Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Titanic
Titanic
Le Titanic le 10 avril 1912 à Southampton
Type : Paquebot transatlantique, classe Olympic
Histoire
Quille posée : 31 mars 1909[1]
Lancement : 31 mai 1911[2]
En service : 10 avril 1912[3]
Statut : Naufrage dans la nuit du 14 au 15 avril 1912
Caractéristiques techniques
Longueur : 269 m[4]
Maître-bau : 28,50 m[4]
Tirant d'eau : 10,54 m
Tirant d'air : 45,5 m
Déplacement : 52 250 t[4]
Tonnage : 46 328 tjb[5][6]
Propulsion : Mixte : 2 machines alternatives (Alternatives (titre original : Destiny Three Times) est un roman de Fritz Leiber publié en 1945.) à vapeur (), 1 turbine (Une turbine est un dispositif rotatif destiné à utiliser la force d'un fluide (eau, vapeur, air, gaz de combustion), dont le couple est transmis au moyen d'un arbre.) à basse pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.), 3 hélices
Puissance : 45 000 ch[4]
Vitesse : 23 à 24 nœuds[4] (vitesse de croisière)
Ponts : 10[4]
Autres caractéristiques
Passagers : 2 603[4]
Équipage : 900[4]
Chantier : Harland and Wolff, Belfast
Armateur : White Star Line
Pavillon : Royaume-Uni (Liverpool)
Coût : 7,5 millions d'USD[7] (soit 150 millions aujourd'hui)

Le RMS Titanic (Le RMS Titanic est un paquebot transatlantique britannique de la White Star Line, construit sous l'initiative de Joseph Bruce Ismay en 1907. Il a été conçu par l'architecte...) (Royal Mail Steamer Titanic) était un paquebot transatlantique (Un transatlantique est un paquebot liner destiné à la traversée de l'océan Atlantique, traversée plus ou moins régulière entre les Amériques et l'Europe (ou l'Afrique).) britannique de la White Star Line, construit en 1911 et ayant comme port d'attache Liverpool. Il était le plus luxueux et le plus grand paquebot (Un paquebot est un navire spécialisé dans le transport de passagers. Le nom vient de l'anglais « packet-boat », désignant les navires transportant du courrier. Les premiers...) jamais construit au moment de son lancement[8] [9]. Lors de son voyage (Un voyage est un déplacement effectué vers un point plus ou moins éloigné dans un but personnel (tourisme) ou professionnel (affaires). Le voyage s'est considérablement développé et...) inaugural de Southampton à New York (New York , en anglais New York City (officiellement, City of New York) pour la distinguer de l’État de New York, est la principale ville des États-Unis, elle compte a elle seule 8 143 200 habitants. Son...), il percuta un iceberg sur le flanc tribord le 14 avril 1912 à 23h40[10] et coula le 15 avril 1912 à 2h20[11]au large de Terre-Neuve (Terre-Neuve (en anglais: Newfoundland, en micmac: Ktaqamk) est une grande île au large de la côte atlantique de l'Amérique du Nord. Elle fait partie de la...). Entre 1 491[12] et 1 513[13][14][15] personnes périrent, c'est une des plus grandes catastrophes maritimes en temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de paix et un record à l'époque[12].

Historique

Le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration...)

Les employés des chantiers navals Harland and Wolff avec au fond le Titanic et son échafaudage (le plus grand jamais construit à son époque).
Les employés des chantiers navals Harland and Wolff avec au fond le Titanic et son échafaudage (le plus grand jamais construit à son époque).
La poupe du paquebot sur les chantiers navals Harland and Wolff.
La poupe du paquebot sur les chantiers navals Harland and Wolff.

Durant la fin de l'été 1907, pour concurrencer le Lusitania (Cunard Line), Lord William James Pirrie, président des chantiers navals Harland and Wolff, et Joseph Bruce Ismay, directeur de la compagnie maritime White Star Line, prirent la décision de construire une série de trois paquebots capables de surpasser en confort, sécurité et élégance ceux des autres compagnies maritimes concurrentes telle que la Cunard Line[16]. Leurs noms, Olympic, Titanic et Gigantic (rebaptisé Britannic après le naufrage de son jumeau (Littéralement, le terme jumeau se réfère à tous les individus (ou l'un de ceux-ci) qui ont partagé le même utérus et qui sont nés le même jour. Les...)[17]). Les plans du Titanic et de l'Olympic (la construction du Gigantic a été décidée plus tard) furent dessinés dans les bureaux des chantiers navals Harland and Wolff sur Queen's Island à Belfast, en Irlande du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.)[18]. À la tête des opérations se trouvaient Alexander Montgomery Carlisle, directeur général des chantiers navals et responsable des emmenagements, de la décoration et des dispositifs de sauvetage des paquebots et Thomas Andrews (Thomas Andrews (né le 7 février 1873 et décédé le 15 avril 1912), était l'architecte des Chantiers Harland & Wolff, constructeur du paquebot Titanic. Il fut victime du naufrage. Son corps, s'il fut...), chef du Département Dessin et architecte (L'architecte est le professionnel du bâtiment dont la fonction est de concevoir et de diriger la réalisation d'une œuvre d'architecture...) naval (Naval est une municipalité de la province de Biliran sur l'île de Biliran aux Philippines.)[19]. Au départ en retraite d'Alexander Montgomery Carlisle, en 1910, Thomas Andrews prit sa place et devint ainsi Directeur Général des chantiers et de la conception. Le 31 juillet 1908, Joseph Bruce Ismay approuva le projet lors d'un déplacement à Belfast et signa une lettre d'accord avec les chantiers navals[20]. Dans ce contrat fut mentionné que les meilleurs produits devaient être utilisés ainsi que la plus grande maitrise professionnelle.

La construction

À l'automne (L'automne est l'une des quatre saisons des zones tempérées. Elle se place entre l'été et l'hiver.) 1908, les plans furent achevés et les approvisionnements spéciaux ainsi que les équipements non réalisables par les chantiers navals Harland and Wolff furent commandés. Lord Pirrie fit agrandir les chantiers navals notamment avec la construction d'un immense portique qui était le plus grand échafaudage du monde (Le mot monde peut désigner :) à l'époque (256 m de long, 82 m de large et 52,60 m de haut ainsi que des grues de 69,50 m). Le 16 décembre 1908, la quille de l'Olympic fut posée sur la cale de construction n°2. Elle portait le numéro de chantier 400, la 400e commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un souhait impératif.) reçue par Harland and Wolff. Le 22 mars 1909[16], la quille du Titanic fut posée sur la cale n°3, le numéro de chantier était le 401. Les chantiers avançaient très vite et 2 ans plus tard, au printemps (Le printemps (du latin primus, premier, et tempus, temps, cette saison marquant autrefois le début de l'année) est l'une des quatre saisons des zones tempérées,...) 1911, la coque du Titanic fut achevée, elle était constituée de 2 000 tôles maintenus par 3 millions de rivets.

Le lancement

L'Olympic fut lancé le 20 octobre 1910 et le Titanic le 31 mai 1911[16], jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport...) de l'anniversaire de Lord et Lady Pirrie qui assistèrent à la mise à l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) du paquebot avec plus de 100 000 personnes, les employés des chantiers et leur famille, des visiteurs, quelques personnalités et la presse étaient présents. Pour aider le Titanic à "glisser" dans l'eau, 20 tonnes de suif, d'huiles de vidange, de graisse (La graisse est un corps gras se présentant à l'état solide à température ordinaire. Le terme s'oppose aux huiles qui se présentent sous forme liquide. On distingue les graisses des cires, de...) et de savon (Le savon est un objet liquide ou solide composé de molécules amphiphiles composées de sels métalliques, spécifiquement d'hydroxyde de sodium ou d'hydroxyde de potassium, et...) furent étalés sur 2 cm le long des cales[21]. Le Titanic, après avoir réussi son lancement, fut stoppé par 6 ancres retenues elles-mêmes par 23 aussières en acier (L’acier est un alliage métallique utilisé dans les domaines de la construction métallique (voir aussi l’article sur la théorie du soudage de l’acier) et de la construction mécanique.) de 80 tonnes chacune et remorqué à quai par pas moins de 5 remorqueurs[22]. Après le lancement, invités, représentant de la presse et personnalités furent conviés à un dîner donné au Grand Central Hôtel de Belfast. Au menu, pas moins de 6 plats et 5 desserts ou mises-en-bouche de cuisine (La cuisine est l'ensemble des techniques de préparation des aliments en vue de leur consommation par les êtres humains (voir cuisinerie). La cuisine est diverse à travers le monde, fruit des...) française furent servis.

L'armement

Entre Juin 1911 et Mars 1912, plus de 3 000 professionnels (mécaniciens, électriciens, plombiers, ébénistes, peintres, décorateurs,...) équipèrent le Titanic des dernières techniques navales et l'aménagèrent avec une décoration et un mobilier somptueux. Le 18 septembre 1911, on annonça la date du voyage inaugural du paquebot, le 20 mars 1912[23]. Mais, le 20 septembre, suite à une collision (Une collision est un choc direct entre deux objets. Un tel impact transmet une partie de l'énergie et de l'impulsion de l'un des corps au second.) entre le croiseur (Un croiseur est un navire de guerre, aujourd'hui, le plus puissant et le plus grand des bâtiments de combat, exception faite des porte-aéronefs.) de la Royal Navy, Hawk[24] et de l' Olympic lors de sa 5e traversée transatlantique, le Titanic dut être déplacé et les 14 000 ouvriers le construisant furent affectés aux travaux de réparation de l' Olympic, ce qui retarda considérablement sa construction et la White Star Line reporta le voyage inaugural au 10 avril. Le 30 novembre, une fois les réparations de la coque de l' Olympic terminées, celui-ci reprit son service et le Titanic rejoignit sa cale sèche où son armement se poursuivit. En janvier 1912, on installa les 4 cheminées et le 3 février, 3 grosses hélices furent aposées sur le navire (Un navire est un bateau destiné à la navigation maritime, c'est-à-dire prévu pour naviguer au-delà de la limite où cessent de s'appliquer...). Le 24 mars 1912, le Titanic fut immatriculé à Liverpool, son port d'attache.

Les essais

Essais en mer le 2 avril 1912.
Essais en mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) le 2 avril 1912.

Le 2 avril 1912, 78 chauffeurs et soutiers ainsi que 41 officiers et membres d'équipage se trouvaient à bord. À 6h00, le Titanic quitta son dock, tiré par 4 remorqueurs appartenant à la Red Funnel Line. Toute la journée, le Titanic procéda à des essais de vitesse (On distingue :) et de manœuvrabilité (arrêts d'urgence, mesures des qualités manœuvrières à différentes vitesses). À midi, les ingénieurs, les représentants du chantier et les représentants du ministère du commerce britannique inaugurèrent, en y dînant, la salle à manger de 1ère classe. Après d'autres essais, le Titanic rentra à Belfast vers 18h00. Le nouveau paquebot ayant rempli toutes les exigences du gouvernement britannique, Francis Carruthers signa le certificat de navigabilité n°131428. Vers 20h00, le paquebot vira de bord et mit le cap sur Southampton où il était attendu dans la nuit du 3 au 4 avril.

À Southampton

Après avoir parcouru les 570 milles qui l'en séparaient, le Titanic arriva (Arriva est un groupe privé britannique spécialisé dans le transport public de voyageurs. Il exploite des services de bus et de trains, principalement en Grande-Bretagne, mais aussi dans plusieurs pays...), peu avant minuit au port de Southampton où six remorqueurs de la Red Funnel Line l'attendaient. Le navire stoppa ses machines et arriva dans le quai (Le Quai est un espace culturel de la ville d'Angers dans le département du Maine-et-Loire en France. L'ouverture a eu lieu le 25 mai 2007, et Le Quai a...) n°44 du port. Après son arrivée et jusqu'à son départ, les cheminées du Titanic furent repeintes ainsi que le flanc bâbord de la coque. Une fois achevé, le Titanic coûta 1,5 million (Un million (1 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (999 999) et qui...) de livres soit 7,5 millions de dollars américains à l'époque (150 millions aujourd'hui).

Caractéristiques

Généralités

Comparaison de la taille du paquebot avec le Queen Mary 2, l'Airbus A380, ...
Comparaison de la taille du paquebot avec le Queen Mary 2 (Le RMS Queen Mary 2 (« QM2 ») est un paquebot transatlantique britannique de la Cunard construit en France et mis en service en 2004 pour assurer la ligne...), l'Airbus A380 (L'Airbus A380 est un avion de ligne civil très gros-porteur long-courrier quadriréacteur à double pont produit par Airbus, filiale d'EADS. Ses éléments sont construits...), ...

Le Titanic fut construit par les chantiers navals Harland and Wolff à Belfast en Irlande du Nord.

  • Le Titanic était long de 269 mètres, large de 28 mètres et haut de 56 mètres pour trois millions de rivets. Son poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la Terre. Elle est égale à...) était de 46 000 tonnes, soit 1 000 de plus que l'Olympic. Ceci étant fait car le Titanic possédait 4 ponts promenades privés ce que les deux autres navires jumeaux n'avaient pas.
  • Il était dit insubmesible car il possèdait 16 compartiments étanches mais ceux-ci ne montaient pas plus haut que le pont (Un pont est une construction qui permet de franchir une dépression ou un obstacle (cours d'eau, voie de communication, vallée, etc.) en passant par-dessus cette séparation....) E. De plus, se trouvait à bord, 8 pompes capable d'évacuer 400 tonnes d'eau par heure (L'heure est une unité de mesure  :)[25].
  • Ces équipements étaient à la pointe de la technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) en 1912, en effet le navire possèdait des détecteurs de fumée dans les endroits à risques ce qui permettait aux membres d'équipage d'intervenir rapidement sur un incendie. La vapeur qui propulsait le navire était fournie par 29 chaudières et 159 foyers. Une ligne téléphonique a également été installée sur le paquebot, elle permettait de communiquer entre le nid-de-pie, la timonerie, la plage (La Plage est un film anglo-américain réalisé par Danny Boyle en 2000 et adapté du roman The Beach d'Alex Garland) arrière, la salle des machines et le compartiment arrière, une autre ligne permettait aux passagers de 1ère classe de communiquer avec différents services (bars, restaurant...). L'énergie électrique nécessaire été fournie par 4 dynamos de 400 kW[26].
  • Le Titanic possédait quatre cheminées mais seules trois d'entre elles fonctionnaient réellement, la quatrième ayant pour but l'esthétique du navire et l'aération des salles des machines[15].
  • Bien qu'il fût plus vaste et eût un plus grand coefficient (En mathématiques un coefficient est un facteur multiplicatif qui dépend d'un certain objet, comme une variable (par exemple, les coefficients d'un polynôme), un espace vectoriel, une fonction de...) de déplacement, son volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) était exactement le même que celui de son aîné, l'Olympic.
  • Le navire avait 871 hommes d'équipage et 23 femmes affectées au service de l'alimentation. Ce géant des mers était conçu pour accueillir plus de 3 300 passagers répartis sur dix ponts.
  • Il transportait du courrier ; c'est pour cette raison qu'il fut aussi appelé RMS Titanic (RMS signifiant Royal Mail Steamer)[27][15].
  • Le Titanic présentait un luxe et un confort inégalés pour l'époque. Bien qu'il ne fût pas le premier navire à offrir des piscines, des ascenseurs, des bains ou des salles de sport, le Titanic allait bien au-delà et offrait un niveau de service jamais vu auparavant. Il offrait trois ascenseurs aux passagers de première classe, mais également un pour les passagers de seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc est...).
  • La troisième classe était, elle aussi, particulièrement confortable pour l'époque, puisque les voyageurs (Les Voyageurs est un épisode de la série télévisée Stargate Atlantis. C'est le cinquième épisode de la saison 4 et le 65e épisode de la série.) étaient logés en cabines de quatre à six couchettes alors que, sur les autres paquebots, ils étaient parqués dans de vastes dortoirs. Cependant, contrairement aux passagers des deux autres classes, les passagers de troisième devaient toujours utiliser les escaliers.
  • L'une de ses caractéristiques les plus remarquables était le Grand Escalier, reproduit fidèlement dans le film de James Cameron.
  • Il était considéré comme le summum de la technologie civile (pas d’essai métallurgique Charpy) et devait être insubmersible avec ses seize compartiments étanches.
  • Au moment de son lancement, la rumeur (La rumeur est un phénomène de transmission large, par tout moyen de communication formel ou informel, d'une histoire à prétention de vérité et de révélation. Le terme...) dit qu'un employé déclara : « Dieu lui-même ne pourrait pas couler ce paquebot »[28]. En vérité, il semblerait qu'elle fut plutôt lancée par la presse ; malgré tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.), ni les chantiers Harland and Wolff, ni la White Star Line ne la démentirent.

Les ponts

  • Les 10 ponts du Titanic permettent de l'élever au rang ( Mathématiques En algèbre linéaire, le rang d'une famille de vecteurs est la dimension du sous-espace vectoriel engendré par cette famille. Le...) de plus grand paquebot jamais construit à son époque, voici le détail et la composition des ponts[29] :

Pont des embarcations

Il était élevé de 17,68 mètres, il comprenait la passerelle de commandement, les quartiers des officiers, la cabine (Sur un bateau, une cabine désigne une pièce d'habitation pour une ou plusieurs personnes. Une cabine peut prendre plusieurs aspects : sur...) de radio, le gymnase, les canots de sauvetage et les promenades des 1re et 2e classe.

Pont A

Le pont A, aussi appelé pont Promenade Supérieur, était élevé de 14,78 mètres au-dessus du niveau de la mer (Le niveau de la mer est la hauteur moyenne de la surface de la mer, par rapport à un niveau de référence adéquat.), il comprenait le grand salon de 1ère classe, le Salon de lecture et d'écriture des 1ère classe ainsi que le fumoir, le café-véranda, un jardin exotique et les appartements de luxe de 1ère classe de style divers.

Pont B

Le pont B ou Pont Promenade, était élevé de 12,04 mètres, il comprenait le restaurant à la carte de 1ère classe, un café parisien, le fumoir de 2e classe et des logements pour la 1ère classe.

Pont C

Le pont C, aussi appelé pont Supérieur, était élevé de 9,30 mètres par rapport au niveau de la mer, il comprenait les suites particulières de luxe de 1ère classe, la bibliothèque de 2e classe, le fumoir de 3e classe, la salle commune de 3e classe et les promenades de 2e et 3e classe.

Pont D

La salle de réception de 1re classe sur le Pont D.
La salle de réception de 1re classe sur le Pont D.

Le Pont D, aussi appelé Pont Salon, était élevé à 6,10 mètres, il comprenait les salles à manger de 1ère et 2e classe et les cuisines, la salle de réception de 1e classe, l'espace ouvert de 3e classe, un magasin à vivres et des logements pour toutes classes confondues.

Pont E

Le pont E ou Pont Principal, était élevé de 3,35 mètres au-dessus de la mer, il comprenait des logements pour toutes les classes et un magasin à vivres

Pont F

Le pont F, aussi appelé Pont Milieu, était élevé de seulement 0,76 mètre, il permettait de loger les 2e et 3e classes en plus de la salle à manger de 3e classe, les cuisines, un court de squash, une piscine et des bains turcs électriques.

Pont G

Le pont G, aussi appelé Pont Inférieur était 1,8 mètre en dessous du niveau de la mer, il comprenait des logements pour les 2e et 3e classes, les soutes à bagages de 1re classe, les magasins à vivres, la cargaison (La cargaison (de l'occitan gascon cargar: charger) est l'ensemble des marchandises transportées. Le terme s'applique au transport de bétail mais ne s'applique pas aux passagers.) et la salle de tri du courrier.

Pont Orlop

Le pont Orlop était situé à 4,11 mètres en dessous du niveau de la mer, il ne comprenait pas de logements mais des soutes à bagages pour les 1re et 2e classe, des magasins à vivres, des cales cargaison, des voitures (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu...) et la cale postale.

Pont des Ballasts

Le pont des Ballasts situé juste en dessous du pont Orlop ne comprenait lui non plus aucun logements mais la salle des machines, les moteurs (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou...), les soutes à charbon et les citernes d'eau douce.

Les canots de sauvetage du Titanic

Traversée inaugurale

Trajectoire empruntée par le RMS Titanic
Trajectoire (La trajectoire est la ligne décrite par n'importe quel point d'un objet en mouvement, et notamment par son centre de gravité.) empruntée par le RMS Titanic

10 avril 1912

À 12h15, le Titanic appareille de Southampton en Angleterre (L’Angleterre (England en anglais) est l'une des quatre nations constitutives du Royaume-Uni. Elle est de loin la plus peuplée, avec...) avec à son bord 953 passagers dont 31 transManche et 886 membres d'équipage. À 18h35, arrivé à Cherbourg en Normandie, 24 passagers trans-Manche débarquent et 274 embarquent, principalement des 1re classe. À 20h10, le paquebot appareille de Cherbourg pour Queenstown (aujourd'hui Cobh) en Irlande[30].

11 avril 1912

À 11h30, le Titanic arrive à Queenstown où débarquent 7 passagers inter-ports, 120 passagers embarquent, principalement des 3e classe et un membre d'équipage déserte. À 13h30, le RMS Titanic quitte Queenstown pour New York avec à son bord 1 316 passagers et 885 membres d'équipage. Le capitaine Edward Smith envisageait de prendre sa retraite après cette traversée ; il ne devait donc assurer le commandement du Titanic que pour cette unique fois[15].

12 avril 1912

À 19h45, le Titanic reçoit un message (La théorie de l'information fut mise au point pour déterminer mathématiquement le taux d’information transmis dans la communication d’un message par un canal de communication, notamment en...) de La Touraine lui signalant un brouillard (Le brouillard est le phénomène météorologique constitué d’un amas de fines gouttelettes ou de fins cristaux de glace, accompagné de fines particules hygroscopiques saturées d'eau, souvent de taille...) dense, une couche de glace (La glace est de l'eau à l'état solide.) épaisse, des icebergs et un navire abandonné sur plusieurs points de l'Atlantique Nord. Ce message a été immédiatement remis au capitaine Edward Smith qui répond.

13 avril 1912

Dans la journée, le Titanic reçoit plusieurs messages lui signalant des icebergs, des growlers (petits icebergs de 1 mètre par 5) et quelques champs de glace. À 22h30, le paquebot reçoit un avis (Anderlik-Varga-Iskola-Sport (Anderlik-Varga-Ecole-Sport) fut utilisé pour désigner un projet hongrois de monoplace de sport derrière lequel se...) du Rappahannock lui signalant un épais champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) de glace et plusieurs icebergs, la réception de ce message fut effectuée par un officier.

14 avril 1912

Dessin de Willy Stöwer sur la catastrophe.
Dessin de Willy Stöwer sur la catastrophe (Une catastrophe est un événement brutal, d'origine naturelle ou humaine, ayant généralement la mort et la destruction à grande échelle pour...).

Alors que le Titanic a déjà parcouru 1 451 milles (2 335 kilomètres), le Caronia signale, vers 9h00, des glaces à 42°N, 49°O jusqu'à 51°O[31]. En début d'après-midi, trois navires, le Baltic, l'America et le Noordam signalent des glaces à peu près au même endroit. En soirée, un cinquième navire, le Californian, envoie le même message mais l'équipage n'en tient pas compte et le paquebot est poussé à pleine vitesse, probablement dans l'objectif de décrocher le Ruban bleu (Bleu (de l'ancien haut-allemand « blao » = brillant) est une des trois couleurs primaires. Sa longueur d'onde est comprise approximativement entre 446 et 520 nm. Elle varie en luminosité du cyan à une...) récompensant la plus rapide traversée de l'Atlantique (ou tout simplement pour impressionner la presse). À 19h30, le paquebot reçoit trois nouveaux messages du Californian lui signalant de grands icebergs. À 21h40, alors que la température n'est plus que de quelques degrés, le Mesaba, envoie lui aussi un signalement de glaces mais ce dernier n'est pas remis aux veilleurs du nid-de-pie. À 22h00, les 2 veilleurs du nid-de-pie sont remplacés par Frederick Fleet et Reginald Lee, la température extérieure devient nulle ainsi que celle de l'eau une demi-heure plus tard. À 22h55, le Californian, alors pris dans la glace à 20 milles au nord du Titanic, envoie un message à tous les navires alentours, sur le Titanic il est intercepté par l'opérateur radio qui répond « Dégagez ! Taisez-vous ! Vous brouillez notre traffic radio ! »[15]. Une demi-heure plus tard, l'opérateur radio du Californian éteint son poste. À 23h40, par 41°46' N et 50°14' O[32], alors que le RMS Titanic avance à 22,5 nœuds (41,7 km/h)[15], le veilleur Frederick Fleet aperçoit un iceberg droit devant à moins de 500 mètres et s'élevant à environ 30 mètres[15] au dessus du niveau de l'eau, il sonne la cloche trois fois et téléphone immédiatement à la timonerie. Le 6e officier James Paul Moody reçoit l'appel et transmet immédiatement le message au 1er officier William Murdoch, alors de quart, instinctivement, il essaie de faire virer le navire vers bâbord et fait stopper les machines pour faire marche (La marche (le pléonasme marche à pied est également souvent utilisé) est un mode de locomotion naturel. Il consiste en un déplacement en appui alternatif sur les...) arrière mais le gouvernail (Le gouvernail est une partie mobile d'un bateau, ou d'un avion.) du paquebot est trop petit par rapport à sa taille. Quelques 37 secondes plus tard, le navire vire mais l'iceberg le heurte par tribord[12] et créée de multiples brèches dans la coque ouvrant des voies d'eau sous la ligne de flottaison sur 100m[12]. Les portes étanches sont alors immédiatement fermées par Murdoch afin d'éviter une voie d'eau plus importante. Mais l'eau commence à envahir les cinq premiers compartiments du bateau (Un bateau est une construction humaine capable de flotter sur l'eau et de s'y déplacer, dirigé ou non par ses occupants. Il répond aux besoins du transport maritime ou fluvial, et permet diverses...). Or, le Titanic ne peut flotter qu'avec au maximum quatre de ses compartiments remplis d'eau. La proue commence dès lors à couler. À 23h50, le niveau de la mer est déjà montée de 4 mètres à la proue, les 5 premiers compartiments étanches commencent à être inondés ainsi que la chaufferie n°6.

15 avril 1912

L'iceberg qui a sûrement fait couler le Titanic
L'iceberg qui a sûrement fait couler le Titanic
Des survivants sur le canot de sauvetage pliable D
Des survivants sur le canot (Un canot est un petit bateau non ponté manœuvré à la rame, à l'aviron, à la godille, à la pagaie ou au...) de sauvetage pliable D

À minuit, la salle de tri du courrier est inondée, Thomas Andrews, l'architecte du paquebot établit alors un pronostic : le navire coulera dans une heure (L’heure est une unité de mesure du temps. Le mot désigne aussi la grandeur elle-même, l'instant (l'« heure qu'il est »), y compris en sciences (« heure solaire »...) ou une heure et demi tout au plus. 5 minutes plus tard, le capitaine fait enlever les tauds des embarcations et rappeler l'équipage, le court de squash, 10 mètres au dessus de la quille est sous l'eau. À 00h10, le 4e officier Boxhall calcule la position du navire : 41°46'N, 50°14'O. À 00h15, le premier appel de détresse est envoyé en signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes particulières. Les signaux lumineux...) CQD[33] (Come Quickly Danger). À 00h20 l'eau envahit déjà les quartiers de l'équipage à l'avant du Pont E. À 00h25, l'ordre est donné de faire monter les femmes et les enfants en premier dans les canots de sauvetage et le RMS Carpathia, un navire ayant capté le signal de détresse fait route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le chemin.) à toute vapeur mais ce navire est très lent (17 nœuds) et la présence de glaces le ralentit encore plus. À 00h45, la première fusée de détresse est envoyée, le canot n°7 est affalé avec seulement 28 passagers contre 65 possibles[15], le signal CQD est transformé en SOS, les officiers s'occupent de faire monter les femmes et les enfants en priorité dans les canots, les 1res classes étant bien évidemment avantagées pour obtenir une place. Mais la capacité des canots n'est que de 1 178 personnes au total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition,...)[15] et il y a 2 206 à secourir sur le paquebot. Pour obtenir plus de détails sur l'organisation (Une organisation est), la disposition ou la contenance des canots de sauvetage consultez la page Les canots de sauvetage du Titanic. À intervalles réguliers et ceci jusqu'à 1h40, des fusées de détresse furent envoyées. Il en est de même pour les SOS qui furent envoyés jusqu'à 2h17. Divers navires ont apparemment aperçus ou entendus ces signaux. Effectivement, un officier de quart aurait aperçu les fusées de détresse du Titanic mais en aurait déduit qu'il s'agissait d'une fête pour célébrer la croisière inaugurale du paquebot et n'en a donc pas tenu compte. Sur le Californian, l'opérateur radio serait parti se coucher peu avant l'instant (L'instant désigne le plus petit élément constitutif du temps. L'instant n'est pas intervalle de temps. Il ne peut donc être considéré comme une durée.) où le message de détresse du Titanic fut envoyé. Parmi les navires ayant bien reçu le SOS, l’Olympic (bateau jumeau du Titanic) était à plus de 500 milles (804 kilométres) donc il était impossible pour lui d'arriver à temps, le Mount Temple était à 49 milles (95 km), le Frankfurt était à 153 milles (285 km), les navires Bisma, Baltic et Virginian étaient respectivement à 70, 243 et 170 milles, le Carpathia étant seulement à 58 milles (107 km), c'est lui qui tenta de porter secours au Titanic[34]. À 00h55, les canots n°6 et n°5 sont affalés avec respectivement 28[15] et 41 personnes embarquées seulement. Entre 1h00 et 1h10, les canots n°3, n°1 et n°8 sont mis à la mer avec seulement 32, 12[35] et 28 personnes . Le reste des canots est amarré avec environ 60 personnes à bord jusqu'à environ 2h00 du matin. À 2h10, le commandant relève les opérateurs radio Jack Phillips et Harold Bride de leur fonction. À 2h17, Thomas Andrews est aperçu seul dans le fumoir de 1ère classe, le commandant retourne sur la passerelle, l'orchestre s'arrête de jouer juste avant la chute de la cheminée avant. À 2h18, les lumières du RMS Titanic clignotent une dernière fois puis s'éteignent. Un instant plus tard le paquebot se brise en deux. Alors que la partie avant coule, la partie arrière flotte pendant quelques instants et se remplit d'eau lentement jusqu'à ce qu'elle sombre à son tour 2 heures et 40 minutes après la collision[36][37]. La température de l'eau est alors de -3°C. Beaucoup plus tard, à 3h30, les canots aperçoivent les fusées du Carpathia. 40 minutes plus tard, le premier canot, le n°2, est repêché par le navire de secours. À 5h30, le Californian prévenu par le Frankfürt arrive sur les lieux du désastre. Le dernier canot, est repêché à 8h30, le second officier Charles Lightoller est le dernier à monter à bord. Le Carpathia fait ensuite route vers New York à 8h50, Joseph Bruce Ismay télégraphie à la White Star Line le naufrage du RMS Titanic.

16 avril 1912

Le lendemain du naufrage, le Roi d'Angleterre, George V, adresse (Les adresses forment une notion importante en communication, elles permettent à une entité de s'adresser à une autre parmi un ensemble d'entités. Pour qu'il n'y ait pas...) ses condoléances aux familles des victimes par un télégramme envoyé à Ismay. George V envoie à son tour un télégramme au président américain William Howard Taft. Armand Fallières, président français, envoie un télégramme à George V pour exprimer lui aussi ses condoléances.

17 avril 1912

Le Mackay-Bennett, un navire de la White Star Line appareille d'Halifax (Nouvelle-Écosse), Canada dans le but de retrouver des cadavres. Plus tard, le Minia, le Montmagny et l’Algerine effectuèrent la même opération. Au total seulement 328 corps furent repêchés, 119 furent rendus à la mer à cause de leur trop mauvais état et 229 furent ramenés à Halifax où la majorité y furent enterrés.[15]

18 avril 1912

Le RMS Carpathia arrivant à Pier 54 à New York avec les rescapés.
Le RMS Carpathia arrivant à Pier 54 à New York avec les rescapés.

À 21h30, le RMS Carpathia débarque à New York sous une pluie (La pluie désigne généralement une précipitation d'eau à l'état liquide tombant de nuages vers le sol. Il s'agit d'un hydrométéore...) battante, les rescapés de 3e classe débarquent en dernier vers 23h00, certains sont accueillis par leur famille, d'autres sont hébergés par des hôtels le temps de retrouver leurs proches ou de regagner l'Angleterre au frais de la White Star Line. Certains rescapés de 1ère classe rentrent à leur domicile par train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou de plusieurs wagons (pour...) privé.

3 mai 1912

Enterrement des 150 victimes ramenées à Halifax et non réclamées par leur famille dans les trois cimetières de la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200 m chacune, par opposition aux villages)...)[15]. Chaque sépulture porte un bloc de granite gris foncé avec l'inscription décédé le 15 avril 1912 suivie du numéro du corps, si l'identité de la personne est connue, elle est inscrite au-dessus de cette inscription. 121 corps reposent dans le cimetière multiconfessionnel de Fairview Lawn, 19 dans le cimetière catholique romain du Mont des Oliviers et 10 dans le cimetière israélite de Baron de Hirsch. 43 des 150 victimes demeurent à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil...) inconnues.

Les passagers du Titanic

Les rescapés sont indiqués en caractères gras dans toutes les sous-catégories. Sur les 1 316 passagers, 325 faisaient partie de la première classe, 285 de la seconde et la dernière accueillait 706 personnes, 922 passagers ont embarqué à Southampton ( Angleterre) , 274 à Cherbourg ((petit drapeau) France) et 120 à Queenstown (drapeau de l'Irelande Irlande). Les 8 musiciens de l'orchestre (tous décédés) ne font pas partie de l'équipage mais étaient passagers de seconde classe.[38]

Personnalités

Lady Duff Gordon
Lady Duff Gordon
Archibald Gracie
Archibald Gracie
Charles Malvile Hays
Charles Malvile Hays
George Dunton Widener
George Dunton Widener

Un nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) relativement important de personnes célèbres voyageaient sur le Titanic, en voici les principaux :

  • Thomas Andrews, Architecte naval du Titanic, directeur des chantiers Harland and Wolff, ( Angleterre)[39]
  • John Jacob Astor IV, colonel américain, inventeur, écrivain, ..., ( États-Unis)[39]
  • Karl Howell Behr, tennisman professionnel, ( États-Unis)[39]
  • Mauritz Hakån Björnström-Steffansson, militaire, ( Suède)[39]
  • Margaret Brown, militante des droits de l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement...) et surtout de la femme, ( États-Unis)[39]
  • Archibald Willingham Butt, major américain, aide de camp du président Taft, (( États-Unis)[39]
  • Helen Churchill Candee, écrivaine, ( États-Unis)[39]
  • Charlotte Drake Martinez-Cardeza, épouse d'un procureur de Philadelphie (Philadelphie (en anglais Philadelphia) est une ville de l'État de Pennsylvanie, aux États-Unis. Quatrième agglomération du pays, Philadelphie...), riche héritière, ( États-Unis)[39]
  • Paul-Romain Marie Léonce Chevré, sculpteur renommé en France et au Canada, ((petit drapeau) France)[39]
  • Cosmo Edmund Duff Gordon, sir Cosmo, pair d'Angleterre, ( Royaume-Uni)[39]
  • Lucy Christina Duff Gordon, créatrice de mode et propriétaire de "La Maison (Une maison est un bâtiment de taille moyenne destiné à l'habitation d'une famille, voire de plusieurs, sans être considérée comme un immeuble collectif.) de Lucile", ( Royaume-Uni)[39]
  • Jacques Heath Futrelle, auteur de nouvelles policières, ( États-Unis)[39]
  • Dorothy Winifred Gibson, actrice de cinéma muet, ( États-Unis)[39]
  • Archibald Gracie, colonel américain, historien de la Guerre de Sécession, ( États-Unis)[39]
  • Benjamin Guggenheim, magnat industriel, ( États-Unis)[39]
  • Henry Birkhardt Harris, producteur de théâtre, ( États-Unis)[39]
  • Charles Melville Hays, président d'une compagnie de chemin de fer (Le chemin de fer est un système de transport guidé servant au transport de personnes et de marchandises. Il se compose d'une infrastructure spécialisée, de matériel roulant et de procédures d'exploitation faisant...) canadienne, ( États-Unis)[39]
  • Joseph Bruce Ismay, directeur de la White Star Line, ( Royaume-Uni)[39]
  • Francis Davis Millet, peintre, ( États-Unis)[39]
  • Arthur Godfrey Peuchen, ingénieur, chimiste (Un chimiste est un scientifique qui étudie la chimie, c'est-à-dire la science de la matière à l'échelle moléculaire ou atomique ("supra-atomique"). Le mot chimiste est...) et chef d'entreprise, ((petit drapeau) Canada)[39]
  • Edith Louise Rosenbaum, journaliste (Un journaliste est une personne dont l'activité professionnelle est le journalisme. On parle également de reporter (de l'anglais : report, rapporter) car il rapporte des faits dans l'objectif...) de mode, ( États-Unis)[39]
  • Lucy Noëlle Leslie Martha, Comtesse de Rothes, comtesse écossaise, ( Royaume-Uni)[39]
  • Arthur Larned Ryerson, propriétaire des aciéries Ryerson Steel Co., ( États-Unis)[39]
  • William Thomas Stead, spiritualiste et fondateur de la "Review of Reviews", ( Royaume-Uni)[39]
  • Isidor Straus, propriétaire des grands magasins Macy's à New York, ( États-Unis)[39]
  • John Borland (Borland (Borland Software Corporation) (NASDAQ : BORL) est une société américaine de logiciel, basée en Californie. Elle a été créée par Philippe Kahn, Français installé...) Thayer, vice-président de la compagnie de chemin de fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau ferromagnétique le plus courant dans la vie quotidienne, sous forme pure ou...) Pennsylvania Railroad (Le Pennsylvania Railroad (PRR) est une ancienne compagnie de chemin de fer américaine créée en 1846 et disparue en 1968 du fait de sa fusion avec...), ( États-Unis)[39]
  • George Dunton Widener, héritier de la plus grosse fortune de Philadelphie, ( États-Unis)[39]
  • Charles Eugene Williams, champion du Monde de squash, ( Royaume-Uni)[39]
  • Richard Norris Williams, tennisman professionnel, ( États-Unis)[39]

Toutes les personnes citées ci-dessus logeaient en première classe à l'exception de Charles Eugene Williams qui occupait la seconde classe.

L'équipage

Parmi les 885 personnes constituant l'équipage du Titanic, 66 appartenaient au service pont, 325 étaient au service énergie propulsion, 471 hommes et 23 femmes au service passager, en voici les principaux :

Le 2e officier Lightoller (à droite) et le 3e officier Pitman (à gauche).
Le 2e officier Lightoller (à droite) et le 3e officier Pitman (à gauche).
  • Edward John Smith, commandant[39]
  • Henry Tingle Wilde, commandant en second[39]
  • William McMaster Murdoch, 1er officier[39]
  • Charles Herbert Lightoller, 2e officier[39]
  • Herbert John Pitman, 3e officier[39]
  • Joseph Grove Boxhall, 4e officier[39]
  • Harold Godfrey Lowe, 5e officier[39]
  • James Paul Moody, 6e officier[39]
  • John George Phillips, opérateur radio
  • Harold Sydney Bride, opérateur radio
  • Frederick Fleet, veilleur
  • Reginald Robinson Lee, veilleur

Les derniers rescapés

Les derniers survivants du Titanic sont :

  • Beatrice Irene Sandström (9 août 1910 - 3 septembre 1995)  États-Unis[39]
  • Eva Miriam Hart (31 janvier 1905 - 14 février 1996) passagère de seconde classe  Angleterre[39]
  • Edith Eileen Brown (27 octobre 1896 - 20 janvier 1997) passagère de seconde classe  Afrique du Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.)[39]
  • Louise Laroche (2 juillet 1910 - 28 janvier 1998) passagère de seconde classe (petit drapeau) France[39]
  • Eleonor Ileen Johnson (23 août 1910 - 7 mars 1998) passagère de troisième classe  États-Unis[39]
  • Michel Marcel Navratil (12 juin 1908 - 18 avril 2001) passager de seconde classe (petit drapeau) France[39]
  • Winnifred Vera Quick van Tongerloo (23 janvier 1904 - 6 juillet 2002) passagère de seconde classe  Angleterre[39]
  • Lillian Gertrud Asplund (21 octobre 1906 - 6 mai 2006[40]) passagère de troisième classe  États-Unis[39]
  • Barbara Joyce West Dainton[40] (née le 24 mai 1911) passagère de seconde classe  Angleterre[39]
  • Elizabeth Gladys "Millvina" Dean[40] (née le 2 février 1912) passagère de troisième classe  Angleterre[39]

Barbara Joyce West Dainton et Elizabeth Gladys "Millvina" Dean sont les seules survivantes encore en vie (La vie est le nom donné :) du drame mais elles étaient trop jeunes lors du naufrage pour se rappeler quoi que ce soit. Lillian Gertrud Asplund était la dernière survivante ayant des souvenirs, elle décéda en 2006. Michel Marcel Navratil était le dernier homme survivant et aussi le dernier Français, il mourut en 2001. De plus, Robertha Josephine "Bertha" Marshall et Ellen Natalia "Helen" Callaghan, les onzième et douzième rescapés sont décédées à seulement un jour d'intervalle le 4 et le 5 mars 1993 à respectivement 93 et 101 ans.

Bilan

Les chiffres ci-dessous ont été établis par la Commission britannique d'enquête avec l'aide des témoignages qu'elle a pu recueillir. Les 8 musiciens de l'orchestre sont comptés dans la partie passagers de 2e classe puisqu'ils ne faisaient pas partie de l'équipage. Les enfants sont considérés comme ayant moins de 12 ans.

1re classe 2e classe 3e classe Total des passagers Membres d'équipage Total
Hommes victimes 118 154 387 659 670 1329
Femmes victimes 4 13 89 106 3 109
Enfants victimes 1 0 52 53 - 53
Total des victimes 123
(38,6%)
167
(58,6%)
528
(74,8%)
818
(62.2%)
673
(76%)
1491
(67,8%)
Hommes à bord 175 168 462 805 862 1667
Femmes à bord 144 93 165 402 23 425
Enfants à bord 6 24 79 109 0 109
Total de personnes à bord 325 285 706 1316 885 2201
Capacité du paquebot 905 564 1134 2603 900 3503

Ces chiffres ne sont qu'approximatifs car des erreurs et des confusions ont été commises, la Commission Sénatoriale Américaine est d'ailleurs parvenue à des résultats légèrement différents. De plus des passagers étaient clandestins, d'autres ont raté l'embarquement ou encore annulé à la dernière minute ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte originale, au crayon, levée sur le terrain. ...). Le sexe (Le mot sexe désigne souvent l'appareil reproducteur, ou l’acte sexuel et la sexualité dans un sens plus global, mais se réfère...) des passagers n'a parfois été déterminé que par le prénom de la personne donc des erreurs certaines ont été commises.

Les mémoriaux commémoratifs

Aux Etats-Unis

A New York, le Titanic Memorial Lighthouse fut érigé au sommet du presbytère des marins au 25 South Street en 1913. Ce phare blanc (Le blanc est la couleur d'un corps chauffé à environ 5 000 °C (voir l'article Corps noir). C'est la sensation visuelle obtenue...) de 16 mètres fut déplacé en 1968 devant le musée maritime de South Street.

A Washington, le Women's Titanic Memorial, une statue de 6 mètres représentant un homme aux bras déployés se trouve actuellement à Fort McNair. Elle fut déplacée en 1966 de Rock Creek Park où elle fut inaugurée le 26 mai 1931 par Helen Herron Taft, veuve du président américain William Howard Taft et en présence du président actuel Herbert Clark Hoover. Sur le socle de la statue on peut lire deux inscriptions : « Aux hommes courageux qui périrent dans le naufrage du Titanic, le 15 avril 1912. Ils donnèrent leur vie pour que les femmes et les enfants soient sauvés. Erigé par les femmes d'Amérique. » et « Aux jeunes et aux vieux, aux riches et aux pauvres, aux ignorants et aux érudits, à tout ceux qui ont noblement donné leur vie pour sauver des femmes et des enfants ».

Au Royaume-Uni

Le Mémorial dédié aux officiers mécaniciens qui ont tous péris dans le naufrage du Titanic.
Le Mémorial dédié aux officiers mécaniciens qui ont tous péris dans le naufrage du Titanic.

A Southampton, dans l'East Park, un mémorial dédié aux 35 mécaniciens du Titanic tous disparus dans le naufrage fut inauguré le 22 avril 1914 par sir Archibald Denny, président de l'Institute of Marine Engineers devant une foule de plus de 100 000 personnes. Sous la statue en bronze (Le bronze est le nom générique des alliages de cuivre et d'étain. Le terme airain désigne aussi le bronze, mais est plutôt employé en poésie et dans les textes...), se trouve une inscription entourée des 35 noms de mécaniciens.

Dans un bureau de poste situé à l'intersection de High Street et de East Street, une plaque de bronze fondue à partir de la pale (Une pale d'hélice (avion) ou de rotor (hélicoptère) est une surface portante en rotation autour d'un axe. C'est un dispositif aérodynamique ou...) d'une hélice de rechange du Titanic a été posée en l'honneur des postiers du paquebot.

Le Titanic Musicians Memorial dédié aux membres de l'orchestre tous morts dans le naufage.
Le Titanic Musicians Memorial dédié aux membres de l'orchestre tous morts dans le naufage.

Le Titanic Musicians Memorial, dédié aux membres de l'orchestre du Titanic, fut inauguré le 19 avril 1913 dans la bibliothèque de la ville.

Dédié aux stewards du Titanic, une fontaine en pierre fut inaugurée à Southampton le 27 juillet 1915.

À Liechfield, une grande statue de bronze représentant le commandant Edward Smith fut inaugurée par sa fille le 29 juillet 1914.

À Colne (Lancashire), dans le parc (Un Parc est un terrain naturel enclos,[1] formé de bois ou de prairies, dans lequel ont été tracées des allées et chemins destinés à la chasse, à la promenade ou à...) de la ville, un buste représentant Wallace Hartley, est érigé sur un socle en marbre (Le marbre est une roche métamorphique dérivée du calcaire, existant dans une grande diversité de coloris, pouvant présenter des veines, ou...) à la mémoire du chef d'orchestre du Titanic.

En Irlande du Nord

La statue du Titanic Memorial de Belfast, inaugurée le 26 juin 1920, fut érigée grâce à une souscription à laquelle participèrent la population de Belfast, les employés des chantiers Harland & Wolff, la White Star Line et la famille de Thomas Andrews. D'abord située sur le Donegall Square, elle fut déplacée dans les jardins de l'hôtel de ville. Il porte le nom des 22 membres d'équipage du Titanic tous originaires de l'Ulster et victimes du naufrage.

Le Thomas Andrews Memorial Hall est un bâtiment dans la ville de Comber dédié à la mémoire de l'architecte naval du Titanic et directeur général des chantiers Harland & Wolff. Il fut construit en 1914 et inauguré en février 1915.

Au Canada

Les 150 victimes du naufrage repêchées mais non réclamées par leur famille ont été enterrées dans les trois cimetières d'Halifax, Fairview Lawn, Mont des Oliviers et Baron de Hirsch.

Conséquences

À la une du New York Herald le mardi 16 avril (Le Titanic coule avec 1 800 personnes à bord, seulement 675, pour la plupart des femmes et des enfants, sont sauvés)
À la une du New York Herald le mardi 16 avril (Le Titanic coule avec 1 800 personnes à bord, seulement 675, pour la plupart des femmes et des enfants, sont sauvés)

Lors de la première conférence sur la sécurité en mer à Londres (Londres (en anglais : London - /?l?nd?n/) est la capitale ainsi que la plus grande ville d'Angleterre et du Royaume-Uni. Fondée il y a plus de 2 000 ans par les...), le 12 novembre 1913, les mesures suivantes furent prises :

  • La création d'une patrouille internationale des glaces qui surveille les icebergs pouvant constituer un danger à la navigation (La navigation est la science et l'ensemble des techniques qui permettent de :) dans l'Atlantique Nord
  • L'obligation d'avoir un nombre suffisant de canots de sauvetage pour tous à bord
  • L'obligation que les communications radio soient assurées en permanence avec une batterie de secours
  • L'obligation d'interpréter l'envoi de fusées de détresse depuis un bateau uniquement comme un signal de détresse.

Ce naufrage fut reconnu internationalement comme étant la première fois où le signal de détresse du code morse, SOS ( ... - - - ...), fut utilisé, transmis par l'opérateur radio en chef Jack Phillips et reçu par le Carpathia, bien que comme virtuellement tous les bateaux de son époque, il ne maintenait pas une écoute radio 24 heures sur 24.

Le désastre fut un choc (Dès que deux entitées interagissent de manière violente, on dit qu'il y a choc, que ce soit de civilisation ou de particules de hautes énergies.) pour la communauté internationale car il prouvait à tous les peuples que l'homme et ses réussites technologiques étaient dépassés par les puissances de la nature. Il mit également la lumière sur les insuffisances techniques de l'époque : les examens modernes montrent en effet que l'acier de la coque et encore d'avantage les rivets, avec trop de soufre (Le soufre est un élément chimique de la famille des chalcogènes, de symbole S et de numéro atomique 16.) mais pas assez de manganèse, était trop cassant. L'attitude désinvolte et insouciante de ceux qui décidaient de la route et de la vitesse, basée sur leur confiance exagérée dans l'« insubmersibilité » du bateau, contribua fortement à la perte du navire.

Une légende affirme que le gouvernail était trop petit et qu'un plus grand aurait pu sauver le paquebot. Bien qu'un gouvernail plus important eût peut-être aidé à éviter la catastrophe, celui du Titanic n'était pas trop petit au regard de la législation pour un navire de cette envergure (L'envergure est la distance entre les extrémités des ailes. Le terme est valable pour définir un oiseau, un chiroptère, un avion (ou planeur).). En fait, les dimensions du gouvernail pour un bateau de la taille du Titanic seraient toujours conformes aux normes navales en vigueur actuellement. Si le paquebot avait amorcé son virage cinq secondes plus tôt ou plus tard quand l'iceberg fut détecté, il n'aurait probablement pas sombré. De plus, une autre légende affirme que le Titanic soit le seul navire de son époque à être déficient au regard du nombre de canots de sauvetage. En réalité, non seulement le navire était en conformité avec la réglementation britannique concernant le nombre de canots à bord, mais il allait au delà de cette réglementation ! Le nombre minimum de canots de sauvetages était basé, non sur le nombre de passagers mais sur le tonnage du navire ; le Titanic aurait pu se contenter de 16 canots de sauvetage, or il en avait 20. Tous les autres paquebots de l'époque offraient également un nombre de canots de sauvetage très insuffisant, mais l'objectif n'était pas de pouvoir contenir l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout », comme...) des passagers en cas de naufrage mais simplement d'assurer le transit vers un autre bateau dans le cadre d'une opération de sauvetage. La catastrophe du Titanic changea définitivement cet état d'esprit. Néanmoins, même si le nombre de canots avait été suffisant pour embarquer tous les passagers, cela n'aurait probablement pas permis de sauver beaucoup de vies. En effet, durant le naufrage, qui fut assez lent, l'équipage eut juste le temps de mettre à l'eau tous les canots dont il disposait.

La redécouverte du Titanic

De nombreux projets d'expéditions pour retrouver le navire englouti virent le jour sans succès.

L'épave fut finalement localisée le 1er septembre 1985[41] à 1h05[41] par une expédition franco-américaine dirigée par Jean-Louis Michel[41] et le Dr Robert D. Ballard[41] de la Woods Hole Oceanographic Institution. Elle fut trouvée à une profondeur d'environ 4 000 mètres mètres[42], à 41° 43’ 55’’ N, 49° 56’ 45’’ W, à 650[12] km au sud-est (Le sud-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et est. Le sud-est est opposé au nord-ouest.) de Terre-Neuve[12]. Le navire était brisé en deux énormes morceaux qui reposaient sur le fond à quelques centaines de mètres l'un de l'autre, séparés par un champ de débris. Des scientifiques affirment que l'énorme pression de l'eau dans les compartiments avant commença à casser le bateau en bas vers le milieu, la section avant se remplissant d'eau et coulant en premier, l'arrière flottant encore avant de couler un peu plus tard. La partie arrière du bateau (30 000 tonnes), qui n'avait pas été conçue pour supporter un tel poids, a cassé net (au milieu du bateau se trouvaient les pompes du réducteur-inverseur, qui étaient énormes).

Le Dr Ballard et son équipe n'ont enlevé aucun objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois...) du site, considérant que cela équivalait à un pillage de tombes. Pour la loi maritime internationale cependant, la récupération des objets est nécessaire pour établir les droits de sauvegarde (En informatique, la sauvegarde (backup en anglais) est l'opération qui consiste à dupliquer et à mettre en sécurité les données contenues dans...) pour une épave. Dans les années suivant la découverte, le Titanic a été l'objet de nombreux arrêts juridiques concernant la propriété des objets et le site du naufrage lui-même. Beaucoup d'objets ont été sauvés et sont visibles actuellement de façon permanente dans le musée maritime de Greenwich au Royaume-Uni.

Les scientifiques affirment que les nombreuses plongées depuis la redécouverte du bateau en 1985 ont accéléré la dégradation de l'épave. La National Oceanic and Atmospheric Administration estime que « la coque et la structure du navire pourraient s'effondrer dans les cinquante prochaines années ».

Une polémique a lieu entre les découvreurs français et américain. En effet, selon Paul-Henri Nargeolet, ancien responsable des moyens d'intervention de l'Ifremer et pilote du Nautile, l'épave aurait été détectée en 1977, durant la Guerre froide, par un navire hydrographique de la Royal Navy et figurait depuis sur les cartes secrètes de la marine britannique que connaissait Robert Ballard.

Prémonitions, malédictions et rumeurs

Il existe un nombre incalculable de légendes à propos du Titanic, de prémonitions, de malédictions ou de rumeurs. Certaines n'émanent que de l'utopie (L'utopie (néologisme de l'écrivain anglais Thomas More), synthèse des mots grecs οὐ-τοπος (lieu qui n'est pas) et εὖ-τοπος (lieu de bonheur) est une...) ou de la folie (La folie désigne, en langage populaire, l'état d'une personne dont le discours et/ou les actions, le comportement ne semblent avoir aucun sens pour l'observateur. Elle peut être passagère...) de certaines personnes mais d'autres sont incontestables...

Avant le départ

  • Quatorze ans avant le drame, l'écrivain Morgan Robertson écrivit Futility or The Wreck of the Titan (Romance et Futilité), un roman dans lequel il mettait en scène un paquebot luxueux et gigantesque en tout point (Graphie) similaire au Titanic : tonnage, dimension (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur,...), vitesse, nombre de passagers, canots de sauvetages insuffisants, etc. Ce titan des océans heurtait un iceberg lors de son quatrième voyage. Il avait appelé son navire le Titan ... Voici les points communs entre la fiction et la réalité :
Le Titan
la fiction
Le RMS Titanic
la réalité
Pavillon  Royaume-Uni  Royaume-Uni
Direction New York > Grande-Bretagne (La Grande-Bretagne (en anglais Great Britain) est une île bordant la côte nord-ouest de l'Europe continentale. Elle représente la majorité du territoire du Royaume-Uni. En son acception politique, ce toponyme...) Grande-Bretagne > New York
Traversée 4e inaugurale
Date du voyage avril avril 1912
Heure de collision vers minuit 23h40
Côté heurté par l'iceberg tribord tribord
Poids du navire 75 000 tonnes 66 000 tonnes
Longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en...) du paquebot 243 mètres 269 mètres
Hauteur du nid-de-pie 18 mètres 12 mètres
Nombre d'hélices 3 3
Vitesse maximale 24/25 nœuds 24/25 nœuds
Nombre de machines 3 2 + 1 turbine
Nombre de chaudières 80 159
Puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) 75 000 ch 51 000 ch
Nombre de compartiments étanches 19 16
Centrale téléphonique dans le navire Oui Oui
Orchestres 2 1 divisé en 2 groupes
Capacité 3 000 personnes 3 000 personnes
Nombre de passagers à bord 2 000 personnes 2 230 personnes
Nombre de canots de sauvetage 24 20
Capacité des canots 500 personnes 1 178 personnes
Destination du navire secourant les naufragés  Gibraltar et Méditerranée  Gibraltar et Méditerranée

Un autre point étrange, qui attira l'attention de nombreux experts, fut l'expression Practically unsinkable (pratiquement insubmersible) utilisée par l'auteur pour décrire l'étanchéité de son navire. On retrouva exactement la même formulation (La formulation est une activité industrielle consistant à fabriquer des produits homogènes, stables et possédant des propriétés spécifiques, en mélangeant différentes matières premières...) dans un article annonçant le naufrage du Titanic, peu de temps après qu'il ait sombré.

  • Ce paquebot portait le numéro de quille « 3909 04 » ce qui donnait quand on le lisait dans un miroir (Un miroir est un objet possédant une surface suffisamment polie pour qu'une image s'y forme par réflexion et conçu à cet effet. C'est souvent une couche métallique fine, qui, pour...), no pope (pas de pape), un slogan (Un slogan est une phrase facilement énoncée et retenue, qui exprime bien une idée qu'on veut diffuser (fonction de recrutement) ou autour de laquelle on veut rassembler (fonction de...) sectaire attaquant les catholiques, qui était (et reste) largement utilisé par provocation par les extrémistes protestants d'Irlande du Nord. Dans ce sectarisme extrême du nord-est (Le nord-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux nord et est. Le nord-est est opposé au sud-ouest.) de l'Irlande (l'Irlande du Nord elle-même ne fut créée qu'en 1920), le naufrage du bateau, quoique déploré, fut prétendu devoir être mis sur le compte de l'anticatholicisme de ses constructeurs, l'entreprise Harland and Wolff qui avait un personnel presque exclusivement protestant et une aversion supposée contre les catholiques[43].
  • À 12h00, heure de son départ pour la traversée inaugurale, le Titanic s'écarta doucement de son quai du port de Southampton en dérivant à l'aide de cinq remorqueurs. À bâbord, les turbulences provoquées par les puissantes hélices firent tanguer le New York, un navire amarré juste à côté. Le déplacement d'eau causa une telle tension (La tension est une force d'extension.) que les amarres se rompirent. Alors que le Titanic prenait de la vitesse, l'arrière du New York, commença à dériver en direction de la poupe du Titanic, mais le commandant de bord arriva à éviter de justesse le New York[15].

Pendant la traversée

  • Une légende affirme que John Jacob Astor IV aurait ramené de son voyage de noces en Égypte une momie à bord du Titanic, déclenchant ainsi la colère des dieux. Cependant, lors de la redécouverte de l'épave, aucune trace (TRACE est un télescope spatial de la NASA conçu pour étudier la connexion entre le champ magnétique à petite échelle du Soleil et la géométrie du plasma coronal, à travers des images haute...) de momie n'a été retrouvée à bord[44].

Après le naufrage

  • Le 2 mai 1912, le RMS Adriatic s'apprête à quitter Liverpool pour New York avec à son bord Joseph Bruce Ismay, les officiers et les membres d'équipages survivants du Titanic. Une caisse (Les caisses en bois servent à emballer des produits en plusieurs pièces, qui doivent être livrées ensembles.) contenant une maquette du Titanic est chargée sur le navire, cette maquette était initialement destinées à être présentée dans les bureaux new-yorkais de la White Star Line, mais elle fut ramenée en Angleterre pour des raisons évidentes. Lors de la manutention, une fissure verticale (La verticale est une droite parallèle à la direction de la pesanteur, donnée notamment par le fil à plomb.) se forme de la quille jusqu'au pont supérieur où s'est formé une des fissures créée par l'iceberg. De plus, au lieu des 20 canots normalement présents, la maquette n'en contient que 16.
  • Le 13 avril 1935, un cargo anglais, transportant du charbon de Newcastle à Halifax, traverse (Une traverse est un élément fondamental de la voie ferrée. C'est une pièce posée en travers de la voie, sous les rails, pour en maintenir l'écartement et l'inclinaison, et...) en pleine nuit le lieu du naufrage, un des veilleurs, Thomas Reeves est saisi soudainement d'une angoisse. À 23h40, il ne peut s'empêcher de crier "Obstacle droit devant !". Un iceberg jaillit alors de l'obscurité, le cargo réussit à l'éviter mais il se retrouva entouré par la glace, il fallut 9 jours aux brise-glaces pour le remorquer à bon port. Ce cargo s'appelait le Titanian et Thomas Reeves, le veilleur était né le 15 avril 1912[45].
  • La fille du commandant Edward Smith, Helen, perd son premier mari, le capitaine John Gilbertson, atteint de la fièvre bilieuse à bord du premier navire qu'il commandait. Elle se remarie à Sydney Russel-Cook et accouche de jumeaux en 1923. Lui-même est tué dans un accident de chasse en 1930. Un an plus tard, sa mère, Eleanor Smith, meurt, renversée par un taxi (Le taxi est un véhicule automobile terrestre privé, conduit par un chauffeur et destiné au transport payant de passagers et de leurs bagages, de...). Son fils, Simon, meurt en service pendant la Seconde Guerre mondiale et sa fille, est victime de la poliomyélite en 1947.

Désastres maritimes comparables

À son époque, le naufrage du Titanic est le plus grand désastre maritime en temps de paix[15] (1 491 à 1 513 morts), mais il a largement été dépassé depuis par des faits de guerre, notamment durant la Seconde Guerre mondiale.

Durant la Seconde Guerre mondiale, d'affreux records de pertes de vies humaines furent réalisés, en voici les principaux :

  • Le Wilhelm Gustloff, coulé par un sous-marin (Un sous-marin est un navire capable de se déplacer dans les trois dimensions, sous la surface de l'eau ; il se distingue ainsi des autres bateaux et navires qui se déplacent dans deux dimensions et uniquement à...) russe en 1945, a fait de 5 000 à 7 000 morts. De récentes études avancent le nombre de 10 000 victimes dont 4 000 seraient des enfants.
  • Le 29 juin 1944, le Ryusei Maru et le Toyama Maru, tous deux paquebots japonais furent coulés par l'USS Rasher, un sous-marin américain, en emportant plus de 10 500 personnes dans la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la mort des étoiles). Chez les organismes...).
  • Pour deux bateaux dans la même attaque, le Cap Arcona et le Thielbek, coulés par des Typhoons de la RAF le 3 mai 1945, emportèrent 8 000 déportés.

Voici quelques unes des catastrophes maritimes comparables à celle du Titanic qui, en temps de paix, ont touché des paquebots :

  • Le Doña Paz, un ferry, coula après être entré en collision avec un pétrolier, Vector, le 21 décembre 1987 dans le détroit de Tablas, aux Philippines (La République des Philippines est un pays constituée d'un archipel de 7 107 îles dont onze d'entre elles totalisent plus de 90 % des terres et un peu plus de 2 000 seulement sont habitées,...) et fit 1 565 victimes.
  • Le Toya Maru, un navire japonais, sombra et causa la mort de 1 155 personnes le 26 septembre 1954. Il fut emporté dans un cyclone (Un cyclone (du grec kyklos, cercle) est un terme météorologique qui désigne une grande zone où l'air atmosphérique est en rotation autour d'un centre de basse...) tropical entre les îles japonaises Hokkaid? et Honsh?.
  • L'Empress of Ireland, de la Canadian Pacific coula le 29 mai 1914 entrainant 1 012 personnes dans la mort. Il fut heurté par un cargo norvégien alors qu'il se trouvait dans un nuage (Un nuage est une grande quantité de gouttelettes d’eau (ou de cristaux de glace) en suspension dans l’atmosphère. L’aspect d'un nuage dépend de la lumière qu’il reçoit, de...) de brume près de Rimouski au Québec.
Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.