Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Interaction (sciences sociales)

Une interaction est un échange d'information, d'affects ou d'énergie entre deux agents au sein d'un système. C'est une action réciproque qui suppose l'entrée en contact de sujets.

L'interaction comme constituant essentiel d'un système

  • "[...] Les interactions sont des actions réciproques modifiant le comportement ou la nature des éléments, corps, objets, phénomènes en présence ou en influence." (Edgar Morin, 1977, p. 51).
  • "[...] Un système complexe se caractérise par le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'éléments qui le constituent par la nature des interactions entre ces éléments par la dynamique (Le mot dynamique est souvent employé désigner ou qualifier ce qui est relatif au mouvement. Il peut être employé comme :) non linéaire de son développement. 41: La complexité (La complexité est une notion utilisée en philosophie, épistémologie (par exemple par Anthony Wilden ou Edgar Morin), en physique, en biologie (par exemple par Henri Atlan), en sociologie, en informatique ou en...) peut naître d'interactions simples répétées des myriades de fois à partir d'éléments en constante interaction (Une interaction est un échange d'information, d'affects ou d'énergie entre deux agents au sein d'un système. C'est une action réciproque qui suppose...). Un changement minime peut être amplifié et conduire à des états de très haute organisation (Une organisation est) (exemple des nuages). Avec les ordinateurs, la compréhension et la simulation des processus d'auto-organisation (L'auto-organisation est un phénomène de mise en ordre croissant, et allant en sens inverse de l'augmentation de l'entropie; au prix bien entendu d'une dissipation...) deviennent possibles (exemple des structures fractales) Joël de Rosnay dans "L'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme...) symbiotique" [1]

Relation entre humains ou interaction sociale

Relation interhumaine par laquelle une intervention verbale ou une attitude, une expression significative ou une action provoquent une action en réponse, qui retentit sur l'initiateur (échanges).

Le terme d'interaction est souvent utilisé comme une contraction d'interaction sociale. Selon Edmond Marc et Dominique Picard (Vocabulaire de la psychosociologie, Erès, 2006)il ne fait pas l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette verbale. Il...) d'une définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la division entre les définitions réelles et les définitions nominales.) unique "mais présente au contraire une certaine dispersion (La dispersion, en mécanique ondulatoire, est le phénomène affectant une onde dans un milieu dispersif, c'est-à-dire dans lequel...) sémantique": il désigne tantôt un processus, tantôt un objet, tantôt un point (Graphie) de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) (notamment dans la perspective interactionniste) pour appréhender des phénomènes relationnels. Selon les auteurs, l'interaction reste l'objet privilégié de la psychosociologie et de la psychologie sociale.

Les interactions sont verbales ou non verbales (gestes, regard, attitudes...).

Les interactions peuvent être :

  • positives : coopération, participation, adaptation, intégration, émulation et coopétition...
  • négatives : conflit lutte, rivalité, ségrégation, discrimination, insulte...
  • ambivalentes : compétition, concurrence

La vigueur et la valeur d'un groupe se mesure au nombre et mais aussi à la qualité des interactions et à leur harmonieuse répartition. La qualité de ces interactions est différente (En mathématiques, la différente est définie en théorie algébrique des nombres pour mesurer l'éventuel défaut de dualité d'une...) selon la maturité d'un groupe.

L'interaction comme signification vécue

Le signification d'une interaction ne lui est pas inhérente, elle traduit l'interprétation de l'individu (Le Wiktionnaire est un projet de dictionnaire libre et gratuit similaire à Wikipédia (tous deux sont soutenus par la fondation Wikimedia).) et engage son comportement. Par exemple, le " behaviorisme " analyse nos actions sociales en terme de stimulus/réponse.

Le langage est un instrument essentiel de la mise en signification du monde (Le mot monde peut désigner :). Le monde est le produit de la permanente activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) des individus.

On distingue une interaction focalisée d'une interaction non-focalisée.

bibliographie

Edmond Marc et Dominique Picard, "Interaction", Vocabulaire de la psychosociologie, Erès, 2006.

Notes

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.