Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Publication le 16/11/2009 à 23:08
Origine du VIH
Depuis sa découverte dans les années 80, le VIH est le sujet d'un intense débat entre les scientifiques en ce qui concerne son origine simienne et le passage du virus entre le singe et l'homme. Il est cependant communément admis que le virus est apparu d'abord sur le continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens terra, les « terres continues ». Au sens propre, ce terme...) Africain et particulièrement en Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres émergées. Avec une...) de l'Ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).). En 1999, des chercheurs américains ont publié dans Nature les conclusions de leurs travaux qui suggéraient que les chimpanzés pouvaient être simultanément infectés par deux Virus (Un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants pour se multiplier. Les virus existent sous une forme extracellulaire ou...) de l'Immunodéficience Simienne (VIS). Cet évènement aurait engendré une recombinaison entre ces VIS et la production d'un nouveau type de virus capable d'être transmis à l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est appelé un...) et de provoquer la même immunodéficience que chez le singe (Un singe (du latin simius, pluriel Simia) est un animal faisant partie du groupe constitué par l'ordre des primates. Parmi les primates, il n'est pas simple de définir à partir de...). Le lien entre le VIS et le VIH a été finalement confirmé par des analyses génétiques qui ont montré la ressemblance entre le VIS capable d'infecter les chimpanzés et le VIH qui infecte l'homme.


Illustration: Wikipedia

Comme le montre le passage des VIS entre singes d'espèces différentes, la barrière des espèces est fragile et l'homme, en tant qu'espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la...) à part entière, est susceptible d'être infecté. D'ailleurs, l'infection de l'homme par un pathogène (Le terme pathogène (du grec παθογ?νεια ! « naissance de la douleur ») signifie : qui entraîne une maladie. Les germes pathogènes ou les bactéries pathogènes sont...) animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire qu’il se nourrit de substances organiques....) est appelée une zoonose et peut être de plusieurs types tels que la brucellose (La brucellose, également appelée fièvre de Malte, fièvre sudoro-algique, fièvre ondulante, mélitococcie ou fièvre méditerranéenne...), la peste (La peste (du latin pestis, maladie contagieuse) est une maladie à multiples facettes qui est mortelle pour l'Homme. Elle est causée par le bacille Yersinia pestis, découvert par Alexandre Yersin de l'Institut Pasteur en 1894,...), le tétanos, la tuberculose (La tuberculose est une maladie infectieuse transmissible et non immunisante, avec des signes cliniques variables. Elle est provoquée par une mycobactérie du...) (zoonoses bactériennes), la rage (La rage est une maladie virale grave touchant les mammifères dont l'Homme. Elle est causée par un virus qui provoque une encéphalite....), la dengue (La dengue (prononcer /dɛ̃g/, « dingue »), anciennement appelée « grippe tropicale », « fièvre rouge» ou « petit palu », est une...), la fièvre jaune (La fièvre jaune, parfois appelée vomi noir (vomito negro) ou peste américaine, est une maladie virale aiguë. C'est une arbovirose zoonotique des grands singes de la...) (zoonoses virales) ou encore le paludisme (Le paludisme (du latin paludis, « marais »), aussi appelé malaria (de l'italien mal'aria, « mauvais air »), est une maladie infectieuse due à un parasite du genre Plasmodium,...), la maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) du sommeil (Le sommeil est un état naturel récurrent de perte de conscience (mais sans perte de la réception sensitive) du monde extérieur, accompagnée d'une diminution progressive...)... (zoonoses parasitaires).

Le franchissement de la barrière des espèces, du singe à l'homme, est normalement impossible pour le virus mais si celle-ci se réalise elle permet au virus de muter pour s'adapter à son nouvel hôte. Le déroulement de cette étape reste encore mystérieux même si plusieurs théories s'affrontent pour tenter de l'expliquer.

Les hypothèses

La chasse

La théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance spéculative, souvent...) la plus communément admise est celle du chasseur. En chassant le singe, l'homme se serait infecté lors de repas avec la viande ou encore par le sang (Le sang est un tissu conjonctif liquide formé de populations cellulaires libres, dont le plasma est la substance fondamentale et est présent chez la plupart des animaux. Un humain adulte est doté...) de l'animal au contact de coupures ou de plaies sur le corps du chasseur. A ce propos, un article dans Lancet en 2004 montre que cette transmission existe toujours entre le singe et l'homme et que 1% des chasseurs testés sont infectés par un virus qu'on pensait infectieux pour les primates seulement (Simian Foamy Virus ou SFV) de la même manière que le VIS.

Le vaccin contre la poliomyélite

Cette théorie est née suite à dix-sept années d'enquête et l'écriture du livre The River - A journey to the sources of HIV and AIDS par le journaliste (Un journaliste est une personne dont l'activité professionnelle est le journalisme. On parle également de reporter (de l'anglais : report, rapporter) car il rapporte des faits dans l'objectif d'informer le public....) Edward Hooper qui affirme que l'apparition des cas de SIDA est corrélée aux campagnes de vaccination (La vaccination est un procédé consistant à introduire un agent extérieur (le vaccin) dans un organisme vivant afin de créer une réaction...) contre la poliomyélite en République Démocratique du Congo (RDC) dans les années 1950. En pratique, le vaccin était produit grâce à des cellules de reins de primates et Edward Hooper explique que ces vaccins étaient contaminés par le VIS du chimpanzé à l'origine de la souche de VIH. Cette théorie est controversée et plusieurs scientifiques contestent ce que Edward Hooper pense en particulier car le VIS du chimpanzé n'est pas directement lié au VIH et qu'en plus, l'administration orale du vaccin empêche l'infection par ce virus. Enfin, aucune trace (TRACE est un télescope spatial de la NASA conçu pour étudier la connexion entre le champ magnétique à petite échelle du Soleil et la...) de VIS de chimpanzé ou de VIH n'a été retrouvé rétrospectivement dans le vaccin contre la poliomyélite et il a été montré que le vaccin utilisé pour cette campagne (La campagne, aussi appelée milieu rural désigne l'ensemble des espaces cultivés habités, elle s'oppose aux concepts de ville, d'agglomération ou de...) de prévention (La prévention est une attitude et/ou l'ensemble de mesures à prendre pour éviter qu'une situation (sociale, environnementale, économique..) ne se dégrade, ou qu'un accident, une...) était produit à partir de reins de macaques et non de chimpanzés.

Les aiguilles non stériles

Pour les professionnels de santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) africains qui travaillaient sur des programmes médicaux d'inoculation ou des campagnes de vaccination, la grande quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur...) de seringues et d'aiguilles devant être utilisée est apparue trop coûteuse. Pour remédier à ce problème, il est donc probable que les seringues étaient utilisées pour réaliser des injections à plusieurs patients à la suite, ce qui pouvait entrainer une dissémination accrue des virus à partir de sang de patients infectés tels que les chasseurs et une adaptation du virus à son nouvel hôte.

Le colonialisme

Cette théorie exposée en 2000 par Jim Moor permet d'expliquer comment la simple infection a pu entrainer une telle épidémie au départ. A la fin du 19ème et au début du 20ème siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine et faisait 33 ans 4 mois (d'où peut...), de nombreux pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus souvent sous forme...) africains tels que la RDC sont dirigés par des colons principalement venus d'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique, voire comme une des...) qui vont faire vivre les habitants dans des camps de travail où la charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non pécuniaire pour...) physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et...) est très élevée, la nourriture est pauvre et rare et les conditions d'hygiène (L'hygiène est un ensemble de mesures destinées à prévenir les infections et l'apparition de maladies infectieuses. Elle se base essentiellement sur trois actions :) très précaires, affaiblissant leur système immunitaire et les rendant susceptibles aux infections. Ils auraient donc eu plus de probabilités d'être infectés par le VIS après avoir mangé de la viande de singes infectés. De plus, les colons engageaient des prostitués dans le but de remonter le moral des travailleurs à qui ils injectaient également des traitements ou vaccins avec des aiguilles non stériles pour les tenir en vie (La vie est le nom donné :).

Ce sont autant de moyens de propagation de la maladie et de transmission du virus. La plupart des travailleurs malades mourraient avant les premiers symptômes du SIDA et même s'ils avaient pu être identifiés, tous les documents ont été détruits au départ des colons. Pour renforcer son hypothèse, ce dernier s'appuie sur l'argument que les camps de travail ont été majoritairement mis en place et utilisé à l'époque où le passage du VIH entre le singe et l'homme a été estimé.

Une conspiration

Bien que cette hypothèse ne puisse pas être explicitement discréditée, la théorie de la conspiration ne repose que sur des spéculations et ignore le lien existant entre le VIS et le VIH ainsi que les cas infectés retrouvés dès 1959.

