Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par jyb le 29/05/2011 à 17:09
02:11:40: le commandant dans le cockpit, l'avion chute

Résumé de la note du BEA

A ce moment, l'avion repasse les 35 000 pieds, soit 10675 m. L'assiette de l'avion est à 15°, mais l'incidence de l'air (l'angle fait pas l'air sur l'avion) est de 40°. La vitesse mesurée passe sous 60 nœuds, les moteurs (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]) tournent pourtant à plein régime. La vitesse (On distingue :) verticale (La verticale est une droite parallèle à la direction de la pesanteur, donnée notamment par le fil à plomb.) est de -10 000 pieds / minute ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte originale, au crayon,...), soit une descente à 183 km/h. L'alarme de décrochage s'arrête. Les roulis sont plus violents et atteignent parfois 40°.



Illustration: Techno-science.net

Comment comprendre ?

A priori, certaines informations peuvent apparaître contradictoires, mais ce n'est pas le cas. On note tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) d'abord que l'avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air,...) n'a pas perdu tant d'altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui explique la répartition de la vie sur terre.) que ça depuis la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc est une mesure...) 07 que nous venons de voir, le début de la descente se fait progressivement. Cependant, du fait de l'angle (En géométrie, la notion générale d'angle se décline en plusieurs concepts apparentés.) de cabré de l'avion (le fait que le nez (Le nez (du latin nasus) est chez l'homme la saillie médiane du visage située au-dessus de la lèvre supérieure et qui, en le surplombant, recouvre l'orifice des fosses nasales,...) soit toujours orienté vers le haut), cette descente est de plus en plus rapide. Au moment de passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) les 35 000 pieds, l'avion est véritablement en train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou de plusieurs wagons (pour transporter des...) de chuter, malgré cela, les pilotes maintiennent un angle de cabré important.

On remarque une nouvelle perte de l'indication (Une indication (du latin indicare : indiquer) est un conseil ou une recommandation, écrit ou oral.) de vitesse, cela arrive lorsque la vitesse mesurée passe sous les 60 puis sous les 30 nœuds (soit respectivement 110 et 55 km/h).
- Si on regarde la vitesse verticale et l'angle d'incidence, on en déduit que la vitesse de l'avion est probablement plus élevée (environ 200 km/h).
- La baisse de vitesse n'est pas nécessairement due à des cristaux de glace (La glace est de l'eau à l'état solide.), mais plus probablement à l'incidence du flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données, énergie, matière, ...) évoluant dans un sens commun. Plus précisément le terme est...) d'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est nécessaire de pressuriser les...). Le courant de l'air étant complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou autocomplétion, est une fonctionnalité informatique permettant à l'utilisateur de limiter la quantité...) en biais, il entre plus difficilement dans les orifices des tubes de Pitot qui ne peuvent alors plus mesurer correctement la vitesse.

La conséquence d'une telle baisse de vitesse: l'incidence n'est plus prise en compte, ce qui entraine un arrêt de l'alarme de décrochage.

Il est à noter que durant une telle chute, les pilotes ne sont pas en état "apesanteur" et ne ressentent pas le fait que l'avion n'est plus vraiment porté par les ailes, seul l'altimètre (Un altimètre est un appareil permettant de mesurer l'altitude.) et la mesure de la vitesse ascensionnelle permet de le voir. Il est aussi à noter que l'avion est sérieusement secoué par des mouvements de roulis importants qui accaparent une partie de l'attention.
Partagez: 34 commentaires - Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS