Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Gearbest Page Spécial sur les nouveaux clients, Grande Réduction @GearBest! promotion
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Schéma de Jakobson

Le schéma de Jakobson est un modèle décrivant les différentes fonctions du langage. Il a été développé à la suite des études de Karl Bühler.

Schéma général de la communication humaine, d'après Jakobson, 1963

Cadre de l'échange linguistique

Chaque acte de communication implique trois éléments: un code linguistique, un locuteur et son interlocuteur et enfin un contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots qui l'entourent. Le...) extérieur.

Les six fonctions de la communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine...) telles que les identifie Roman Jakobson sont chacune liées à un de ces éléments.

Les fonctions du langage sont les suivantes:

  • fonction expressive (expression des sentiments du locuteur)
  • fonction conative (fonction relative au récepteur)
  • fonction phatique (La fonction phatique, telle que l'établit Roman Jakobson à propos du langage, se définit en ces termes : « Il y a des messages qui servent essentiellement à établir, prolonger, ou interrompre la communication, à...) (mise en place et maintien de la communication)
  • fonction référentielle (le message (La théorie de l'information fut mise au point pour déterminer mathématiquement le taux d’information transmis dans la communication d’un...) renvoie au monde (Le mot monde peut désigner :) extérieur)
  • fonction métalinguistique (le code lui-même devient objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être...) du message)
  • fonction poétique (la forme du texte devient l'essentiel du message)

Il considère d'ailleurs que ces fonctions " ne s'excluent pas les unes les autres, mais que souvent elles se superposent ".

La fonction expressive

Il s'agit de la fonction relative à l'émetteur. Elle consiste à informer le récepteur sur la personnalité ou les pensées de l'émetteur. C'est en quelque sorte le message qu'on souhaite faire passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) au récepteur.

Dans un contexte informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport...), la fonction expressive pourrait être remplie par des méta-informations ou métadonnées exprimant l'état psychologique de l'agent émetteur.

  • Exemple : " J'ai faim ", " hélas " etc.

La fonction conative

C'est la fonction relative au récepteur. Elle marque la volonté du destinateur à agir sur le destinataire, à l'influencer. Son rôle est d'interpeller le récepteur, d'établir le lien avec lui. C'est évidemment la fonction la plus privilégiée par la publicité (Bien que le terme (Werbung en allemand, Publicity et Advertising en anglais) désignât d'abord le mot qui aux yeux d'Habermas qualifie la Modernité et la Démocratie —( Publicité, sauvegarde du peuple est-il écrit au...).

Cet aspect est lié à une autre approche, la théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une...) des actes de langage. Des formes grammaticales comme le vocatif ou l'impératif permettent l'instanciation de cette fonction, de la même manière que les verbes dits performatifs comme " demander ", " affirmer ", " proposer "...

La fonction phatique

Elle permet d'établir, de maintenir ou d'interrompre le contact physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et...) et psychologique avec le récepteur. Elle permet aussi de vérifier le passage ... physique du message.

Il s'agit de rendre la communication effective avant la transmission d'information utile. L'exemple typique est le " Allo " d'une communication téléphonique.

La fonction métalinguistique

C'est la fonction relative au code, le dictionnaire, le mode d'emploi. Avant d'échanger des informations il peut être important que l'échange porte d'abord sur le codage (De façon générale un codage permet de passer d'une représentation des données vers une autre.) utilisé pour le message. Ainsi les partenaires vérifient qu'ils utilisent un même code. Cette fonction consiste donc à utiliser un langage pour expliquer ce même langage ou un autre langage. On l'appelle parfois " fonction de traduction ".

Exemple :?" ???, c'est du japonais ", " le verbe manger est un verbe du premier groupe ".

La fonction référentielle

Cette fonction du message est centrée sur le monde (un objet ou événement extérieur) : le contexte ou référent.

Le référent d'une communication peut être par exemple la table qui se trouve dans l’environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec...) des interlocuteurs (dans le même " contexte "), ou alors une culture (La définition que donne l'UNESCO de la culture est la suivante [1] :), un pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui...).

La fonction poétique

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, cela ne se limite pas seulement à la poésie. Cette fonction se rapporte à la forme du message dans la mesure ou elle a une valeur expressive propre.

Il s'agit donc de mettre en évidence tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) ce qui constitue la matérialité propre des signes, et du code. Cette fonction permet de faire du message un objet de plaisir parce qu'il est beau. Le niveau de langue, le ton, la hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) de la voix construisent la fonction poétique d'un message oral, par exemple. Il s'agit de tous les procédés poétiques tels que l'allitération, les rimes, etc.

Exemple : "Je suis belle, ô mortels, comme un rêve de pierre / Et mon sein (Le sein (du latin sinus, « courbure, sinuosité, pli ») ou la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale supérieure du torse d'un animal, et en particulier celle...), où chacun s'est meurtri tour à tour / est fait pour inspirer au poète un amour / éternel et muet ainsi que la matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état...)". Baudelaire, La Beauté.

Verbal et non verbal

Un message est dit " verbal " lorsqu’il est fait dans une symbolique écrite ou orale, impliquant une concision et des normes communes (une langue, ou plus généralement un langage) le dépassant. Cela inclut l’écriture, la langue des signes, la voix... L’art de conceptualiser ce message dans un langage afin de minimiser les interférences est appelé Rhétorique.

Il est dit " non verbal " lorsqu’il se base sur la compréhension implicite (culturelle souvent) de gestes, de couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s)...), ou d’odeur, non conceptualisé par un langage, formalisme le dépassant.

Temporalité du message

Un message peut varier, exister ou non, suivant le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.). Un message qui existe non éphémèrement est dit " intemporel ". Par exemple, un message sur un forum. Un message éphémère est, lui, dit " temporel ". Par exemple, une discussion orale.

Localisation du message

Pareillement que concernant la temporalisation, un message peut être localisé (concentré à un endroit) ou alocalisé (disponible de plusieurs endroit / n'importe quel endroit).

A voir

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.