Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Casablanca
Casablanca
Blason
Pays  Maroc
Province Région du Grand Casablanca
Code postal 20000, 20200
Latitude (La latitude est une valeur angulaire, expression du positionnement nord-sud d'un point sur Terre (ou sur une autre planète), au nord ou au sud de...) 33°34' Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.)
Longitude (La longitude est une valeur angulaire, expression du positionnement est-ouest d'un point sur Terre (ou sur une autre planète).) 7°40' Ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).)
Altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui explique la répartition de...) 58 m
Population (2004) 2 949 805 (commune) 
3 850 000 (Grand Casablanca) hab.
Superficie (L'aire ou la superficie est une mesure d'une surface. Par métonymie, on désigne souvent cette mesure par le terme « surface » lui-même (par exemple, on parle de la « surface d'un...) 323 km2
Densité 9132 h/km2
Maire (Le maire représente l'autorité municipale. Dans de nombreux cas, il est le détenteur du pouvoir exécutif au niveau d'une ville...) Mohammed Sajid
Divers 1e métropole du Maghreb
Localisation

Casablanca (Casablanca (????? ??????? addar al-baïda en arabe classique - dar beïda en marocain dialectal - littéralement « maison blanche ») est la...) (????? ??????? addar al-baïda en arabe classique - dar beïda en marocain dialectal - littéralement « maison blanche ») est la plus grande ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200 m...) du Maroc. Capitale (Une capitale (du latin caput, capitis, tête) est une ville où siègent les pouvoirs, ou une ville ayant une prééminence dans un domaine...) économique du pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de...), elle est située sur la côte Atlantique à environ 80 km au sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) de la capitale du pays, Rabat. C'est la première ville et agglomération du pays en terme de population.

Étymologie

Le nom de Casablanca, doit son appellation au fait que jadis, les marins espagnols qui longeaient cet endroit, l'identifiaient par une petite maison blanche (La Maison Blanche (White House en anglais) est la résidence officielle et le bureau du président des États-Unis. Elle se situe au 1600, Pennsylvania avenue NW à Washington, D.C. Ce...) juchée sur la colline d'Anfa, « La Casa Bianca ». De fil en aiguille et avec les idiomes locaux, cela a fini par donner Casablanca.

Histoire

On retrouve le nom d'Anfa dans des textes du XIe siècle, faisant remonter ainsi sa fondation (par les Zénètes) à cette époque. Léon l'Africain la mentionne également comme une petite ville au XVe siècle. En représailles, les Portugais, à la fin du siècle, décident de l'attaquer, 50 navires et 10 000 hommes à la charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un...). Les habitants d'Anfa, n'étant pas en mesure de défendre la ville, la désertent définitivement pour Rabat et Salé. La ville sera détruite et restera inhabitée pendant trois siècles.

En 1770, le sultan Mohamed Ben Abdallah décide de reconstruire cette place pour la préserver d'un débarquement de Portugais qui venaient de perdre alors la ville de Mazagan (El Jadida). La ville est appelée Dar El Beida (maison blanche ou casa blanca en espagnol). D'emblée, le sultan la dote d'une mosquée, d'une médersa et d'un hammam (hammam (????? en arabe, hamam en turc). Appelé « bain maure » (en référence à l'Espagne arabe Al Andalous)...).

À partir du XIXe siècle, la ville se développe grâce au boom de l'industrie du textile où Casablanca devient l'un des grands fournisseurs de laine. En 1860 il y avait 4 000 habitants pour 9 000 habitants à la fin des années 1880. La ville décide donc de se doter d'un port moderne, aidée par la France, détrônant ainsi Tanger comme premier port marocain dès 1906. La population sera en 1921 de 110 000 dû en grande partie aux bidonvilles.

Conférence de Casablanca (1943), Président Roosevelt et Premier ministre Churchill.
Conférence de Casablanca (1943), Président Roosevelt et Premier ministre Churchill.

En juin 1907, les Français développent le réseau ferroviaire près du port mais celle-ci passait à travers un cimetière, ce qui eu pour conséquence des émeutes entre les travailleurs français et les résidents. La France envoie des troupes pour rétablir l'ordre et prend le contrôle de la ville et commence le processus de colonisation. Durant les années 1940 et les années 1950, de nombreux émeutes anti-occupation ont lieu dont un attentat au marché central de Casablanca le jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle...) de Noël 1953 (18 morts).

Entretemps, elle fut un port stratégique durant la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une...) Guerre mondiale pendant laquelle elle accueillit la conférence de Casablanca (sommet anglo-américain de 1943).

Le 2 mars 1956, la France reconnut l'indépendance du Maroc, la ville développe alors le tourisme (Le tourisme est le fait de quitter son domicile, pour des raisons personnelles, pour une durée supérieure à 24 heures. Ce qui implique la consommation d'une...) et devient le pôle économique du pays (bien que Rabat reste la capitale).

L'histoire récente de la ville est marquée par un série d'attentats. Les plus meurtriers sont ceux du 16 mai 2003, qui font 45 morts[1] et une centaine de blessés, attentats qui eurent un lien avec Al-Qaida. En 2007, plusieurs attentats-suicides touchent à nouveau Casablanca, dans un cybercafé le 11 mars ; trois autres dans le quartier de Farah le 10 avril[2] ; le 14 avril, deux hommes se font exploser à Moulay-Youssef, on ignore leur objectif, puisque il y a trois cibles potentielles : le consulat de Belgique, un centre culturel (Un centre culturel est une institution et un lieu qui propose notamment une programmation de spectacles, des expositions, des conférences, mais aussi de l'animation socioculturelle à destination de la population...) Américain et une synagogue.

Géographie et urbanisation

Vue du centre ville.
Vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) du centre ville.

La métropole est délimitée par la mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) à l'ouest mais s'étend de plus en plus au nord à l'est et au sud. Elle est également marquée par une grande concentration de bidonvilles dans sa périphérie, ce qui a poussé le gouvernement à lancer des politiques ayant pour but la suppression totale de ce phénomène qui ronge encore la ville à l’horizon (Conceptuellement, l’horizon est la limite de ce que l'on peut observer, du fait de sa propre position ou situation. Ce concept simple se décline en physique, philosophie, littérature, et bien d'autres...) 2012.

L'urbanisation et l'architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) de Casablanca sont marquées par différents styles, allant du néo-mauresque jusqu'à l'art-déco, puisqu'elle fut durant plusieurs décennies une " ville laboratoire " pour les grands architectes du monde (Le mot monde peut désigner :). D'autre part, la ville a vu la multiplication (La multiplication est l'une des quatre opérations de l'arithmétique élémentaire avec l'addition, la soustraction et la division .) de projets gigantesques, comme la mosquée Hassan II (dans les années 1980) ou encore la " Marina de Casablanca ", et semble attirer de plus en plus d'investisseurs dans l'immobilier.

Quartiers principaux

Arrondissements

Vue sur le Boulevard de Paris dans le centre ville.
Vue sur le Boulevard de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien,...) dans le centre ville.
  • Ain Borja
  • Belvedere
  • 2 Mars
  • Bourgogne
  • Centre Ville
  • Californie
  • C.I.L.
  • Derb Ghallef
  • Derb Sultan Al Fida
  • El Hank
  • Mazola
  • Hay Mohammadi
  • Ben M’Sik
  • Gautier
  • Habous
  • Moulay Rachid
  • Mohammedia
  • Laimoun
  • Lissasfa
  • Maârif
  • Mers Sultan
  • Oasis (Une oasis (du grec ancien), en géographie, désigne une zone de végétation isolée dans un désert. Ceci se produit à proximité...)
  • Polo
  • Racine
  • Riviera
  • Roches Noires
  • Sidi Bernoussi
  • Sidi Moumen
  • Sidi Maârouf
  • Sidi Othmane
  • Sbata
  • Ain Sebaâ
  • Ain Chock
  • Hay Hassani
  • Anfa
  • Sidi Belyout

Quartiers

  • Hay hassani
  • Belvedere
  • Ancienne Medina
  • Ain Chock
  • Anfa
  • Californie
  • Maârif
  • Sidi Maârouf
  • Derb sultane
  • Derb Ghallef
  • Hay Mohammadi
  • Ain diab
  • Les Roches Noires
  • Bourgogne
  • Aïn Sebaâ
  • Oasis
  • Polo
  • Palmiers
  • Gauthier
  • Sidi Moumen
  • Oulfa
  • Alia 1 et 2
  • Zenata
  • Hay Al Qods
  • Racine

Démographie

Lors du dernier recensement (Le recensement est une opération statistique de dénombrement d'une population.) de 2004, Casablanca comptait 2 949 805 habitants [3], ce qui en fait la ville la plus peuplée du Maghreb, devant Alger (Alger, (arabe : ??????? al-Jaz??ir, al-Dzayer ; berbère : L?ayer), surnommée Al Bahdja (« La Radieuse ») ou « la...) (2 029 936 habitants) [4]. La région du Grand Casablanca, incluant les villes de Mohammedia (120 000 hab.), Ain Harrouda et les deux provinces Médiouna et Nouaceur, regroupe environ 3,6 millions d’habitants (2005) [5] sur 1 615 km² [6].

Économie

Casablanca est la capitale économique du Maroc [7]. À elle seule, elle emploie 46 % de la population active du pays. Elle est le premier pôle industriel, première place financière et première zone portuaire. En effet, la région représente 54 % de la production industrielle du pays. Son port fait partie des plus grands d'Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres émergées. Avec...). Son aéroport concentre à lui seul 55 % du trafic aérien du Maroc [6].

Transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications...)

La ville est contournée par un périphérique qui comporte douze portes (Bab sultan, bab Nouasser, bab Marrakech, bab Tanger, bab des Nations, bab el Haroudda, bab Jerma, bab la corniche (Une corniche est un couronnement continu en saillie d'un élément, d'un meuble (armoire par exemple) ou d'une construction. La corniche est le plus souvent horizontale,...), bab Médiouna, bab Franca, bab Mohammed V et bab El Maghreb) ainsi que par trois rocades (rocade est, ouest et Aïn Haroudda). Le transport collectif ne représente que 14 % en 2004 contre 18 % en 1976, cette baisse est imputée aux autorités locales qui n'ont aucune politique en ce sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une...). Le plan Casa 2010 a programmé un réseau de transport de masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution du corps à la force de gravitation (la masse...) comprenant une ligne de métro, trois lignes de tramway (Le tramway (ou tram) est une forme de transport en commun urbain ou interurbain circulant sur des voies ferrées équipées de rails plats (alors que ceux des trains...) et une ligne de RER. Ce réseau pourrait voir le jour en 2015 ou 2020.

Casablanca est desservie par Al Bidaoui (Al Bidaoui est un réseau ferroviaire de transport en commun desservant Casablanca et son agglomération. La plage horaire s'étend de 05 h à 22 h avec une fréquence de 1 train par heure....) réseau express (Express est un langage informatique servant à spécificier formellement des données. Il a fait l'objet d'une normalisation (ISO 10303-11).) régional ferroviaire (RER) comprenant sept stations dont deux nouvelles inaugurées début juillet 2006. Le Plan de Déplacement Urbain finalisé en 2006 prévoit dans le cadre du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) Casa 2010 notamment la construction de 3 lignes de tramway et 1 ligne de métro.

Casablanca est desservie par l'aéroport le plus important du Maroc et du Maghreb, l'Aéroport international Mohamed V - Nouasser, situé à près de 30 km du centre-ville (Le centre-ville est le cœur de la ville. Il est également appelé hypercentre dans le cas des grandes agglomérations. C'est le lieu des manifestations culturelles...). Desservi par 45 compagnies aériennes et relié à 70 destinations internationales, l'aéroport a vu transiter plus de 5 millions de passagers en 2006. Un nouvel aérogare en construction permettra de porter la capacité de l'aéroport à 10 millions de passagers au courant 2007.

Groupes scolaires et lycées

Sports

La ville est candidate pour l'organisation (Une organisation est) des Championnats du monde d'athlétisme en 2011.

Football

  • Wydad de Casablanca (en couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s) donnée(s).) rouge), en abrégé WAC (champion du Maroc pour la saison (La saison est une période de l'année qui observe une relative constance du climat et de la température. D'une durée d'environ trois mois (voir le tableau Solstice et Équinoxe ci-dessous), la saison...) 2006 et 16 fois)
  • Raja de Casablanca (en couleur verte), en abrégé RCA (vainqueur de la Ligue des champions Arabes pour la saison 2006)

L'emblème du RCA est l'aigle. Son public vient des quartiers populaires de Casablanca et certains quartiers chics. L'emblème du WAC est l'oie (Oie (/wa/) est un nom vernaculaire ambigu en français. Les oies forment un groupe d'oiseaux appartenant à la famille des anatidés parmi laquelle on trouve aussi les cygnes et les canards. Le...). Son public vient de certains quartiers aisés de Casablanca en y ajoutant l'ancienne médina et le centre ville.

Ces deux clubs ont toujours produit les meilleurs joueurs de l'équipe nationale (Dolmy, Zaki, Bouderbala, Haddaoui, Naybet, Bassir, Dawdi ...).

Une rivalité féroce est à noter entre les supporters du WAC et du RCA. Les matchs de derby sont généralement des journées exceptionnelles à Casablanca étant donné le fait que le stade principal (complexe Mohammed V) se trouve en plein centre ville. Cette rivalité engendre des provocations ce qui entraînent des actes de violences entre les supporters des deux clubs. Lors de matchs régionaux, des rixes éclatent dans la rue (La rue est un espace de circulation dans la ville qui dessert les logements et les lieux d'activité économique. Elle met en relation et structure les...) entre les plus fervent supporters de chacun des deux groupes.

Divers

La célèbre mosquée Hassan II, de Casablanca
La célèbre mosquée Hassan II, de Casablanca

La grande mosquée Hassan II y a été construite entre 1986 et 1993. Il s'agit -- après La Mecque -- de la deuxième mosquée la plus grande au monde, et le plus grand minaret (Le minaret, mot dérivé de l'arabe manara (phare) est un élément architectural des mosquées. Le terme s'appliqua d'abord aux tours à feu avant de désigner les tours près...) au monde (200 m).

Le Megarama, complexe de cinéma situé dans le quartier d'Ain Diab, c'est l'un des plus grands cinémas d'Afrique avec 15 salles de cinéma.

Lieux à visiter : [6]

  • Parc (Un Parc est un terrain naturel enclos,[1] formé de bois ou de prairies, dans lequel ont été tracées des allées et chemins destinés à la chasse,...) de la Ligue Arabe et le parc Yasmina ;
  • Musée de la Villa des Arts ;
  • Place Mohammed V : autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter,...) de cette place se dresse la wilaya de Casablanca dont le campanile (Un campanile est un clocher de forme carrée ou ronde, généralement percé d'arcades sur plusieurs niveaux. Le terme s'emploie en particulier pour les clochers italiens de la Renaissance. Le campanile était le plus...) d'inspiration toscane attire les regards ainsi que le Palais de justice (Un palais de justice contient un tribunal ou autre juridiction, son administration et divers services liés au droit. C'est l'équivalent francophone de la courthouse des pays anglo-saxons.) d'inspiration arabo-andalouse et une grande fontaine ;
  • La médina (Bab Marrakech) ;
  • Les nombreuses façades « Art déco », notamment le long de l'avenue (Une avenue est une grande voie urbaine. Elle est en principe plantée d'arbres, et conduit à un monument.) Mohammed V, boulevard 11 janvier etc. ;
  • Le marché central ;
  • La corniche et ses plages (Aïn Diab) ;
  • Le marabout de Sidi Abderrahman ;
  • Derb Ghallef : un grand marché aux puces, une sorte de caverne d'Ali Baba en plein air ;
  • Twin center : deux tours hautes de 22 étages ;
  • Festival du Boulevard des jeunes musiciens, festival de concert de musique annuel à Casablanca ;
  • Festival de Casablanca, festival annuel organisé par la municipalité.

Personnalités nées à Casablanca

Casablanca est une ville qui foisonne de personnes célèbres ou en vues. Elle a vu naître divers chanteurs, écrivains ou encore animateur (Animateur, qui anime un groupe de personnes :) de télévision.

Jumelages et partenariats

Jumelages

  • États-Unis Chicago (Chicago est une mégapole des États-Unis, située dans la partie nord du Middle West, à 1 280 kilomètres à l'ouest de New York et...) (États-Unis)
  • République populaire de Chine Shanghai (Shanghai (chinois : 上海 ; en pinyin shànghǎi prononciation ; shanghaïen : zanhe ; littéralement « sur la mer ») est la...) (République populaire de Chine) depuis 1986
  • France Bordeaux (France) depuis le 3 novembre 1988
  • Émirats arabes unis Dubaï (Émirats arabes unis)
  • Italie Rome (Italie)
  • Turquie Istanbul (Turquie)
  • Canada Montréal (Canada) depuis 1999 (mars)
  • Algerie Alger (Algerie) depuis le 19 juillet 1963
  • Belgique Bruxelles (Belgique)
  • Russie Saint-Pétersbourg (Russie)

Accords de coopération

  • France Marseille (France) depuis 1998 (27 juin)

Sources : [8], [9], [10], [11], [12].

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.