Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Histoire de l'automobile

L'histoire de l'automobile est caractéristique de celle des grandes inventions qui ont ponctuées les XIXe et XXe siècles.

Le terme " automobile ", lui-même, n'est forgé qu'en 1890 et il faut attendre 1896 pour voir l'Académie (Une académie est une assemblée de gens de lettres, de savants et/ou d'artistes reconnus par leurs pairs, qui a pour mission de veiller aux usages dans leurs disciplines respectives et de publier des ouvrages tels que des dictionnaires,...) française se prononcer sur son genre, féminin en l'occurrence.

Les débuts de l'automobile (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de marchandises, elle est équipée en conséquence. C'est un des moyens...)

Fardier de Cugnot, modèle de 1771
Fardier de Cugnot, modèle de 1771

Si l'on s'en tient à l'étymologie du mot automobile, " qui se meut par soi-même ", c'est le fardier de Cugnot qui, le premier, remplit cette condition. Dès 1769, le Français Joseph Cugnot (Nicolas-Joseph Cugnot (25 septembre 1725 - 2 octobre 1804) né à Void-Vacon, est un ingénieur militaire français connu pour avoir créé la première automobile.) présente son "fardier à vapeur ()", un chariot (Un chariot est un plateau équipé de roues (en général quatre) destiné au transport de charges. Un chariot est souvent muni de ridelles servant à maintenir la charge.) propulsé par une chaudière à vapeur. C'est le premier engin à vapeur auto-propulsé et était destiné à déplacer de lourds canons. Il atteint une vitesse (On distingue :) de 4 km/h pour une autonomie moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble...) de 15 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte...).

En 1801, l'Anglais Richard Trevithick (Richard Trevithick, (13 avril 1771 - 22 avril 1833) est né à Camborne dans la région minière des Cornouailles d’un père ingénieur. Il a pour voisin William Murdoch, le...) présente le premier véhicule (Un véhicule est un engin mobile, qui permet de déplacer des personnes ou des charges d'un point à un autre.) routier britannique propulsé à la vapeur. En 1804, l'Américain Oliver Evans fait de même aux États-Unis.

Parmi les plus fameuses adaptations de la propulsion (La propulsion est le principe qui permet à un corps de se mouvoir dans son espace environnant. Elle fait appel à un propulseur qui transforme en force motrice...) à vapeur, il convient de signaler Amédée Bollée (Amédée Bollée père (1844-1917) est un fondeur de cloche et un inventeur français spécialisé dans l'automobile. Un de ses fils porte le même prénom, l'autre celui de Léon, futur constructeur automobile lui-même.) qui commercialise en 1873 la première véritable automobile, un véhicule appelée "L'Obéissante (L' Obéissante est le nom du premier véhicule routier à vapeur, construit en 1873 par Amédée Bollée.)" pouvant transporter douze personnes. Vitesse de pointe : 40 km/h. Bollée conçoit ensuite un omnibus (À Nantes, au début du XIXe siècle, un jeune homme, Étienne Bureau, imagine un véhicule pour transporter les employés de son grand-père, un armateur, entre ses bureaux de la rue Jean-Jacques Rousseau...) à vapeur (en 1876) dont les 4 roues (La roue est un organe ou pièce mécanique de forme circulaire tournant autour d'un axe passant par son centre.) sont motrices et directrices, puis une voiture (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de...) appelée "La Mancelle" plus légère (2,7 tonnes) que son premier modèle, qui dépasse facilement les 40 km/h (1878). Exposées à Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au...) lors de l'Exposition universelle, ces deux voitures sont classifiées avec le... matériel ferroviaire.

L'Exposition universelle de Paris de 1878 permet au public et à plusieurs industriels de découvrir ces engins. Les commandes affluent (On appelle affluent un cours d'eau qui va se jeter dans un cours d'eau au débit plus important, au niveau d'un point de confluence. (Synonyme : tributaire).) de toutes parts, d'Allemagne tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) particulièrement où une filiale Bollée voit même le jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil...) en 1880. Bollée part alors à la conquête du monde (Le mot monde peut désigner :) et présente ses modèles de Moscou () à Rome, de Syrie en Angleterre (L’Angleterre (England en anglais) est l'une des quatre nations constitutives du Royaume-Uni. Elle est de loin la plus peuplée, avec 50 763 000 habitants (en 2006), qui représentent 83,8% de la population du...) (1880-1881). Un nouveau modèle est lancé : c'est une conduite intérieure de six places avec une boîte de vitesse à deux rapports, un moteur (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]) à vapeur de 15 CV (1880). Il est appellé " La Nouvelle ".

En 1881, un modèle " La Rapide " de six places pouvant atteindre 63 km/h est proposé. D'autres modèles suivront, mais la propulsion à vapeur s'avère une impasse en matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux. La...) de rapport poids/performance. Bollée et son fils Amédée Bollée, expérimentent bien une propulsion à l'alcool, mais c'est finalement le moteur à explosion (Le moteur à explosion est un type de moteur à combustion interne, il est principalement utilisé pour la propulsion des véhicules de transport (avion à hélice,...) et le pétrole (Le pétrole est une roche liquide carbonée, ou huile minérale. L'exploitation de cette énergie fossile est l’un des piliers de l’économie...) qui s'imposent.

Le tricycle (Le tricycle est un cycle à trois roues.) à vapeur Serpollet-Peugeot est présenté à l'Exposition universelle de 1889, c'est le premier véhicule considéré comme une automobile et Léon Serpollet (Léon Serpolet est un industriel français, né à Culoz en 1858 et mort à Paris en 1907. Issu d'un milieu de petits artisans menuisiers de l'Ain, il contribue dans les...) obtient le premier permis de conduire (Le permis de conduire est un droit administratif de circuler donnant l'autorisation de conduire certains véhicules dans un pays donné. Il est obligatoire de le posséder pour conduire. En cas...) français.

Le moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce...) à explosion (Une explosion est la transformation rapide d'une matière en une autre matière ayant un volume plus grand, généralement sous forme de gaz. Plus cette transformation...)

En 1859, Étienne Lenoir dépose son brevet d'un " moteur à gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme...) et à air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est...) dilaté ", un moteur à combustion (La combustion est une réaction chimique exothermique (c’est-à-dire accompagnée d’une production d'énergie sous forme de chaleur ).) interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la fois en activité et en formation à...) à deux temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) et c'est en 1860 que la première ébauche d'un moteur à explosion a été créée. Ce moteur inédit fabriqué par Étienne Lenoir est, dans un premier temps, alimenté au gaz d'éclairage. Quelque temps plus tard il invente un carburateur (Le carburateur est un organe du moteur à combustion interne essence ou ethanol et aussi des chaudières à carburants liquides. Cet organe permet de préparer un mélange d'air (le...) permettant de remplacer le gaz par du pétrole. Souhaitant expérimenter au plus vite son moteur, il l'installe sur une voiture rudimentaire, et, de Paris parvient à Joinville-le-Pont. Malheureusement, Lenoir, faute de moyens matériels et financiers, se voit dans l'obligation d'abandonner ses recherches.

C'est en 1883 que Édouard Delamare-Deboutteville fit circuler sa voiture dont le moteur était alimenté au gaz, mais la durit (Durit est une marque déposée pour un tube en caoutchouc renforcé de toile dans un premier temps, puis de nappes textiles ou métalliques de plus en plus complexes au fur et à mesure...) d'alimentation en gaz ayant éclaté au cours de ce premier essai, il remplaça le gaz par de l'essence (à l'époque on ne disait pas essence, mais carbure (Un carbure est un composé chimique du carbone avec un deuxième élément chimique autre que l’oxygène. Ils présentent donc une formulation générale...) de pétrole). Pour utiliser ce produit, il avait inventé un carburateur à mèches. Ce véhicule circula pour la première fois dans les premiers jours de février 1884 et le brevet en fut déposé le 12 de ce même mois sous le numéro 160267. L'antériorité d'Eugène Delamare-Deboutteville sur Karl Benz est donc absolument incontestable.

En 1885, le français Fernand Forest invente le carburateur à flotteur et à niveau constant. C'est sur ce principe que seront fabriqués tous les carburateurs pendant plus de 70 ans. On doit encore à Fernand Forest l'invention du moteur 6 cylindres (1888) et en 1891 celle du moteur à 4 cylindres verticaux et à soupapes commandées.

En 1889, René Panhard (Panhard fut un constructeur français dont l'activité « automobile » a été arrêtée en 1967 après sa reprise par Citroën. Il reste aujourd'hui constructeur de véhicules militaires.) et Émile Levassor (Émile Levassor (né le 21 janvier 1843 à Marolles-en-Hurepoix, mort le 14 avril 1897 à Paris) est un ingénieur français.) installent le premier moteur à quatre temps (celui de Daimler) sur une voiture à quatre places. Rudolf Diesel (Rudolf Christian Karl Diesel est un ingénieur allemand né le 18 mars 1858 à Paris et disparu dans la nuit du 29 septembre au 30 septembre 1913 lors d'une traversée de la Manche.) mettra au point (Graphie) le type de moteur qui porte son nom.

En janvier 1891, Panhard et Levassor font déjà rouler dans les rues de Paris les premiers modèles français équipées du moteur Benz. C'est la première voiture à moteur à explosion commercialisée.

La fin du XIXe siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine et faisait 33 ans 4 mois (d'où peut être l'âge du...)

À partir de cette période la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche...) et l'évolution de l'automobile va progresser de manière fulgurante en Occident (L'Occident, ou monde occidental, est une zone géographique qui désignait initialement l'Europe. L'extension de l'espace considéré a varié au cours de l'Histoire. À...). C'est également à cette période que commencent les déboires de la voiture: alors qu'elle demeurait un objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut...) de luxe réservé aux plus fortunés, les routes sans revêtement ni signalisation s'avéraient très difficiles à pratiquer. Le démarrage du moteur quant à lui était une épreuve fastidieuse et les intempéries comme la poussière étaient redoutées, les occupants n'étant pas isolés dans un espace clos.

Le 2 avril 1891, Armand Peugeot (Peugeot est une marque de constructeur automobile français fondée par Armand Peugeot de la famille Peugeot en 1896. Le siège est à Paris et les bureaux d'étude et de recherche à Vélizy, La Garenne-Colombes,...) découvre les joies de l'automobile au volant d'une Levassor. Marius Berliet (Marius Berliet (né le 21 janvier 1866 à Lyon et mort le 17 avril 1949 à Cannes) est un constructeur automobile, fondateur de la marque Berliet.) débute ses activités en 1896, et en 1898 Louis Renault construit seul sa première voiturette à Billancourt. Georges Latil (Auguste Joseph Frédéric Georges Latil, nommé couramment Georges Latil, est un ingénieur marseillais né en 1878 et mort en 1961.), en 1897, fait breveter le principe d’une transmission articulée, permettant d’actionner les roues d’un essieu (Dans un véhicule à roues, un essieu est un arbre placé transversalement sous la caisse et supportant par l'intermédiaire des fusées les roues situées à ses...) brisé, les rendant ainsi à la fois motrices et directrices, en tant que train-avant complet [1]. Tous ces pionniers améliorent la mécanique (Dans le langage courant, la mécanique est le domaine des machines, moteurs, véhicules, organes (engrenages, poulies, courroies, vilebrequins, arbres de transmission, pistons,...) et les performances et mettent en place une véritable industrie.

La France est alors à la pointe comme le montre les chiffres de production du début du siècle : en 1903, la France produit 30 204 voitures (soit 48,77% de la production mondiale), les USA 11 235. Les Britanniques (9 437), les Allemands (6 904), les Belges (2 839) et les Italiens (1 308) sont les autres pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus souvent sous...) producteurs. Peugeot, Renault et autres Panhard ont déjà des points de vente aux États-Unis.

La France compte 30 constructeurs automobiles en 1900, 57 en 1910 et 155 en 1914. Aux États-Unis, en 1898, on comptait 50 marques et en 1908, 291.

Mais à la fin de 1905, la France compte seulement 21 523 voitures. Le département de la Seine possède le plus grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de voitures: 4 627. La Gironde ne possède que 342 voitures.

Les premières courses

C'est en 1898 que se produit le premier accident mortel en course : le marquis de Montaignac trouve la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la mort des étoiles). Chez...) à bord d'une voiture Landry Beyroux (Vers 1890, Justin Landry se lance dans la fabrication d'automobiles, comme Peugeot, De Dion, Panhard, Benz ; ingénieur, il s'associe à G. Beyroux et participe aux premières courses automobiles.).

En 1899, le Belge Camille Jenatzy (Camille Jenatzy est un ingénieur belge né à Schaerbeek en 1868 et mort en 1913, d'un accident de chasse.) dépasse le premier les 100 km/h à bord de la Jamais Contente, un véhicule électrique (Un véhicule électrique est un véhicule dont la propulsion est assurée par un moteur fonctionnant exclusivement à l’énergie électrique, à la...) profilé (Un matériau profilé est un matériau auquel on a donné un profil, une forme déterminée.) comme un cigare. Le moteur à explosion à pétrole n'est en effet pas le seul candidat en lice pour propulser une automobile, et l'électricité (L’électricité est un phénomène physique dû aux différentes charges électriques de la matière, se manifestant par une énergie. L'électricité désigne également la...), dès la fin du XIXe siècle, est une piste explorée par les ingénieurs.

Les passionnés de l'automobile connaissaient beaucoup de difficultés et de souffrance , mais elles ne les rebutèrent pas, et parmi eux certains pouvaient se payer aussi le chauffeur, mais tous étaient désireux de faire découvrir " la voiture sans chevaux " comme on la surnommait à l'époque, au plus grand nombre. Pour cela ils organisèrent des courses telles que le Paris-Rouen (Paris-Rouen est la première course automobile de l'histoire. Elle se déroula en France, entre Paris et Rouen le 22 juillet 1894. L'épreuve est organisée par Le Petit Journal, un quotidien Parisien. Au départ 102 concurrents. Une De Dion...) qui fut, pour la première fois organisée en 1894. Toutes ces courses eurent pour conséquence d'anéantir le moteur à vapeur et de mettre en valeur la souplesse et l'endurance du moteur à déflagration mais elles démontrèrent également, grâce à la Peugeot pilotée par André Michelin, que la voiture gagne beaucoup à " rouler sur l'air ".

En 1900 commence l'épopée de la Coupe automobile Gordon Bennett (En 1899, James Gordon Bennett junior, le richissime propriétaire du New York Herald, propose aux Automobile-Clubs d’organiser un Prix international avec des équipes nationales. La France est, à l’époque, la premier constructeur...) qui se terminera en 1905. La France remporte quatre fois la victoire, affirmant sa prédominance dans l'industrie automobile naissante.

C'est en 1903, avec la course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.) Paris-Madrid, et après plusieurs accidents mortels, que les courses de route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le chemin.) deviendront des rallyes et des courses de côte très encadrés. Pour les vitesses les plus élevées ce sera le circuit avec les ovales, une spécialité des États-Unis d'Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à l'est, de...).

À partir des modèles de courses aux énormes moteurs, les constructeurs s'efforcent de développer des modèles beaucoup plus accessibles comme les Ford (Ford Motor Company, généralement appelée simplement Ford, est un constructeur automobile américain.) Modèle T puis A par une recherche de la diminution du coût de production, notamment par la parcellisation des tâches dans les chaînes d'assemblage et l'emboutissage.

Le Taylorisme

Ford T en 1909, l'automobile passe du statut de carrosse motorisé à un produit grand public
Ford T (Première voiture au monde à avoir été assemblée en chaîne de montage, la Ford T fut produite à plus de quinze millions d'exemplaires entre 1908 et 1927. La chaîne fut mise en place...) en 1909, l'automobile passe du statut de carrosse motorisé à un produit grand public

Le " Taylorisme " ou Organisation (Une organisation est) scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les...) du travail fait très tôt débats dans l'industrie automobile.

En 1908, le constructeur américain Ford (fondé en 1903) en fait sa philosophie, tandis qu'en France Renault l'adopte en partie ; il faut attendre 1912 pour voir Renault totalement succomber au Taylorisme. Levassor refuse cette option dès 1908. Le Taylorisme, aussi appelé Fordisme dans l'industrie automobile est plus qu'une révolution industrielle, car elle transforme les artisans d'antan d'une industrie de "luxe" réservé à des privilégiés en ouvriers spécialisés d'un produit banalisé pour le grand public; la nuance est de taille. Ford connait en effet au début du siècle de graves problèmes de personnel : manque de qualification, absenteïsme, alcoolisme (L'alcoolisme est l'addiction à l'alcool ([[éthanol[[) contenu dans les boissons alcoolisées. L'OMS reconnaît l'alcoolisme comme...)... Le taylorisme est pour Ford une aubaine qui lui permet de mettre en place de véritables chaînes de travail nécessitant peu ou pas de main-d'œuvre qualifiée. De plus, cette stratégie (La stratégie - du grec stratos qui signifie « armée » et ageîn qui signifie « conduire » - est :) permet une chute importante des coûts de production et permit aux plus grand nombre de pouvoir s'offrir ce nouveau moyen de locomotion. Le fameux " Modèle T " de Ford est le premier modèle a bénéficier à plein de ce système de " travail à la chaîne ". Dès lors, les États-Unis dépassent la France en terme de véhicule produit.

Alors qu'en 1907, la France et les États-Unis produisait environ 25 000 voitures, la Grande-Bretagne (La Grande-Bretagne (en anglais Great Britain) est une île bordant la côte nord-ouest de l'Europe continentale. Elle représente la majorité du territoire du...) seulement 2 500 et que les deux-tiers des voitures exporté étaient française, le travail à la chaine démultiplie la production.

En 1914, 485 000 voitures dont 250 000 Fort T sont produites aux États-Unis contre 45 000 en France, 34 000 en Grande-Bretagne et 23 000 en Allemagne.

En 1919 André Citroën (André Gustave Citroën, plus communément appelé André Citroën, était un entrepreneur français, né le 5 février 1878, mort le 3 juillet 1935.) fonde la firme Citroën (Citroën est un constructeur automobile français fondé en 1919 par André Citroën.), à la source de nombreuses innovations.

L'automobile contribue à révolutionner le monde du travail, avec le travail à la chaîne (Le mot chaîne peut avoir plusieurs significations :), le fordisme et le taylorisme. L'automobile a joué un rôle important lors de la Première Guerre mondiale (1914-1918), et encore plus lors de la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde...) Guerre mondiale (1939-1945).

L'entre-deux-guerres

L'entre-deux-guerres a été un âge d'or de l'automobile pour les catégories les plus aisées de la population car les véhicules commençaient à devenir fiables, le réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit...) routier s'améliorait et la réglementation était encore embryonnaire.

Mais le crash de Wall Street (Wall Street est le nom d'une rue située dans le sud du borough de Manhattan à New York (États-Unis). Wall Street part à l'est de Broadway en direction de l'East River jusqu’à South Street ;...) de 1929 (le " Jeudi noir ") plonge l'industrie automobile dans la crise au même titre que les autres secteurs économiques. Pour sortir de ce marasme, les constructeurs européens et états-uniens cherchent à séduire une clientèle financièrement réticente en lui proposant des modèles légers, toujours plus rapides et économiques, ce qui fut rendu (Le rendu est un processus informatique calculant l'image 2D (équivalent d'une photographie) d'une scène créée dans un logiciel de modélisation 3D comportant à la fois des objets et des sources de...) possible par la progression des voitures dans bien des domaines tels que l'amélioration des moteurs et la synchronisation des boîtes de vitesse. Les carrosseries qui habillaient ces mécaniques de plus en plus perfectionnées abandonnèrent les angles saillants et adoptèrent une ligne un peu plus aérodynamique (L'aérodynamique est une branche de la dynamique des fluides qui porte sur la compréhension et l'analyse des écoulements d'air, ainsi qu'éventuellement sur leurs effets sur des éléments solides qu’ils environnent. L'aérodynamisme (terme...) en se calquant sur les avions. Mais même pendant cette période de crise, les constructeurs prestigieux continuèrent à produire des voitures de rêve rivalisant de prestige

Après la Seconde Guerre Mondiale

Dès la fin de la guerre, on constata un essor prodigieux de la production automobile mondiale, elle tripla pendant les trente glorieuses (approximativement de 1945 à 1975) et passa de 10 millions à 30 millions de voitures. La concentration industrielle, les progrès techniques et l'augmentation de la productivité facilitèrent en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du...) l'apparition des petites voitures économiques.

En 1946, les 10 000 premières Volkswagen AG (Volkswagen AG (abrégé en VAG, aussi appelé Groupe Volkswagen, Volkswagen Group en anglais ou Volkswagen Konzern en allemand) est un groupe automobile allemand. AG signifie Aktien...) (les Coccinelles) étaient construites en Allemagne. Volkswagen (Volkswagen est une marque automobile allemande appartenant au groupe Volkswagen AG. L'actuel président de la marque s'appelle Wolfgang Bernhard (juillet 2005). Il remplace...) en avait produit 15 millions en 1972. En France, c'est la 4CV de Renault qui, lancée en 1946 atteignait les 500 000 exemplaires en 1954. En Italie, les petites Fiat (Fiat (acronyme de Fabbrica Italiana Automobili Torino, fabrique italienne automobiles Turin), est un constructeur automobile, basé à Turin, dans le Nord de l'Italie. Elle est contrôlée par la famille Agnelli, par l'intermédiaire du...), lancées avant la guerre, connurent, après cette dernière, un succès sans précédent. Un peu plus tardivement, ce fut l'Angleterre qui se mit à fabriquer des petites voitures avec la fameuse Mini (MINI est une marque automobile de BMW Group. L'ancien modèle Mini était construit par MG Rover.) dont 4,5 millions d'exemplaires ont été vendus à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et sa durée dépendent...).

La première voiture vendue à crédit en France fut la Simca (Simca fut un constructeur automobile français, créé en 1934 pour construire en France des véhicules Fiat sous licence.) V.

1998: lancement de la Smart en Europe, c'est l'ère des mini citadines
1998: lancement de la Smart (Smart est une société allemande et une marque du groupe DaimlerChrysler créée en 1996 avec l'aide de Swatch Group. Elle construit des voitures de la...) en Europe, c'est l'ère des mini citadines

La fin du XXe siècle

À la fin du XXe siècle, dans les pays dits développés, on peut compter environ une automobile par habitant. Cette densité (La densité ou densité relative d'un corps est le rapport de sa masse volumique à la masse volumique d'un corps pris comme référence. Le corps de référence est l'eau pure à 4 °C pour les liquides...) n'est pas sans poser de problèmes. Ainsi, depuis les années 1970, l'automobile est également une source de polémiques notamment en raison de son impact négatif sur l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement à prendre une...) ou des problèmes de sécurité routière.

Pour diminuer l'impact environnemental (L'impact environnemental est l'ensemble des modifications de l'environnement, qu'elles soient négatives ou positives, dues à un organisme ou à un produit.), les constructeurs, incités par des règlementations de plus en plus strictes, mettent au point des moteurs à consommation réduites, voire commercialisent des véhicules hybride (En génétique, l'hybride est le croisement de deux individus de deux variétés, sous-espèces (croisement intraspécifique), espèces (croisement...) comme Toyota (Toyota est un constructeur automobile, originaire du Japon. Le siège du groupe est situé dans la ville de Toyota (qui a repris le nom de l'entreprise), à proximité de Nagoya.) avec la Prius , en attendant la voiture propre.

Il ne faut cependant confondre les problèmes. Ainsi, rendre l'automobile propre ne résoudra pas les problèmes de circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.)[2].

Le début du XXIe siècle

Au début du XXIe siècle, on assiste à un développement du mouvement international Carfree (CarFree est un mouvement international qui promeut des alternatives à la dépendance à la voiture et à la planification basée sur l'automobile, au...) ("libéré de la voiture"), qui défend la mise en place de villes sans voitures et promeut des exemples de quartiers sans voitures.Cette évolution de la perception de l'automobile, en lien avec le réchauffement climatique (Le réchauffement climatique, également appelé réchauffement planétaire, ou réchauffement global, est un phénomène d'augmentation...) et les nombreuses critiques portées sur les dérives du système automobile, semble annoncer la fin de la société de l'automobile.

Par ailleurs, l'évolution du marché entraîne l'essor des voitures dites low-cost comme la Dacia Logan (La Dacia Logan est une berline conçue par le groupe Renault et destinée à l'origine aux marchés émergents, où la population a un pouvoir d'achat...) de plus, le prix du pétrole augmentant, les consommateurs se tournent chaque fois plus vers des véhicules sobres, consommant peu. Ces nouvelles orientations, permettent aux constructeurs japonais, principalement Toyota, de gagner en parts de marché notamment aux États-Unis. C'est ainsi que ce début de siècle est marqué par le fort recul des constructeurs américains, à l'instar de General Motors (General Motors NYSE Euronext : GM est une société du secteur automobile, basée aux États-Unis d'Amérique à Detroit (Michigan) et multinationale. Elle commercialise sous de nombreuses...) dont les produits proposés s'avèrent inadaptés à l'évolution de la demande même sur son marché national.

Évolutions esthétiques

Après la période de mise au point de l'automobile, la première révolution esthétique concerne l'intégration du conducteur dans l'habitacle (conduite intérieure). Puis, après la Seconde Guerre mondiale, c'est l'intégration des ailes dans le capot avant. À la fin des années 80, on remarque l'intégration complète des pare-chocs (Le pare-chocs est un élément de la carrosserie d'un véhicule automobile.) à la carrosserie (La carrosserie est l'enveloppe rigide d'une machine, destinée à protéger les organes situé à l'intérieur. La carrosserie d'un véhicule protège les personnes et les éléments mécaniques des intempéries. Elle...), se muant en boucliers. Finalement, émerge le concept de monospace (Un monospace, aussi appelé monovolume, mini-fourgonnette (Canada francophone) ou MPV (Multi Purpose Vehicle: véhicule multi-usage), était, au départ, un véhicule automobile ne...), véhicule monocorps (Un monocorps (ou véhicule monocorps ; véhicule à un volume) est un véhicule dont la silhouette ne présente aucun décrochement, son profil formant une ligne en tous points convexe de l'avant à l'arrière.).

Musées de l'automobile

  • Musée national de l'automobile à Mulhouse (France), l'un des plus grands musées sur l'automobile au monde. [ Site officiel ]
  • Musée des transports (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.) de Coventry (Grande-Bretagne), le centre-ville (Le centre-ville est le cœur de la ville. Il est également appelé hypercentre dans le cas des grandes agglomérations. C'est le lieu des manifestations culturelles et sportives, des...) accueille ce musée qui reflète l'histoire de l'automobile au fil du temps. On peut y voir notamment la voiture supersonique (Supersonique signifie « supérieur à la vitesse du son ».) qui a battu le record du monde de vitesse en 1997, Thrust2.

Florilège de bons mots sur l'automobile

  • Selon Maurice Barrès : " Ce n'est qu'un sport qui satisfait un besoin antique et constant de vagabondage. "
  • Selon Léon Daudet : " Je ne sais de mort plus atroce que cette mort par éclatement, par fracas brusque de la substance ... Elle est instantanée, horrible et sans gloire. Elle est sinistrement matérialiste, issue d'un soubresaut du métal et de l'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la physique désigne la connaissance de la...) mal domptée, qui se cabrent et se vengent stupidement. "
  • Félix Faure, président de la République, visitant l'exposition de janvier 1901, déclare : " Vos voitures sont bien laides et sentent bien mauvais. "
  • Hugues Le Roux, homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme...) de presse, dans une lettre ouverte au préfet Lépine écrit : " J'ai l'honneur de vous avertir qu'à partir d'aujourd'hui je me promène avec un revolver dans ma poche et que je tirerai sur le premier de ces chiens enragés qui, monté sur une automobile ou un tricycle à pétrole, s'enfuira après avoir risqué d'écraser moi ou les miens. "
  • Henri Rochefort a bien perçu la perversité de la chose qui n'a d'autre but, selon lui, que " la satisfaction d'écraser des chiens, des femmes, des vieillards et des enfants, qui sont broyés avant d'avoir aperçu la machine qui les broie. "
  • Selon la faculté de médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal (physiologie), et cherchant à...), dans L'Echo des praticiens : " D'après la loi de Darwin sur l'influence du milieu, les Parisiens se sont habitués à la poussière du crottin. Elle ne les empoisonne plus mais, à l'acide carbonique que donnent à profusion les moteurs, on ne s'habitue pas parce que l'on meurt tout de suite. "
  • Le physicien (Un physicien est un scientifique qui étudie le champ de la physique, c'est-à-dire la science analysant les constituants fondamentaux de l'univers et les forces qui les relient. Le mot physicien...) Marcel Deprez (1843-1918), portant un toast, déclare : " Je bois au temps prochain où la voiture automobile fera une moyenne, non plus de 24 km/h, mais bien de 50, peut-être de 60. ". Réaction d'Émile Levassor : " Il est triste qu'à l'issue d'un bon déjeuner, il se trouve toujours un exalté pour dire une énorme sottise ! "
  • Comment démarrer une automobile en 1901 : " Pour démarrer, c'est très simple : vous installez sur le tube de platine le capuchon. Vous ouvrez les portes de la cage du brûleur et le robinet pendant une ou deux secondes. Vous imbibez le goupillon en le présentant sous le petit robinet purgeur du grand réservoir. Vous l'introduisez au fond de la cage d'allumage. Vous approchez une allumette et laissez flamber pendant deux ou trois minutes. Ouvrez peu à peu le robinet d'alimentation et retirez le goupillon. Présentez-le au bec (Un bec, au sens strict, est une structure anatomique externe qui permet la prise alimentaire et donc la nutrition chez les oiseaux. Mais il permet aussi la toilette de l'animal, la nutrition...) du brûleur. Enlevez le capuchon, refermez les portes de la cage ; l'allumage est terminé. Si le brûleur s'éteint, vous remettez le capuchon, etc. ".

Notes et références

  1. Les véhicules Latil
  2. pour être plus clair, ce n'est pas en rendant instantanément toutes les voitures électriques que les bouchons disparaitront

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.