquité avant la création des États, un groupe d’hommes...) industrielle où les travailleurs à la chaîne (Le mot chaîne peut avoir plusieurs significations :) évoluent selon un rythme ultra-régulé. Une jolie femme, Maria, est jugée dangereuse par le pouvoir en place et le capitaliste qui gère la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent...) souhaite inciter les prolétaires à la révolte, pour mieux les réprimer et asservir.

Un inventeur, Rotwang, crée un robot (Un robot est un dispositif mécatronique (alliant mécanique, électronique et informatique) accomplissant automatiquement soit des tâches qui sont généralement dangereuses,...) féminin, Futura, à laquelle il donne l'image de la jeune Maria. De par ses danses suggestives, le robot qui se substitue à la vraie Maria sème le trouble parmi les ouvriers, qui s'avèrent incapables de distinguer la supercherie. Superbement conçu, ce robot demeure encore aujourd'hui l'un des plus beaux de l'histoire du cinéma (On nomme cinéma une projection visuelle en mouvement, le plus souvent sonorisée. Le terme désigne indifféremment aujourd'hui une salle de projection ou l'art en lui-même.).

Tandis que les fictions de second ordre se multiplient avec des robots destructeurs, le film Frankenstein que James Whale tourne en 1931 prolonge le mythe opéré par le roman de Shelley — dans cette libre adaptation, la créature détruit son créateur. L'immense succès de ce long métrage en dit long sur la fascination du public pour de telles intrigues. Dans une lignée similaire, Les Temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) Modernes de Charlie Chaplin semble dessiner les risques d'une société où le travailleur est asservi à la machine.


Extrait du film "Les temps modernes"
Partagez: 29 commentaires - Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS