Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
PHY

En électronique et en technologie informatique, PHY est une abréviation couramment utilisée pour désigner la couche physique du modèle OSI (couche de plus bas niveau).

Cette couche consiste en une cellule de conversion analogique-numérique. En effet, lors de l'émission de données, celles-ci doivent être modulées sous forme de signaux analogiques. Réciproquement, lors de la réception de signaux analogiques, ceux-ci doivent être démodulés afin d'en extraire un flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données,...) de données numériques.

Le terme PHY (En électronique et en technologie informatique, PHY est une abréviation couramment utilisée pour désigner la couche physique du modèle OSI (couche de plus bas niveau).) désigne donc parfois le composant ou le bloc fonctionnel chargé d'effectuer cette conversion analogique-numérique.

Utilisations courantes du terme

  • Ethernet : les cartes réseau sont généralement équipées d'une puce PHY, appelée PHYceiver ;
  • USB : ici aussi, une puce PHY est intégrée dans les hôtes et périphériques USB ;
  • IrDA : la spécification IrDA comporte la description d'une couche dédiée au transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..). Par assimilation, des actions de déplacements et...) physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens...) des données, appelée IrPHY ;
  • S-ATA : les contrôleurs Serial ATA utilisent un composant PHY.
Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.