Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
DKW
Logo manquant
Nom officiel : DKW
Le logo
Le logo

DKW est une firme fondée en 1917 par Jörgen Skafte Rasmussen (1849/1915), danois d'origine. Les usines sont à Zwickau en Saxe et le siège social à Zschopau, en Saxe.

DKW (DKW est une firme fondée en 1917 par Jörgen Skafte Rasmussen (1849/1915), danois d'origine. Les usines sont à Zwickau en Saxe et le siège social à Zschopau, en Saxe.) qui signifiait à l'origine: " Dampf-Kraft-Wagen " (véhicules mus par la vapeur) fut rapidement popularisé sous le slogan : " Das kleine Wunder " (la petite merveille).

Automobile (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de marchandises, elle est équipée en...)

Son modèle phare fut la P15, produite de 1928 à 1939. Cette voiturette était livrable en deux versions : un roadster et un cabriolet (Le cabriolet a une carrosserie automobile ouverte et découvrable grâce à une capote ou un toit escamotable, avec un pare-brise fixe, et des portes sans encadrement...) deux places. Elle était équipée à l'origine d'un moteur (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]) très particulier, le Pfaffrath, (dont la conception remontait à 1921). C'était, un bi-cylindre deux temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) d'une cylindrée (La cylindrée est le volume balayé par le déplacement d'une pièce mobile dans une chambre hermétiquement close pour un mouvement unitaire. Ce concept est utilisé pour les pompes et tous les moteurs utilisant un fluide.) de 600 cm³.

Elle connut, par la suite, de nombreuses versions et de nombreuses motorisations.

Ce moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce travail à partir d'une énergie (éolienne,...) Pfaffrath passa du 2 cylindres au 4 cylindres et fut (sans retenue et même sans vergogne) appelé le " 4 = 8 " dans les catalogues de l’époque. Car, pour DKW, la puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de courbure. On peut aussi la décrire comme l'enveloppe de la famille des droites normales à la courbe.) par un quatre cylindres deux temps était identique à celle d’un huit cylindres quatre temps... Assurément, cet argument purement commercial (Un commercial (une commerciale) est une personne dont le métier est lié à la vente.) ne tient pas devant une étude technique, un tant soit peu sérieuse. Ce disant, le moteur Pfaffrath quatre cylindres fut proposé dans les cylindrées et puissances suivantes :

  • 780 cm³ (alésage/course 60 X 68) 20 ch à 3 200 t/min,
  • 980 cm³ (alésage/course 68 X 68) 25 ch à 3 500 t/min,
  • 1054 cm³ (alésage/course 70 X 68.5) 32 ch à 3 800 t/min (à partir de 1935).

Malgré certains aspects remarquables (puissance, légèreté, facilité d'entretien,…) il avait trois inconvénients : le bruit (Dans son sens courant, le mot de bruit se rapproche de la signification principale du mot son. C'est-à-dire vibration de l'air pouvant donner lieu à la création d'une sensation auditive.) du deux temps, des reprises difficiles génératrices d'à-coups et surtout une forte consommation d'essence. Au point (Graphie) que DKW signifiait dorénavant, dans l'esprit du public: " Der Kunde Weint ", (le client (Le mot client a plusieurs acceptations :) pleure)...

DKW entre, en 1932, dans le groupe Auto Union (Au début des années 1930, alors que Mercedes affiche une santé florissante, les petits constructeurs allemands souffrent gravement de la crise.).

DKW MUNGA

La moto

Une DKW - Auto Union (modèle RT 125, de 1940)
Une DKW - Auto Union (modèle RT 125, de 1940)

DKW fut un grand constructeur de motos.

L'histoire commence en 1907, avec la création d'une entreprise de mécanique (Dans le langage courant, la mécanique est le domaine des machines, moteurs, véhicules, organes (engrenages, poulies, courroies, vilebrequins, arbres de transmission, pistons, ...),...), qui produit un petit moteur de 18 cm³ pour jouets. Il sera porté, par la suite, à 118 cm³.

Ce moteur sera monté comme moteur auxiliaire de bicyclette (Une bicyclette, aussi appelée un vélo en langage courant, est un véhicule terrestre composé de deux roues alignées — d'où elle tire...).

La production d'un véhicule (Un véhicule est un engin mobile, qui permet de déplacer des personnes ou des charges d'un point à un autre.) complet commence en 1922, avec un modèle à 142 cm³, avec variateur de vitesse (On distingue :) en option.

En France, la société SIC adapte le moteur auxiliaire à ses bicyclettes, puis commercialise des motos complètes avec le 142 cm³.

Dès 1925, DKW utilise des moteurs à compresseur.

En 1929, une 500 cm³ à refroidissement liquide (La phase liquide est un état de la matière. Sous cette forme, la matière est facilement déformable mais difficilement compressible.) est commercialisée (100 km/h, 14 cv, boîte 3 vitesses).

Il faut attendre 1930 pour voir apparaître le moteur monobloc, incluant une transmission finale performante, qui existera aussi en version 600 cm³.

DKW fera d'importants travaux dans le fonctionnement du moteur à deux temps qui équipe tous ses véhicules, mais les brevets seront déposés par un certain Adolf Schnürle.

Les modèles postérieurs à la fusion (En physique et en métallurgie, la fusion est le passage d'un corps de l'état solide vers l'état liquide. Pour un corps pur, c’est-à-dire pour une substance constituée de molécules toutes identiques, la fusion s'effectue à température...) dans Auto Union (1932) portaient les deux sigles DKW et Auto Union.

Certains modèles commercialisés par DKW seront, en fait, des Schüttof, à quatre temps.

La Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité...) Guerre mondiale verra de nombreux modèles utilisés par l'armée allemande.

À cette époque, DKW est, de loin, le premier constructeur allemand de motos.

À la fin de la guerre, l'usine de Zschopau se retrouve en RDA, où elle devient IFA, puis MZ.

À l'Ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).), la production reprend en 1949.

L'interdiction de la suralimentation (Le but de la suralimentation est d'augmenter la puissance d'un moteur atmosphérique à essence ou Diesel , sans augmenter sa vitesse de rotation , et de réduire sa consommation de...) en compétition moto en 1946 éloigne DKW de la course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.).

En 1958, DKW arrête sa production, et fusionne dans la Zweirad Union.

Pour l'anecdote, une 125 DKW servira de modèle à la première Yamaha.

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.