Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par jyb le 31/07/2011 à 18:37
Reproduction en simulateur
En parallèle aux études du BEA, des sessions de simulation ont été menées et leurs résultats divulgués dans la presse.

1 - Reproduction du vol

Il s'agit de vérifier si les données des boites noires sont cohérentes avec ce qu'on sait du comportement d'un Airbus A330 (L'Airbus A330 est un avion de ligne long-courrier de moyenne capacité construit par l'avionneur européen Airbus. Il partage son programme de développement avec l'Airbus A340 avec la différence qu'il s'attaque directement au marché ETOPS des avions...). Les séquences de vol ont été reproduites à l'identique et les mêmes causes ont eu les mêmes effets. Cela démontre que l'Airbus (Airbus est un constructeur aéronautique européen et également un acteur majeur dans la construction aéronautique mondiale. Filiale à...) A330 du vol AF447 était bel (Nommé en l’honneur de l'inventeur Alexandre Graham Bell, le bel est unité de mesure logarithmique du rapport entre deux puissances, connue pour exprimer la puissance du son. Grandeur sans dimension en...) et bien en état de fonctionnement.

Il est plus dur de se prononcer pour la phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) de décrochage prolongé car il s'agit d'un domaine où le comportement des avions de ligne est moins bien connu. Pour autant, les données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un...) recueillies par le BEA montrent que l'Airbus A330, bien qu'en décrochage prononcé, était encore contrôlable.


Cockpit d'un Airbus A330 (image Airbus)

2 - Aucune action particulière

Dans ce cas... L'avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air, entraîné par un organe...) aurait poursuivi son chemin, moyennant des corrections en roulis et un maintient de l'assiette constant. C'est logique (La logique (du grec logikê, dérivé de logos (λόγος), terme inventé par Xénocrate signifiant à la fois raison, langage, et raisonnement) est dans une première approche...) puisque les évènements, s'ils ont entrainé des pertes d'informations, n'ont induit (L'induit est un organe généralement électromagnétique utilisé en électrotechnique chargé de recevoir l'induction de l'inducteur et de la transformer en électricité (générateur)...) aucune modification sur le comportement de l'avion lui même.

3 - Cabrer à 5°

Il s'agit d'une action proche de ce qu'à produit le pilote aux commandes, mais on reste ici dans les normes de vol admises. L'avion monte de 1 500 pieds par minute ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte originale, au crayon, levée sur le...), mais ne perd pas trop en vitesse (On distingue :). La situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu dans un cadre plus...) n'aurait pas duré ainsi très longtemps, et il n'y a pas de décrochage imminent à craindre.

4 - Procédure standard de perte d'information de vitesse

En suivant scrupuleusement la procédure prévue habituellement pour le cas de figure observé par les pilotes, l'avion ne serait pas entré en décrochage. Selon les compagnies, cette procédure indique de cabrer l'avion de 3 à 5° lorsqu'il se trouve à haute altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et...), mais aucune norme (Une norme, du latin norma (« équerre, règle ») désigne un état habituellement répandu ou moyen considéré le plus souvent...) aéronautique (L'aéronautique inclut les sciences et les technologies ayant pour but de construire et de faire évoluer un aéronef dans l'atmosphère terrestre.) n'oblige à faire des entrainements dans ces conditions précises.


Les sessions se sont déroulées sur un simulateur proche de celui-ci (image Thales)
Partagez: 11 commentaires - Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS