Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Année

Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.

Il n'existe pas à proprement parler d'une définition unique de l'année, mais d'un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être...) de définitions conduisant à des durées proches suivant les phénomènes — astronomiques ou non — qui servent (Servent est la contraction du mot serveur et client.) à la mesurer.

Année civile

Une année civile est l'intervalle de temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) entre deux dates successives portant le même nom dans un calendrier (Un calendrier est un système de repérage des dates en fonction du temps. Ces systèmes ont été inventés par les hommes pour...).

Le calendrier grégorien a pour but de conserver l'équinoxe de mars le plus près possible du 21 mars. La longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de...) moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous identiques sans changer la dimension...) d'une année grégorienne est de : 365,2425 jours.

Astronomie (L’astronomie est la science de l’observation des astres, cherchant à expliquer leur origine, leur évolution, leurs propriétés physiques et chimiques. Elle ne doit pas être confondue...)

Année julienne

Une année julienne est une unité de temps définie exactement comme : 365,25 jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons...). Il s'agit de l'unité ordinaire utilisée dans divers contextes scientifiques. (Symbole « a »)

Année sidérale

Une année sidérale est l'intervalle de temps pour que la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus...) effectue une révolution complète de son orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.), mesurée dans un référentiel fixe ; c’est-à-dire qu'il s'agit du temps mis pour que, vu depuis la Terre, le Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une étoile...) retrouve la même position par rapport aux étoiles sur la sphère céleste.

Une année sidérale dure en moyenne : 365,256363051 d (soit 365 j 6 h 9 min 9 s, époque J2000.0).

Année tropique (Les tropiques sont la partie géographique du globe limitée en latitude par les deux tropiques : le tropique du Cancer dans l'hémisphère nord et le tropique du Capricorne dans...)

L'année tropique est « l'année des retours des saisons » et elle constitue la base des calendriers solaires.

Dans son acceptation contemporaine en science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on...) moderne, l'année tropique est definit comme l'intervalle de temps dans lequel la longitude (La longitude est une valeur angulaire, expression du positionnement est-ouest d'un point sur Terre (ou sur une autre planète).) moyenne du Soleil sur son orbite apparente, qu'est l'écliptique, croît de 360°.

Cette definition moderne tient compte du commencement de toutes les saisons et en donne sa valeur moyenne.

Jusqu'à une époque récente, on confondait généralement l'année tropique et « l'année vernale », c'est-à-dire l’intervalle de temps qui s’écoule entre deux passages successifs du Soleil à l’équinoxe vernal. C'est définition ancienne ne tenait donc compte du début du printemps septendrional uniquement. En réalité l'année vernale et l'année tropique sont bien différentes.

En l'an 2000, J2000.0, l'année tropique proprement dite, donc moyennée sur tous les points de l'écliptique, valait : 365,242 190 517 d, soit 365 j 5 h 48 min 45,2606 s.
Elle diminue régulièrement, actuellement, d'environ 0,53 s par siècle.

Année anomalistique

Une année anomalistique est l'intervalle de temps mis pour que la Terre effectue une révolution par rapport au périhélie de son orbite. L'orbite de la Terre étant elliptique, la Terre est au plus proche du Soleil à son périhélie (le 2 janvier en 2000) et au plus loin à son aphélie (le 2 juillet en 2000).

À cause de perturbations gravitationnelles des autres planètes, la forme et l'orientation (Au sens littéral, l'orientation désigne ou matérialise la direction de l'Orient (lever du soleil à l'équinoxe) et des points cardinaux (nord de la...) de cette orbite n'est pas fixe et les apsides se décalent lentement dans un référentiel fixe, suivant un cycle d'environ 112 000 ans. L'année anomalistique est ainsi légèrement plus longue que les années sidérale et tropique.

L'année anomalistique dure en moyenne : 365,259635864 d (soit 365 j 6 h 13 min 52 s, époque J2000.0).

Année draconitique

Une année draconitique est le temps mis par le Soleil (observé depuis la Terre) pour effectuer une révolution par rapport au même nœud lunaire (Pour les homonymes, voir Pierrot lunaire, une œuvre de musique vocale d'Arnold Schönberg.) (le point (Graphie) où l'orbite de la Lune (La Lune est l'unique satellite naturel de la Terre et le cinquième plus grand satellite du système solaire avec un diamètre de 3 474 km. La...) coupe l'écliptique). Cette période est associée aux éclipses, qui se produisent lorsque le Soleil et la Lune sont proches de ces nœuds ; les éclipses se produisent donc dans un intervalle d'un mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) (environ) : la "saison (La saison est une période de l'année qui observe une relative constance du climat et de la température. D'une durée d'environ trois...) d'éclipses", toutes les demi-années draconitiques.

L'année draconitique dure en moyenne : 346,620075883 d (soit 346 j 14 h 52 min 54 s, époque J2000.0).

Année gaussienne

Une année gaussienne est l'année sidérale d'une planète hypothétique d'une masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution du corps à la force de gravitation (la masse...) négligeable par rapport à celle du Soleil, dont l'orbite ne serait pas perturbée par les autres planètes et qui serait gouvernée par la constante gravitationnelle de Gauss (dans le cadre de la troisième loi de Kepler).

L'année gaussienne est égale à : 365,2568983 d (soit 365 j 6 h 9 min 56 s).

Année besselienne

Une année besselienne est une année tropique qui débute lorsqu'un Soleil fictif atteint une longitude moyenne de 280°.

Grande année

Une grande année correspond à une (lien)révolution complète des équinoxes autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5...) de l'écliptique. Sa durée est d'environ 25 700 ans, mais elle ne peut pas être déterminée précisément, la vitesse (On distingue :) de précession étant variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle est utilisée pour marquer un rôle dans une formule, un prédicat ou un algorithme....).

Année héliaque

Une année héliaque est l'intervalle de temps situé entre deux levers héliaques d'une étoile. Elle est proche d'une année sidérale, mis à part les différences dues au mouvement propre (En astronomie, on appelle mouvement propre le mouvement apparent des étoiles sur la sphère céleste. Il fut découvert en 1718 par Edmund Halley lorsqu'il remarqua que les...) de l'étoile et à la précession des équinoxes.

Année sothiaque

Une année sothiaque est l'intervalle de temps entre deux levers héliaques de Sirius (Sirius est l'étoile principale de la constellation du Grand Chien. Vue de la Terre, Sirius est l'étoile la plus brillante du ciel après le Soleil. Sa magnitude apparente est de -1,46.). Elle est très proche de l'année julienne de : 365,25 jours.

Changements

La durée exacte d'une année astronomique varie au cours du temps. Les causes principales de changement sont :

  • La précession des équinoxes, qui décale la position des équinoxes par rapport aux apsides de l'orbite terrestre (Une orbite terrestre est une orbite située autour de la Terre. La Lune, le seul satellite naturel de la Terre, est située sur une orbite...) (le grand axe). Une position tropique donnée, par exemple les solstices ou les équinoxes (ou une autre position quelconque) se déplaçant vers le périhélie se produit avec une période décroissante d'année en année ; une autre se déplaçant vers l'aphélie se produit avec une période croissante.
  • L'influence gravitationnelle de la Lune et des autres planètes, qui modifie l'orbite de la Terre autour du Soleil.
  • Les forces de marée entre la Terre, la Lune et le Soleil augmentent la durée du jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par...) et du mois. Le jour solaire moyen étant l'unité de mesure pour la longueur de l'année civile, la longueur de cette année semble changer.
  • Sur le long terme, les variations de la masse totale du Soleil, causées par le vent solaire (Le vent solaire est un flux de plasma constitué essentiellement d'ions et d'électrons qui sont éjectés de la haute atmosphère du Soleil. Pour les étoiles autres que...) et la radiation (Le rayonnement est un transfert d'énergie sous forme d'ondes ou de particules, qui peut se produire par rayonnement électromagnétique (par exemple : infrarouge) ou par une...) de l'énergie générée par la fusion (En physique et en métallurgie, la fusion est le passage d'un corps de l'état solide vers l'état liquide. Pour un corps pur, c’est-à-dire pour une...) nucléaire en son coeur, peuvent affecter la période orbitale de la Terre.

Comparaisons

  • 353 ; 354 ou 355 jours : longueur des années régulières dans certains calendriers luni-solaires.
  • 354,37 jours : 12 mois lunaires ; durée moyenne d'une année dans les calendrier lunaires.
  • 365 jours : année régulière dans la plupart des calendriers solaires.
  • 365,24219 jours : année tropique moyenne aux alentour de l'an 2000.
  • 365,2425 jours : durée moyenne d'une année dans le calendrier grégorien
  • 365,25 jours : durée moyenne d'une année dans le calendrier julien (Le calendrier julien a été choisi par Jules César en 46 av. J.-C., en qualité de pontifex maximus, ce qui lui donnait la...)
  • 365,2564 jours : année sidérale
  • 366 jours : année bissextile dans de nombreux calendriers solaires.
  • 383, 384 ou 385 jours : longueur des années bissextiles dans certains calendriers luni-solaires.
  • 383,9 jours : 13 mois lunaires ; une année bissextile dans certains calendriers luni-solaires.

Le tableau (Tableau peut avoir plusieurs sens suivant le contexte employé :) suivant donne une comparaison entre les différentes années astronomiques :

Année Secondes Jours solaires Jours sidéraux
Tropique 31 556 925 365,242190517 366,24257448
Julienne 31 557 600 365,250000000 366,25040620
Sidérale 31 558 149 365,256363051 366,25677777
Anomalistique 31 558 433 365,259635864 366,26006846
Draconitique 29 947 975 346,620075883 347,5694555
  • 1 jour solaire = 86 400 s.
  • 1 jour sidéral = 86 164 s.
Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Dimanche 21 Janvier 2018 à 00:00:09 - Vie et Terre - 0 commentaire
» Une petite molécule pour une grande cohésion