Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Decapod (locomotive)

Decapod est un type de locomotive à vapeur dont les essieux ont la configuration suivante (de l'avant vers l'arrière) :

  • un bissel porteur (1 essieu)
  • 5 essieux moteurs

Ce qui s'écrit :

  • 2-10-0 en codification Whyte.
  • 150 en codification européenne.

Les Decapod furent les machines pour trains de marchandises par excellence. Elles figurèrent à l'effectif de pratiquement tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) les pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus souvent...) en se substituant aux 040, 140 et 050 pour le service des trains de marchandises dont le poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la Terre. Elle est...) n'avait cessé d'augmenter. En Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme...) un record fut établi par l'Allemagne qui pour ses besoins lors de la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc est une mesure d'angle...) Guerre mondiale fit construire 11 000 machines en trois types différents.

En France seuls les réseaux de le Réseau Ferroviaire (Un réseau ferroviaire est un ensemble de lignes de chemin de fer, de gares et d'installations techniques diverses (atelier, dépôts, triages,...) d'Alsace-Lorraine, la Compagnie des chemins de fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau ferromagnétique le plus courant dans la vie quotidienne, sous forme pure ou d'alliages. Le...) de l'Est, la Compagnie des chemins de fer du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) et la Compagnie du chemin de fer (Le chemin de fer est un système de transport guidé servant au transport de personnes et de marchandises. Il se compose d'une infrastructure spécialisée,...) de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents de la Marne et...) à Orléans firent construire des Decapod, le réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets »,...) de la Compagnie des chemins de fer de l'État se contenta d'acquérir des machines du type Est série 13 de type 150000 et quand à la SNCF (La Société nationale des chemins de fer français (SNCF) est l'une des principales entreprises publiques françaises. Elle exerce une double activité :) elle se contenta de la série " unifiée " des 150 P (Les Decapod de type 150 P numéros 1 à 115 sont des locomotives à vapeur construites par :) qui n'était que la reproduction d'un des types Nord, les 5-1201 à 5-1230.

La présence de série de Decapod sur les réseaux de l'AL, de l'Est et du Nord s'explique facilement par le trafic de charbon, de minerai de fer et d'acier (L’acier est un alliage métallique utilisé dans les domaines de la construction métallique (voir aussi l’article sur la théorie du...). Pour le réseau de l'État, il s'agit des mêmes causes mais dans une moindre mesure. Par contre pour le réseau du PO, cette présence n'est due qu'à la volonté d'avoir des machines pouvant affronter les lignes du Massif (Le mot massif peut être employé comme :) central en se passant de la double traction ou du renfort en pousse (Pousse est le nom donné à une course automobile illégale à la Réunion.) qui étaient plus onéreux.

Les Decapod récupérées au sortir des Armistices de 1918 et de 1945 furent de même réparties entre les réseaux de l'Est et du Nord.

Réseau de l'AL 
G12.1 AL 5546 à 5562 avec les 5551 à 5562 d'origine AL de 1915 et les 5546 à 5550 ex-Est (orgine allemande de 1918), futures : 1-150 B 546 à 562
G12 AL 5563 à 5689 avec les 5563 à 5680 d'origine AL de 1917 à 1919 et les 5681 à 5689 ex-Est (origine allemande de 1918), futures : 1-150 C 563 à 689
G11 AL 5501 à 5547 de 1905 à 1910, transformée pour partie de 1928 à 1933 en T19 AL 8201 à 8213 ( type 151 T ) et radiée pour l'autre avant la création de la SNCF en 1938
Compagnie de l'Est 
150 Est 5015 série 13 d'origine allemande de 1918, future : 1-150 A 15
150 Est 5201 à 5206 série 13 d'origine allemande de 1918, futures : 1-150 D 201 à 206
150 Est 150001 à 150195 série 13 de 1924 à 1930, futures : 1-150 E 1 à 195
Compagnie du Nord 
150 Nord 5001 et 5002 prototypes de 1912, futures : 2-150 A 1 et 2
150 Nord 5003 à 5120 (avec un trou entre 5022 et 5031) série dérivée (La dérivée d'une fonction est le moyen de déterminer combien cette fonction varie quand la quantité dont elle dépend, son argument, change. Plus précisément, une dérivée est une expression (numérique ou algébrique) donnant le rapport entre les...) de la 5001 de 1913 à 1930 (sauf les années entre 1914 et 1918), futures : 2-150 A 3 à 112
150 Nord 5-1201 à 5-1230 de 1933 à 1935, futures : 2-150 B 1 à 30
Compagnie du PO 
150 PO 6001 à 6070 de 1910 à 1913, futures : 4-150 A 1 à 70 moins la 6030, future : 4-160 A 1
SNCF 
1-150 C numéros entre 808 et 897 pour 9 machines récupérées au sortir de la guerre
2-150 C ex-2-150 A modernisées (numéros conservés)
1- et 2-150 P 1 à 115 de 1938 à 1945
1- et 2-150 X : 226 unités construites en France numéros entre 819 et 1995 puis numéros 1 à 226 et 13 unités non-incorporées d'origine allemande de 1945
1-150 Y : 1 à 17 et 25 unités non-incorporées numéros entre 123 et 7604 d'origine allemande de 1945
1-150 Z : 33 unités non-incorporées numéros entre 11 et 3137 d'origine allemande de 1945


Classification des locomotives (La classification des locomotives se fait pour une part selon la disposition de leurs essieux. On désigne ainsi une locomotive en donnant successivement, de l'avant vers l'arrière, les nombres d'essieux...) à vapeur ()
011 | 110 | 111 | 210 | 211|      | 020 | 021 | 022 | 120 | 121 | 122 | 220 | 221 | 222
030 | 031 | 130 | 131 | 230 | 231 | 232|      | 040 | 140 | 141 |240 | 241 | 242
050 |150 | 151 | 250|      | 060 | 160 | 161
articulées
020+020 | 120+021|      | 030+030 | 130+030 | 130+031 | 031+130 | 230+030
040+040 | 140+040 | 140+041 | 140+042 | 240+041 | 240+042
Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.