Un certain nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'américains d'origine africaine en particulier pensent que le VIH a été délibérément introduit dans les populations noires et homosexuelles dans le but d'en éliminer le plus grand nombre. Ces actions auraient été réalisées lors de campagne de vaccination de ces populations contre la variole (La variole ou petite vérole est une maladie infectieuse d'origine virale, très contagieuse et épidémique, due à un poxvirus. Elle a été totalement...), l'hépatite B (L'hépatite B est une hépatite virale due à une infection par le virus de l'hépatite B (VHB) et entrainant une inflammation du foie.),... sous la responsabilité d'institutions américaines.

Les pistes actuelles

Le cas le plus ancien d'infection au VIH retrouvé est un échantillon (De manière générale, un échantillon est une petite quantité d'une matière, d'information, ou d'une solution. Le mot est utilisé dans différents domaines :) de sang prélevé en 1959 chez un homme qui vivait dans ce qui est maintenant la RDC. Il est donc difficile de dater avec précision l'origine de la transmission du VIH du singe à l'homme puisqu'aucun échantillon plus ancien n'a pu être mis en évidence.

Les chercheurs se sont alors tournés vers des techniques très complexes d'analyses phylogénétiques, mathématiques (Les mathématiques constituent un domaine de connaissances abstraites construites à l'aide de raisonnements logiques sur des concepts tels que les...) et informatiques dans le but de modéliser le plus précisément possible l'évolution du virus. L'étude la plus récente, qui date de 2008, a conclu à l'origine du VIH chez l'homme entre 1884 et 1924 soit bien avant la pandémie (Une pandémie (du grec ancien πᾶν / pãn (tous) et δῆμος / dễmos (peuple)) est une épidémie touchant une part exceptionnellement...) de SIDA. Ils ont aussi suggéré que Kinshasa (Kinshasa (ancienne Léopoldville) est la capitale et la plus grande ville de la République démocratique du Congo, avec une population de 8,096,254 d'habitants, et 9,343,416 pour l’agglomération Kinshasa/Brazzaville,...) (anciennement Léopoldville en RDC) était l'épicentre de la pandémie en Afrique de l'Ouest. Enfin, les auteurs de cette étude ont proposé que la dissémination rapide du virus s'était faite parallèlement au développement lié à la colonisation et à l'arrivée massive (Le mot massif peut être employé comme :) de populations, augmentant alors les opportunités de transmission de la maladie. Si cette hypothèse se confirme, ces conclusions récentes impliquent que le VIH a existé bien avant ce que suggèrent les autres théories ci-dessus.

Cependant, la même équipe de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne également le cadre...) qui avait précédemment isolé le VIS chez le chimpanzé a déterminé en 2006 que les chimpanzés retrouvés dans les forêts au sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) du Cameroun étaient les principaux animaux à l'origine de la pandémie de VIH sans pour autant préciser comment le VIH a pu être transporté du Cameroun vers Kinshasa en RDC. Certains mystères persistent et en particulier comment l'épidémie a pu se répandre aussi soudainement et pourquoi la large diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de « distribution », de « mise à disposition » (diffusion d'un produit, d'une information), voire de « vaporisation » (diffuseur d'un parfum).) du VIH n'a eu lieu qu'au 20ème siècle.

Selon les scientifiques il n'existe pas qu'une seule réponse mais une combinaison (Une combinaison peut être :) de plusieurs facteurs, apparus seulement au 20ème siècle, pour contribuer à la dissémination du VIH parmi les humains. En effet, l'isolement dû à l'absence de moyens de transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..). Par...) modernes et l'absence de développement de villes importantes auraient empêché le VIH de se propager. Aussi, l'apparition des injections et des transfusions sanguines aurait favorisé la pénétration et la diffusion des VIS chez l'homme et le développement de l'urbanisation, la paupérisation, la prostitution, les déplacements de populations, les comportements sexuels et l'apparition des drogues injectables n'ont fait qu'accroître la diffusion du virus et les cas d'infection.

Malgré les nombreuses avancées scientifiques et technologiques, il est probable qu'on ne découvre jamais qui a été le patient (Dans le domaine de la médecine, le terme patient désigne couramment une personne recevant une attention médicale ou à qui est prodigué un soin.) zéro (Le chiffre zéro (de l’italien zero, dérivé de l’arabe sifr, d’abord transcrit zefiro en italien) est un symbole marquant une position vide dans...) et surtout comment le virus s'est diffusé à partir de cet individu (Le Wiktionnaire est un projet de dictionnaire libre et gratuit similaire à Wikipédia (tous deux sont soutenus par la fondation Wikimedia).).
Partagez: 4 commentaires - Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS