Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Quille (bateau)

La quille désigne la partie la plus basse d'un bateau. Cependant, ce mot a différentes significations suivant le type de bateau considéré :

  • Au sens général, la quille désigne la partie axiale inférieure de la coque, au sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une...) géométrique ; on parle aussi de ligne de quille si cette définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la division entre les définitions réelles et les définitions nominales.) ne correspond à aucune pièce de charpente.
  • Dans la marine à voile, la quille est la pièce de charpente de base à partir de laquelle la coque est construite.
  • Sur les coques métalliques actuelles, la quille peut être verticale (La verticale est une droite parallèle à la direction de la pesanteur, donnée notamment par le fil à plomb.) (" quille massive ") soit horizontale (" quille plate ") auquel cas elle est raidie par une pièce verticale, la carlingue ( La carlingue est la pièce longitudinale de renforcement placée au fond d’un navire. La carlingue est la partie du fuselage d’un avion formée de la cabine et du poste de pilotage. La Carlingue est le surnom donné à...).
  • Sur un voilier (Un voilier (ou bateau à voiles, navire à voiles) est un bateau ou navire propulsé par la force du vent. Historiquement, les voiliers ont été le premier moyen de transport à moyenne et longue distance avant...) moderne, on appelle aileron de quille l'appendice vertical fixe placé sous la coque afin de placer le lest et de servir de plan antidérive. Lorsque cet appendice est amovible, il est appelé dérive.

Origine

Dans les navires construits en bois, la quille était (et est encore) la pièce maîtresse de la charpente d'un navire (Un navire est un bateau destiné à la navigation maritime, c'est-à-dire prévu pour naviguer au-delà de la limite où cessent de s'appliquer les règlements techniques de sécurité de navigation...), supportant d'une part les couples de la membrure (La membrure, en construction navale traditionnelle, est l'assemblage de diverses pièces de bois ou de métal qui forment les couples (le "squelette") sur lequel le revêtement...) verticale, ces derniers recevant le bordage (externe) et le vaigrage (Le vaigrage est l'ensemble des pièces qui sont placées sur les couples du côté intérieur de la coque d'un bateau. Le vaigrage n'a pas autant d'importance que son cousin proche le bordage qui se trouve lui du côté...) (interne) du navire, d'autres part les pieds de mâts et des principales pièces destinées à supporter le gréement (Le gréement d'un navire à voile est constitué de l'ensemble des espars (mâts, bômes, tangons, etc.), manœuvres courantes (drisses, écoutes, etc.), manœuvres dormantes (étais, haubans, etc.) servant à régler, établir et...) fixé sur le pont (Un pont est une construction qui permet de franchir une dépression ou un obstacle (cours d'eau, voie de communication, vallée, etc.) en passant par-dessus cette séparation. Le franchissement...). La quille est prolongée à l'avant par l'étrave (L'étrave est la pièce saillante de la coque d'un navire qui prolonge la quille vers l'avant. Plus généralement, l'avant, le nez, d'un bateau. La proue, terme désignant la meme pièce du navire, n'est plus tellement utilisée....) et à l'arrière par l'étambot (L’étambot est la partie arrière d'un navire, anciennement appelée poupe. On l'appelle aussi massif d'étambot. Il est constitué par le prolongement arrière de la quille.).

L'invention de la quille est très ancienne, les navires égyptiens du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) des pharaons en comprenaient déjà une, et a permis une augmentation notable de la taille des navires (Les navires de commerce peuvent être classés en différentes tailles. La plupart font références à des limites de longueur, de tonnage ou de tirant d'eau imposées par les canaux et les ports. D'autres limites sont...).

Le terme est souvent utilisé aujourd'hui à tort pour désigner ce qui est en général soit une dérive, soit un lest, soit les deux à la fois. Dans les navires modernes, lorsqu'ils possédent une quille, celle-ci n'est généralement pas visible, mais dissimulée par la coque et en assure la tenue mécanique (Dans le langage courant, la mécanique est le domaine des machines, moteurs, véhicules, organes (engrenages, poulies, courroies, vilebrequins, arbres de transmission, pistons, ...), bref, de tout ce qui produit ou transmet un mouvement,...).

L'origine du mot provient du norrois "kjölr". La plupart des termes employés sur un navire viennent également du norrois.

Aileron de quille ou quille

La quille d'un bateau (Un bateau est une construction humaine capable de flotter sur l'eau et de s'y déplacer, dirigé ou non par ses occupants. Il répond aux...) désigne la partie la plus basse du navire dit quillard. Elle permet de maintenir ce dernier en équilibre et sert également de dérive. L'équilibre du navire est conditionné par les positions relatives de son centre de gravité (La gravitation est une des quatre interactions fondamentales de la physique.) et de son centre de carène (Le centre de carène généralement nommé C est le centre de volume de la carène ou aussi le centre de gravité du fluide déplacé par la carène d'un navire.).

De nombreux navires ne possèdent pas d'aileron de quille, trimaran (Un trimaran est un bateau à trois coques : 2 flotteurs situés de part et d'autre d'une coque centrale plus volumineuse mais dépourvue de quille. Le gréement est situé sur la coque centrale. Les flotteurs...), catamaran (Un catamaran est un bateau possédant deux coques, en général l'une à côté de l'autre. Le but peut être d'aller plus vite grâce à des coques fines, d'améliorer la stabilité, ou d'augmenter la surface du pont. Ils sont principalement...), prao (Le prao est un type de voilier multicoque particulier, dérivé des pirogues à balancier des îles de la Polynésie.). Ces navires se servent (Servent est la contraction du mot serveur et client.) d'appuis sur le côté pour se maintenir en équilibre. Par contre ils ont des dérives

Il est possible de rajouter un lest afin d'alourdir la quille et de descendre ainsi le centre de gravité.

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.