Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Frontière

Une frontière ou les lignes (qc et ang.) sont des mots qui désignent la ligne imaginaire qui sépare deux États souverains. En droit international, chaque État étant souverain sur son territoire, la frontière est inviolable. On peut aussi utiliser le terme " frontière " pour faire référence à d'autres lignes de démarcation que celles d'un territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences humaines. Dans le...) national.

Borne frontière à Passo San Giacomo entre Val Formazza en Italie et Val Bedretto en Suisse.
Borne frontière (Une frontière est une ligne imaginaire séparant deux territoires, en particulier deux États souverains. Le rôle que joue une frontière peut fortement varier suivant les régions et les époques. Entre les...) à Passo San Giacomo entre Val Formazza en Italie et Val Bedretto en Suisse.

Histoire de la notion

Le front

Jusqu'au XVIIIe siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine et faisait 33 ans 4 mois (d'où peut être...), le mot " frontière " a une signification exclusivement militaire. Le terme semble apparaître au XIVe siècle. Selon Michel Foucher, à cette époque, " Faire frontière ", c'est d'abord faire front à l'ennemi, constituer une ligne de bataille défensive. La frontière en vient alors à désigner un certain type de limite territoriale.

Cette ligne est susceptible de bouger en fonction de l'évolution. On a alors une connotation du mot qui s'est maintenue dans le mot anglais Frontier et dans la locution française correspondante, front pionnier. Le terme " frontier ", par opposition à " boundary ", désigne une zone en mouvement. Aux États-Unis ou Canada, il désignait en particulier un ligne vers l'ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).) perçue comme la limite d'un avancée coloniale. Au delà de la " frontier " s'étendaient les territoires à domestiquer. C'est la conquête de l'Ouest qui se déroula entre le XVIIe siècle et le XIXe siècle). Une logique (La logique (du grec logikê, dérivé de logos (λόγος), terme inventé par Xénocrate signifiant à la fois raison, langage, et raisonnement) est dans une première approche l'étude des...) très comparable est à l'œuvre pour les fronts pionniers contemporains( par exemple, ceux de l'Amazonie brésilienne).

La frontière stable

Avec l'émergence de pouvoirs concentrés et le désir de mainmise du Prince sur son territoire, la frontière devient petit à petit le moyen de désigner la limite séparant deux États. Parallèlement, à partir de la Renaissance, l'essor de la cartographie (La cartographie désigne la réalisation et l'étude des cartes géographiques. Le principe majeur de la cartographie est la...) renforce ce désir de tracer des limites.

Des frontières naturelles ?

Idées de la frontière naturelle

Dans la perspective d'une construction étatique et l'affirmation d'un pouvoir, le Prince a tenté d'affirmer l'existence de frontières naturelles à son territoire. Deux théories principales de la frontière naturelle on été formulées.

L'une reconnaît l'existence d'accidents géographiques (marais, rivière/fleuve, lac (En limnologie, un lac est une grande étendue d'eau située dans un continent où il suffit que la profondeur, la superficie, ou le volume soit suffisant pour...), montagne/ligne de crêtes, océan) qui permettraient de marquer la séparation (D'une manière générale, le mot séparation désigne une action consistant à séparer quelque chose ou son résultat. Plus particulièrement il est employé dans plusieurs domaines :) " naturelle " entre des États, voire des peuples. Par exemple, en France, entre le XVIIe siècle et le XIXe siècle, les différents dirigeants ont tenté d'affirmer l'existence d'un pré-carré français compris entre l'Atlantique, les Pyrénées, la Méditerranée, les Alpes, le Jura, le Rhin (Le Rhin (Rhein en allemand, Rijn en néerlandais, Rhenus en latin, Rein en romanche) est un fleuve d'Europe long de 1 230 kilomètres et drainant un bassin de 185 000 km2.). Plus difficile à observer topographiquement la frontière avec la Belgique prend en compte une politique des enclaves des " terres pesle-meslées " (Vauban).

Le 13 janvier 1793, à la tribune de la Convention, Danton exprime la “doctrine” des frontières naturelles de la France : "Les limites de la France sont marquées par la nature, nous les atteindrons des quatre coins de l’horizon, du côté du Rhin, du côté de l’Océan (Un océan est souvent défini, en géographie, comme une vaste étendue d'eau salée. En fait, il s'agit plutôt d'un volume, dont l'eau est en permanence...), du côté des Alpes. Là doivent finir les bornes de notre République. "

L'autre théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance spéculative, souvent basée sur...) est celle du géographe allemand Friedrich Ratzel: pour lui, les frontières naturelles ne reposent pas sur une justification topographique, mais sur une césure ethnoculturelle (critères ethniques, linguistiques, culturels...) ou frontière culturelle.

Sébastien Le Prestre de Vauban.
Sébastien Le Prestre de Vauban.

Toute frontière est-elle artificielle ?

D'autres géographes ont pris le parti de considérer les frontières comme construction humaine. Pour eux, une frontière est le fruit (En botanique, le fruit est l'organe végétal protégeant la graine. Caractéristique des Angiospermes, il succède à la fleur par transformation...) de rapports de force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale « cardinale » équivalent au courage (cf. les articles...) et de négociations entre des forces politiques. Elles fixent durablement et dans les lois un statu quo. Élisée Reclus, dans l'Homme et la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre planètes...) (1905), dénonce ce fait : " Le cas des îles mis à part, toutes les bornes plantées entre les nations sont des œuvres de l’homme ". Le géographe Jacques Ancel, dans son ouvrage Géographie des frontières (1938), réaffirme cette position en définissant la frontière comme " un " isobare politique ", qui fixe, pour un temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), l’équilibre entre deux pressions ; équilibre de masses, équilibre de force ", pour lui, elle est le fait de " pseudo-savants ".

À partir des années 1940, la plupart des géographes s'engagent dans une critique de la théorie des frontières naturelles, à laquelle ils reprochent certaines dérives pratiques (Gonzague de Reynold).

Toutefois, l'utilisation de l'expression " frontière artificielle " a commencé elle aussi à être critiquée dans les années 1980, voire surtout 1991, dans la mesure où elles renvoyaient à des erreurs du passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une...), notamment des colonisations et décolonisations.

On peut s'interroger quant à l'existence d'une " bonne " frontière qui prendrait en compte de façon précise et locale des réalités sociales...

Types de frontières

Frontières terrestres

On distingue différents types de lignes frontières terrestres :

  • Certaines frontières se basent sur des éléments du relief (Le relief est la différence de hauteur entre deux points. Néanmoins, ce mot est souvent employé pour caractériser la forme de la surface de la Terre.) ou de l'hydrologie ; on les a parfois appelées " frontières naturelles " bien qu'elles soient le fruit d'une réflexion humaine. Cette situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou...) est particulièrement courante en Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à l'est, de l'Europe et de l'Afrique par...) et en Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface...) subsaharienne dont les frontières actuelles ont été dessinées par les puissances coloniales.
  • La frontière peut suivre un cours d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.). Par exemple, la partie est de la frontière entre les États-Unis et le Mexique longe le Río Grande, la frontière entre la Mauritanie et le Sénégal suit le fleuve Sénégal ... Cette situation existe aussi en Europe : la ligne Oder-Neisse sépare la Pologne de l'Allemagne, le Rhin sert de frontière entre l'Allemagne et la France. Plus rarement, la frontière peut tirer son origine des limites d'un bassin fluvial, c'est en partie le cas en République démocratique du Congo (RDC).
  • Elle peut aussi se fonder sur des éléments du relief, des lignes de crête par exemple. C'est à première vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) le cas des Pyrénées qui séparent l'Espagne de la France. Cependant, ces frontières ne sont naturelles que vues de loin. Dans le détail, la frontière franco-espagnole ne passe pas par la ligne de crête principale. La Garonne prend sa source en Espagne (Val d'Aran en Catalogne) et le rio Segre en France (Pyrénées-Orientales).
  • D'autres frontières suivent des lignes géométriques, souvent des méridiens ou des parallèles. Ce type de frontière se rencontre dans des régions peu peuplées, dans le Sahara par exemple, ou sur la partie ouest de la frontière des États-Unis qui passe le long du 49e parallèle (Traité de l'Oregon, 15 juin 1846).

À regarder sur une carte, bon nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de frontières ne semblent pas avoir de justifications évidentes, la frontière entre la France et la Belgique par exemple. Ces frontières sont souvent le fruit d'une longue histoire faite de guerres et de compromis entre les pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus...). Le plus souvent, elles tiennent également compte de l'identité culturelle des populations vivant près de la frontière.

Frontières maritimes

La question de la souveraineté des États sur les espaces maritimes qui les bordent a été réglée lors de la Conférence de Montego Bay (1982).

On reconnaît aux États un droit de pleine souveraineté sur les eaux territoriales qui s'étendent sur douze milles à partir des côtes. Cette zone est donc considérée comme partie intégrante du territoire national. Les navires étrangers y ont cependant un droit de passage innocent et le droit de poser des câbles sous-marins.

Jusqu'à deux cents milles des côtes, l'État possède une zone économique exclusive (ZEE), dans lequel il a un droit de gestion des ressources.

Dans certaines régions, ces règles ne peuvent être appliquées car la mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) est trop étroite. C'est le cas, par exemple, en Méditerranée. Lorsque deux États sont séparés par un détroit, la frontière passe au milieu.

La frontière comme obstacle

Degré (Le mot degré a plusieurs significations, il est notamment employé dans les domaines suivants :) d'ouverture

Le mur de Berlin, 1989.
Le mur (Un mur est une structure solide qui sépare ou délimite deux espaces.) de Berlin, 1989.

La frontière peut représenter un obstacle aux communications et aux échanges entre deux États en imposant des restrictions au passage des biens, des capitaux ou des personnes.

On peut idéalement distinguer entre :

  • des frontières fermées qui empêchent pratiquement tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données, énergie, matière, ...) évoluant dans un sens commun. Plus précisément le terme...). Elle se situe entre deux États entre lesquels les rapports sont très tendus. Le cas le plus pur reste celui de la frontière Corée du Nord/Corée du Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) (voir l'article Zone coréenne démilitarisée), malgré quelques récentes ouvertures. Ce type de frontière est toutefois devenu très rare depuis la fin de la guerre froide.
  • des frontières barrières dont le franchissement est soumis à certaines restrictions tels l'acquittement de droits de douane ou la détention d'un visa. La fonction de barrière peut être réduite à certains domaines: en vertu des accords de l'ALENA, il y a libre circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) des biens, mais pas des personnes entre les États-Unis et le Mexique. Ces dernières decennies, la tendance est à une baisse des droits de douane, donc à un affaiblissement du rôle de barrière de la frontière pour les biens. Pour les personnes, la situation est plus contrastée: des zones de libre circulation se créent mais les restrictions à l'immigration (L'immigration désigne aujourd'hui l'entrée, dans un pays, de personnes étrangères qui y viennent pour y séjourner. Le mot immigration vient du latin migratio qui signifie « passage d'un lieu à...) restent importantes.
  • des frontières ouvertes dont le franchissement est autorisé sans restriction. Dans ce sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du...), les frontières entre les pays de l'espace Schengen sont un exemple presque parfaits de frontières ouvertes.

Murs et barrières

La barrière de Gaza.
La barrière de Gaza.
La ligne Attila sur l'île de Chypre. Notons que récemment, ce poste a été détruit pour être remplacé par un mur pouvant être franchi.
La ligne Attila sur l'île (Une île est une étendue de terre entourée d'eau, que cette eau soit celle d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une mer. Son étymologie latine, insula, a...) de Chypre (Chypre (grec Κύπρος ; turc Kıbrıs) est une île située dans le Bassin Levantin qui constitue la...). Notons que récemment, ce poste a été détruit pour être remplacé par un mur pouvant être franchi.

Certaines entités politiques ont édifié des murs pour protéger leur territoires. Certains sont encore visibles de nos jours:

  • Le limes (Le limes est le nom, donné par les historiens modernes, au système de fortification romain établi tout au long des frontières de l'empire. Il marque donc la...) romain : Mur du diable (+500 km) sur la frontière germanique, Mur d'Hadrien (120km) dressé pour empêcher les incrusions des tribus en provenance de l'Écosse
  • Les murailles de Chine destinées à protéger l'Empire des peuples du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.).

Avec les transformations technologiques (essor de l'aviation), les murailles ont perdu de leur importance militaire. Certaines régions frontalières restent toutefois fortement militarisées, en particulier celle entre les deux Corée. Dans le monde (Le mot monde peut désigner :), d'assez nombreuses frontières sont actuellement matérialisées par des barrières dont on trouve ci-dessous une liste. On peut noter que leur rôle est de plus en plus fréquemment de lutter contre l'immigration clandestine.

