Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Technologies de l'information et de la communication

Les expressions technologies de l'information et de la communication (TIC), nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC) ou encore information technologies (IT) désignent tout ce qui relève des techniques utilisées dans le traitement et la transmission des informations, principalement l'informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique de l'information par des machines telles que les...), l'Internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la...) et les télécommunications. TICE est le sigle de Technologies de l'Information et de la Communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine...) pour l'Education. Ce sigle recouvre les projets et les actions visant à introduire les nouvelles technologies dans le cadre de l'enseignement (L'enseignement (du latin "insignis", remarquable, marqué d'un signe, distingué) est une pratique d'éducation visant à développer les connaissances d'un élève par le...) (TICE=TIC+Education)

Par extension, elles désignent aussi le secteur d'activité économique de technologies de l'information et de la communication.

Le concept de « technologies de l'information et de la communication » présente deux caractéristiques typiques des notions nouvelles : s'il est fréquemment évoqué dans les débats contemporains, sa définition sémantique reste floue. On peut d'ailleurs observer que dans cette expression le terme technologie, qui en toute rigueur signifie discours sur la technique, est utilisé à la place de technique qui serait à la fois plus simple et plus exact.

Ce concept est à rapprocher de celui de société de l'information.

Les sigles anglais correspondant sont IT (pour Information Technology) et NICT (pour New Information and Communication Technology/Technologies).

Les technologies

Les TIC regroupent un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut...) de ressources nécessaires pour manipuler de l'information et particulièrement les ordinateurs, programmes et réseaux nécessaires pour la convertir, la stocker, la gérer, la transmettre et la retrouver.

On peut regrouper les TIC par secteurs suivants :

  • L'équipement informatique, serveurs, matériel informatique ;
  • La microélectronique et les composants ;
  • Les télécommunications et les réseaux informatiques ;
  • Le multimédia ;
  • Les services informatiques et les logiciels ;
  • Le commerce électronique et les médias électroniques.

Les premiers pas vers une société de l'information furent entamés lors de l'invention du télégraphe électrique, du téléphone fixe, de la radiotéléphonie et, enfin, de la télévision. L'Internet, la télécommunication mobile et le GPS peuvent être considérés comme des NTIC. Le rapprochement entre l'informatique et les télécoms date de la dernière décennie du XXe siècle ; les appareils miniaturisés « multifonctions » sont sur le marché en 2005-6 (suivi de programmes télévisuels sur téléphone portable).

Avantages de l'investissement dans les TIC

L’investissement dans les TIC serait l’un des principaux moteurs (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou...) de compétitivité des entreprises. En effet, selon des études de l'OCDE, les TIC serait un facteur important de croissance économique aux États-Unis.

  • au niveau du système d'information :

Hausse de la productivité du travail pour la saisie de l'information, donc baisse des coûts. Délocalisation de la production (ex : centre d'appels). Meilleure connaissance de l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux...), réactivité plus forte face à cet environnement, amélioration de l'efficacité de la prise de décision permise par une veille stratégique plus performante.

  • au niveau de la structure de l'entreprise et de la gestion du personnel :

Organisation (Une organisation est) moins hiérarchisée, partage d'information. Meilleure gestion des ressources humaines (recrutement, gestion des carrières plus facile).

  • au niveau commercial :

Nouveau circuit de production grâce à l'extension du marché potentiel (commerce électronique). Une baisse des coûts d'approvisionnement. Développement des innovations en matière de services et réponses aux besoins des consommateurs. Amélioration de l'image de marque de l'entreprise (entreprise innovante).

Limites de l'investissement dans les TIC

  • Problèmes de rentabilité :
  1. Coût du matériel du logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont inclus les...), de la maintenance et du renouvellement.
  2. Il est fréquent de voir apparaître un suréquipement par rapport aux besoins et donc une sous-utilisation des logiciels.
  3. Coût de la formation du personnel, de sa résistance aux changements.
  4. Coût généré par la modification des structures, par la réorganisation du travail, par la surabondance des informations.
  5. Coût dû au rythme soutenu des innovations (18 mois) alors que la durée minimale d'amortissement est de 5 à 7 ans.
  6. Rentabilité difficilement quantifiable.
  • D'autres investissements peuvent être tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) aussi bénéfiques :
  1. Recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension...) et développement
  2. Formation du personnel
  3. Formations commerciales, organisationnelles, logistiques.

La mondialisation (Le terme « mondialisation » désigne l'expansion et l'harmonisation des liens d'interdépendance entre les nations, les activités humaines et les systèmes politiques à l'échelle du monde....) des NTIC, tout en permettant un accès banalisé, 24h/24, depuis n'importe quel point (Graphie) du globe, à un ensemble de ressources (données, puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) informatique), entraîne aussi des effets pervers en termes de sécurité et d'éthique aggravés par l'internationalisation des règlementations : "fun", chantage, escroquerie, subversion, etc. À l'heure (L’heure est une unité de mesure du temps. Le mot désigne aussi la grandeur elle-même, l'instant (l'« heure qu'il est »), y compris en sciences (« heure...) actuelle, on peut affirmer qu'aucune « gouvernance mondiale » n'est parvenue à une surveillance ou à imposer un respect de règles « minimales réputées communes ».

L'ouverture des pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²),...) aux NTIC

Classement mondial

Chaque année, le Forum économique mondial publie le "Networked Readiness Index", un indice défini en fonction de la place, l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) et le bénéfice que peut tirer un pays des Technologies de l'Information et des Communications. Cette indice prend en compte une centaine de pays (122 en 2006-2007) et permet d'établir un classement.

2005

Rang ( Mathématiques En algèbre linéaire, le rang d'une famille de vecteurs est la dimension du sous-espace vectoriel engendré par cette famille. Le...) Pays Score Evolution rang sur 1 an
20 France 0.96 ?
1 Singapore 1.73 ?
2 Iceland 1.66 ?
3 Finland 1.62 ?
4 Denmark 1.60 ?
5 United States (Le United States est un paquebot construit en 1952 ; il est le plus grand jamais construit aux États-Unis, et toujours le plus rapide à ce jour.) 1.58 ?
6 Sweden 1.53 ?
7 Hong Kong (Devise nationale : Sapientia et Virtus) 1.39 ?
8 Japan 1.35 ?
9 Switzerland 1.30 ?
10 Canada 1.27 ?

Source : Forum économique mondial, 2005[1]. Nombre de pays : 104

2006

Rang Pays Score Evolution rang sur 1 an
22 France 1.11 -2
1 United States 2.02 +4
2 Singapore 1.89 -1
3 Denmark 1.80 +1
4 Iceland 1.78 -2
5 Finland 1.72 -2
6 Canada 1.54 +4
7 Taiwan 1.51 +8
8 Sweden 1.49 -2
9 Switzerland 1.48 0
10 United Kingdom 1.44 +2

Source : Forum économique mondial, 2006[2] Nombre de pays : 115

2007

Rang Pays Score Evolution rang sur 1 an
23 France 4.99 -1
1 Danemark 5,71 +2
2 Suède 5,66 +6
3 Singapour 5,6 -1
4 Finlande 5,59 +1
5 Suisse 5,58 +4
6 Pays-Bas 5,54 +6
7 États-Unis 5,54 -6
8 Islande (L’Islande, (en islandais Ísland, littéralement « terre de glace »), est un État insulaire de l’océan Atlantique Nord, situé entre le Groenland et l’Écosse,...) 5,5 -4
9 Royaume-Uni 5,45 +1
10 Norvège 5,42 +3

Source : Forum économique mondial, 2007[3]

Nombre de pays : 122

En Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique, voire comme une des...)

En France, plusieurs pôles sont impliqués dans ces technologies. On peut citer par exemple :

  • le LIST (laboratoire du CEA) à Grenoble ;
  • le pôle de compétitivité Systematic en Île-de-France ;
  • la "Telecom (En France, voir http://www.arcep.fr/index.php?id=interactivenumeros sur le site de l'ARCEP (http://www.arcep.fr).) Valley®".

En Belgique et Luxembourg, plusieurs centres sont fortements impliqués en TIC :

  • le CETIC, à Charleroi ;
  • le CITI, du Centre de Recherche Public Henri Tudor,
  • le CRID, Centre de Recherches Informatique et Droit aux Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix (FUNDP) de Namur (Namur (en wallon Nameur, en néerlandais Namen) est une ville et commune francophone de Belgique, capitale de la Région wallonne, chef-lieu de la province de Namur.).

Les collectivités territoriales disposent de commissions TIC :

  • Régions : Commission TIC de l'ARF ;
  • Communes : Commission TIC de l'AMF ;
  • Départements : Commission NTIC de l'ADF.

Dans la région Île-de-France, l'ARTESI (Agence régionale des technologies et de la société de l'information) est chargée de promouvoir les TIC, de même que l'ENE (Espace Numérique Entreprises) dans la région Rhone-Alpes.

Terminologie

Le terme NTIC (Nouvelles technologies de l'information et de la communication) est une invention des ingénieurs réseaux. L'avènement de l'Internet comme média des masses et le succès des blogs, des wikis ou technologies P2P confèrent aux NTIC une dimension (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son diamètre si c'est une pièce...) sociétale. Certains auteurs préfèrent, comme l'a fait Gérard Ayache dans "La grande confusion", parler d'hyper-information pour souligner l'impact anthropologique des nouvelles technologies. De nombreux internautes considèrent l'Internet comme une technologie de la relation (TR) : Joël de Rosnay a repris cette expression dans La révolte du pronétariat : des mass média aux média des masses.

Les TICC sont les technologies de l'information, de la communication et de la connaissance. Elles ajoutent aux TIC la notion de bases de connaissance et de Gestion des connaissances.

Dans l'éducation nationale, on évoque plutôt les Technologies de l'information et de la communication pour l'éducation (TICE).

Notes et références

Sujets connexes

Sciences et technologies de l'information

  • Sciences et technologies de l'information et de la communication
  • Sciences de l’information et de la communication
  • Génie des technologies de l'information
  • Théorie de l'information
  • Information
  • Hyper-information
  • Informatique
  • Système d'information

Web, gestion des connaissances

  • Gestion des connaissances
  • Intelligence économique
  • Web
  • Méta-information

Données, bibliothèques numériques

  • Data mining
  • Manipulation de données
  • Métadonnées
  • Bases de données
  • Mise en réseau de données

Sécurité informatique

  • Cryptographie (La cryptographie est une des disciplines de la cryptologie s'attachant à protéger des messages (assurant confidentialité, authenticité et intégrité) en s'aidant...)

Aspects économiques et sociologiques

  • Société de l'information
  • Société de la connaissance
  • Économie post-industrielle
  • Aménagement numérique
  • Monopoles du savoir

Education

  • Technologies de l'information et de la communication pour l'éducation (TICE)

Autres

  • Ingénierie pédagogique
  • Hetic formation aux NTIC
  • Logiciels libres
  • Noosphère
  • Reconnaissance de formes
  • Nouvelle économie
  • Projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration...):Sciences de l'information et des bibliothèques
Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.