Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Gearbest Page Spécial sur les nouveaux clients, Grande Réduction @GearBest! promotion
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Mac OS X
Mac OS X
Famille BSD
Type de noyau Noyau hybride
État du projet en développement
Entreprise/
Développeur
Apple (Apple, Inc. (Apple Computer, Inc. jusqu'en janvier 2007 ; apple signifie « pomme » en anglais) (NASDAQ : AAPL) est une société multinationale dont l'activité principale était de...)
Licence Propriétaire ; certaines parties sont disponibles sous Apple Public Source License
États des sources Source fermée (Darwin est open source)
Dernière version stable 10.5.2 / 11 février 2008
Interface (Une interface est une zone, réelle ou virtuelle qui sépare deux éléments. L’interface désigne ainsi ce que chaque élément a besoin de connaître de l’autre pour pouvoir fonctionner correctement.) graphique par défaut Aqua
Site Web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World Wide...) www.apple.com/fr/macosx/

Mac OS X (Mac OS X est une ligne de systèmes d’exploitation propriétaire développés et commercialisés par Apple, dont la version la plus récente (Mac OS X 10.5 dit 'Leopard' fin 2007) est installée...) est une ligne de systèmes d’exploitation propriétaire développés et commercialisés par Apple, dont la version la plus récente (Mac OS X 10.5 dit 'Leopard' fin 2007) est installée sur tous les Macs vendus actuellement. Mac OS (Mac OS (pour Macintosh Operating System) est le nom du système d'exploitation d'Apple pour ses ordinateurs Macintosh. Il est surtout connu pour être le premier système grand...) X est le successeur du système Mac OS, qui avait été le principal système d'exploitation d'Apple depuis 1984. Contrairement à ses prédécesseurs, Mac OS X fait partie de la famille des systèmes d'exploitation Unix, basé sur les technologies développées par NeXT (NeXT Computer, Inc (devenue NeXT Software, Inc) était une entreprise d’informatique fondée par Steve Jobs en 1985 après son départ d’Apple.) depuis le milieu des années 1980 jusqu'au rachat de la compagnie par Apple en 1997. La première version du système fut Mac OS X Server 1.0, commercialisée en 1999, suivie par une version orientée pour le grand public en mai 2001.

La version serveur de Mac OS X est architecturalement identique à la version grand public, mais incorpore des logiciels facilitant la mise en place et l'administration de réseau informatique (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle nœud (node)...), de serveur de messagerie électronique et de serveur SAMBA, entre autres.

Historique

Malgré son nom suggérant qu'il est la "version 10" de Mac OS, Mac OS X a un historique presque totalement indépendant des précédentes versions de Mac OS. Mac OS X est basé sur le noyau Mach et sur l'implémentation (Le mot implantation peut avoir plusieurs significations :) BSD d'Unix, qui ont été incorporés à NEXTSTEP (NeXTSTEP est le système d'exploitation des ordinateurs conçus par NeXT, basé sur un micro-noyau Mach, un environnement BSD 4.3 et une interface graphique efficace fondée...), le système d'exploitation orienté objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette verbale. Il est...) développé par la compagnie fondée par Steve Jobs (Steven Paul Jobs (né le 24 février 1955) est, avec Steve Wozniak, le cofondateur d'Apple. Ils sont tous deux considérés comme les pionniers de la...) après son départ d'Apple en 1985, NeXT[1]. Pendant l'absence de Jobs, Apple a également tenté de constituer le système d'exploitation "nouvelle génération" avec le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande...) Copland, sans grand succès.

Finalement, le système d'exploitation de NeXT, jusque-là dénommé OPENSTEP (OPENSTEP (en majuscules) est l'implémentation d'OpenStep par NeXT, et enrichie de nouvelles fonctions. NeXT a publié les spécifications d'OPENSTEP,...), fut choisi par Apple pour former la base de leur prochain système, d'où son achat de NeXT, espérant convaincre leurs développeurs d'applications par sa richesse en termes de fonctions de passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) à cette nouvelle plateforme [2]. Jobs fut ré-engagé, et plus tard retrouva la tête de la compagnie, dirigeant la transformation du système facile d'accès aux développeurs qu'était OPENSTEP vers ce qui allait être accueilli plus tard par les utilisateurs d'Apple, un projet arborant à ce moment le nom de Rhapsody. Rhapsody évolua plus tard en Mac OS X.

Mac OS X a évolué au cours de ses différentes versions, en mettant l'accent non pas vers la compatibilité avec les versions précédentes, mais plutôt vers un "mode de vie (La vie est le nom donné :) digital", tel que présenté avec la suite iLife, la station de travail iWork (iWork désigne la suite logicielle de productivité ou bureautique lancée par Apple en janvier 2005 sous le nom de iWork'05. Elle a été développée dans le but de rendre les utilisateurs de Macintosh encore plus...) et l'intégration d'un module multimédia (Le mot multimédia est apparu vers la fin des années 1980, lorsque les CD-ROM se sont développés. Il désignait alors les applications qui, grâce à la mémoire du CD et...) (Front Row).

Évolution par rapport à Mac OS 9

Mac OS 9, multitâche (Un système d'exploitation est multitâche (en anglais : multi-task) s’il permet d’exécuter, de façon apparemment simultanée,...) coopératif et héritier de tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) l'historique des versions précédentes, était de fait considéré par beaucoup comme étant un système très limité. La " base " a été remplacée par un Unix, plus précisément un micro-noyau enrichi XNU (Darwin et BSD).

L'interface graphique (désormais appelée Aqua) a été enrichie et revue ; elle garde certains principes-clé comme le menu unique, et en ajoute d'autres comme Exposé, tout en conservant le principe-clé d'ergonomie qui a fait le succès des Macintosh (Macintosh (prononcé /makintɔʃ/) ou Mac est une série de différentes familles d'ordinateurs personnels conçus, développés, et...). De plus, l'apparition d'un Dock, la réaction de l'interface aux actions de l'utilisateur par des animations, l'utilisation de la transparence (Un matériau ou un objet est qualifié de transparent lorsqu'il se laisse traverser par la lumière. Cette notion dépend de la longueur d'onde de la lumière : ainsi, le verre est transparent...), de couleurs plus vives voire de métal (Un métal est un élément chimique qui peut perdre des électrons pour former des cations et former des liaisons métalliques...) brossé marquèrent considérablement le passage entre Mac OS 9 et Mac OS X. C'est également avec cette transition que trois nouveaux types d'interfaces pour créer des applications sont apparus : Classic, un environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement à prendre une dimension...) recréant celui de Mac OS 9 afin d'y faire fonctionner les applications qui y sont liées; Carbon, une interface C permettant un portage simple de Mac OS 9 à OS X et finalement Cocoa, une interface Objective-C permettant le développement de nouvelles applications entièrement intégrées à l'aspect d’OS X (à noter que Cocoa peut également être utilisé en Java, en Python, et sûrement d'autres langages).

Popularité

D'après Apple, le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'utilisateurs de Mac OS X dans le monde (Le mot monde peut désigner :) s'élevait à 19 millions, en août 2006 (chiffre donné lors de la WWDC (La Worldwide Developers Conference (WWDC), est un salon annuel donné par Apple en Californie et dont la cible première est l'ensemble des développeurs sur Mac.) 2006 du 07/08/2006). La part d'utilisateurs de Mac OS X demeure néanmoins minime comparée à la part d'utilisateurs de Windows.

En ce qui concerne la part d'utilisateurs de Macintosh (Mac OS 9 et Mac OS X confondus), elle s'élèverait à 3,6 % selon la plupart des statistiques (La statistique est à la fois une science formelle, une méthode et une technique. Elle comprend la collecte, l'analyse, l'interprétation de données ainsi que la...). Il convient néanmoins de prendre ces chiffres avec précaution, car ils sont généralement issus de rapports de fréquentation de sites web, et ne prennent donc en compte que les utilisateurs internautes.

Malgré son faible nombre d'utilisateurs, Mac OS X n'en demeure pas moins très médiatisé, et ce grâce à une communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine...) très organisée de la part d'Apple. Le principe du teasing et une politique de secret alimentent considérablement toutes les discussions qui se rapportent à Mac OS X ou aux Macintosh. Ces discussions gravitent généralement autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres Erythrotriorchis,...) d'une opposition Mac/PC Windows, où " s'affrontent " (la plupart du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) très vigoureusement) les partisans de chaque " camp " (souvent des trolls, mais pas toujours). Depuis l'adoption par Apple de processeurs Intel pour ses Macintosh, il est possible d'y installer n'importe quel système d’exploitation x86 (La famille x86 regroupe les microprocesseurs compatibles avec le jeu d'instructions de l'Intel 8086. Cette série est nommée IA-32 (pour Intel architecture 32 bits) par Intel pour ses processeurs...) (par exemple Windows XP grâce à Bootcamp, Windows Vista ainsi que la plupart des Linux), ce qui n'a pas manqué d'accroître ces mêmes discussions, favorisant ainsi la popularité du système.

Interface

L’interface reprend l’essentiel de l’environnement des systèmes d’exploitation de Macintosh : le glisser-déposer (Le glisser-déposer (de l'anglais drag-and-drop, aussi appelé cliquer-glisser) est dans un environnement graphique une méthode consistant à déplacer un élément graphique présent sur l'écran d'un ordinateur d'un...) y est profondément intégré, les dossiers à ouverture automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la modélisation, de l'analyse, de la commande et, de la régulation des systèmes dynamiques. Elle a pour...) sont conservés, la barre de menu unique et dans celle-ci le " menu Pomme " également. Aqua intègre certains éléments repris de NeXT, comme le Dock et la navigation (La navigation est la science et l'ensemble des techniques qui permettent de :) dans les dossiers par colonnes.

À la sortie de Mac OS X, différents groupes d’utilisateurs ainsi que certaines figures historiques du Macintosh ont émis des critiques sur la nouvelle interface, qui selon eux avait de trop importantes différences avec celle des précédentes versions du système d’exploitation.

Applications fournies avec le système

  • Dashboard, tableau de bord (Le tableau de bord est l'élément qui indique au conducteur d'un véhicule (automobile, bateau), les paramètres de fonctionnement de celui-ci. Il est le plus souvent situé face...) virtuel permettant d'emmenager des mini-applications. On peut créer ces applications à l'aide de trois langages : XHTML pour le balisage général, CSS pour l'agencement des éléments, et ECMAScript (JavaScript) pour l'interactivité (L'interactivité est une activité nécessitant la coopération de plusieurs êtres ou systèmes, naturels ou artificiels qui agissent en ajustant leur comportement.). Dashboard peut être comparé à Konfabulator (Yahoo! Widget Engine, anciennement appelé Konfabulator, est un logiciel qui affiche sur le bureau de petites applications, les Widgets.), gDesklets ou SuperKaramba. Il reprend en effet les mêmes fonctionnalités que ces derniers, mais étant fourni (Les Foúrnoi Korséon (Grec: Φούρνοι Κορσέων) appelés plus communément...) avec le système, il est vite devenu plus populaire parmi les utilisateurs de Mac OS X.
  • Automator, permet de combiner un certain nombre d'actions prédéfinies pour effectuer des tâches répétitives. Le paramétrage (En mathématiques, le paramétrage est un des procédés fondamentaux de définition des courbes, surfaces, et plus généralement des variétés.) de ces automatisations s'effectue de façon graphique, ce qui le rend accessible au plus grand nombre, mais au prix selon certains d'une perte de fonctionnalités. Les tâches sont effectuées par AppleScript ou Perl, de façon transparente.
  • Safari, navigateur web (Un navigateur Web est un logiciel conçu pour consulter le World Wide Web. Techniquement, c'est au minimum un client HTTP.) basé sur un dérivé du moteur de rendu (Un moteur de rendu (rendering engine) est un composant logiciel permettant de générer des images à partir de données diverses. C'est un terme générique...) KHTML.
  • Mail, client (Le mot client a plusieurs acceptations :) email.
  • QuickTime Player, lecteur multimédia (Un lecteur multimédia est un périphérique ou une application qui permet de restituer des données visuelles et auditives. Les données...).
  • Lecteur DVD, lecteur de DVD.
  • Aperçu, visionneuse d'images et de documents PDF.
  • iChat, client de messagerie instantanée (La messagerie instantanée ou le clavardage (qc), également désignée par l’anglicisme « chat »...) multiprotocole.
  • iTunes, lecteur et gestionnaire de musique, de vidéo-clips et de podcasts.
  • Transfert d'images, permet de récupérer des images depuis un appareil photo numérique (Une information numérique (en anglais « digital ») est une information ayant été quantifiée et échantillonnée,...), un scanner (Un scanneur, ou numériseur à balayage est l'équivalent du terme anglais scanner, qui vient du verbe anglais to scan, signifiant « balayer » dans le sens de « parcourir une...) ou tout autre matériel d'acquisition (En général l'acquisition est l'action qui consiste à obtenir une information ou à acquérir un bien.).
  • iCal, agenda (Un agenda est un outil permettant d'associer des actions à des moments, et d'organiser ainsi son temps. Il regroupe l'ensemble des jours de l'année, organisés avec un découpage d'une page...) et calendrier (Un calendrier est un système de repérage des dates en fonction du temps. Ces systèmes ont été inventés par les hommes pour mesurer, diviser et...).
  • Livre des polices permet de gérer des polices de caractères.
  • Front Row, interface " media center " contrôlée par la télécommande (Les télécommandes sont des dispositifs, généralement de taille réduite, servant à en manipuler un autre à distance, via un câble, par infrarouge ou ondes radio. Les télécommandes servent à interagir avec des jouets, des appareils...) infrarouge (Le rayonnement infrarouge (IR) est un rayonnement électromagnétique d'une longueur d'onde supérieure à celle de la lumière visible mais...) Apple Remote, permettant d'accéder à la discothèque d'iTunes, à la photothèque d'iPhoto, aux séquences vidéos (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son, sur un...) de l'utilisateur, aux bandes-annonce de cinéma (On nomme cinéma une projection visuelle en mouvement, le plus souvent sonorisée. Le terme désigne indifféremment aujourd'hui une salle de projection ou l'art en lui-même.) en ligne et aux DVD.

Principales technologies

  • Cocoa, bibliothèques de programmation (La programmation dans le domaine informatique est l'ensemble des activités qui permettent l'écriture des programmes informatiques. C'est une étape importante de la conception de logiciel...) orienté objet (langages Objective-C et Java).
  • Carbon, bibliothèques de programmation orienté objet (langages C, C++).
  • QuickTime, un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise...) de bibliothèques permettant de manipuler en lecture et en écriture des contenus vidéos. Il existe un lecteur multimédia du même nom qui s'appuie sur ces bibliothèques.
  • Spotlight (depuis Mac OS X 10.4) est un moteur de recherche (Un moteur de recherche est une application permettant de retrouver des ressources (pages Web, forums Usenet, images, vidéo, fichiers, etc.) associées à des mots quelconques. Certains sites Web offrent un moteur de recherche comme...) de métadonnées intégré nativement au système. Cette technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) permet de retrouver le contenu des fichiers de façon quasiment instantanée, à la manière de Beagle (Le beagle ([bigl] ou [bigəl]) est une race de chien originaire d’Angleterre, de taille petite à moyenne. Son apparence est similaire à celle du...), Kat ou Google (Google, Inc. est une société fondée le 7 septembre 1998 dans la Silicon Valley en Californie par Larry Page et Sergey Brin, auteurs du moteur de recherche Google....) Desktop Search. Cette technologie a permis l'apparition de fonctionnalités telles que les "  dossiers intelligent " (dossiers dont le contenu est constamment actualisé par Spotlight sur la base de critères évolutifs de recherche). L'un des avantages de cette nouvelle technologie est sa modularité (les critères de recherches spécifiques à une application ou un type de fichier ( Un fichier est un endroit où sont rangées des fiches. Cela peut-être un meuble, une pièce, un bâtiment, une base de données informatique. Par exemple : fichier des patients d'un...) peuvent être ajoutés par plug-in). En résumé, Spotlight apporte à l'utilisateur une recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne également...) instantanée sur le contenu des fichiers, sur les fichiers eux-mêmes et la construction sous forme de listes ou de groupes dits "intelligents" de requêtes de recherche pointues. Une technologie concurrente a été intégrée par Microsoft (Microsoft Corporation (NASDAQ : MSFT) est une multinationale américaine de solutions informatiques, fondée par Bill Gates et Paul Allen, dont le revenu...) dans Windows Vista en 2007.

Stabilité

Des statistiques obtenues grâce au logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont inclus les instructions de traitement, regroupées sous forme de programmes,...) Hitup montrent (sur un échantillon (De manière générale, un échantillon est une petite quantité d'une matière, d'information, ou d'une solution. Le mot est utilisé dans différents domaines :) réduit) la grande stabilité du système : jusqu’à 1 726 jours (plus de 4 ans) sans redémarrer sur de simples stations de travail de particuliers (voir ici). Ces chiffres " d'uptime " sont à relativiser ; les conditions d'utilisation et de charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice...), le matériel et les applications utilisées étant en effet inconnues.

Sécurité

La NSA (National Security Agency) a publié un guide de sécurité où elle estime que le système d’exploitation Mac OS X, dans sa version 10.3, est non seulement le plus sûr des systèmes d'exploitation " clients ", mais que sa simple configuration par défaut (celle trouvée à l’achat de l’ordinateur) est la plus sûre. (lien)

Il n'existe que peu de virus (Un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants pour se multiplier. Les virus existent sous...) à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par...) sous Mac OS X. Seuls des programmes malveillants tel Opener (également nommé Renepo), qui ne se propage pas par lui-même et doit être installé par l’utilisateur pour fonctionner ont pu défrayer la chronique. Il ne s’agit donc ni d’un virus, ni d’un troyen(lien). L'un des rares virus signalés, Hacktool Underhand, était en fait une erreur dans la mise à jour (Une mise à jour, souvent abrégé en MAJ ou MàJ, est l'action qui consiste à mettre « à jour », ou bien « à...) d'un anti-virus commercial (Un commercial (une commerciale) est une personne dont le métier est lié à la vente.). En février 2006, on découvrit le troyen Leap-A (ou Oompa-A) ; il se propage via la messagerie instantanée iChat.

Plus rapidement et plus ouvertement : les mises à jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit...) sont clairement et plus largement annoncées. De plus, les mises à jour de sécurité, moins nombreuses chez Apple, sont plus largement appliquées par les utilisateurs de Mac, ce qui limite la propagation des failles.

La sécurité évidente du système peut provenir également du faible nombre de machines Apple dans le parc (Un Parc est un terrain naturel enclos,[1] formé de bois ou de prairies, dans lequel ont été tracées des allées et chemins destinés à la chasse, à la promenade ou à l’agrément. Il se distingue du Jardin public par le caractère...) informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique de l'information par des machines telles que les...) mondial ; la sortie d'un virus exploitant une éventuelle faille étant rendue inutile car il serait impossible à diffuser de manière efficace.

Système de fichiers local, réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet),...) et protocole supporté

Mac OS X permet de formater les disques durs dans cinq systèmes de fichiers différents :

  • HFS : la version originale de système de fichiers de Mac OS (parfois utilisé encore dans certains CD-ROM)
  • HFS+ : une version modifiée du HFS (introduit avec Mac OS 8.1) qui permet la gestion de plus gros disques (le plus répandu actuellement).
  • HFSX : une nouvelle déclinaison du HFS (introduit avec Mac OS X 10.4), la différence étant le support de la sensibilité à la casse (différence majuscule/minuscule) dans un nom de fichier.
  • UFS
  • FAT32
  • NTFS (en lecture uniquement, ou en lecture/écriture avec NTFS-3G)

À noter que HFS+ et HFSX peuvent être journalisés, ce qui évite les erreurs d'écriture lors d’un éventuel plantage (Dans le jargon informatique, un plantage désigne une interruption anormale et souvent inattendue d’un logiciel, que ce soit une simple...). Cette fonction peut être activée à la volée par l'utilitaire (Le mot utilitaire peut désigner :) de disque (Le mot disque est employé, aussi bien en géométrie que dans la vie courante, pour désigner une forme ronde et régulière, à l'image d'un palet — discus en latin.).

Partition

Depuis l'arrivée des ordinateurs Apple équipés de processeurs Intel, le type de partitionnement du disque dur (Un disque dur est une mémoire de masse magnétique utilisée principalement dans les ordinateurs, mais également dans des baladeurs numériques, des caméscopes, des...) a changé.

  • GUID est le nom donné au format de partition d'un disque dur destiné à démarrer un Mac Intel. Un tel disque est illisible sur un Macintosh à PowerPC (Le PowerPC est une architecture de microprocesseurs développée conjointement par Apple, IBM et Freescale (ex-Motorola Semiconducteurs). Elle utilise un modèle RISC, privilégiant pipeline et jeu d'instructions réduit....) ou 680XX.
  • APPLE est le nom donné au format de partition classique, lisible sur tous les type de Macintosh mais ne pouvant pas démarrer sur un Mac Intel, il ne démarre que sur un PowerPC.

Protocoles

  • AFP
  • FTP (en lecture seulement)
  • NFS
  • SMB/CIFS
  • WebDAV (WebDAV (Web-based Distributed Authoring and Versioning) est un protocole (plus précisément, une extension du protocole HTTP) défini par le groupe de travail IETF homonyme. Décrit dans la RFC 2518,...) via la commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un souhait impératif.) mount_webdav. C'est également le protocole utilisé pour accéder à un compte .Mac.

Architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.)

Son noyau Open Source XNU, est un noyau hybride (En génétique, l'hybride est le croisement de deux individus de deux variétés, sous-espèces (croisement intraspécifique), espèces (croisement interspécifique) ou...) basé sur le micro-noyau Mach et une version d'Unix issue de BSD 4.4 lui assurant la compatibilité POSIX (POSIX est le nom d'une famille de standards définie depuis 1988 par l'IEEE et formellement désignée IEEE 1003. Ces standards ont émergé d'un projet de standardisation des APIs des logiciels...). Au dessus de cet ensemble, Apple a greffé d'autres technologies stratégiques dont certaines sont héritées du défunt système NeXTSTEP. Apple a joint à Mac OS X sa technologie multimédia QuickTime.

Environnements de programmation

L’affichage (L' affichage désigne l'application d'une surface de papier script dans un lieu public(et non du foyer)sur un support destiné à son émission, externe ou interne, ce qui en fait un média à...) 2D (CoreGraphics) rassemble QuickDraw et Quartz. Ce dernier est le moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce travail à partir d'une...) d'affichage ultra-moderne qui gère nativement le format PDF, la transparence et la transition par-point vers le vectoriel.

Mac OS X possède une interface appelée Aqua, différente (En mathématiques, la différente est définie en théorie algébrique des nombres pour mesurer l'éventuel défaut de dualité d'une...) de celles des anciens systèmes Macintosh (Platinium, dont une chimère est disponible sur certaines distributions Linux), dont les programmes tournent sur le nouveau système grâce à une version améliorée de Mac OS 9, la version 9.2.2, parfaitement intégrée au système, baptisé Classic.

Le portage des applications est simplifié grâce à l’environnement de programmation Carbon qui est une réécriture pour Mac OS X des API de Mac OS. Carbon est utilisé pour les applications multiplates-formes (Un logiciel multiplate-forme est un logiciel conçu pour fonctionner sur plusieurs plates-formes, c’est-à-dire le couple liant ordinateur et système...) en raison de sa ressemblance avec l'API Win32 de Windows.

Enfin, l’environnement Cocoa, évolution de l’API d’OpenStep, est l’environnement natif du système. Cocoa est conçu et programmable en Objective C ou en Java (le support Cocoa pour Java a récemment été abandonné mais est toujours présent) et est orienté objet. Les applications programmées en Cocoa peuvent profiter de certains apports du système X (10, et non X Window), tels que les services, unifiés, disponibles pour toutes les applications les supportant (dictionnaire unifié, recherche Internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le...), etc.). De plus, Cocoa utilise des ressources de la CoreFoundation, système unifié permettant aux programmeurs de n'avoir à s'occuper que de l'interface (et encore, sa gestion est simplifiée par Interface Builder) et des fonctions essentielles du logiciel, sans avoir à s'occuper du reste. La CoreFoundation contient, tout particulièrement CoreImage et CoreData depuis Mac OS X 10.4 Tiger. Cocoa n'est pas utilisé pour les logiciels multiplates-formes, car il n'existe aucun équivalent dans les autres systèmes d'exploitation, et l'Objective C est un langage peu utilisé par ailleurs.

Fondé sur un environnement NetBSD (NetBSD est un système d'exploitation libre de type unix BSD dérivé de 386BSD et de Net/2 (4.3BSD-Lite).), OpenBSD (OpenBSD est un système d'exploitation libre de type Unix, dérivé de 4.4BSD. Créé en 1994 par Theo de Raadt, OpenBSD est issu de la séparation avec NetBSD, le plus ancien des trois autres principaux...) et FreeBSD (FreeBSD est un système d'exploitation UNIX libre. Le nom vient de l'association d'une part de free qui signifie à la fois libre (liberté) et gratuit dans l'anglais courant, et d'autre part de BSD (Berkeley...), il permet avec Apple X11, basé sur XFree86, le portage simple des applications développées pour d’autres systèmes Unix comme GNU-Linux ou BSD. X11 utilise par défaut l'interface graphique Quartz Window (Windows est une gamme de systèmes d'exploitation produite par Microsoft, principalement destinées aux machines compatibles PC. C'est le remplaçant de MS-DOS. Depuis les années...) Manager, à moins d'installer des environnements X11 portés sur Mac OS X, tels que GNOME (GNOME, acronyme de GNU Network Object Model Environment, est un environnement de bureau libre convivial dont l'objectif est de rendre accessible l'utilisation du système...), KDE, Oroborus ou Xfce.

