Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Publication le 20/05/2005 à 00:14
La fin du mythe
Au cours des années 60, la littérature de science-fiction tente toutefois de s'extraire du mythe du bon robot énoncé par Asimov et poursuit d'autres pistes. Dans le roman « Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques », Philippe K. Dick pousse (Pousse est le nom donné à une course automobile illégale à la Réunion.) à son extrême la notion d’un robot (Un robot est un dispositif mécatronique (alliant mécanique, électronique et informatique) accomplissant automatiquement soit des tâches qui sont généralement...) si perfectionné qu’il est impossible de le dissocier d’un humain au premier coup d’œil: le réplicant.

Le roman comporte des scènes particulièrement fortes telle celle où le chasseur de réplicant se trouve confronté à une diva d’opéra d’une extrême intelligence, et qui, sachant qu’elle est soupçonnée d’être artificielle, parvient à faire douter le chasseur lui-même de sa propre nature. Après tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.), comment pourrait-il affirmer qu’il n’est pas lui-même un robot ? Un thème similaire — le robot si perfectionné qu’il en vient à croire de lui-même qu’il est un humain — se retrouve ailleurs dans les œuvres de K. Dick.

Au même moment, au Japon, l'art du manga (bande dessiné) et de l'anime (dessin animé) prend son essor, au travers de personnages tels que Astro Boy et Doraemon. Osamu Tezuka est l'un des auteurs majeurs de la révolution manga qui voit le jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les...) après la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature...) guerre mondiale.

C'est dans Tetsuwan Atomu qu'il crée le premier robot de la bande dessinée, un personnage qui va devenir connu sous le nom de Astro Boy et va se voir adapté sous forme de dessin animé. En 1970, lors de l'Exposition Universelle du Japon à Osaka, des millions de visiteurs découvrent ce robot humaniste. Son impact est très important car Astro Boy laisse transparaître qu'un robot pourrait détenir un potentiel affectif…

Au niveau de la littérature, le robot tend progressivement à disparaître des écrits de science-fiction (La science-fiction, prononcée /sjɑ̃s.fik.sjɔ̃/ (abrégé en SF), est un genre narratif (principalement littéraire et cinématographique)...). Il est vrai que depuis une décennie, le mythe a pris un sacré coup dans l’aile. Les premiers modèles apparus dans les usines de montage automobile (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le...) ont certes contribué à briser le rêve: formés de bras articulés et autres membres isolés, leur niveau de glamour est inexistant. De plus, l’Homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme...) a posé le pied sur la Lune (La Lune est l'unique satellite naturel de la Terre et le cinquième plus grand satellite du système solaire avec un diamètre de...) en juillet 1969 et la conquête de l’espace fascine les jeunes esprits. L’astronaute (Un astronaute est le nom donné à une personne qui voyage ou ayant voyagé dans l'espace. Le terme désigne généralement un professionnel, pilote ou passager d'un véhicule spatial. Youri Gagarine est...), au corps de chair et d’os, avec ses angoisses et son courage bien humain, apparaît comme le héros du moment !

Alors qu'ils sont tombés de leur piédestal, les robots vont pourtant revenir sur le devant de la scène en 1977 par la grâce de Star Wars (Star Wars ou La Guerre des étoiles, est une saga cinématographique de science-fiction créée par George Lucas, emblématique d'un genre que l'on nomme space opera et...)... Parmi les personnages secondaires du film de Lucas, figure le rondouillard et facétieux R2-D2 (R2-D2 ( également appelé D2R2 dans la version française de l'épisode IV), est un des personnages emblématiques de la saga cinématographique Star Wars présent dans les six films. R2-D2 est un...), conçu pour réparer ordinateurs et vaisseaux spatiaux.

Un peu lourdaud, R2-D2 a du mal à se déplacer et s'exprime par le biais de petits bruitages électronique, tandis que sa tête en demi-sphère entre en rotation. Son aspect humoristique en fait rapidement le personnage le plus populaire du film ! R2-D2 est assisté d'un traducteur de son langage, C3-PO, un androïde que Lucas a eu la grande idée de dépeindre à la façon d'un maître d'hôtel guindé aussi poltron qu'il est cultivé (il maîtrise 6 millions de langues).

C3-PO est aussi humain que nature, en dépit de son corps en métal doré. L'année de sa sortie, Star Wars bat tous les records de recette et relance aussi bien l'engouement pour la science-fiction au cinéma que pour les robots.
Partagez: 32 commentaires - Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS