Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Outil

Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette augmentation se traduit par la simplification des actions entreprises, par une plus grande rentabilisation de ces actions, ou par l'accès à des actions impossibles sans cet outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette augmentation se traduit par la simplification des actions...).

L'outil peut être compris comme un prolongement du corps, un intermédiaire d'action, voire comme une prothèse dans le sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution...) où il remplace (ou même crée) un membre ou un organe (Un organe est un ensemble de tissus concourant à la réalisation d'une fonction physiologique. Certains organes assurent simultanément plusieurs fonctions, mais dans ce cas, une fonction est...)[1]. Pour Michel Serres, l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme...) est un animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire qu’il se nourrit de substances...) despécialisé et l'outil qui prolongera sa main (La main est l’organe préhensile effecteur situé à l’extrémité de l’avant-bras et relié à ce dernier par le poignet. C'est un...) le spécialise particulièrement.

Selon la définition ci-dessus, outil serait quasiment synonyme d'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a...) technique. Toutefois, le langage courant limite de façon assez peu précise le terme d'outil à des objets répondant à cette définition en fonction

  • de la taille, ainsi, une faux est qualifiée sans discussion d'outil, ce qui n'est pas le cas pour une moissonneuse
  • du degré d'automatisation, le manche à balai des pilotes d'avionest qualifié d'outil, plus discutablement le système de pilotage automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la modélisation, de l'analyse, de la commande et, de la régulation des systèmes dynamiques....),
  • voire du domaine d'application, les outils de cuisines sont plutôt dénommés ustensiles, les outils du dessinateur (Un dessinateur est une personne pratiquant le dessin. Le dessin résultant du travail d'un dessinateur peut être : artistique, statique, ou une base de...) instrumentsetc.

Le terme outil peut donc difficilement s'utiliser pour définir une catégorie technique précise. La création de l'appellation « machine-outil » est d'ailleurs révélatrice de cette imprécision : si la perceuse (Une perceuse est une machine qui sert à percer des trous dans toutes sortes de matériaux.) électique portable est encore un outil, qu'en est-il de la perceuse à colonne d'établi du bricoleur ? Est-ce déjà une machine-outil ? A partir de quelle taille, ou de quel degré de complexité change-t-on de catégorie ?

Pour Jacques Grinevald, la révolution carnotienne qui entraîne le basculement (Le basculement, dans le domaine de l'astronautique, est l'inclinaison progressive d'un véhicule spatial autour d'un axe quelconque. Le basculement peut...) dans une société thermo-industrielle avec l’utilisation massive (Le mot massif peut être employé comme :) de l’énergie fossile (Un fossile (dérivé du substantif du verbe latin fodere : fossile, littéralement « qui est fouillé ») est le reste...) (charbon puis pétrole) [2] constitue un tournant décisif.

Désormais la puissance du feu (Le feu est la production d'une flamme par une réaction chimique exothermique d'oxydation appelée combustion.) permet l'avènement d'une machine nouvelle, construite autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au...) d'un moteur, qui constitue une bifurcation dans l'histoire de l'outil ; en particulier du fait de l'éviction de la force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale « cardinale »...) motrice de l'homme, de l'animal, des éléments naturels habituels comme le vent (Le vent est le mouvement d’une atmosphère, masse de gaz située à la surface d'une planète. Les vents les plus violents connus ont lieu sur Neptune et sur Saturne. Il...) et l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.).

Par ailleurs, le terme outil est utilisé pour des outils virtuels, en fait des concepts permettant d'effectuer un travail. Les matrices des mathémaciens, ou plus simplement les listes de tâches, peuvent être des outils intellectuels.

D'autre part le développement d'outils est une des caractéristiques essentielles de l'Homo faber.

Un marteau
Un marteau (marteau peut faire référence à :)

Pérénité

Le choix d'une matière ou d'une forme pour un objet finalisé, afin de le rendre apte à remplir sa fonction, n'en fait pas pour autant un outil. Un clou, par exemple, objet finalisé à la forme étudiée, fabriqué en matière had hoc, n'est pas pour autant un outil, par contre le marteau qui l'a planté en est un. L'outil, est un objet qui après avoir servi, revient dans la boîte à outil. Le clou, quant à lui, reste dans l'objet dans lequel il assure une liaison.

Les outils rudimentaires ou primitifs supportent mal cette caractéristique. Le promeneur qui ramasse une noix sur le chemin et qui la casse avec une pierre a-t-il utilisé un outil ? Pourtant, bien qu'abandonnée, ne revenant dans aucune boîte à outils, la pierre a gardé sa capacité "casse-noix" mais elle est "définalisée". Une noix rencontrée plus loin utilisera une autre pierre. Si les pierres se font rares, le promeneur conservera celle qu'il aura fini par trouver, et là on a déjà un début d'outil, alors qu'avant, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) au plus peut-on parler d'instrument.

A l'autre extremité, le système économique de consommation tente de rendre l'outil le plus éphémère possible. Le « jetable » en retournant à la poubelle plutôt que dans la boîte à outils rend la caractérisation difficile...

L'outil de toutes façons vieillit et finit à la poubelle, par ce qu'on peut appeler d'une façon générale l'usure. Usure plus ou moins rapide: du ciseau (Une paire de ciseaux est un outil coupant.) dont la lame diminue à chaque affutage, mais qui dure des années, à la ceinture de sécurité des voitures (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport...) qui "s'use" (se distend définitivement) à la première sollicitation.

L'outil et les animaux

Une femelle gorille utilisant un outil (ici un bâton) pour se stabiliser dans une zone marécageuse et ainsi ramasser de sa main libre des herbes aquatiques (2005)
Une femelle (En biologie, femelle (du latin « femella », petite femme, jeune femme) est le sexe de l'organisme qui produit des ovules, dans le cadre d'une reproduction anisogamique.) gorille (Les gorilles (Gorilla) forment le genre le plus grand des primates anthropoïdes. Avec huit autres genres de Singes, ils font partie de la super-famille des Hominoïdes.) utilisant un outil (ici un bâton) pour se stabiliser dans une zone marécageuse et ainsi ramasser de sa main libre des herbes aquatiques (2005)

Selon la définition que l'on donne au mot, on peut considérer que l'Homme a ou non l'exclusivité de l'utilisation d'outils. De nombreux autres animaux (principalement de l'ordre des primates (Les primates (du latin primas, atis signifiant « celui qui occupe la première place ») constituent un ordre au sein des mammifères placentaires. Ce clade regroupe les singes - dont l'homme - ainsi que quelques...) dont font partis les humains ) et même certains végétaux en utilisent.

Ainsi on a pu observer des singes utiliser :

  • des bâtons pour attraper des fruits, des insectes (Insectes est une revue francophone d'écologie et d'entomologie destinée à un large public d'amateurs et de naturalistes. Produite par l'Office pour les insectes et leur...) ou mesurer la profondeur d'une mare pour savoir s'ils peuvent la franchir
  • des cailloux pour casser des noix ou des coquillages

Toutefois ces « outils » restent dans la catégorie définie des « instruments » dans la mesure où ils ne sont pas conservés pour reproduire leur fonction dans une circonstance analogue.

L'outil et l'Homme

Seul l'Homme fabrique des outils sophistiqués, les conserve entre deux usages et les fait évoluer dans le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.).

Les armes sont certainement parmi les premiers outils, que l'Homme ait fabriqué. Outre leur importance intrinsèque pour la survie et la protection de l'espèce, cette classe d'outils a la particularité d'être utilisée en marchant ou en courant, face à un ennemi ou à la poursuite d'une proie (Une proie est un organisme capturé vivant, tué puis consommé par un autre, qualifié de prédateur.), donc debout, alors que les autres outils primitifs ne pouvaient être utilisés qu'en position assise ou du moins statique (Le mot statique peut désigner ou qualifier ce qui est relatif à l'absence de mouvement. Il peut être employé comme :).

Ainsi, la station debout, la spécialisation des membres, et le développement de la main de l'Homme, sont peut-être liés à l'aptitude à la violence de ses ancêtres (ceci est une hypothèse discutée, voir par exemple la théorie de l'origine côtière de l'homme, qui constitue une autre hypothèse).

Depuis qu'ils vivent, en groupe, puis en société, les humains se sont partagés les tâches et donc spécialisés en fonction souvent de leur aptitudes naturelles ou des besoins du moment. Cette organisation (Une organisation est) a permis à l'humanité de conserver, de divulguer, et donc de faire évoluer les techniques de fabrication des outils.

L'outil est une marque de la sédentarisation des peuples. Le nomadisme impose une restriction en volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) et en quantité d'objets à transporter. Il est donc vraissemblable d'imaginer que le passage de chasseur-cueilleur à celui de l'agriculteur (L'agriculteur ne désigne pas seulement la personne qui cultive la terre mais aussi celle qui procède à l'élevage sur cette même terre...) ou éleveur ce soit produit dans la même période. On peut effectivement penser que l'agriculture a nécessité des outils facilement volumineux.

L'outil est un moyen qui permet à son utilisateur un rapprochement avec son désir. Nous sommes passés des outils qui sont un rapprochement de nos mouvements (la massue, le laser (Un laser est un appareil émettant de la lumière (rayonnement électromagnétique) amplifiée par émission stimulée. Le terme laser provient de l'acronyme anglo-américain « light...), etc.), à des outils automatisés pouvant fonctionner sans la présence de l'Homme (les robots, les machines-outils, ou les ordinateurs) prolongeant ainsi notre volonté.

Vu que le plaisir provoque un appaisement en nous, l'accomplissement de celui-ci est facilité par l'outil. Ainsi, l'Outil Suprême serait celui qui à l'extrême : « ferait ce que l'on voudrait en appuyant juste sur une touche ». Cette volonté d'accomplissement liée au désir est un principe qui a fait la force de l'Homo sapiens (Homo sapiens, qui signifie « Homme sage » en latin, ou Homme moderne est une espèce de l'ordre des Primates appartenant à la famille des Hominidés. Plus communément...) et sans doute ses ancêtres.

Notes et références

  1. το ?ργανον signifie d'ailleurs en grec outil
  2. J.Grinevald, « La révolution carnotienne : thermodynamique (On peut définir la thermodynamique de deux façons simples : la science de la chaleur et des machines thermiques ou la science des grands systèmes en équilibre. La première...), économie et idéologie », Revue européenne des sciences sociales, n°36, 1976 in Alain Gras – Fragilité de la puissance
Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.