Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par jyb le 29/05/2011 à 17:09
02:10:16: l'avion monte et perd de la vitesse

Résumé de la note du BEA

Onze secondes après le début du premier incident, l'autre pilote (dont le rôle est d'observer les autres évènements non directement liés au pilotage) annonce "On a perdu la vitesse" puis "alternate law [...]" .

A ce niveau, l'avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air, entraîné par un organe moteur (dans le cas d'un engin sans moteur, on...) continue de rendre le contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) aux pilotes. La vitesse (On distingue :) ne peut plus être mesurée, les systèmes passent en alternate law : l'ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de circuits électroniques permettant de manipuler des données...) n'exerce plus de contrôle sur les commandes, en cas de dépassement (Un dépassement est le fait de rouler pendant un instant, en général relativement court, à côté d’un autre véhicule à une vitesse supérieure à la sienne dans le...) de l'enveloppe de vol, des alarmes retentiront.



Illustration: Techno-science.net

A ce moment, l'assiette de l'avion augmente et dépasse les 10°, la trajectoire (La trajectoire est la ligne décrite par n'importe quel point d'un objet en mouvement, et notamment par son centre de gravité.) devient fortement ascendante avec une montée à 7000 pieds / minute ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte originale, au...) soit une vitesse verticale (La verticale est une droite parallèle à la direction de la pesanteur, donnée notamment par le fil à plomb.) ascendante de 128 km/h alors même que l'appareil se trouve déjà à une haute altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui explique la répartition de...). Le pilote pousse (Pousse est le nom donné à une course automobile illégale à la Réunion.) ensuite sur le mini-manche, ce qui réduit l'assiette, la vitesse ascensionnelle passe alors à 700 pieds / minute, soit 12,8 km/h.

A ce moment là, l'indicateur de vitesse côté gauche se remet à donner une vitesse plus élevée que lors de sa grosse réduction et indique Mach 0,68, soit environ 750 km/h. L'airbus (Airbus est un constructeur aéronautique européen et également un acteur majeur dans la construction aéronautique mondiale. Filiale à 100 % du groupe industriel EADS,...) n'en a pas fini des turbulences puisque le roulis varie alors de 12 degrés à droite à 10 degrés à gauche. L'avion est à une altitude de 37500 pieds, soit un peu plus de 11400 m.



Illustration: Techno-science.net

Comment comprendre ?

Malgré la situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu dans un cadre plus général afin de le...) délicate, les pilotes semblent avoir la maitrise de leur avion. Cependant, ils vont nettement au delà de la procédure prévue en cas de perte de vitesse et font une montée très rapide à un niveau de vol non prévu au départ. Surtout, en prenant autant d'altitude, l'avion a perdu en vitesse.

A ce moment justement, on retrouve une information de vitesse crédible côté gauche, la note du BEA n'indique pas quel crédit les pilotes accordent à ces informations. La vitesse est relativement faible à une telle altitude où les avions volent généralement aux environs de Mach 0,80 – Mach 0,85.

Pourquoi les pilotes ont-ils décidé de monter si rapidement aussi haut ? On ne peut faire que des hypothèses:
- pensant avoir perdu de l'altitude (ce qui n'est pas le cas en réalité) et ne faisant pas confiance à l'altimètre (Un altimètre est un appareil permettant de mesurer l'altitude.), le pilote décide de retrouver son altitude de départ
- ils appliquent avec trop de zèle la check list de perte de l'indication (Une indication (du latin indicare : indiquer) est un conseil ou une recommandation, écrit ou oral.) de vitesse
- n'ayant pas pu éviter autant qu'ils le souhaitaient les perturbations en déviant de leur route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le...), ils décident d'aller à une altitude plus élevée afin de trouver des conditions plus calmes.
- voyant sur leur radar (Le radar est un système qui utilise les ondes radio pour détecter et déterminer la distance et/ou la vitesse d'objets tels que les avions, bateaux, ou encore la pluie. Un émetteur envoie des ondes radio, qui sont...) les conditions se dégrader encore plus devant eux, ils cherchent à passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) "au dessus"

En tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) cas, à 2h 10 mn et 50 secondes, alors que des mouvements de tangage persistent, les pilotes décident d'appeler le commandant de bord.
Partagez: 34 commentaires - Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS