Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Géographie de l'Afrique

Il n'y a pas qu'une Afrique mais des Afriques puisque ce continent montre une grande pluralité culturelle et humaine, et aussi une grande diversité physique et climatique.

Le continent africain
Le continent africain

Géographie physique (La géographie physique est la branche de la géographie qui décrit la surface de la Terre et qui ne s'intéresse pas directement aux activités humaines. C'est donc par définition une science de la...)

L'Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres émergées....) couvre un espace de 30 millions de km². Elle s'étend sur 7500 km d'ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).) en est et 8000 km du nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) au sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.). Elle présente un profil massif (Le mot massif peut être employé comme :) aux côtes rectilignes sur 23000 km de longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de l’objet complètement...).

Les grandes régions

Il y a plusieurs grandes régions, plus la grande île (Une île est une étendue de terre entourée d'eau, que cette eau soit celle d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une mer. Son étymologie latine, insula, a donné l'adjectif « insulaire » ; on dit aussi « îlien ».) de Madagascar :

  • l'Afrique septentrionale : le Maghreb, la région de l'Atlas
  • le désert (Le mot désert désigne aujourd’hui une zone stérile ou peu propice à la vie, en raison du sol impropre, ou de la faiblesse des...) du Sahara (8 millions de km²)
  • la Corne de l'Afrique, autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les...) de l'Éthiopie. Caractérisée par de très hauts plateaux arrosés et fertiles, c'est une région de pasteurs. L'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) volcanique y a engendré des lacs.
  • la zone du Soudan, " Bled es Souden " (pays des Noirs), en Afrique occidentale, à ne pas confondre avec l'État Soudan. C'est une zone de savane, qui comprend le Sahel. Marquée par des contacts précoces avec le monde (Le mot monde peut désigner :) arabe, ce fut aussi une aire (Aires (en espagnol, les airs) est une compagnie aérienne intérieure de Colombie.) de colonisation.
  • l'Afrique équatoriale tropicale et humide
  • l'Afrique australe : forêt (Une forêt ou un massif forestier est une étendue boisée, relativement dense, constituée d'un ou plusieurs peuplements d'arbres et d'espèces associées. Un boisement de faible étendue est dit bois, boqueteau...) au centre, montagne (Une montagne est une structure topographique significative en relief positif, située à la surface d'astres de type tellurique (planète tellurique, satellites...) sur les côtés et grande richesse d'animaux.
  • Madagascar : dimension (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son diamètre si c'est une...) spécifique : on y retrouve les différents climats africains, de nombreuses espèces animales et végétales y sont préservées.

Climat (Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une région donnée pendant une période de temps donnée. Il se distingue de...)

Les différents climats :

  • près de l'équateur : climat équatorial (forêt humide) ; Gabon, Cameroun, Centrafrique, Guinée équatoriale.
  • saison (La saison est une période de l'année qui observe une relative constance du climat et de la température. D'une durée d'environ trois mois (voir le...) sèche : climat tropical ; la forêt se dégrade pour faire place aux savanes, puis aux zones désertiques. Cela a pour conséquence une grande fragilité (La fragilité est l'état d'une substance qui se fracture lorsqu'on lui impose des contraintes mécaniques ou qu'on lui fait subir des déformations brutales (c'est-à-dire...) de l'écologie.

Pluviométrie : irrégularité des pluies avec des zones où les précipitations sont très importantes et d'autres zones où elles sont insuffisantes.

Très forte déforestation : la forêt n'occupe plus que 10% du continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens terra, les « terres continues ». Au sens propre, ce terme désigne une vaste...) à cause des cultures sur brûlis ; il y a de moins en moins de variétés d'arbres. Du coup l'aridité progresse, le désert avance. Avant l'agriculture était basée sur un système de jachère, mais la logique (La logique (du grec logikê, dérivé de logos (λόγος), terme inventé par Xénocrate signifiant à la fois raison, langage, et raisonnement) est dans une première approche...) de vente de l'ère coloniale a appauvri les sols. On estime que les 2/5e des terres sont désertifiées aujourd'hui.

Géographie humaine (La géographie humaine est l'étude spatiale des activités humaines à la surface du globe, donc l'étude de l'écoumène, c'est-à-dire des régions habitées par l'homme.)

Les premières découvertes de l'Afrique par les Européens remontent au XVe siècle (Portugais). Le Cap Sud est découvert en 1458, mais ce n'est qu'au XIXe siècle que l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme...) des terres est exploré. Les premiers contacts sont des contacts marchands, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) d'abord avec le monde arabe (Sahel) puis avec les Européens. Par la suite est venue l'exploitation du continent avec le développement de la logique de colonisation et l'esclavagisme.

Spécificité démographique du continent

Les États ayant une capacité administrative faible, les chiffres sont à prendre comme des ordres de grandeur (les statistiques (La statistique est à la fois une science formelle, une méthode et une technique. Elle comprend la collecte, l'analyse, l'interprétation de données ainsi que la présentation de ces ressources afin de...) n'ont pas de réalité exacte).

En 1975 : 302 millions d'habitants
En 2001 : 591,3 millions d'habitants (source : PNUD)
En 2005 : 803,690 millions d'habitants (source : World Bank juillet 2006)
Prévision pour 2015 : 866 millions d'habitants.

11% de la population mondiale (La population mondiale désigne le nombre d'êtres humains vivant sur Terre à un instant donné. Elle est estimée à 6,793 milliards...) se trouve en Afrique subsaharienne. Ce continent a la croissance démographique (taux de croissance : 2,4%, soit 15 millions d'habitants de plus par an) la plus rapide du monde, mais paradoxalement c'est un continent sous-peuplé du point (Graphie) de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) de la densité (La densité ou densité relative d'un corps est le rapport de sa masse volumique à la masse volumique d'un corps pris comme référence. Le corps de référence est l'eau pure à 4 °C pour les liquides et...).

C'est une population très jeune avec un âge médian de 17 ans (la moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de...) mondiale est de 23 ans). 45% des Africains ont moins de 15 ans (21% de la population dans l'OCDE, 30% dans le monde), et les plus de 65 ans ne représentent que 3% de la population (contre 13% dans le reste du monde).

Taux de natalité : 43 pour mille (26 pour mille dans le monde)
6 enfants par femme en moyenne (2,8 dans le monde).

L'espérance de vie (L'espérance de vie est une donnée statistique. Elle est censée permettre de connaître la durée de vie moyenne qu'on peut espérer atteindre à un moment donné. Cette statistique est calculée et publiée par de nombreux...) est en augmentation : 48,8 ans
Le taux de mortalité (La mortalité, ou taux de mortalité est le nombre de décès annuels rapporté au nombre d'habitants d’un territoire donné. Elle se distingue de la morbidité : nombre de malades annuels rapporté à la population.) reste constant : 47,5 pour mille
La mortalité infantile est de 100 pour 1000, soit vingt fois plus qu'en France. Il s'agit d'un des grands enjeux africains.

Jusqu'au XXe siècle, la pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.) démographique n'a pas pesé sur les ressources de subsistance car la croissance agricole assurait un équilibre.

Pourquoi l'Afrique est-elle relativement peu peuplée ?

  • un climat difficile
  • des facteurs historiques : c'est l'impact de l'esclavage et de la colonisation ; la traite négrière, qui a duré du XVIIe au milieu du XIXe, a entraîné un problème de ratio des sexes dans la mesure où ce sont surtout des hommes jeunes en âge de procréer qui ont été traités. La baisse de la fécondité a généré un trou dans la pyramide (Une pyramide (du grec pyramis) à n côtés est un polyèdre formé en reliant une base polygonale de n côtés à un point, appelé l'apex, par n faces triangulaires (n ≥...) des âges. De plus des épidémies ont été apportées par le colonisateur, qui a également bouleversé l'écologie et altéré les capacités de production.

Depuis le XXe siècle, l'Afrique rencontre une explosion (Une explosion est la transformation rapide d'une matière en une autre matière ayant un volume plus grand, généralement sous forme de gaz. Plus cette transformation...) démographique sans précédent. 45% de la population vit dans quatre pays : le Nigeria, l'Éthiopie, la République démocratique du Congo, l'Afrique du Sud.

Il y a un changement au niveau de l'espace avec un réinvestissement de la forêt : les 5/8e de la population vit dans la forêt.

La densité moyenne est de 20 habitants au km carré (Un carré est un polygone régulier à quatre côtés. Cela signifie que ses quatre côtés ont la même longueur et ses quatre angles la même mesure. Un carré est à la fois un rectangle et un...), mais il y a des zones désertiques (moins de 1 hab./km²) et des zones extrêmement peuplées.

La dimension ethnographique

Les ethnographes distinguent plusieurs groupes ethniques :

  • Les Pygmées : c'est le groupe le plus ancien et le moins nombreux (150 000 personnes). Historiquement, ils se situent dans la zone forestière et vivent de l'exploitation de la forêt, mais ils sont peu à peu repoussés par les autres populations.
  • Les Bochimans : ce sont des nomades chasseurs (bushmen).
  • Les Hottentots : population ancienne dans le désert de Nabib.
  • Les Éthiopides, les Somalis et les Toubous : ces trois populations se rapprochent des arabes au niveau de la langue.
  • Les Négro-africains : soudanais (Sénégal…), Guinéens, Bantou (Congo, Afrique centrale), Nilotiques (Hauts plateaux du rift), Massaï, Tutsis.
  • Les Indo-européens
  • Les Malgaches

Les disparités linguistiques

Il y a entre 200 et 2000 langues différentes selon la distinction que l'on fait entre langues et dialectes.

Parmi les langues se distinguent :

  • le groupe de langues "bantoues" d'après le néologisme (ba ntu) forgé par Wilhelm Heinrich Immanuel Bleek vers 1860, et regroupant les langues dans lesquelles le pluriel est marqué par "ba" et le mot signifiant "être humain" se rapproche de "ntu" ou "nto" : ex. lingala, douala, kikongo, kilari, la plus grande partie de l'afrique centrale
  • le swahili (appartenant au groupe bantou) : 15 millions de personnes, parlé en Afrique orientale
  • le haoussa : Niger, Nigeria, Tchad
  • les langues mandeng : 6 millions de personnes (Mali, Burkina Faso…)

Il y a aussi des langues qui se perdent ou des langues très spécifiques, comme la langue des Bushmen (Botswana)

Dans la plupart des anciennes colonies, la langue officielle est la langue importée de l'ex-métropole ; cependant seulement 10% de la population la parle, ce qui montre l'importance des langues locales. Les seuls pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus souvent sous...) ayant leur langue maternelle pour langue officielle sont le Lesotho, le Rwanda et le Burundi.

Les disparités religieuses

  • L'Islam : 260 millions d'adeptes ; il est développé dans la zone sahélo-soudanaise du fait des échanges avec le Maghreb, et sur la côte orientale du fait des échanges avec le Moyen-Orient.
  • Les religions chrétiennes : 220 millions (dont 80 millions de protestants et 75 millions de catholiques)
  • Les religions animistes (traditionnelles) : officiellement 100 millions d'adeptes, mais ce chiffre (Un chiffre est un symbole utilisé pour représenter les nombres.) ne veut rien dire car l'Afrique est marquée par un fort syncrétisme.

Les disparités économiques

Sur 49 PMA, 36 sont africains. Cette situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un...) est d'autant plus paradoxale que le continent africain est très riche en matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux. La matière...) de ressources naturelles (c'est le continent qui en est le mieux pourvu).

  • pétrole : Angola, Congo, Gabon, Nigeria
  • ressources minières :
    • l'or : Ghana (Gold coast)
    • diamant : Liberia, Sierra Leone, Zimbabwe
    • uranium : Centrafrique, Niger (qui est pendant longtemps une source d'approvisionnement pour la France, et qui joue (La joue est la partie du visage qui recouvre la cavité buccale, fermée par les mâchoires. On appelle aussi joue le muscle qui sert principalement à ouvrir et fermer la bouche et à...) un rôle dans les renversements régionaux).
    • cuivre-cobalt : Congo-Kinshasa, Togo

Il y a un très net décalage entre la richesse des pays et ses ressources naturelles : les richesses sont exploitées dans une logique coloniale qui a continué avec les élites locales (économie de rente, logique commerciale). La spécialisation agricole qui s'est faite sous la colonisation et qui a perduré par la suite n'est pas rentable.

Il y a une faible capacité de redistribution des richesses : 46% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté (qui est de 1$ par personne et par jour), soit 298 millions de personnes. Le PNB total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total...) de l'Afrique subsaharienne, de 2 milliards de $, est équivalent à celui de la Belgique.

Cette situation est encore aggravée par un grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de facteurs :

  • historiquement il y a une détérioration des termes de l'échange pour les produits africains, détérioration qui s'est encore accentuée.
  • le poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la Terre. Elle est égale à l'opposé de la...) de la dette : dans les années 1960 et 1970, beaucoup d'argent (L’argent ou argent métal est un élément chimique de symbole Ag — du latin Argentum — et de numéro atomique 47.) a été prêté à l'Afrique (notamment avec l'argent facile des pétrodollars). Puis, dans les années 1980, on est passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps centrée sur...) à une logique de plans d'ajustements structurels du fait de l'incapacité des pays à rembourser leur dette (avec l'exemple du Mexique). La montée en puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) du FMI et de la Banque mondiale a poussé vers une politique d'austérité. On se trouve aujourd'hui dans une politique de rationalisation de l'utilisation des aides (AIDES est une association française de lutte contre le VIH/Sida et les Hépatites virales, créée en 1984 et reconnue d'utilité publique depuis 1990. L'association mène des actions d'information, de...).
  • le problème de la scolarisation
  • l'absence de politiques publiques en termes de santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) ou d'éducation
  • les crises sanitaires, les pandémies comme le SIDA (en particulier en Afrique du Sud). Ces pays peuvent avoir jusqu'à 11% d'orphelins, ce qui entraîne une déstabilisation sociale. C'est une véritable bombe à retardement : si l'épidémie continue à progresser à son rythme actuel, l'espérance de vie (La vie est le nom donné :) devrait baisser de 20 ans sur le continent. Il faut aussi prendre en compte la malaria (paludisme), qui est la deuxième cause de mortalité en Afrique.

L'urbanisation

L'urbanisation, qui a explosé durant la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc est une mesure...) moitié du XXe siècle, est un phénomène très important pour comprendre les dynamiques territoriales aujourd'hui à l'œuvre sur le continent. Du fait d'une croissance démographique élevée, des mégapoles sont apparues, telles que Lagos, Johannesburg (Johannesburg est une ville et une métropole d'Afrique du Sud, capitale de la province de Gauteng, la plus riche d'Afrique du Sud.) ou Addis-Abeba.
Des disparités territoriales se sont faits jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure...) entre zones rurales et zones urbaines, mais aussi à l'intérieur des villes elles même, où les écarts de richesse sont les plus visibles.

En Afrique de l'Ouest, le taux d'urbanisation était de 33% en 1999.

Liste des aires urbaines

voir : Liste des aires urbaines de l'Afrique

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.