Plusieurs projets sont dédiés au portage simple des applications Linux (Au sens strict, Linux est le nom du noyau de système d'exploitation libre, multitâche, multiplate-forme et multi-utilisateur de type UNIX créé par Linus Torvalds, souvent désigné...) ou UNIX, tels que Fink (Fink est un projet open source entièrement écrit en Perl destiné à porter (avec le minimum d'effort) des applications originellement écrites pour UNIX (GNU/Linux, Solaris,...) (orienté Debian (Debian (/de.bjan/) est une organisation communautaire et démocratique, dont le but est le développement d'un système d'exploitation basé exclusivement sur des logiciels libres.) GNU/Linux) ou Darwinports (orienté *BSD). De plus, l'utilisation sans portage d'application Windows sera peut-être naturelle dans très peu de temps, grâce au projet Darwine (portage du projet Wine, pour UNIX avec architecture x86). Les bibliothèques sont en cours d'élaboration. L'intégration et la fluidité (La fluidité est la capacité d'un fluide à s'écouler sans résistance.) des applications utilisant X11 dans Mac OS X laissent cependant à désirer comparé à ce qu'a accompli Apple pour l'environnement Classic et par rapport à l'expérience qu'on peut avoir nativement sous Linux. De nombreux utilisateurs de Mac OS X rejettent pour cette raison les applications utilisant X11.

Versions principales

  • Mac OS X Server 1.0. Sortie : 16 mars 1999
  • Mac OS X Bêta publique. Sortie : 13 septembre 2000
  • Mac OS X 10.0 " Cheetah " (guépard en français), commercialisé le 24 mars 2001
  • Mac OS X 10.1 " Puma ", commercialisé le 25 septembre 2001
  • Mac OS X 10.2 " Jaguar ", commercialisé le 24 août 2002
  • Mac OS X 10.3 " Panther ", commercialisé le 24 octobre 2003
  • Mac OS X 10.4 " Tiger ", commercialisé le 29 avril 2005
  • Mac OS X 10.5 " Leopard ", commercialisé le 26 octobre 2007

Cette version intègre le 64 Bits, Time Machine, un utilitaire de sauvegarde (En informatique, la sauvegarde (backup en anglais) est l'opération qui consiste à dupliquer et à mettre en sécurité les données contenues dans un système informatique.), DashCode, un environnement de création de widgets pour Dashboard et Spaces, un gestionnaire de bureau virtuel. D'autres améliorations concernent le Mail, iChat, AddressBook et iCal.

À chaque version de Mac OS X correspond une version de Mac OS X Server, le numéro de la version ayant été synchronisé à partir de Mac OS X 10.0. En effet, Mac OS X Server 1.0 n'était qu'un portage rapide d'OpenStep, tandis que les versions 10 sont, elles, basées sur Mac OS X.

De plus, Mac OS X a été programmé de façon à pouvoir être (très) facilement adapté à une autre architecture processeur (Le processeur, ou CPU (de l'anglais Central Processing Unit, « Unité centrale de traitement »), est le composant de l'ordinateur qui exécute les programmes...). C'est l'ordre que Steve Jobs avoue (le 6 juin 2005 lors de la WWDC 2005) avoir donné à ses équipes dès le début de la conception de Mac OS X, tout en rajoutant "Just in case ..." (au cas où ...) avec un air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il...) amusé. La première version de Mac OS X pour Intel est diffusée au grand public depuis le 10 janvier 2006 en même temps que la sortie des nouvelles gammes MacBook Pro et iMac ; c'est une 10.4.4 en version Universal Binaries (Universal Binaries ou UB, façon d'Apple de désigner un fichier binaire qui peut s'exécuter nativement sur les processeurs Intel et PowerPC. Universal Binaries a été présenté lors de la WWDC 2005 lors...) (compatible à la fois avec Intel et PowerPC).

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.