Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Paris
Paris
Drapeau de Paris
La Tour Eiffel au lever du soleil vue depuis le Trocadéro
Pays
drapeau de la France
     France
Région Île-de-France (chef-lieu)
Département Paris (préfecture)
Arrondissement Chef-lieu (Un chef-lieu est une ville qui est administrativement prééminente dans une division territoriale ou administrative.) de 20 arrondissements
Canton aucun
Code Insee (le code Insee ou code INSEE, en France, est un code numérique ou alphanumérique, élaboré par l'Institut national de la statistique et des études...) 75056 ou 75101-75116
Code postal 75001-75020 et 75116
Maire (Le maire représente l'autorité municipale. Dans de nombreux cas, il est le détenteur du pouvoir exécutif au niveau d'une ville ou communal en France et au Québec. Dans un...)
Mandat en cours
Bertrand Delanoë (PS)
2001-2008
Intercommunalité aucune
Latitude (La latitude est une valeur angulaire, expression du positionnement nord-sud d'un point sur Terre (ou sur une autre planète), au nord ou au sud de l'équateur.)
Longitude (La longitude est une valeur angulaire, expression du positionnement est-ouest d'un point sur Terre (ou sur une autre planète).)
Altitudes moyenne : 33 m
minimale : 28 m
maximale : 130 m
Superficie (L'aire ou la superficie est une mesure d'une surface. Par métonymie, on désigne souvent cette mesure par le terme « surface » lui-même (par...) 10 540 ha = 105,40 km²
Population sans
doubles comptes
2 153 600 hab.
(2005)
Densité (La densité ou densité relative d'un corps est le rapport de sa masse volumique à la masse volumique d'un corps pris comme référence. Le corps de référence est l'eau pure à 4 °C pour les...) 20 433 hab./km²
Gentilé Parisien(ne)s
Site www.paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les...).fr
Carte de localisation de Paris

Paris est une ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de...) française, capitale (Une capitale (du latin caput, capitis, tête) est une ville où siègent les pouvoirs, ou une ville ayant une prééminence dans un domaine social, culturel, économique ou sportif, dans ce cas on parle aussi de...) de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien (Le Bassin parisien est, au sens restreint, un bassin versant de la Seine qui entoure Paris. Au sens large, c'est une région géologique sédimentaire...), entre les confluents de la Marne et de la Seine en amont, et de l’Oise et de la Seine en aval. Ses habitants sont appelés les Parisiens.

La position de Paris à un carrefour entre les itinéraires commerciaux terrestres et fluviaux au cœur d'une riche région agricole en a fait une des principales villes de France au cours du Xe siècle, avec des palais royaux, de riches abbayes et une cathédrale ; au cours du XIIe siècle Paris est devenu un des premiers centres en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique, voire...) pour l'enseignement (L'enseignement (du latin "insignis", remarquable, marqué d'un signe, distingué) est une pratique d'éducation visant à développer les connaissances d'un élève par le biais de communication...) et les arts.

Connue dans le monde (Le mot monde peut désigner :) entier pour ses monuments et sa vie (La vie est le nom donné :) artistique et culturelle, Paris est aussi une ville importante dans l’histoire mondiale, un centre politique et économique majeur. Symbole de la culture (La Culture est une civilisation pan-galactique inventée par Iain M. Banks au travers de ses romans et nouvelles de science-fiction. Décrite avec beaucoup de précision et de...) française, son animation (L'animation consiste à donner l'illusion du mouvement à l'aide d'une suite d'images. Ces images peuvent être dessinées, peintes, photographiées, numériques, etc.) et ses grands musées en font une attraction pour plus de 30 millions de visiteurs internationaux par an[1], ainsi qu'un point (Graphie) de convergence (Le terme de convergence est utilisé dans de nombreux domaines :) pour les transports internationaux. Paris est souvent considérée, avec Londres (Londres (en anglais : London - /?l?nd?n/) est la capitale ainsi que la plus grande ville d'Angleterre et du Royaume-Uni. Fondée il y a plus de 2 000 ans par les Romains, la...), comme la capitale mondiale de la mode et du luxe.

En 2005, la population de Paris intra muros était de 2 153 600 habitants d'après l'estimation de l'Insee[2]. Néanmoins, au cours du XXe siècle, l'agglomération (Une agglomération est un ensemble urbain qui repose sur la continuité du bâti. L'agglomération correspond à la ville sur le plan physique. Une agglomération est définie comme une ville-centre (au sens...) de Paris s'est largement développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de courbure. On peut aussi la décrire comme l'enveloppe de la famille des droites...) hors des limites de la commune. Son aire urbaine (Une aire urbaine est une notion géographique utilisée en urbanisme. Les définitions et appellations d'une aire urbaine, zone occupée essentiellement par des constructions...), qui inclut l'agglomération et la couronne périurbaine (En France, selon la définition qu'en donne l'INSEE, une couronne périurbaine est l'ensemble des communes d'une aire urbaine à l'exclusion de son pôle urbain), comprenait 11,1 millions d'habitants en 1999[3].

L’agglomération parisienne est, avec celles de Moscou () et de Londres, l'une des plus peuplées d'Europe, mais elle est aujourd'hui très largement dépassée par des mégapoles asiatiques ou latino-américaines.

Géographie (La géographie (du grec ancien γεωγραφία - geographia, composé de "η γη"...)

Vue des toits de Paris
Vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) des toits de Paris
Panorama de Paris depuis la butte Montmartre. À droite, la tour Montparnasse ; au pied de la butte, à gauche, le marché Saint-Pierre
Panorama de Paris depuis la butte Montmartre. À droite, la tour Montparnasse ; au pied de la butte, à gauche, le marché Saint-Pierre (Le terme saint-pierre est un nom vernaculaire qui peut désigner en français trois espèces différentes de poissons appartenent à l'ordre des...)

Topographie

Au cœur du bassin parisien, vaste plaine (Une plaine est une forme particulière de relief, c'est un espace géographique caractérisé par une surface topographique plane, avec des pentes relativement faibles. Elle se trouve à basse...) sédimentaire, Paris est implantée sur la Seine, où se situent deux îles qui constituent le cœur historique de la ville :

  • l'île (Une île est une étendue de terre entourée d'eau, que cette eau soit celle d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une mer. Son étymologie latine, insula, a donné l'adjectif « insulaire » ; on dit aussi « îlien ».) de la Cité (La cité (latin civitas) est un mot désignant, dans l’Antiquité avant la création des États, un groupe d’hommes sédentarisés libres...), où se trouvent aujourd'hui la Conciergerie (La Conciergerie est le principal vestige de l’ancien Palais de la Cité qui fut la résidence et le siège du pouvoir des rois de France, du Xe au XIVe siècle et qui...) (palais de justice), la préfecture de Paris, l'Hôtel-Dieu (Situés en général à l'ombre de la cathédrale et dépendant de l'autorité de l'évêque, les premiers hôtels-Dieu...) (assistance publique) et la cathédrale (Une cathédrale est, à l'origine, une église chrétienne où se trouve le siège de l'évêque (la cathèdre) ayant en...) Notre-Dame de Paris ;
  • l'île Saint-Louis, à l'est de la première.

De là, la ville s'étend sur les deux rives du fleuve : Paris intra muros, délimité en 1860 par les fortifications, est aujourd'hui séparé de la banlieue (La banlieue désigne communément l'espace urbanisé d'une ville qui est situé dans la continuité du bâti de sa ville-centre et qui en est administrativement distinct.) par le boulevard (Au sens premier, un boulevard est une voie de communication reposant sur d'anciens remparts, puisque le mot vient du néerlandais bolwerc signifiant...) périphérique, une voie rapide urbaine circulaire d'une longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de l’objet complètement...) de 35 km. Les accès routiers à la ville se font par les portes de Paris ou indirectement par les autoroutes et routes nationales qui rejoignent le boulevard périphérique.

À l'extérieur de cette limite, Paris s'étend également sur des extensions accueillant l'héliport (15e arrondissement) et surtout deux grands espaces boisés, aménagés par Haussmann sur des communes voisines avant d'être rattachés à Paris (dans leur totalité depuis 1929) :

  • à l'ouest : le Bois de Boulogne (846 hectares, 16e), bordé (Le bordé est l'ensemble des bordages, c'est-à-dire l'ensemble des parties qui constituent la coque d'un bateau. Dans la construction européenne, le bordé est fixé extérieurement sur les...) au sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) par Boulogne-Billancourt, au nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) par Neuilly-sur-Seine et à l'ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).) par la Seine, qui le sépare de Puteaux, Suresnes et Saint-Cloud.
  • à l'est : le Bois de Vincennes (995 hectares, 12e), bordé au sud par Charenton-le-Pont et Saint-Maurice, à l'est par Joinville-le-Pont et Nogent-sur-Marne, au nord par Fontenay-sous-Bois, Vincennes et Saint-Mandé.

La ville est traversée par la Seine qui forme un arc de cercle (Un cercle est une courbe plane fermée constituée des points situés à égale distance d'un point nommé centre. La valeur de cette distance est appelée rayon du cercle. Celui-ci étant infiniment...), entrant dans la ville par le sud-est (Le sud-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et est. Le sud-est est opposé au nord-ouest.), remontant vers le centre, puis redescendant pour sortir au sud-ouest (Le sud-ouest est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et ouest. Le sud-ouest est opposé au nord-est.). De ce fait, la rive droite (partie de la ville située au nord du fleuve), est environ deux fois plus étendue que la rive gauche (partie située au sud).

Plus de trente ponts permettent de franchir la Seine dans Paris (Liste des ponts de Paris).

De part et d'autre du fleuve (En hydrographie francophone, un fleuve est un cours d'eau qui se jette dans la mer ou dans l'océan – ou, exceptionnellement, dans un désert, comme pour l'Okavango. Il se distingue d'une rivière, qui se...), plusieurs reliefs forment de petites collines :

  • Montmartre, 130 m (rive droite) : point culminant de Paris dans le cimetière de Montmartre
  • Belleville, 128 m (rive droite) : point culminant de l'espace public dans la rue (La rue est un espace de circulation dans la ville qui dessert les logements et les lieux d'activité économique. Elle met en relation et structure les différents quartiers,...) du Télégraphe (Le télégraphe (du grec τηλε têlé, loin et γραφειν graphein, écrire) est un système destiné à transmettre des...)
  • Ménilmontant, 108 m (rive droite)
  • Buttes-Chaumont, 80 m (rive droite)
  • Passy, 71 m (rive droite)
  • Chaillot, 67 m (rive droite)
  • Montparnasse, 66 m (rive gauche)
  • Butte aux Cailles, 62 m (rive gauche)
  • Montagne (Une montagne est une structure topographique significative en relief positif, située à la surface d'astres de type tellurique (planète tellurique, satellites comme la Lune), et faisant généralement partie d'une...) Sainte-Geneviève, 61 m (rive gauche)

Les autres cours d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) qui traversent la ville sont :

  • la Bièvre, qui arrive du sud de Paris, aujourd'hui entièrement souterraine.
  • le canal Saint-Martin (Le canal Saint-Martin est un canal de 4,55 km de long situé entièrement dans les 10e et 11e arrondissements de Paris. Il relie le bassin de la Villette — et...) (en partie souterrain), qui part de la Seine à l'Arsenal, près de la Bastille, pour remonter vers le nord-est (Le nord-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux nord et est. Le nord-est est opposé au sud-ouest.), jusqu'au bassin de la Villette, puis vers le canal de l'Ourcq.

Le point zéro (Le chiffre zéro (de l’italien zero, dérivé de l’arabe sifr, d’abord transcrit zefiro en italien) est un symbole marquant une position vide dans l’écriture des nombres en notation positionnelle.) des routes de France, point de repère situé devant Notre-Dame de Paris et matérialisé sur une dalle, a les coordonnées géographiques 48,85341°N, 2,34880°E (sur l'ellipsoïde (En mathématiques, un ellipsoïde est une surface du second degré de l'espace euclidien à trois dimensions. Il fait donc partie des quadriques, avec pour caractéristique principale...) WGS84), soit (0452230,5411365) dans le système de repérage UTM fuseau 31.

Géologie (La géologie, du grec ancien γη- (gê-, « terre ») et λογος (logos, « parole », « raison »), est la science qui traite de...)

Le bassin parisien forme un grand paysage (Étymologiquement, le paysage est l'agencement des traits, des caractères, des formes d'un espace limité, d'un « pays ». Portion...) de couches sédimentaires successives. Les formations du relief (Le relief est la différence de hauteur entre deux points. Néanmoins, ce mot est souvent employé pour caractériser la forme de la surface de la Terre.) se situent dans les couches du Mésozoïque et du Paléogène (ère tertiaire) et ont été élaborées par l'érosion.

Le sous-sol parisien est caractérisé par la présence de nombreuses carrières de pierre meulière. Certaines ont été utilisées comme catacombes, et forme l'ossuaire municipal, dont une partie est ouverte au public.

L'hydrogéologie est extrêmement influencée par l'urbanisation. La Bièvre, petit affluent (On appelle affluent un cours d'eau qui va se jeter dans un cours d'eau au débit plus important, au niveau d'un point de confluence. (Synonyme : tributaire).) de la Seine qui a modelé toute la rive gauche, a été couverte au XIXe siècle pour des raisons hygiéniques.

Climat (Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une région donnée pendant une période de temps...)

Paris a un climat de type océanique dégradé : l'influence océanique est prépondérante se traduisant par des étés relativement frais (18°C en moyenne), des hivers doux (6°C en moyenne) avec des pluies fréquentes en toute saison (La saison est une période de l'année qui observe une relative constance du climat et de la température. D'une durée d'environ trois mois...) et un temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) changeant, mais avec des pluies plus faibles (641 mm) que sur les côtes et quelques pointes de température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée aux sensations de froid et de chaud,...) au cœur de l'hiver (L'hiver est une des quatre saisons des zones tempérées.) ou de l'été.

L'ensoleillement est d'environ 1 800 heures (L'heure est une unité de mesure  :) par an (1 595 heures dans les monts d'Arrée, 2 917 heures à Toulon). Le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de jours de brouillard (Le brouillard est le phénomène météorologique constitué d’un amas de fines gouttelettes ou de fins cristaux de glace, accompagné de fines particules hygroscopiques saturées d'eau, souvent de taille...) est faible : en moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de...) il y en a 11 jours par an.

Le vent (Le vent est le mouvement d’une atmosphère, masse de gaz située à la surface d'une planète. Les vents les plus violents connus ont lieu sur Neptune et...) est généralement modéré (50 jours avec des rafales supérieures à 50 km/h). Il est souvent de secteur Ouest/Sud-Ouest.

Les 641 mm pluies sont réparties de manière très égale sur toute l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) puisque les valeurs extrêmes sont en février de 45,4 mm et en mai de 62 mm. Paris connait en moyenne 112 jours de pluie (La pluie désigne généralement une précipitation d'eau à l'état liquide tombant de nuages vers le sol. Il s'agit d'un...).

Les chutes de neige (La neige est une forme de précipitation, constituée de glace cristallisée et agglomérée en flocons pouvant être ramifiés d'une infinité de façons. Puisque les...) sont rares (16 jours par an en moyenne) ; la neige tient rarement plus d'une journée dans Paris intra-muros. Conséquence de l'urbanisation importante de l'agglomération, la température dans Paris peut-être de 4°C plus élevée que dans les banlieues les plus lointaines durant la nuit et au lever du soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification...).

Mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures maximales moyennes (°C) 6,3 7,9 11,0 14,5 18,4 21,6 23,9 23,6 20,8 16,0 10,1 7,0 15,1
Températures minimales moyennes (°C) 2,0 2,6 4,5 6,7 10,1 13,2 15,2 14,8 12,6 9,4 5,2 2,9 8,3
Source : Relevés Paris-Montsouris 1961-1990

Symboles

Blason de Paris.
Blason de Paris.

La devise de Paris est Fluctuat nec mergitur ", ce qui signifie " Il est battu par les flots (Flots) sans être submergé ". Elle évoque le Scilicet, navire (Un navire est un bateau destiné à la navigation maritime, c'est-à-dire prévu pour naviguer au-delà de la limite où cessent de s'appliquer les règlements techniques de sécurité de navigation...) également représenté sur le blason de la ville et symbole de la puissante corporation des Nautes ou des Marchands de l'eau, gérante de la municipalité au Moyen Âge.

La patronne de la ville est sainte Geneviève, qui aurait écarté Attila et les Huns de la ville au Ve siècle par ses prières. Sa châsse se trouve aujourd'hui à l'église (L'église peut être :) Saint-Étienne-du-Mont.

Histoire

On peut également consulter des cartes anciennes de Paris sur le site Gallica [1].

Origine du nom Paris

Paris tire son nom du peuple (Le terme peuple adopte des sens différents selon le point de vue où l'on se place.) gaulois des Parisii (un Parisius, des Parisii). Le mot Paris est en fait la transformation, avec le temps, du latin Civitas Parisiorum (la Cité des Parisii), désignation qui l'a emporté sur Lutetia (Lutèce). Paris a aussi donné son nom aux alentours, le Parisis, qu'on retrouve dans le nom des villes de Cormeilles-en-Parisis et de Fontenay-en-Parisis.

L'origine du nom des Parisii n'est pas connue avec certitude. Il pourrait dériver du mot gaulois kwar (carrière), par référence aux nombreuses carrières de la région parisienne.

Préhistoire

Le site de Paris est occupé par l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction,...) depuis au moins 40 000 ans, comme en témoignent les outils en pierre taillée retrouvés hors contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots qui l'entourent. Le concept de contexte issu traditionnellement de l'analyse...) lors des différents travaux de terrassement en bord de Seine.

Les plus spectaculaires découvertes archéologiques in situ ont été faites dans le 12e arrondissement, où ont été mis au jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et sa durée...) en 1991 les vestiges parmi les plus anciens de l'occupation humaine permanente sur le territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences humaines. Dans le dictionnaire de...) de Paris. Les fouilles sur la ZAC de Bercy, ont permis la découverte des traces (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de certification et de notification basé sur internet sous la...) d'un village (Un village est, à la campagne ou à la montagne, un ensemble d'habitations, de bâtiments à usages divers, de fermes... de proportion modérée (quelque dizaines de bâtiments)) de la période chasséenne (entre 4000 et 3800 av. J.-C.), établi sur la rive gauche de l'ancien bras de la Seine, dévoilant un mobilier archéologique exceptionnel : plusieurs grandes pirogues de bois, poteries, arcs et flèches, outils en os et en pierre.

D'autres découvertes ont été faites entre le 14e arrondissement, et le 13e arrondissement, où on a trouvé des aqueducs.

Antiquité

Le flou le plus total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des dettes". ...) existe entre cette occupation préhistorique du site et la période gallo-romaine. Seule certitude, et encore, les Parisii, peuple gaulois, étaient les maîtres des lieux quand les troupes de César sillonnèrent le pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus souvent sous forme de...). Certains évoquent des dates entre -250 et -200 pour la fondation (Les fondations d'un ouvrage assurent la transmission et la répartition des charges (poids propre et surcharges climatiques et d'utilisation) de cet ouvrage sur le sol....) du Paris des Parisii, sans grands arguments à faire valoir. En 52 av. J.-C., lorsque Labienus, lieutenant de Jules César, prit Paris, elle était appelée Lutetia (traduit plus tard en français par Lutèce) par les Romains. Le rôle de capitale de la Gaule était alors dévolu à Lugdunum (Lyon). On ne connaît pas aujourd'hui avec certitude l'emplacement de la cité gauloise. On a longtemps pensé qu'elle se trouvait dans l'île de la Cité mais cette hypothèse est aujourd'hui très discutée (cette dernière ayant été complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou autocomplétion, est une fonctionnalité informatique permettant à...) fouillée lors du chantier du métro). La cité gauloise a très bien pu se situer dans l'île Saint-Louis ou dans une autre île aujourd'hui rattachée à la rive gauche et qui se trouvait en face de l'île Saint-Louis (delta formé par l'embouchure de la Bièvre). Une hypothèse très discutée actuellement est de placer le village gaulois d'origine non loin du mont Valérien à Saint-Cloud.

La cité romaine a été construite au Ier siècle av. J.-C. sur la rive gauche. On pense qu'elle s'étendait approximativement du boulevard Saint-Germain au Val-de-Grâce (Le Val-de-Grâce (Hôpital d'instruction des armées du Val-de-Grâce, ou HIA Val-de-Grâce) est un hôpital [[militairefrançais, situé dans le cinquième...) et de la rue Descartes au jardin du Luxembourg. Lutèce était construite autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres...) de la rue Saint-Jacques (qui en était le cardo) selon un plan organisé en rues perpendiculaires. Le centre de la ville est fixé par les architectes romains au niveau actuel des 172 et 174 de la rue Saint-Jacques. Le forum s'étendait de la rue Saint-Jacques au boulevard Saint-Michel et de la rue Cujas à la rue Malebranche. Des thermes étaient construits à l'angle (En géométrie, la notion générale d'angle se décline en plusieurs concepts apparentés.) du boulevard Saint-Germain et du boulevard Saint-Michel, ainsi qu'à proximité de l'actuel Collège de France (Le Collège de France, situé au no 11 place Marcelin-Berthelot dans le quartier latin de Paris (Ve arrondissement), est un grand établissement d'enseignement et de recherche. Il dispense...), à l'angle de la rue des Écoles et de la rue Jean-de-Beauvais. Un théâtre se trouvait à l'angle de la rue de l'École de médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal (physiologie), et cherchant à restaurer la...) et du boulevard Saint-Michel, à l'emplacement actuel de la rue Racine. À l'est de la ville, une rivière (En hydrographie, une rivière est un cours d'eau qui s'écoule sous l'effet de la gravité et qui se jette dans une autre rivière ou dans un...) aujourd'hui canalisée, la Bièvre, contournait la montagne Sainte-Geneviève en passant au niveau du Jardin des Plantes. La rivière traversait à cette époque le 13e arrondissement pour se jeter dans la Seine au niveau de l'île de la Cité et de l'île Saint-Louis. Les Arènes de Lutèce étaient construites à l'est de la ville, à proximité de la Bièvre. Un cimetière (la nécropole Saint-Jacques) est implanté au sud de la ville, à l'emplacement de l'abbaye (Une abbaye (du latin abbatia) est un monastère ou un couvent catholique placé sous la direction d'un abbé (ou d'une abbesse; dérivé de l'araméen abba qui...) de Port-Royal.

Moyen Âge

Plan de Paris en 1223
Plan de Paris en 1223
Recueil des ordonnances de la prévôté des marchands de Paris, 1416, par Charles VI
Recueil des ordonnances de la prévôté des marchands de Paris, 1416, par Charles VI

Paris prend son nom actuel au IVe siècle et Clovis, Mérovingien et roi des Francs, s'y établit pour en faire sa capitale en 508, suite à sa victoire sur les Romains. Dès le VIe siècle, on note la présence d'un lieu de culte implanté sur la rive droite : l'église Saint-Gervais (aujourd'hui située derrière l'Hôtel (Un hôtel est un établissement offrant un service d’hébergement payant, généralement pour de courtes périodes. Dans sa...) de ville). Au IXe siècle, des enceintes furent édifiées sur la rive droite pour protéger les paroisses de Saint-Gervais et Saint-Germain-l'Auxerrois (aujourd'hui située près du Louvre). L'enceinte de Saint-Gervais devait se situer approximativement au niveau des rues des Barres, de Rivoli, et de la Tacherie. La rive gauche fut entièrement détruite par les Normands en 885.

Quand la couronne échut aux Capétiens, en 987, Paris était une des deux grandes villes de leur domaine personnel (avec Orléans). Leur ancêtre Eudes s'illustra en la défendant face aux Vikings. Hugues Capet fixa sa résidence (Le nom de résidence est donné à un ensemble de voies souvent qui forment une boucle ayant la particularité de desservir des mêmes logements appelées également résidence. Ce terme vient du verbe latin residere qui signifie rester assis ou...) dans l'Île de la Cité.

Les premières agglomérations de la rive droite datent du XIe siècle. Il s'agit alors de Saint-Martin-des-Champs (aujourd'hui rue Réaumur), Saint-Germain-l'Auxerrois, et Saint-Gervais. Les rois se fixèrent progressivement à Paris à partir de Louis VI (1108-1137), et plus encore de Philippe Auguste (1179-1223). La cour s'y fixant, Paris devint bientôt définitivement la capitale du royaume. La rive gauche de la ville ne fut véritablement reconstruite qu'au XIIe siècle. À la même époque, la rive droite était constituée de quatre quartiers : le quartier de Grève (Saint-Gervais), le Châtelet (On appelait châtelets, au Moyen Âge, de petits châteaux établis à la tête d'un pont, au passage d'un gué, à cheval sur une route en dehors d'une ville ou à l'entrée d'un défilé. On...), les Halles et Saint-Germain-l'Auxerrois. Le quartier de Grève s'étendait alors jusqu'à l'église Saint-Merri.

L'enceinte construite par Philippe-Auguste allait de la rue Étienne-Marcel à la rue de l'Estrapade, et du Louvre aux Fossés-Saint-Bernard. Par la suite, Paris s'étendit surtout sur la rive droite. Au XIVe siècle, l'enceinte de Charles V (1371-1380) englobait l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise...) des actuels 3e et 4e arrondissements et s'étendait du Pont Royal à la Porte Saint-Denis (emplacement de l'actuelle rue d'Aboukir).

De Henri IV à la monarchie de Juillet

Plan de Paris en 1717, Cahiers de géographie de Saint-Cyr
Plan de Paris en 1717, Cahiers de géographie de Saint-Cyr

À la fin du XVIe siècle et au début du XVIIe siècle, Henri IV, qui selon la légende trouvait que " Paris vaut bien une messe ", construisit les premiers ensembles architecturaux modernes avec la place des Vosges et hors du périmètre (Le périmètre d'une figure plane est la longueur du bord de cette figure. Le calcul du périmètre sert par exemple à déterminer la quantité de grillage nécessaire à la...) d'alors de la ville, l'hôpital Saint-Louis (L’hôpital Saint-Louis est un hôpital de l’Assistance publique - hôpitaux de Paris (AP-HP) situé dans le 10e arrondissement de Paris, au nord de la rue Bichat, 1 avenue...). Son successeur, Louis XIII, étendit l'enceinte de Charles V sur la rive droite pour englober l'équivalent des quatre premiers arrondissements. Louis XIV, quant à lui, détruisit cette enceinte pour construire sur son emplacement les premiers grands boulevards. Au XVIIIe siècle, l'enceinte des Fermiers généraux " mura " les onze premiers arrondissements actuels. La ville construite ne s'étendait pourtant alors que sur la superficie couverte aujourd'hui par les six premiers arrondissements, le jardin du Luxembourg marquant la frontière (Une frontière est une ligne imaginaire séparant deux territoires, en particulier deux États souverains. Le rôle que joue une frontière peut fortement varier...) de la ville.

C'est à Paris, à l'endroit où la rue Saint-Antoine rejoint l'actuelle place de la Bastille, que débuta la Révolution française le 14 juillet 1789, avec le soulèvement des ébénistes du faubourg Saint-Antoine et la prise de la Bastille. La Commune de Paris joua alors un rôle de radicalisation. Les policiers de Paris, sous l'autorité de la Mairie, s'employèrent sous la Terreur à incarcérer tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) ce que la ville comptait encore de nobles, de riches bourgeois, de prêtres et d'intellectuels en général. C'est pourquoi le maire de Paris est aujourd'hui le seul de France à être privé de tout pouvoir de police.

Napoléon, après avoir longuement hésité entre Lyon et Paris (Lyon, capitale des Gaules, face à Paris et sa " populace "), décide d'y établir la capitale de son Empire, non sans réticences. Il en fait la capitale de l'Europe, devant Rome, deuxième ville de l'Empire, et Amsterdam, troisième.

Sous la monarchie de Juillet, la ville accélèra son rythme de croissance pour atteindre le mur (Un mur est une structure solide qui sépare ou délimite deux espaces.) des Fermiers Généraux, tandis que dans les faubourgs fut construite (entre 1840 et 1845) la dernière enceinte de Paris, dite enceinte de Thiers sur l'emplacement actuel du boulevard périphérique.

Le Paris contemporain

Vue panoramique de Paris, depuis Montmartre.
Vue panoramique de Paris, depuis Montmartre.
Fontaine Wallace au bas de l'avenue des Champs-Élysées
Fontaine Wallace au bas de l'avenue (Une avenue est une grande voie urbaine. Elle est en principe plantée d'arbres, et conduit à un monument.) des Champs-Élysées

Avec le Second Empire et Georges Eugène Haussmann - qui fut nommé préfet de la Seine en 1853 -, Paris s'engagea, sur le modèle de Londres, dans de gigantesques travaux de modernisation. Cette transformation développa le réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on...) des égouts, fit disparaitre de nombreux quartiers insalubres et donna à Paris de larges avenues palliant les importants problèmes de circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.), ainsi que de somptueux monuments tels que l'Opéra Garnier (L’Opéra Garnier, ou Palais Garnier, est un des éléments structurants du 9e arrondissement de Paris et du paysage de la capitale...), le Louvre tel que nous le connaissons actuellement et le Palais des Tuileries (Les Tuileries étaient naguère un quartier de Paris, situé entre le palais du Louvre, la rue de Rivoli, la place de la Concorde et la Seine. Il doit son nom au fait que son emplacement était occupé...) (aujourd'hui disparu), enfin de nombreux parcs et jardins (Monceau, Buttes-Chaumont, Montsouris). Le Paris d'aujourd'hui est donc avant tout celui de Napoléon III et d'Haussmann.

Le 16 juin 1859, une loi fit annexer à Paris plusieurs communes voisines, étendant ainsi les limites de la commune jusqu'à la ligne de fortifications qui entourait la ville et ses faubourgs. Furent ainsi rattachées à Paris les communes de Belleville, Grenelle, Vaugirard et La Villette dans leur totalité, d'Auteuil, des Batignolles-Monceau, de Bercy, La Chapelle-Saint-Denis, Charonne, Montmartre et Passy en majeure partie (les parties de ces communes situées à l'extérieur des fortifications étant rattachées aux communes voisines), ainsi que des quartiers d'Aubervilliers, Bagnolet, Gentilly, Issy, Ivry, Montrouge, Neuilly, Pantin, Le Pré-Saint-Gervais, Saint-Mandé, Saint-Ouen et Vanves.
Cette loi prit effet le 1er janvier 1860, et fut une étape importante dans les grands travaux dirigés par Haussmann. La capitale française passa ainsi de douze à vingt arrondissements et de 3 288 à 7 088 hectares.

Voir à ce sujet: Transformations de Paris sous le Second Empire.

Lors de la Guerre franco-allemande de 1870, Paris fut assiégé pendant plusieurs mois mais ne fut pas pris par les armées allemandes. Refusant l'armistice signé le 26 janvier 1871, et suite aux élections de février qui portèrent au pouvoir des royalistes désireux de mettre fin à la guerre, les Parisiens s'insurgèrent le 18 mars 1871: ce fut le début de la Commune de Paris. Adolphe Thiers, chef du Gouvernement installé provisoirement à Versailles, l'écrasa militairement entre les 22 et 28 mai lors de la Semaine sanglante, qui reste à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit...) la dernière guerre civile qu'ait connu Paris.

La tour Eiffel vue depuis un bateau-mouche naviguant sur la Seine
La tour Eiffel (La tour Eiffel, initialement nommée tour de 300 mètres, est une tour de fer puddlé construite par Gustave Eiffel et ses collaborateurs pour l'Exposition universelle de Paris de 1889. Situé à l'extrémité...) vue depuis un bateau-mouche (Un bateau-mouche est un bateau-promenade de tourisme fluvial opérant à Paris appartenant à la société « Compagnie des Bateaux Mouches ».) naviguant sur la Seine

Au XIXe et XXe siècles, Paris a accueilli de nombreuses expositions universelles qui toutes laissèrent leur empreinte dans la capitale. La tour Eiffel fut construite pour celle de 1889 (centenaire de la Révolution française), la 1ère ligne du métropolitain ainsi que le Grand Palais, le Petit Palais (Le Petit Palais est un monument historique de Paris, aujourd'hui utilisé comme musée des beaux-arts, qui fut construit à l'occasion de l'Exposition universelle de 1900 par l'architecte Charles Girault. Il est situé dans le...) et le pont Alexandre-III, furent inaugurés à l'occasion de celle de 1900, et le palais de Chaillot pour celle de 1937.

C'est à cette période, de la Belle Époque aux Années folles, que Paris connut l'apogée (Un apogée (du grec apogeios : loin de la terre ; apo : loin + gê : Terre), dans les domaines de l'astronomie et de l'astronautique, est le point extrême de l'orbite elliptique d'un...) de son influence culturelle sur le monde, autour notamment des quartiers de Montparnasse et de Montmartre. C'est en effet durant ces décennies que la ville lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs...) accueillit de très nombreux artistes, tels que Picasso, Matisse, Braque ou Fernand Léger.

En 1910, une crue de la Seine provoqua l'une des plus graves inondations que la ville ait connu.

Lors de la Première Guerre mondiale Paris fut épargné par les combats, la progression des armées allemandes en France ayant été arrêtée sur la Marne.

Pendant la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du...) Guerre mondiale la ville fut déclarée ville ouverte par le gouvernement lors de la débâcle (La débâcle, en météorologie, caractérise la fonte des glaces d'un fleuve ou de la mer.) militaire de 1940. Ainsi épargné de destructions, Paris fut dès lors occupé par les troupes de la Wehrmacht jusqu'à la Libération de 1944.
À partir du 19 août 1944, à l'approche des troupes alliées arrivant de Normandie, se produisit un soulèvement armé sous l'impulsion de la Résistance intérieure. Le 25 août, après l'entrée dans Paris de la 2e division (La division est une loi de composition qui à deux nombres associe le produit du premier par l'inverse du second. Si un nombre est non nul, la fonction "division par ce nombre" est...) blindée du général Leclerc, le commandant de la garnison allemande, le général von Choltitz, capitula sans exécuter les ordres de Hitler qui lui enjoignaient de détruire la ville.
Les ponts et les monuments de Paris furent ainsi relativement épargnés par les combats de la Libération.

En 1956, Paris se lia à Rome dans un jumelage exclusif.

En mai 1968, les étudiants parisiens furent les premiers à déclencher des émeutes dans le quartier latin. Un Comité pour le maintien des occupations (CMDO) fut créé à la Sorbonne (La Sorbonne est un complexe monumental du Quartier latin de Paris. Elle tire son nom du théologien du XIIIe siècle Robert de Sorbon, le fondateur du collège de Sorbonne,...) à l'initiative de l'Internationale situationniste.

Quai de la Mégisserie
Quai de la Mégisserie

En 1976, l'État accorde pour la première fois depuis 1871 une municipalité autonome à la capitale. Jacques Chirac est alors élu maire de Paris. Devenu président de la République en 1995, il est alors remplacé par Jean Tiberi. En 2001, le socialiste Bertrand Delanoë remporte les élections. Il se démarque surtout de ses prédécesseurs par sa volonté affichée de réduire la place de l'automobile (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de marchandises, elle est équipée en...) dans la capitale au profit notamment des piétons et des transports en commun, avec entre autres aménagements des voies de bus en site propre (La définition du site propre est donnée par le Code de l'urbanisme ; c'est une "emprise affectée exclusivement à l'exploitation de lignes de transport".).

Démographie (La démographie (en grec δημογραφία, de l'ancien grec...)

Population de l'agglomération parisienne
(Recensement Insee 1999)
Zones Population Surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière...)
(km²)
Densité
(/km²)
croissance
1990-1999
Agglomération parisienne
Paris intra muros
(département 75)
2 125 246 105 20 240 -1.26%
Petite Couronne
(Depts. 92, 93, 94)
4 038 992 657 6 148 +1.27%
Grande Couronne
(Depts. 77, 78, 91, 95)
3 480 269
Total 9 644 507 2 723 3 542 +1.85%
Région
Île-de-France 10 952 011 12 011 912 +2.73%
dont Villes nouvelles 740 795 1 664
Aire (Aires (en espagnol, les airs) est une compagnie aérienne intérieure de Colombie.) urbaine de Paris 11 174 743 14 518 770 +2.90%

Selon les estimations de l’Insee, la population de la ville de Paris est de 2 142 800 habitants[2] au 1er janvier 2004 (troisième ville de l'Union européenne), pour une superficie de 10 540 hectares, soit une densité de 20 408 habitants par km², l'une des plus fortes d'Europe. En 1999, l'agglomération définie par l'Insee comprend 396 communes et totalise 9 644 507 habitants[4]. Toujours en 1999, son aire urbaine, incluant des communes situées dans une zone d'influence forte de la capitale, atteint 11 174 743 habitants[3], ce qui en fait la 23e aire urbaine du monde.

Vers 1800, Paris comptait environ 500 000 habitants. Au cours du XIXe siècle, sa population augmenta considérablement grâce à l'arrivée massive (Le mot massif peut être employé comme :) d'habitants de toutes les régions de France : c'est l'exode rural. Elle dépasse le million (Un million (1 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (999 999) et qui précède un million un...) d'habitants dès les années 1840. L'annexion des faubourgs apporta à Paris près de 500 000 nouveaux habitants. La croissance continua de façon ininterrompue jusqu'au début du XXe siècle. À la veille de la Première Guerre mondiale, Paris avait près de 2 900 000 habitants. Dans les décennies suivantes, en raison de la régression démographique, très touchée par les deux guerres mondiales et par une forte chute de la natalité (inférieure à la mortalité dès 1935), et aussi parce que la ville surpeuplée n'a plus la place pour accueillir de nouveaux habitants, la population stagna puis baisse légèrement. Cette stagnation masquait en réalité le début d'une importante dédensification. Les arrondissements centraux, où les densités de population atteignaient 80 000 habitants par km² à la fin du XIXe siècle, commencèrent à se dépeupler au profit des arrondissements périphériques. Dans le même temps, la banlieue commença à s'étendre et à se densifier de plus en plus rapidement, poursuivant la croissance de l'agglomération qui ne pouvait plus se faire au centre.

Après la Seconde Guerre mondiale, la population tomba à 2 725 374 habitants (recensement de 1946). Elle connaît une nouvelle reprise (2 850 189 habitants en 1954) grâce à la croissance économique et démographique propre à toute la France. Cependant, dès la fin des années 1950, le phénomène de saturation se manifeste à nouveau. Paris surpeuplée recommença à se vider à partir du centre vers la périphérie (Le mot périphérie vient du grec peripheria qui signifie circonférence. Plus généralement la périphérie désigne une limite éloignée d'un objet ou d'une chose.). De nombreux programmes immobiliers transforment des appartements en bureaux, contribuant à cette baisse de la population, qui est particulièrement rapide dans les années 1960 et 1970. La population passe de 2 790 091 en 1962 à 2 299 830 en 1975. La baisse, ininterrompue, s'est cependant fortement ralentie depuis 1980 environ, et les prévisions qui annonçaient moins de deux millions d'habitants n'ont pas été vérifiées. Les estimations de l'Insee pour le 1er janvier 2004 donnent pour la première fois depuis un demi-siècle un accroissement de la population de Paris intra-muros, conformément à une tendance au repeuplement du centre observé déjà dans d'autres métropoles, comme Londres et New York (New York , en anglais New York City (officiellement, City of New York) pour la distinguer de l’État de New York, est la principale ville des États-Unis,...).

Population de Paris intra-muros
1150 1328 1365 1422 1500 1565 1600 1637 1680 1750 1789
50 000 200 000 275 000 100 000 150 000 294 000 300 000 415 000 515 000 576 000 650 000
1801 1811 1817 1831 1836 1841 1846 1851 1856 1861 1866
546 000 622 636 713 966 785 862 899 313 936 261 1 053 897 1 053 262 1 174 346 1 696 141 1 825 274
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926
1 851 792 1 988 806 2 269 023 2 344 550 2 447 957 2 536 834 2 714 068 2 763 393 2 888 110 2 906 472 2 871 429
1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004
2 891 020 2 829 753 2 725 374 2 850 189 2 790 091 2 590 771 2 299 830 2 176 243 2 152 423 2 125 246 2 142 800
Estimations avant 1801 ; recensements à partir de 1801

Pour des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) sur l'agglomération et l'aire urbaine de Paris, se reporter à l'article sur l'agglomération parisienne.

Immigration (L'immigration désigne aujourd'hui l'entrée, dans un pays, de personnes étrangères qui y viennent pour y séjourner. Le mot immigration vient du latin migratio qui...)

Les recensements français, de par la loi, ne posent aucune question concernant l'appartenance ethnique ou religieuse, mais recueillent des informations au sujet du pays natal. Il est ainsi possible de déterminer que la zone métropolitaine de Paris est une des plus multiculturelle en Europe : au recensement de 1999, 19.4% de sa population totale étaient née à l'extérieur de la France métropolitaine (La France métropolitaine, parfois raccourcie en Métropole, est dans le langage courant la partie européenne de la France, c'est-à-dire le territoire...) [5]. Selon ce même recensement, 4.2% de la population de la zone métropolitaine de Paris étaient des immigrés récents (c'est-à-dire les gens qui ont émigré en France entre les recensements de 1990 et 1999), dans leur majorité de Chine et du continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens terra, les « terres continues ». Au sens propre, ce terme désigne une vaste étendue continue de terre à la...) Africain [6]. Par ailleurs, la zone métropolitaine de Paris compte également 15% de musulmans[7][8].

La première vague (Une vague est un mouvement oscillatoire de la surface d'un océan, d'une mer ou d'un lac. Les vagues sont générées par le vent et ont une amplitude crête-à-crête allant...) de migration internationale vers Paris a commencé dès 1820 avec l'arrivée des paysans allemands fuyant la crise agricole. Plusieurs vagues d'immigration ont ensuite suivi sans interruption jusqu'à nos jours : Italiens et juifs d'Europe centrale pendant le XIXe siècle ; Russes après la révolution de 1917 ; habitants des colonies pendant la Première Guerre mondiale et plus tard ; Polonais entre les deux guerres mondiales ; Espagnols, Portugais et Africains du Nord des années 1950 aux années 1970 ; Juifs séfarades après l'indépendance des pays d'Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres émergées. Avec...) du Nord ; Africains et Asiatiques depuis lors [9].

Organisation (Une organisation est) administrative

Depuis la loi du 10 juillet 1964 sur la réorganisation de la région parisienne, entrée complètement en vigueur le 1er janvier 1968, la ville de Paris est à la fois un département et une commune. Auparavant - depuis 1790 -, Paris était le chef-lieu du département de la Seine.

Contrairement aux autres métropoles françaises, il n'existe pas d'intercommunalité entre Paris et sa banlieue. Il faut en effet préciser que le territoire de la Ville de Paris ne couvre que le centre de la métropole (Une métropole (du grec mêtêr, mère, et polis, ville) est la ville principale d'une région géographique ou d'un pays, qui à la tête d'une...), contrairement aux autres grandes métropoles internationales.

Le département de la Ville de Paris n'a pas d'autre subdivision que la seule commune qui le compose. La commune est divisée en 20 arrondissements municipaux, créés lors de sa dernière extension territoriale, en 1860, en remplacement des 12 arrondissements qui existaient auparavant - depuis le 11 octobre 1795.

Statut

Le statut de la ville a changé plusieurs fois :

  • Du 26 mars au 22 mai 1871, Paris fut le siège d'un pouvoir insurrectionnel : la Commune de Paris avec une assemblée démocratiquement élue.
  • La Troisième République, dirigée par des conservateurs effrayés par l'épisode de gestion démocratique de la Commune. Ceux-ci édictèrent la loi du 5 avril 1884 qui donnait le pouvoir exécutif au préfet de Paris et les pouvoirs de police au préfet de police. Le conseil de Paris, élu lors des élections municipales, désignait chaque année un président dont le rôle est principalement représentatif. Paris n'avait alors pas de maire. Le budget (Un budget est un document comptable prévisionnel distinguant les recettes et les dépenses.) de la ville devait être approuvé par l'État.
  • La loi du 31 décembre 1975, entrée en vigueur lors des élections municipales de 1977, instaura un conseil de Paris, à la fois conseil municipal et conseil général, comptant 109 membres qui élisent un maire. Des commissions d'arrondissements, dont les membres sont choisis à parts égales par les électeurs, le maire de Paris et le conseil de Paris, ont un rôle consultatif et d'animation. Le préfet de police, nommé par l'État, conservait les pouvoirs de police.
  • La loi du 31 décembre 1982 (dite loi PLM), entre en vigueur à Paris lors des élections municipales de 1983. Elle a porté à 163 le nombre de conseillers de Paris et étend ses pouvoirs, principalement en matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état...) budgétaire. Le maire est désormais impliqué dans la politique de sécurité, même si les pouvoirs en ce domaine restent entre les mains du préfet de police.
L'hôtel de ville de Paris
L'hôtel de ville de Paris

Élections municipales

Les élections municipales se déroulent par arrondissement. Chaque arrondissement élit ses conseillers d'arrondissement (517 au total), dont une partie devient ensuite conseillers de Paris. Les conseils d'arrondissement élisent les maires d'arrondissement une semaine après le scrutin.

Le conseil de Paris ayant simultanément les attributions d'un conseil municipal (à la tête de la commune) et d'un conseil général (à la tête du département), il n'y a pas de cantons, et pas d'élections cantonales à Paris.

Cependant, dans des buts statistiques, en particulier dans les nomenclatures de l'Insee décrivant le découpage administratif de la France, les arrondissements de Paris sont souvent considérés comme des cantons.

Maires de Paris depuis 1977 :

  • 1977-1995 : Jacques Chirac (réélu en 1983 et en 1989)
  • 1995-2001 : Jean Tiberi
  • 2001- : Bertrand Delanoë

Pour les maires plus anciens, voyez la Liste des maires de Paris.

Pour les présidents du conseil municipal, voyez la Liste des présidents du conseil municipal de Paris.

Nombre de conseillers élus par arrondissement :

Arrondissement I II III IV V VI VII VIII IX X XI XII XIII XIV XV XVI XVII XVIII XIX XX
Conseillers d'arrondissement 10 10 10 10 10 10 10 10 10 12 22 20 26 20 34 26 26 28 24 26
Conseillers de Paris 3 3 3 3 4 3 5 3 4 6 11 10 13 10 17 13 13 14 12 13
Nombre total d'élus 13 13 13 13 14 13 15 13 14 18 33 30 39 30 51 39 39 42 36 39

Élections législatives

Le département de Paris est divisé en 21 circonscriptions pour les élections législatives françaises. Depuis 2007, il compte 11 députés socialistes, 2 verts et 8 UMP.

Intercommunalité

À la différence de la plupart des principales régions urbaines de France telles que Lille et Lyon, il n'existe aucune entité intercommunale gérant la région urbaine de Paris, aucun conseil intercommunal ne traitant les problèmes du noyau urbain dense de la région dans son ensemble. La dichotomie opérée entre la ville de Paris et ses banlieues, et le rejet de longue date en périphérie des activités et populations peu désirables en centre-ville (Le centre-ville est le cœur de la ville. Il est également appelé hypercentre dans le cas des grandes agglomérations. C'est le lieu des manifestations culturelles et sportives, des échanges et de la...) est en effet devenu un véritable problème contemporain, et est considéré comme étant pour beaucoup une des principales cause d'un malaise social telles que les émeutes de 2005 dans les banlieues.

Une résultante directe de ces événements a été des propositions pour qu'une structure métropolitaine plus efficace recouvant la ville de Paris et certaines de ses banlieues soit enfin mise en œuvre, partant d'une idée socialiste d'une " conférence métropolitaine " ou à l'idée de la droite d'un " Grand Paris " plus intégré [10].

Économie

L'Île-de-France est la région la plus dense, la plus riche et l'une des plus tertiarisées de France. Ces particularités sont encore plus marquées à Paris, qui joue (La joue est la partie du visage qui recouvre la cavité buccale, fermée par les mâchoires. On appelle aussi joue le muscle qui sert principalement à ouvrir et fermer la bouche et à mastiquer.) un rôle central dans l'économie régionale. L'agglomération parisienne est nettement moins spécialisée économiquement que celle de Londres, sa grande rivale en Europe qui est particulièrement dynamique (Le mot dynamique est souvent employé désigner ou qualifier ce qui est relatif au mouvement. Il peut être employé comme :) dans le secteur financier. D'après le classement du groupe immobilier Knight Frank et la Citi Private Bank, Paris est la neuvième ville la plus chère du monde en ce qui concerne les prix de l'immobilier (12 600 euros par mètre carré (Le mètre carré (symbole m²) est l'unité d'aire du système international.) dans les quartiers les plus chics en 2007)[11].

Paris proprement dit est le département qui regroupe le plus d'emplois (près d'1 700 000 emplois fin 2001). Il devance les Hauts-de-Seine, département de la banlieue ouest (moins de 900 000). Mais les divisions économiques les plus pertinentes ne suivent pas forcément les limites administratives : la Chambre de commerce et d'industrie de Paris définit certains pôles économiques ; le pôle Paris-La Défense est de loin le plus important [12], de nombreuses personnes qui vivent dans d'autres parties de l'aire urbaine parisienne viennent chaque jour y travailler. Il comprend les arrondissements 1, 2, 8, 9, 16 et 17 de Paris et les communes de Puteaux, Courbevoie, Nanterre, Colombes, La Garenne-Colombes, Levallois, Neuilly, Suresnes, Rueil-Malmaison dans les Hauts-de-Seine (92). Il abrite la plupart des grands sièges sociaux et des emplois à haut revenu.

Au sein (Le sein (du latin sinus, « courbure, sinuosité, pli ») ou la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale supérieure du torse d'un animal, et en particulier celle des mammifères qui englobe...) de ce pôle, les deux plus importants quartiers d'affaires sont celui du centre de Paris, autour de l'opéra et celui de La Défense, dans les Hauts-de-Seine. Dans le premier, les surfaces, bien qu'importantes, sont limitées par les règles de l'urbanisme (L’urbanisme est à la fois un champ disciplinaire et un champ professionnel recouvrant l'étude du phénomène urbain, l'action d'urbanisation et...) et les prix de l'immobilier sont particulièrement élevés. La Défense, dans la proche banlieue ouest se développe depuis les années 1960. Avec 3 millions de m² de bureaux, c'est le deuxième quartier d'affaires parisien après celui du centre, 1 500 entreprises dont 14 des 20 premières entreprises nationales et 15 des 50 multinationales. Elle compte 150 000 salariés. En décembre 2005, l'organisme qui gère actuellement la Défense (l'EPAD) a annonçé son projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) de relance avec notamment " un geste architectural fort " : une tour de 400 mètres de haut faisant l’objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une...) d’un grand concours international. Le projet comprend aussi de nouveaux gratte-ciels compris entre 200 et 350 mètres, soit au total 850 000 m² de bureaux dont 500 000 neufs et 350 000 m² de bureaux reconstruits.

D'autres quartiers d'affaire se développent dans des quartiers où les prix de l'immobilier sont moins élevés (Plaine Saint-Denis), ou sur des hubs stratégiques (Roissy-Charles-de-Gaulle).

La Chambre de commerce et d'industrie de Paris gère de nombreuses écoles de formation.

Enseignement

L'enseignement supérieur regroupe en Île-de-France 600 000 étudiants en 2004, plus du quart du total français[13]. La plupart des établissements nationaux les plus prestigieux se trouvent en région parisienne. Il existe toutefois une certaine volonté de décentralisation qui a notamment conduit dans les années 1990 au transfert de l'ENA à Strasbourg et d'ENS à Lyon.

Historique

Dès le XIIe siècle, Paris est un des grands centres intellectuels d'Europe, particulièrement en matière de théologie et de philosophie. On retient symboliquement 1200 comme date de fondation de l'Université de Paris (L’Université de Paris était l’une des plus importantes et des plus anciennes universités médiévales. Apparue au XIIe siècle, elle est reconnue par le roi Philippe Auguste en 1200 et par le...), lorsque Philippe Auguste accorde un statut particulier à la corporation (maîtres et élèves) en l'affranchissant de la justice et de la police publiques, les faisant alors relever de la justice ecclésiastique. Les collèges, résidences de maîtres et d'élèves où se déroule également l'essentiel de l'enseignement, sont organisés en facultés. L'origine de la Sorbonne remonte à 1257. L'université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures)....) vit essentiellement autour de la Montagne Sainte-Geneviève, sur la Rive Gauche. Ce quartier, le quartier latin, est aujourd'hui encore un grande centre universitaire.

A partir de XVIIIe siècle, de écoles spécialisées sont crées pour certaines professions. Elles sont à l'origine des grandes écoles actuelles. L'École polytechnique et l'École normale supérieure sont crées pendant la Révolution. L'Université de Paris moderne est constituée au XIXe siècle de six facultés : droit, médecine, pharmacie (La pharmacie (du grec φάρμακον/pharmakôn signifiant drogue, venin ou poison) est la science...), littérature, théologie et science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour vrai au sens large....). Au XXe siècle, le nombre d'étudiants croît fortement. Après la révolte des étudiants de mai 1968, dont la Sorbonne est l'épicentre, l'Université de Paris est réorganisée en treize établissements autonomes (Paris-I à Paris-XIII) chacun spécialisé dans un domaine relativement délimité.

Situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu dans un...) actuelle

Depuis les années 1960, on assiste au développement de quelques pôles d'enseignement supérieur en banlieue. De nouveaux sites universitaires ont été crées (Nanterre en 1964). Plusieurs grandes écoles ont quitté le centre de Paris, notamment pour disposer de locaux plus vastes. Le plateau de Saclay, au Sud de Paris, regroupe, sur un territoire assez vaste, une université (Paris XI), des grandes écoles (HEC dès 1964, Polytechnique), et des laboratoires publics et privés. Il est aujourd'hui le centre du pôle de compétitivité System@tic Paris-région.

En 1991, trois autres facultés sont créées à Cergy-Pontoise, Évry, à Marne-la-Vallée et à Versailles – Saint-Quentin-en-Yvelines. Ces réorganisations se traduisent aussi par un redéploiement dans les arrondissements périphériques ou en banlieue de facultés autrefois concentrées dans le centre de Paris.

Paris intra muros reste un grand centre universitaire. Les université Paris I à VII y sont situées ansi que Paris-Dauphine, un peu excentrée. Le quartier latin conserve une place importante : on y trouve les sites les plus anciens de la Sorbonne et de l'ENS, et le Collège (Un collège peut désigner un groupe de personnes partageant une même caractéristique ou un établissement d'enseignement.) de France. Plus largement, les sites les plus importants se trouvent généralement dans le nord de la rive gauche (Sciences Po, Assas, Jussieu, EHESS...). Il existe une certaine volonté d'étendre le quartier universitaire vers l'est, dans le XIIIe arrondissement, où se trouve le site principal de la bibliothèque nationale de France (La Bibliothèque nationale de France (BnF) est la plus importante bibliothèque de France. Elle a le statut d'établissement public. Ses activités sont réparties sur différents sites, dont le...), et où plusieurs sites universitaires ont ouvert.

Quelques établissements d'enseignement supérieur

(Certains se trouvent dans plusieurs catégories)

  • Langues, lettres et sciences humaines : École normale supérieure (Ulm), École nationale des chartes, École pratique des hautes études, École des hautes études en sciences sociales, INALCO, Paris I, Paris III, Paris IV, Paris VII, Paris VIII, Paris XIII
  • sciences : école normale supérieure (Ulm), école normale supérieure de Cachan, École polytechnique, Paris VI, Paris VII, Paris XI.
  • droit : Paris II, Paris X...
  • médecine: Paris V...
  • économie : École d'économie de Paris, École polytechnique.
  • commerce gestion, admninistration, MBA : HEC, ESSEC, ESCP, INSEAD, Sciences Po, Paris-Dauphine.
  • écoles d'ingénieur : École polytechnique, École nationale supérieure de techniques avancées (ENSTA), École Nationale Supérieure des Télécommunications (Les télécommunications sont aujourd’hui définies comme la transmission à distance d’information avec des moyens électroniques. Ce terme est plus utilisé que le terme synonyme...), École des Ponts et Chaussées, École Centrale de Paris, Supélec, École Supérieure des Mines de Paris, École nationale des arts et métiers, École supérieure de physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la...) et de chimie (La chimie est une science de la nature divisée en plusieurs spécialités, à l'instar de la physique et de la biologie avec lesquelles elle...) industrielles de la ville de Paris, Supméca, École nationale supérieure de chimie de Paris, École des ingénieurs de la ville de Paris, l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) National Agronomique Paris-Grignon…
  • écoles spécialisées : l'École nationale vétérinaire de Maisons-Alfort et l'École Boulle (artisanat du meuble)

Enseignement secondaire

Dans l'enseignement secondaire les lycées Louis-le-Grand, Henri-IV, Condorcet et le lycée international de Saint-Germain-en-Laye ont une envergure (L'envergure est la distance entre les extrémités des ailes. Le terme est valable pour définir un oiseau, un chiroptère, un avion (ou planeur).) nationale voire internationale.

Transports

Paris dispose d'un système de transports à la mesure de la taille de l'agglomération et de son rôle de capitale de la France.

Transports en commun

Le réseau de transports en commun de l'agglomération parisienne est particulièrement développé. Le métro (Un métro, apocope du terme métropolitain lui-même abréviation de chemin de fer métropolitain, est un chemin de fer urbain souterrain le plus souvent, sur viaduc quelquefois, au sol rarement.) est son représentant le plus emblématique. Durant les dernières décennies, la croissance de l'offre a porté sur l'amélioration de la desserte de la banlieue avec, entre autre, la création des RER. Aujourd'hui le STIF, qui assure la coordination et le financement des transports en commun en Île de France, investit dans la création d'un réseau de tramway (Le tramway (ou tram) est une forme de transport en commun urbain ou interurbain circulant sur des voies ferrées équipées de rails plats (alors que ceux des trains sont légèrement inclinés vers l'intérieur de la voie) et qui est implantée en...) et la mise en site propre des lignes de bus.

Le métro de Paris ( ) est entré en exploitation en 1900 et comporte aujourd'hui seize lignes. Il se caractérise par un gabarit relativement faible et une desserte de qualité (très fine) dans Paris - la distance entre stations est inférieure le plus souvent à 500 m - qui interdit en revanche son extension jusqu'aux banlieues éloignées. Aujourd'hui les aménagements portent sur des prolongements vers la proche banlieue : 5 prolongements représentant environ 10 km sont planifiés pour 2012[14]. Une ligne entièrement automatisée (la ligne 14) est entrée en service en 1998.

Les cinq lignes de RER sont des lignes au gabarit ferroviaire (Le gabarit ferroviaire désigne le contour transversal d'un véhicule ferroviaire. Ce contour, qui fait l'objet d'une normalisation précise, doit s'inscrire dans le gabarit des...) desservant à la fois la banlieue et le centre de Paris. Elles ont été progressivement réalisées à partir des années 1970 en connectant des lignes de banlieue entre elles. La ligne de RER A (La ligne A du RER traverse la banlieue parisienne d'est en ouest, avec plusieurs embranchements.) détient le record mondial de passagers transportés.

Une quinzaine de lignes de chemin de fer (Le chemin de fer est un système de transport guidé servant au transport de personnes et de marchandises. Il se compose d'une infrastructure spécialisée, de matériel roulant et de procédures...) de banlieue (Transilien) aboutissent dans les grandes gares parisiennes en cul-de-sac (Gare du Nord, Gare Saint-Lazare (La gare Saint-Lazare, ancienne tête de ligne du réseau « Ouest-État », est l'une des six grandes gares terminus du réseau de la SNCF à Paris. Elle est située dans le 8e arrondissement, à...), Gare (Une gare est d'ordinaire un lieu d'arrêt des trains. Une gare comprend diverses installations qui ont une double fonction :) de l'Est, Gare Montparnasse (La Gare Montparnasse est une des six grandes gares terminus de la SNCF à Paris, située dans la partie sud de la capitale entre les XIVe et XVe arrondissements. Tête de ligne du TGV Atlantique, c'est la quatrième gare de Paris par...), Gare de Lyon) et viennent compléter la desserte lourde de la banlieue assurée par le RER.

Le développement des transports parisiens se heurte aujourd'hui à des problèmes de financement aigus liés au ralentissement (Le signal de ralentissement (de type SNCF) annonce une aiguille (ou plusieurs) en position déviée qui ne peut être franchie à la vitesse normale de la ligne.) de l'économie française, aux dettes contractées dans le cadre des travaux précédents et à l'alourdissement des procédures. Dans ce contexte le tramway est apparu comme un mode de transport (Un mode de transport, ou moyen de transport, ou système de transport, est une forme particulière de transport qui se distingue principalement par le véhicule utilisé, et par conséquent par l'infrastructure...) idéal (En mathématiques, un idéal est une structure algébrique définie dans un anneau. Les idéaux généralisent de façon féconde l'étude de la divisibilité pour les entiers....) pour assurer la desserte transversale qui manque en banlieue (les lignes du Transilien (Transilien est le réseau de trains de banlieue de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF). Il dessert principalement les gares d'Île-de-France, mais...) étant plutôt radiales) : il nécessite des investissements relativement modérés et dispose d'une capacité intermédiaire entre le bus et les moyens de transport (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.) lourd (métro, trains). Quatre lignes sont en exploitation (les dernières inaugurées fin 2006 sont les lignes T3 et T4) ; cinq nouvelles lignes ainsi que six prolongements sont planifiés ou en cours de construction, le tout représentant environ 75 km.

L'agglomération parisienne dispose d'un réseau de lignes de bus important gérés en partie par la RATP (La Régie autonome des transports parisiens (RATP) est une entreprise publique désignée par le STIF pour assurer la gestion du métro et d'autres transports urbains de Paris et de sa proche...) (Paris et proche banlieue), en partie par des sociétés de transporteurs regroupés au sein du groupement OPTILE.

Mode de transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..). Par...) Exploitant Voyageurs transportés (millions) Nombre de lignes km de voies Nombre de stations Desserte
Métro RATP 1 350 16 212 381 Paris et proche banlieue
RER RATP 440 115 65 Paris et Banlieue
SNCF (La Société nationale des chemins de fer français (SNCF) est l'une des principales entreprises publiques françaises. Elle exerce une double activité :) 614 1 296 443 Paris et Banlieue
Transilien (non RER) SNCF une quinzaine Paris et Banlieue
Tramway RATP 58 3 24 38 Paris et Banlieue
Bus RATP 940 316 2 816 1 274 Paris (350 millions voyageurs) et banlieue
Optile 250 1 078 20 133 24 500 Grande Banlieue
Statistiques transports en commun de l'agglomération parisienne (2004)[15]

¹L'exploitation des lignes A et B est partagée entre la SNCF et la RATP

Durée de voyage depuis Paris par le train (2005)
Durée de voyage (Un voyage est un déplacement effectué vers un point plus ou moins éloigné dans un but personnel (tourisme) ou professionnel (affaires). Le voyage s'est considérablement développé et démocratisé, au cours du XXe siècle avec l'avènement de...) depuis Paris par le train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou de plusieurs wagons (pour transporter des marchandises), et peut...) (2005)

Réseau routier

Le réseau routier comporte environ 800 km d'autoroutes en Île-de-France. On distingue une dizaine de radiales : les principales étant l'Autoroute (Une autoroute est une route réservée à la circulation des véhicules motorisés rapides (automobiles, motos, poids lourds) et dont le tracé permet de circuler avec une sécurité optimale. Dans certains pays, mais pas en...) du Soleil (Dijon, Lyon, Marseille), du Nord (Lille), de Normandie (Rouen, Caen, Le Havre), de l'Est (Reims, Nancy, Strasbourg), l'Aquitaine (Poitiers, Bordeaux), et l'Océane (Le Mans, Nantes) ainsi que des autoroutes concentriques : le périphérique entoure le Paris historique, l'A 86, la proche banlieue et la Francilienne (La Francilienne désigne un ensemble de voies rapides d'Île-de-France permettant de contourner Paris à une distance d'environ trente kilomètres.) en cours de bouclage est située à une dizaine de km plus à l'extérieur.

Trains grandes lignes et gares

Paris dispose de 6 grandes gares de chemin de fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau ferromagnétique le plus courant dans la vie quotidienne,...) terminus assurant à la fois un trafic grandes lignes et banlieue. Chaque gare dessert à la fois une portion de la banlieue et est point de départ de grandes lignes vers la France et l'étranger. Le trafic grandes lignes (environ 50 millions de passagers en 2004 toutes gares confondues) s'est considérablement développé avec les TGV (Le TGV est une rame automotrice électrique d'origine française apte à circuler à des vitesses supérieures à 320 km/h en exploitation, mise au point par la SNCF et construite par la division...) qui partent de la gare de Lyon (La gare de Lyon est l'une des six gares terminus du réseau de la SNCF à Paris. Elle est située dans le 12e arrondissement.), de la gare Montparnasse, de la gare du Nord et en 2007 de la gare de l'Est. La gare Saint-Lazare est la première gare pour le nombre de trains en partance (banlieue et grandes lignes) alors que la gare du Nord est la première pour le trafic.

Aéroports

Paris est après Londres la ville d'Europe qui comptabilise le plus de passagers aériens. On a comptabilisé 82,5 millions passagers et 2,2 millions de tonnes de cargo transportées en 2006.

Aéroports de Paris (Aéroports de Paris (ADP) est une entreprise française qui construit, aménage et exploite des plates-formes aéroportuaires, dont les deux principales, en France,...), groupe détenu en majorité par l'État, gère les quatorze aéroports et aérodromes ouverts à la circulation aérienne civile en Île-de-France. Deux aéroports accueillent l'essentiel du traffic : Orly et surtout Roissy-Charles-de-Gaulle. Orly, au sud, s'est surtout développé à partir des années 1950. Il est aujourd'hui spécialisé dans les vols intérieurs ou vers le Maghreb et a accueilli 25,6 millions de passagers en 2006. Roissy au nord-est, a ouvert en 1974, c'est le plus récent des aéroports parisiens et de loin le plus grand aéroport (Un aéroport est l'ensemble des bâtiments et des installations d'un aérodrome qui servent au trafic aérien d'une ville ou d'une région. Ces bâtiments et installations sont conçus pour que des avions puissent...) français avec 56,8 millions de passagers en 2006. Il accueille surtout des vols internationaux. Trop petit et trop proche du centre-ville, l'aéroport du Bourget, le plus ancien, est aujourd'hui réservé à l'aviation (L'aviation est une activité aérienne définie par l'ensemble des acteurs, technologies et règlements qui permettent d'utiliser un aéronef dans un but...) d'affaires. Il accueille tous les deux ans un salon aéronautique (Liste des salons aéronautiques Salon international de l'aéronautique et de l'espace de Paris-Le Bourget (Juin, tous les deux ans, années impaires) Salon aéronautique de Farnborough (Angleterre)...) important.

Orly, tout proche de Rungis, et plus encore Roissy sont des bassins d'emploi considérables en grande banlieue. Cependant, l'augmentation continuelle du trafic aérien de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle (L'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, parfois appelé Paris-Charles-de-Gaulle, abrégé par le sigle CDG (code AITA : CDG ; code OACI : LFPG), est un aéroport francilien situé à 23 kilomètres au nord-est de Paris. Premier...) suscite l'inquiétude de nombreux élus et riverains quant aux nuisances sonores et à la pollution (La pollution est définie comme ce qui rend un milieu malsain. La définition varie selon le contexte, selon le milieu considéré et selon ce que l'on peut entendre par malsain [1].) atmosphérique engendrées par une activité aérienne (Une activité aérienne peut être définie comme l'ensemble des acteurs, technologies et réglements qui permettent d'utiliser un aéronef dans un but particulier. Ces diverses activités peuvent être classées...) qui se pousuit de plus en plus souvent dans la nuit. La construction d'un troisième grand aéroport dans une zone moins densément peuplée et donc plus éloignée de Paris est souvent évoquée. L'aéroport de Beauvais-Tillé, dans l'Oise, est déjà utilisé par les compagnies à bas coût desservant Paris, il a accueilli deux millions de passagers en 2005.

Les aéroports parisiens ne sont pas très bien reliés au centre ville. 80% des liaisons entre Roissy et Paris se font en voiture sur des autoroute souvent embouteillées. Une liaison ferroviaire directe le CDG Express (CDG Express est un projet de liaison ferroviaire en France, entre la gare de l'Est à Paris et l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle.), devrait ouvrir en 2012, mais elle fait l'objet de fortes oppositions locale vu son impact sur la qualité des transports ferroviaires du secteur et son coût élevé d'utilisation prévu[16].

Urbanisme

Paris, depuis dix siècles, est la plus importante ville de France. La plupart des souverains français depuis le Moyen Âge ont tenu à laisser leur marque sur une ville qui, contrairement à d'autres métropoles européennes comme Londres en 1666 ou Lisbonne en 1755, n'a jamais été détruite. Tout en conservant l'empreinte du passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps centrée sur...) le plus ancien dans le tracé de certaines rues, Paris a élaboré au cours des siècles un style homogène et a su moderniser ses infrastructures, malgré les crises des deux derniers siècles et les incertitudes actuelles.

L'organisation de la ville doit beaucoup aux travaux d'Haussmann, sous le Second Empire. Il a fait percer la plupart des grands axes et des voies aujourd'hui les plus fréquentées de la ville (Boulevard Saint-Germain, Boulevard de Sébastopol...).

Paris se distingue du centre de beaucoup d'autres grandes villes occidentales par la densité de sa population[17].

Il existe depuis longtemps des règles strictes d'urbanisme, en particulier des limites à la hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) des immeubles. Aujourd'hui, les nouveaux bâtiments de plus de 37 mètres ne sont autorisés qu'à titre exceptionnnel, et la limite de hauteur est encore moins élevée dans de nombreux quartiers[18]. On associe souvent Paris à l'alignement d'immeubles de hauteur égale le long d'avenues bordées d'arbres, aux façades rythmées par les ornements du deuxième étage et le balcon (Un balcon (de l'italien balcone, lui-même peut-être issu du persan بالكانه bal-khané signifiant « pièce en...) filant du cinquième…

Voirie (La voirie désigne à la fois :) parisienne

Paris comptait 6 088 voies publiques ou privées en 1997. Parmi les plus remarquables, on peut citer l'avenue Foch (16e), la plus large de Paris avec 120 mètres, alors que l'avenue de Selves (8e), est l'avenue la plus courte de la capitale avec 110 mètres de longueur. La rue la plus longue de Paris est la rue de Vaugirard (6e et 15e) avec 4 360 mètres de longueur. La rue des Degrés (2e) quant à elle est la rue la plus courte avec seulement 5,75 mètres, tandis que la rue du Chat-qui-Pêche (5e) reste officiellement la rue la plus étroite avec une largeur (La largeur d’un objet représente sa dimension perpendiculaire à sa longueur, soit la mesure la plus étroite de sa face. En géométrie...) minimale de 1,80 mètre (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international (SI). Il est défini, depuis 1983, comme la distance parcourue par la lumière dans le vide en...) (certaines sources mentionnent néanmoins le sentier des Merisiers, dans le 12e, qui mesure moins d'1 mètre, ou encore le passage de la Duée dans le 20e qui, bien que sa partie droite soit aujourd'hui détruite et bordée d'une palissade, mesure seulement 80 cm de largeur !). Enfin, la voie la plus pentue est la rue Gasnier-Guy (20e) avec une pente de 17 %.

Voir aussi un tableau (Tableau peut avoir plusieurs sens suivant le contexte employé :) synoptique des boulevards des Maréchaux et des portes de Paris.

Architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) et monuments

Le Pont Alexandre III
Le Pont Alexandre III
Le Louvre, Pavillon Richelieu
Le Louvre, Pavillon Richelieu

Les monuments les plus célèbres de Paris datent d'époques variées. Ils se trouvent souvent dans le centre et sur les rives de la Seine. Les quais de Seine du Pont de Sully au Pont de Bir-Hakeim constituent l'un des plus beaux paysages fluviaux urbains et sont d'ailleurs classés à l'inventaire du patrimoine mondial de l'UNESCO. On y trouve notamment, d'est en ouest : Notre-Dame, le Louvre, les Invalides, le pont Alexandre-III et le Grand Palais, le musée du quai Branly, la Tour Eiffel et le Trocadéro. Plus à l'est, d'importants édifices contemporains ont été construits (le ministère des Finances, le site François Mitterrand de la bibliothèque nationale de France...)

On trouve sur l'île de la Cité des monuments anciens emblématiques. La cathédrale Notre-Dame, de style gothique, fut bâtie principalement du XIIe siècle au XIIIe siècle et a été très restaurée au XIXe siècle. Elle est symboliquement le centre de Paris, et les distances routières françaises sont mesurées à partir de son parvis (Un parvis est l'espace ouvert devant le portail ouest d'une église. Le terme vient de « paradis », car lorsque l'on montait les marches d'une...). La Sainte-Chapelle (La Sainte-Chapelle est une chapelle qui fut édifiée sur l’île de la Cité, à Paris, à la demande de Saint Louis afin d’abriter la Sainte Couronne, un morceau de la Sainte Croix ainsi...) est considérée comme un chef-d'oeuvre de l'architecture gothique (L'architecture gothique (ou francigenum opus) fut un style architectural de la seconde partie du Moyen Âge en Europe occidentale.). L'ancienne prison de la Conciergerie fut, pendant la Révolution française, le lieu de détention d'illustres personnalités de l'Ancien Régime avant leur exécution. Le pont Neuf (Le pont Neuf est, malgré son nom, le plus ancien pont de Paris qui traverse la Seine. Toujours intact, il fait l'objet d'un classement au titre des monuments...), à l'extrémité occidentale de l'île est le plus vieux pont de Paris en l'état, il date de la fin du XVIe siècle.

Des monuments de style classique marquent également le centre de Paris de leur empreinte. La chapelle (Une chapelle est un lieu de culte chrétien qui peut, selon le cas, constituer un édifice distinct ou être intégré dans un autre bâtiment.) de la Sorbonne au centre du quartier latin, a été construite au début du XVIIe siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une...). Le Louvre, résidence royale, a été embelli au XVIIe siècle et plusieurs fois retouché par la suite. L'Hôtel des Invalides, avec son fameux dôme () doré, fut érigé à la fin du XVIIe siècle dans les faubourgs de la ville par un Louis XIV soucieux d'offrir un hospice aux soldats blessés. Il abrite depuis le XIXe siècle le tombeau de Napoléon Ier. Le Panthéon, édifié quant à lui à la fin du XVIIIe siècle à proximité de la Sorbonne, est devenu sous la Révolution un temple civil où des Français illustres sont enterrés.

Le patrimoine du XIXe siècle est très abondant à Paris, il comporte notamment l'Arc de triomphe (Un arc de triomphe est un ouvrage d'art célébrant une victoire ou une série de victoires. Il se compose d'un ou de plusieurs (en général trois) passages dans un massif de...), le Palais Garnier construit à la fin du Second Empire et au début de la Troisième République, qui abritait l'opéra de Paris (L’Opéra de Paris désigne une institution publique parisienne produisant et représentant des œuvres lyriques et des ballets dans ses deux salles : l'Opéra Garnier...), et la Tour Eiffel, construction " provisoire " érigée par Gustave Eiffel (Alexandre Gustave Bonnickausen dit Eiffel (15 décembre 1832, Dijon - 27 décembre 1923, Paris), est un ingénieur et un industriel français qui participa notamment à la construction de la statue de la Liberté...) pour l'exposition universelle de 1889 mais qui ne fut jamais démantelée. Elle est devenue le symbole de Paris, visible de la plupart de la ville.

La Tour Montparnasse (La Tour Maine-Montparnasse, plus communément appelée Tour Montparnasse, est un immeuble de grande hauteur construit dans le sud-ouest de Paris, par les architectes Roger Saubot, Eugène Beaudouin, Urbain Cassan et Louis Hoym de...) et la basilique du Sacré-Cœur au sommet de la butte Montmartre sont, de par leur hauteur, des points de repère importants dans le ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.) parisien. Cette dernière est un des lieux emblématiques de Paris et accueille de nombreux visiteurs, en particulier autour de la place du Tertre où se tiennent des peintres et caricaturistes.

L'architecture contemporaine à Paris est illustrée par le Centre Pompidou, édifice des années 1970 qui abrite le musée national d'Art moderne (On considère en général que la période de l'histoire de l'art que l'on désigne sous l'appellation d'art moderne commence en 1907, avec...) ainsi qu'une importante bibliothèque publique librement accessible, ou encore par les importantes réalisations voulues par le président François Mitterrand: la bibliothèque nationale de France dans le nouveau quartier de Paris Rive Gauche (Paris Rive Gauche, ou Seine Rive Gauche, est un nouveau quartier de Paris qui occupe la partie du 13e arrondissement située entre les voies ferrées de la gare de Paris-Austerlitz et la...) en plein développement, l'opéra Bastille (L’opéra Bastille est une salle d’opéra située sur la place de la Bastille à Paris, conçue par Carlos Ott et inaugurée en 1989. C’est avec...) et, probablement la plus célèbre, la pyramide (Une pyramide (du grec pyramis) à n côtés est un polyèdre formé en reliant une base polygonale de n côtés à un point, appelé l'apex, par n faces...) du Louvre, œuvre de l'architecte (L'architecte est le professionnel du bâtiment dont la fonction est de concevoir et de diriger la réalisation d'une œuvre d'architecture pour le compte d'un...) Ieoh Ming Pei (Ieoh Ming Pei (???, pinyin : Bèi Yùmíng) est un architecte de nationalité américaine, né à Canton (Chine) le 26 avril 1917. Ses réalisations sont caractérisées par la...) érigée dans la cour du Louvre.

C'est là que débute l'axe historique de Paris: il s'agit d'un allignement monumental d'édifices et de voies de communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine (télécommunications, nouvelles technologies...), ainsi que...) partant du centre de la ville en direction de l'ouest. Il commence à la statue de Louis XIV dans la cour principale du palais du Louvre et se poursuit à travers le jardin des Tuileries, la place de la Concorde (Le Concorde est un avion de transport supersonique construit par l’association de Sud-Aviation (devenue par la suite l’Aérospatiale après sa fusion...), les Champs-Élysées et aboutit à l'arc de triomphe au centre de la place Charles-de-Gaulle (ancienne place de l'Étoile). À partir des années 1960, la perspective fut prolongée plus à l'ouest par la construction du quartier d'affaires de La Défense, quartier où se situent la plupart des plus hauts gratte-ciel (Un gratte-ciel (calque de l'anglais skyscraper) est un immeuble de très grande hauteur. Il n'existe pas de définition officielle ni de hauteur...) de l'agglomération parisienne. La perspective est parachevée depuis 1989 par une Grande Arche (Une arche est un élément naturel ou construit qui adopte une forme géométrique proche de l'arc. L'élément délimite un espace sous lequel il est possible de faire passer au moins de...) cubique.

Gratte-ciel

Achevés

  • Tour Montparnasse (210 m)
  • Tour Coupole (Une coupole est une voûte hémisphérique, de profil semi-circulaire, elliptique ou polygonal, parfois exhaussée par un tambour. La toiture de cette voûte est un...) (187 m)
  • Tour Gan (186 m)
  • Tour Areva (Areva est un groupe industriel français spécialisé dans les métiers de l'énergie. Cette entreprise est présente au niveau international avec un réseau commercial...) (184 m)
  • Tours Jumelles (On désigne par le terme jumelles un dispositif optique binoculaire grossissant destiné à l'observation d'objets à distance, constitué de deux lunettes symétriques montées en parallèle.) Société Générale (167 m)
    • Tour Chassagne
    • Tour Alicante
  • Tour EDF (165 m)
  • Cœur Défense (161 m)
  • Tour Assur (159 m)
  • Tours Jumelles des Faubourg de l'Arche (155 m)
    • Tour Adria
    • Tour Égée
  • Hôtel Concorde Lafayette (137 m)
  • Tours Jumelles Les Mercuriales (122 m)
    • Tour Levant
    • Tour Ponant

Projets & Constructions

  • Tour Generali (318 m)
  • Tour Phare (300 m)
  • Rénovation de la Tour Assur (225 m)
  • Tour T1 (185 m)
  • Tour Granite (180 m)
  • Tour Majunga (180 m)
  • Tours Jumelles Collange (165 m)

Parcs et jardins

Le parc Montsouris
Le parc (Un Parc est un terrain naturel enclos,[1] formé de bois ou de prairies, dans lequel ont été tracées des allées et chemins destinés à la chasse, à la promenade ou...) Montsouris

Deux des jardins les plus célèbres et anciens de Paris sont le jardin des Tuileries, créé au XVIe siècle pour le palais éponyme (aujourd'hui disparu) sur la rive droite de la Seine à proximité du Louvre, et sur la rive gauche le jardin du Luxembourg, dépendance autrefois privée du château (Un château est à l'origine une construction médiévale destinée à protéger le seigneur et à symboliser son autorité au sein du...) construit pour Marie de Médicis vers 1625. Le jardin des Plantes, créé par Guy de La Brosse (Une brosse est un outil fait d'un assemblage de filaments plus ou moins souples fixés sur une monture. Elles peuvent avoir différents usages :), le médecin (Un médecin est un professionnel de la santé titulaire d'un diplôme de docteur en médecine. Il est chargé de soigner les maladies, pathologies, et blessures de ses patients. Son...) de Louis XIII, pour la culture (La définition que donne l'UNESCO de la culture est la suivante [1] :) des plantes médicinales, fut quant à lui le premier jardin public de Paris.

La plupart des autres grands jardins de la ville sont des créations du Second Empire : les parcs autrefois " extra-muros " de Montsouris, des Buttes-Chaumont et de Monceau (autrefois connu sous le nom de " folie de Chartres "), sont des créations de Jean-Charles Alphand, ingénieur (« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la réalisation et à la mise en œuvre de produits, de systèmes ou...) de Napoléon III. Un autre projet exécuté sous les ordres du préfet Haussmann était le réaménagement du bois de Boulogne, à l'ouest de Paris ; le bois de Vincennes, à son opposé ( En mathématique, l'opposé d’un nombre est le nombre tel que, lorsqu’il est à ajouté à n donne zéro. En botanique, les organes...) oriental, a bénéficié d'un traitement similaire durant les années suivantes.

Les dernières créations dans le paysage des parcs de Paris sont le parc de la Villette, construit durant les années 1980 par l'architecte Bernard Tschumi à l'emplacement des anciens abattoirs de Paris, le parc de Bercy et celui de Belleville aménagés durant les années 1990, et plus récemment des jardins familiaux ou éducatifs créés à la périphérie de la ville le long de l'ancienne ligne ferroviaire circulaire de " petite Ceinture ".

Les principaux parcs et espaces verts de la ville :

Antérieurs ou prévus par Haussmann (1860) Créés dans la deuxième moitié du XXe siècle
  • le bois de Vincennes
  • le bois de Boulogne
  • le jardin des Tuileries
  • le jardin du Luxembourg
  • le parc des Buttes-Chaumont
  • le parc Monceau
  • le parc Montsouris
  • le parc de Belleville
  • le parc de la Villette
  • le parc Georges Brassens
  • le parc André Citroën (André Gustave Citroën, plus communément appelé André Citroën, était un entrepreneur français, né le 5 février 1878, mort le 3 juillet 1935.)
  • le parc de Bercy

Cimetières

Le cimetière du Père Lachaise
Le cimetière du Père Lachaise

Les principaux cimetières parisiens étaient situés à la périphérie de la ville à leur création en 1804 sous Napoléon Ier. Plusieurs églises de Paris possédaient également leurs propres cimetières, mais à la fin du XVIIIe siècle, il fut décidé de les fermer pour des questions de salubrité. Supprimés en 1786, tous les ossements contenus dans les cimetières paroissiaux ont été transférés dans d'anciennes carrières souterraines en dehors des portes méridionales de Paris, lieu devenu depuis la place Denfert-Rochereau dans le 14e arrondissement. Ces carrières sont connues de nos jours comme les Catacombes de Paris.

Bien que l'extension de Paris ait aujourd'hui de nouveau englobé tous ces anciens cimetières, ceux-ci sont devenus des oasis (Une oasis (du grec ancien), en géographie, désigne une zone de végétation isolée dans un désert. Ceci se produit à proximité d'une source d'eau ou lorsqu'une nappe...) de tranquillité très appréciés dans une ville trépidante. Plusieurs des figures historiques de Paris ont trouvé le repos dans le cimetière du Père Lachaise. Les autres cimetières majeurs sont le cimetière de Montmartre, le cimetière du Montparnasse, le cimetière de Passy et les catacombes de Paris.

De nouveaux cimetières " hors-les-murs " ont été créés en début du XXe siècle : les plus grands sont le cimetière parisien de Saint-Ouen, le cimetière parisien de Pantin, le cimetière parisien d'Ivry et le cimetière parisien de Bagneux.

Paris, capitale internationale

Jumelage et partenariats

Paris est jumelée avec une seule ville : Rome, depuis 1956. (fr) " Seule Paris est digne de Rome ; seule Rome est digne de Paris " (it) " Solo Parigi è degna di Roma; solo Roma è degna di Parigi "

La capitale française a également signé des pactes d'amitié et de coopération avec d'autres grandes villes du monde[19] :

  • 1958 : Japon Ky?to
  • 1982 : Japon T?ky?
  • 1985 : Égypte Le Caire ()
  • 1987 : Jordanie Amman, Yémen Sanaa (SANAA (Sejima And Nishizawa And Associates) est une agence d'architecture fondée par les Japonais Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa en 1995. Elle a conçu par exemple l'institut d'art moderne de Valence,...), Allemagne Berlin
  • 1991 : Corée du Sud Séoul
  • 1992 : Russie Moscou, Liban Beyrouth
  • 1995 : Indonésie Jakarta (Jakarta (que certains écrivent Djakarta en français, à prononcer [dʒa'karta]) est la capitale de la République...)
  • 1996 : États-Unis Chicago (Chicago est une mégapole des États-Unis, située dans la partie nord du Middle West, à 1 280 kilomètres à l'ouest de New York et à plus de 3 200 kilomètres au nord-est de...), États-Unis San Francisco
  • 1997 : Chili Santiago du Chili, Arabie saoudite Riyad (Riyad (Ar-Riyad, en arabe : ????) est la capitale du royaume d’Arabie saoudite. Elle est située au centre de la péninsule arabique sur un large plateau, le Nejd, et...), Chine Pékin (Pékin (ou Beijing) (?? ; pinyin : B?ij?ng   Écouter la prononciation en mandarin , « la capitale du nord ») est la capitale et l'un...), République tchèque Prague, Géorgie Tbilissi, Russie Saint-Pétersbourg
  • 1998 : Portugal Lisbonne, Bulgarie Sofia, Australie Sydney, Arménie Erevan
  • 1999 : Mexique Mexico (Mexico (en espagnol Ciudad de México) est la capitale du Mexique ; elle est située dans les hauteurs du centre du pays à une altitude de 2200 m. Elle est souvent désignée par l'appellation officielle distrito federal...), Pologne Varsovie, Argentine Buenos Aires (Buenos Aires est la capitale fédérale de l'Argentine, dont elle est la plus grande ville et le port le plus important. Avec ses 12 millions d'habitants, c'est même l'une...)
  • 2000 : États-Unis Washington, Espagne Madrid (Madrid est la capitale de l'Espagne. Ville la plus vaste et la plus peuplée du pays, c'est le chef-lieu de la Communauté autonome de Madrid qui appartient à la province de Madrid. Elle abrite également le siège de l'OMT, l'Organisation Mondiale...), Grèce Athènes
  • 2001 : Royaume-Uni Londres, Brésil Porto Alegre (Porto Alegre est la capitale de l'état du Rio Grande do Sul, au Brésil, sise entre le Rio Guaíba et ses nombreuses îles, et plusieurs morros (collines) couverts de végétation, et composée de quatre-vingt quatre quartiers. La...)
  • 2002 : Suisse Genève
  • 2003 : Algérie Alger (Alger, (arabe : ??????? al-Jaz??ir, al-Dzayer ; berbère : L?ayer), surnommée Al Bahdja (« La Radieuse ») ou « la Blanche », tant...), Canada Québec (ville)
  • 2004 : Brésil São Paulo, Maroc Rabat, Maroc Casablanca (Casablanca (????? ??????? addar al-baïda en arabe classique - dar beïda en marocain dialectal - littéralement « maison blanche ») est la plus grande ville du Maroc. Capitale économique du pays, elle est située...), Tunisie Tunis
  • 2005 : Danemark Copenhague
  • 2006 : Canada Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande agglomération canadienne constitue un centre majeur du commerce, de l'industrie, de la culture, de la finance et des affaires internationales. Montréal a...)

Paris, capitale culturelle

Les monuments parisiens sur un timbre de 1936
Les monuments parisiens sur un timbre de 1936
La rue du Bac est l'un des principaux centre de pélerinage catholique au monde.
La rue du Bac est l'un des principaux centre de pélerinage catholique au monde.

Paris est un centre culturel (Un centre culturel est une institution et un lieu qui propose notamment une programmation de spectacles, des expositions, des conférences, mais aussi de...) de premier plan. Destination touristique visitée chaque année par quelque 26 millions de touristes étrangers, Paris propose notamment plus de 150 musées, tels Le Louvre, et des sites exceptionnels, comme les Champs-Élysées ou la tour Eiffel. Capitale mondiale des salons et conférences (5% de l'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) mondiale des congrès sur près de 600 000 mètres carrés), de la mode et du luxe, de la gastronomie et de l'amour, Paris propose également un choix important en matière de spectacles, théâtres ou opéras notamment, et présente à un public particulièrement cinéphile un choix sans égal de films en provenance du monde entier.

Le caractère festif de la ville semble à nouveau à l'honneur depuis les opérations récentes de Paris-Plage ou Nuit Blanche.

Les principaux quartiers pour les sorties nocturnes sont : l'avenue des Champs-Élysées, de la place de la Concorde jusqu'à l'arc de triomphe, la Bastille, Pigalle, la rue Mouffetard, la rue Oberkampf, célèbre pour ses bars, Saint-Paul, la Butte aux Cailles, la place de la République, les rives du canal Saint-Martin, le quartier Latin, le quartier des Halles, Montparnasse ou encore la rue de Lappe.

À Las Vegas, un casino a reconstitué à une échelle 1:2 la tour Eiffel, l'arc de triomphe et l'Opéra Garnier.

Opéra, théâtre et salles de spectacle

Opéra

Les plus grands opéras de Paris sont l'Opéra Garnier et le nouvel Opéra Bastille ; le premier tend vers les ballets et les opéras plus classiques, et le dernier offre un répertoire varié de classique et de moderne.

Théâtre et salles de concert

Le théâtre est traditionnellement un lieu majeur de la culture parisienne. Ceci demeure vrai aujourd'hui, bien que, peut-être étrangement, plusieurs de ses acteurs les plus populaires sont également des vedettes de la télévision (La télévision est la transmission, par câble ou par ondes radioélectriques, d'images ou de scènes animées et généralement sonorisées qui sont reproduites sur un poste récepteur appelé téléviseur (ou, par abus de...) française. Quelques uns des principaux théâtres de Paris sont Bobino, le Théâtre Mogador (Le Théâtre Mogador, fondé en 1913, est une salle de spectacles parisienne située dans le 9e arrondissement. Elle peut accueillir 1 860 personnes, sur...) et le Théâtre de la Gaîté-Montparnasse. Quelques théâtres parisiens sont également des salles de concert.

Plusieurs des plus grands noms de légendes du monde musical français tels qu'Édith Piaf, Maurice Chevalier, Georges Brassens et Charles Aznavour ont trouvé la gloire (La Gloire fut le premier cuirassé de haute mer de l'histoire. Elle fut lancée en 1859 pour la marine nationale française, juste après la guerre de Crimée,...) dans les salles de concert parisiennes : Bobino, l'Olympia, La Cigale ou encore Le Splendid.

L'Élysée Montmartre mentionné ci-dessous, dont la taille s'est nettement réduite, est devenu de nos jours une salle de concert. Le New Morning est l'un des quelques clubs parisiens offrant toujours des concerts de jazz, mais il offre également des musiques d'autres horizons (Conceptuellement, l’horizon est la limite de ce que l'on peut observer, du fait de sa propre position ou situation. Ce concept simple se décline en physique,...). Plus récemment, Le Zénith dans le quartier de la Villette et le palais omnisports dans le quartier de Bercy proposent des concert à plus grande échelle (La grande échelle, aussi appelée échelle aérienne ou auto échelle, est un véhicule utilisé par les sapeurs-pompiers, et qui emporte une échelle escamotable de grande hauteur. Le...).

Cafés-concerts et discothèques

Les guinguettes et les cafés-concerts constituaient l'épine dorsale du divertissement parisien avant la Seconde Guerre mondiale. Parmi les exemples précoces, avant le milieu du XIXe siècle, on peut citer la guinguette du moulin (Un moulin est une machine à moudre les grains de céréale en farine et, par analogie, une machine à broyer, piler, pulvériser diverses substances et à...) de la galette et les cafés-concerts de l'Élysée Montmartre et du Château-Rouge. Les orchestres populaires ont ouvert la voie aux accordéonistes parisiens dont la musique a déplacé des foules à l'Apollo et le Java a fait danser au faubourg du Temple et à Belleville. En dehors des clubs survivant de cette époque s'est développée la discothèque moderne : Le Palace, bien que fermé aujourd'hui, est l'exemple le plus légendaire de Paris. Aujourd'hui, une grande partie du clubbing à Paris se déroule dans des clubs comme Le Queen, L'Étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une énorme boule de plasma comme le Soleil, qui est l'étoile la plus proche de...), Le Cab qui sont très sélectifs. Les clubs orientés vers la musique électronique tels que Le Rex, le Batofar (un bateau (Un bateau est une construction humaine capable de flotter sur l'eau et de s'y déplacer, dirigé ou non par ses occupants. Il répond aux besoins du transport...) converti en club) ou The Pulp sont assez populaires et les meilleurs DJ du monde y offrent leurs prestations.

Cinémas

Comme ailleurs en Europe, les productions Hollywoodiennes réalisent le plus grand nombre d'entrées, mais le cinéma (On nomme cinéma une projection visuelle en mouvement, le plus souvent sonorisée. Le terme désigne indifféremment aujourd'hui une salle de projection ou l'art en lui-même.) français suit de près, avec des réalisateurs comme Claude Lelouch, Jean-Luc Godard, Claude Chabrol et Luc Besson, et dans un genre de cinéma plus populaire avec Claude Zidi par exemple. Les films européens et asiatiques sont également assez largement diffusés et appréciés.

Paris compte en 2007 pas moins de 374 salles obscures fréquentées par plus de trente millions de spectateurs par an (chiffres 2004) et se distingue par son important réseau de petites salles d'art et d'essai, ainsi que par la variété de l'offre, environ 450 à 500 films différents à l'affiche chaque semaine [20]. Toutefois quelques grands groupes dominent de plus en plus et le cinéma indépendant est fragilisé. Depuis les années 1990, de grands multiplexes de dix ou vingt salles ont été créés (aux Halles, à Bercy...).

La plus grande salle de cinéma à Paris est aujourd'hui de loin Le Grand Rex avec 2 800 places, alors que toutes les autres salles possèdent moins de 1 000 places.

Cafés, restaurants et hôtels

Le Café de Flore, un autre café parisien célèbre, à Saint-Germain-des-Prés.
Le Café de Flore (La flore est l'ensemble des espèces végétales présentes dans un espace géographique ou un écosystème déterminé (par opposition à la faune). Le terme « flore »...), un autre café parisien célèbre, à Saint-Germain-des-Prés.

Les cafés sont rapidement devenus une partie intégrale (Une intégrale est le résultat de l'opération mathématique, effectuée sur une fonction, appelé intégration. Une intégrale est donc composée d'un intégrande (la fonction à...) de culture française de par leur aspect, en particulier à partir de l'ouverture du café Régence au Palais-Royal (Le Palais-Royal est à l’origine un palais historique auquel a été adjoint un ensemble urbain, dans le premier arrondissement de Paris, au...) en 1688 puis sur la rive gauche du café Procope un an plus tard. Les cafés dans les jardins de ce dernier lieu sont devenus particulièrement populaires au cours du XVIIIe siècle, et peuvent être considérés comme les premières " terrasses de café " à Paris. Celles-ci ne connurent pas d'expansion jusqu'à ce que les trottoirs et les boulevards aient commencé à apparaître au milieu du XIXe siècle.

La réputation culinaire de Paris trouve ses fondations dans les origines diversifiées de ses habitants. Avec l'arrivée du chemin de fer au milieu du XIXe siècle et la révolution industrielle qui suivit, de nombreux provinciaux sont arrivés dans la capitale, apportant avec eux toute la diversité gastronomique des différentes régions de France, et créant de nombreux restaurants de spécialités locales. " Chez Jenny " est un exemple typique d'un restaurant spécialisé dans la cuisine (La cuisine est l'ensemble des techniques de préparation des aliments en vue de leur consommation par les êtres humains (voir cuisinerie). La cuisine est...) Alsacienne, et " Aux Lyonnais " est un autre exemple caractéristique de cuisine régionale de ville évoquée. Naturellement l'immigration de régions bien plus éloignées a apporté une encore plus grande diversité culinaire, et aujourd'hui, en plus d'un grand nombre d'établissements de cuisine du Maghreb ou d'Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 % de la surface totale terrestre ou...), on peut trouver à Paris la cuisine de pratiquement la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est...) entière.

Les hôtels sont une autre conséquence de l'expansion des voyages et du tourisme (Le tourisme est le fait de quitter son domicile, pour des raisons personnelles, pour une durée supérieure à 24 heures. Ce qui implique la consommation d'une...), particulièrement à la fin du XIXe siècle avec les expositions universelles. Parmi les plus luxueux, l'Hôtel Ritz est apparu sur la place Vendôme en 1898, et l'Hôtel de Crillon a ouvert ses portes sur le côté nord de la place de la Concorde en 1909.

Tourisme

Paris a toujours été une destination pour les commerçants, les étudiants et les pèlerins religieux, mais son " tourisme " dans le sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du ralentissement du...) moderne du terme a seulement commencé à grande échelle à la suite de l'apparition du chemin de fer au cours des années 1840. Une des premières attractions fut la série d'expositions universelles à partir de 1855, qui apportèrent à Paris l'édification de nombreux nouveaux monuments dont le plus célèbre est la tour Eiffel érigée pour l'exposition de 1889. Ceux-ci, en plus des embellissements apportés à la capitale sous le Second Empire, ont largement contribué à faire de la ville elle-même l'attraction qu'elle est devenue aujourd'hui.

Paris, siège d'organisations internationales

Plusieurs organisations internationales ont leur siège à Paris

On peut citer l'UNESCO, l'OCDE, le secrétariat international de la Chambre de commerce internationale, le Groupe d'action financière (GAFI) ou encore l'Association mondiale anationale (SAT).

Paris, capitale de la mode et du luxe

Paris doit faire face dans ce domaine à la concurrence de New York, Los Angeles (Los Angeles est une ville des États-Unis située au sud de la Californie, sur la côte pacifique. Les Américains l'appellent souvent par son diminutif L.A. prononcé « él ey ». Cette ville est le chef-lieu du comté portant le...), et de certaines villes asiatiques. La ville occupe néanmoins une place éminente sur la scène mondiale, en particulier pour la joaillerie (La joaillerie est étymologiquement l'art de fabriquer des joyaux, et plus largement des objets de parure mettant en valeur principalement les pierres précieuses,...) et la haute couture. La première se concentre place Vendôme et rue de la Paix. L'habillement de luxe est particulièrement présent dans le 8e arrondissement, avenue Montaigne ou rue du Faubourg-Saint-Honoré notamment. On y trouve le siège de LVMH, premier groupe mondial dans le secteur du luxe, Hermès, Cartier, Dior et les boutiques de nombreux grands couturiers indépendants ou affiliés à de grands groupes tels que LVMH ou PPR.

Paris est aussi une capitale du " shopping " et des magasins, avec des enseignes mythiques et présentes partout dans le monde, les Galeries Lafayette ou le Printemps (Le printemps (du latin primus, premier, et tempus, temps, cette saison marquant autrefois le début de l'année) est l'une des quatre saisons des zones tempérées,...). La ville est le lieu de naissance des Grands magasins modernes, fondés sur un vaste assortiment large et profond, des prix fixes et apparents, un accès direct (Un logiciel fait un accès direct (aussi appelé accès aléatoire) à un élément (par exemple, un enregistrement d’un fichier) lorsqu’il écrit ou...) et une mise en scène de la marchandise (Une marchandise est un produit de l'activité humaine, direct ou indirect, essentiellement déterminé à être un support à la forme d'échange qu'on nomme achat (ou corrélativement, vente).) dans un espace de vente. Le premier exemple du genre est Le Bon Marché, transformé en 1852.

Sport

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes
Match de rugby au Stade de France
Match de rugby au Stade (Un stade (du grec ancien στ?διον stadion, du verbe ?στημι istêmi, « se tenir droit et ferme ») est un équipement sportif.) de France

Paris est une ville dont l'histoire est très marquée par le sport. Du jeu de paume (La paume de la main désigne l'intérieur de la main, c'est-à-dire la partie qui n'est pas visible lorsque la main est fermée. Celle-ci est marquée par trois...) dès le XIIe siècle au football au XXIe siècle, en passant par les courses hippiques et le cyclisme au XIXe siècle, Paris a toujours connu les joies du sport depuis au moins un millénaire (Un millénaire est une période de mille années, c'est-à-dire de dix siècles.).

Les principaux clubs de sport de Paris sont le Paris Saint-Germain (football), le Paris Basket Racing (basket-ball) et le Stade français, club de rugby à XV.

Le Parc des Princes est un stade édifié en 1897 au sud-ouest de Paris et reconstruit en 1972. Son club résident actuel est le Paris Saint-Germain.

Le Palais omnisports de Paris-Bercy est un vaste espace modulable clos de l'est parisien qui accueille de nombreuses compétitions sportives, mais fait également office de salle de spectacles et reçoit diverses manifestations : concerts, patinoire...

Le Stade de France de 80 000 places fut édifié à Saint-Denis en proche banlieue nord pour la Coupe du monde de football de 1998 et est utilisé toute l'année pour les matchs à domicile de l'équipe de France de rugby durant le Tournoi des six nations et parfois pour de grands matchs de l'équipe de rugby du Stade français.

Paris a également accueilli les Jeux Olympiques en 1900 et 1924 mais fut une candidate malheureuse à l'organisation des Jeux d'été de 1992, 2008 et 2012 (Paris 2012), finalement revenus respectivement à Barcelone (Barcelone (Barcelona en catalan et en castillan) est une commune de Catalogne - Espagne, située dans la province de Barcelone. Elle est la capitale historique, administrative et...), Pékin et Londres. Elle fut par ailleurs la ville d'accueil de matchs de la Coupes du Monde de Football en 1938 et 1998.

Bien que le point de départ et l'itinéraire du célèbre Tour de France change chaque année, l'étape finale s'achève toujours à Paris et, depuis 1975, la course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.) finit sur les Champs-Élysées. Le tennis est un autre sport populaire à Paris et dans l'ensemble de la France. Les Internationaux de France de Roland-Garros, tenus chaque année sur la terre battue du stade Roland-Garros à proximité du bois de Boulogne, sont l'un des quatre événements du Grand chelem du tennis professionnel.

Paris dans la littérature

Sous la monarchie de Juillet, Honoré de Balzac cherche à brosser un tableau détaillé de la société française, c'est la Comédie Humaine. Il y décrit surtout la noblesse et les bourgeoisies. Paris occupe une place très privilégiée dans cette œuvre, et pas seulement dans les Scènes de la vie parisienne. C'est le lieu du pouvoir, le lieu vers lequel les ambitieux affluent[21]. Paris s'y distingue par la diversité des réseaux de relation, c'est là que sont possibles les succès les plus fulgurants, là que l'on cherche la gloire, mais aussi là que l'on peut tomber dans l'anonymat le plus absolu[22].

Vers le même époque, on commence à s'intéresser au Paris populaire, des études paraissent sur les "classes dangereuses" d'une ville en expansion. Les Mystères de Paris d'Eugène Sue, qui font une très large place au Paris de la pègre connaissent un immense succès lors de leur parution en feuilleton en 1842-1843. Vingt ans plus tard, Victor Hugo publie Les Misérables, autre volumineux ouvrage traitant du Paris populaire devenu un classique.

Dénominations et graphies de Paris dans d’autres langues

  • afrikaans : Parys
  • allemand : Paris
  • anglais : Paris
  • arabe : ?????
  • basque : Parise
  • bulgare : ?????
  • catalan : París
  • chinois : ??
  • croate : Pariz
  • espagnol : París
  • espéranto : Parizo
  • estonien : Pariis
  • finnois : Pariisi
  • gaélique : Páras
  • grec : Παρ?σι
  • hébreu : ????
  • hongrois : Párizs
  • italien : Parigi
  • japonais: ??
  • géorgien : ??????
  • kannada : ????????
  • kikongo : Padi
  • latin : Lutetia
  • letton : Par?ze
  • limbourgeois : Paries
  • lituanien : Pary?ius
  • luxembourgeois : Paräis
  • néerlandais : Parijs
  • occitan : París
  • polonais : Pary?
  • portugais : Paris
  • roumain : Paris
  • russe : ?????
  • serbe : ?????
  • sicilien : Pariggi
  • slovaque : Parí?
  • slovène : Pariz
  • tamoul : ??????
  • tchèque : Pa?í?
  • thaï : ?????
  • turc: Paris
  • ukrainien : ?????

Appellations familières et argotiques

On appelle souvent Paris la " Ville lumière ". L'origine de cette expression est incertaine : certains la situent à la création de l’éclairage public par Gabriel Nicolas de La Reynie, au XVIIe siècle.

Paris est surnommée familièrement " Paname ". Ce terme dérive sans doute de la ville de Panamá, signifiant " énorme ", et est attesté en 1903[23]. Il a donné lieu à de nombreuses chansons.

Parigot " (féminin : parigote ou parigotte[24]) est un terme d'argot qui désigne un Parisien. Ce terme est généralement considéré comme péjoratif, ou au moins moqueur (Moqueur est un nom vernaculaire ambigu désignant en français certains oiseaux de la tribu des Mimini.). L'expression " Parigot, tête de veau " (usuellement complétable par " Parisien, tête de chien ") est méprisante.

Notes et références

  1. INSEE - Le tourisme se porte mieux en 2004  [pdf]
  2. ab * Insee, enquête de recensement 2004.
  3. ab * Aire urbaine, population (Insee, recensement de la population, 1999)
  4. Unité urbaine, population (Insee, recensement de la population, 1999).
  5. INSEE - Aire urbaine 99 : Paris - Migrations (caractère socio-économique selon le lieu de naissance).
  6. INSEE - Flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données, énergie, matière, ...) évoluant dans un sens commun. Plus précisément le terme est...) d'immigration permanente par motif en 2003.
  7. Luc Gruson, L'Islam en France, ADRI, 2000, ISBN 2110046465
  8. Jonathan Laurence et Justin Vaïsse, Intégrer l'Islam p.40, Odile Jacob, 2007, ISBN 9782738119001
  9. Histoire de l'immigration en France
  10. À consulter : l'étude disponible sur le site officiel municipal de Paris Une histoire croisée (Croisée peut désigner :) de Paris et de ses banlieues
  11. Rapport 2007, cité dans " A Londres, le mètre carré (Un carré est un polygone régulier à quatre côtés. Cela signifie que ses quatre côtés ont la même longueur et ses quatre...) atteint des sommets ", Le Figaro du 08/05/2007, [lire en ligne]
  12. Chambre de commerce et d'industrie de Paris [pdf]
  13. statistiques Insee
  14. RATP : programme extension des lignes de métro
  15. Chiffres de 2004 sur le site du Stif.
  16. FNAUT
  17. Seul Manhattan (Manhattan est l'une des cinq circonscriptions (borough) de la ville de New York (les quatre autres étant The Bronx, Queens, Brooklyn et Staten Island). La...) avec 26 000 habitants/km² a une densité de population supérieure sur une superficie relativement comparable
  18. Les hauteurs maximales par quartier sont indiquées sur le site de la mairie (lien)
  19. Les pactes d'amitié et de coopération, site officiel de la Ville de Paris.
  20. Site municipal officiel de Paris - Cinéma en chiffres
  21. Eugène de Rastignac et Lucien de Rubempré en sont sans doute les deux exemples les plus célèbres
  22. Voir Le Père Goriot ou Z. Marcas entre autres
  23. Le Guichet du savoir, citant le Dictionnaire de l'argot et le Dictionnaire historique de la langue française.
  24. Entrée " Parigot " dans le TLFi
Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.