  • En Europe :
    • autrefois, le Mur de Berlin appelé depuis peu " Mur de la Honte ", destiné à empécher l'émigration de RDA en RFA.
    • " Ligne verte " ou " Ligne Attila " entre les parties Nord et Sud de l'île de Chypre (1974) : 180 km
    • Enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla dressent un mur entre l'Afrique et l'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique, voire comme une des...).
  • Au Moyen Orient :
    • En Israël : : débuté en 2002, ce mur à pour but de préserver le territoire israëlien (principalement l'implantation (Le mot implantation peut avoir plusieurs significations :) des colonies sur les territoires occupés de Cisjordanie) des attaques terroristes palestiniennes. Le mur fera environ 681 km dont, à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du...), 31% construit, 16,5% en construction, 43% en attente et 9,5% à décider. Voir aussi l'article sur la barrière de séparation israélienne.
    • En Arabie saoudite, les autorités ont décidé de construire une barrière de protection moderne avec l'Irak pour empêcher les terroristes d'entrer sur le territoire saoudien[1].
    • Les Émirats arabes unis (L'UNIS, pour UNIversité du Svalbard, est une université norvégienne implantée en 1993, à Longyearbyen (2000 habitants), principale cité du Spitzberg (en...) édifient à leur frontière avec le sultanat d’Oman une barrière afin de dissuader l'immigration clandestine[1].
    • Le Pakistan entreprend depuis mars 2007 la construction d'une barrière de séparation sur sa frontière avec l'Afghanistan. La clôture (Une clôture désigne tout obstacle naturel ou fait de la main de l'homme (barrière) et suivant tout ou partie du pourtour d'un terrain afin de matérialiser ses limites ou d'empêcher des personnes ou des animaux d'y entrer ou...) devrait, à terme, mesurer 32 km de long[2] et traverser le territoire pachtoune. L'objectif du gouvernement d'Islamabad est d'empêcher les islamistes armés d'entrer en Afghanistan depuis le Pakistan.
  • En Amérique :
    • La frontière États-Unis-Mexique : le 26 octobre 2006, le président américain George W. Bush promulgue la loi du Secure Fence Act destinée à renforcer la surveillance de la frontière avec le Mexique. Totalisant 1 200 kilomètres (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international. Il est défini comme la distance parcourue par la lumière dans le vide en...), soit un tiers de la frontière[3], ce mur, haut de 4,50 mètres, devrait être éclairé par des miradors et balayé de caméras high-tech afin de lutter contre les migrations illégales des Latinos vers les États-Unis. Il sera achevé avant la fin de l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) 2008 et traversera notamment le désert (Le mot désert désigne aujourd’hui une zone stérile ou peu propice à la vie, en raison du sol impropre, ou de la faiblesse des précipitations (moins de 250 mm par an).) d'Arizona. Selon les sondages, les Américains sont hostiles à ce projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le...) à 53 %[4].
  • En Asie :
    • Chine et Corée du Nord : au nord de la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins...) de Dandong, les autorités chinoises ont aménagé une barrière de fils de fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau ferromagnétique le plus courant dans la vie quotidienne, sous forme pure ou d'alliages....) barbelés, pour éviter l'afflux d'immigrés illégaux nord-coréens[1][5].
    • Une barrière de 4 000 Km verrouille l'entrée de l'Union indienne depuis le Bangladesh[1].
  • En Afrique :
    • Maroc et le mur devant séparer les terres marocaines de celles sous contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) du Front Polisario.
    • Botswana/Zimbabwe : Le Botswana a mis en place une barrière métallique électrifiée de 2.50 m de haut, longue de 500 km sur sa frontière avec le Zimbabwe, empêchant toute migration du travail en provenance de ce pays.
    • Enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla dressent un mur entre l'Afrique et l'Europe.

Problèmes liés aux frontières

Conflits frontaliers

Le concept de frontière ayant une origine militaire, il est sujet à des tensions ou à des crises/conflits régionaux, voire parfois internationaux. Parmi ces conflits ou ces tensions, on peut dégager deux types : d'un côté les conflits/crises ayant pour origine une tentative d'agrandissement du territoire (affirmation de la puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :), recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne également...) de nouvelles ressources naturelles, etc.) ; de l'autre, des conflits/crises tenant principalement au tracé de cette limite.

Dans ces situations, il n'est pas rare de voir la région frontalière militarisée (forts, casernes, etc.). Cette présence militaire, d'un point (Graphie) de vue stratégique, devient limitée dans la mesure où les États possèdent une puissance aérienne suffisante.

Le Cachemire est revendiqué par l'Union indienne, le Pakistan et la République Populaire de Chine.
Le Cachemire est revendiqué par l'Union indienne, le Pakistan et la République Populaire de Chine.

Exemples de crises ou conflits duês à une question de frontière :

  • En Europe :
    • Portugal-Espagne : Litige frontalier sur la question de la souveraineté espagnole a propos du territoire d' Olivença, non reconnu par le Portugal. Aucun tracé frontalier n'est d'ailleurs défini sur ce territoire.
    • Royaume-Uni-Espagne : litige sur le rocher de Gibraltar, enclave (En géographie humaine, une enclave est un morceau de terre totalement entourée par un territoire étranger. Si un autre pays en a la souveraineté, on peut également l'appeler...) britannique revendiquée par l'Espagne.
    • Chypre : partition de l'île depuis 1974, entre la République de Chypre et la République turque de Chypre du Nord (cette dernière reconnue par la seule Turquie actuellement).
    • Moldavie : sécession de la partie orientale du pays (Transnistrie) depuis 1992.
  • En Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 % de la surface totale terrestre ou 29,4 % des terres émergées) et le plus...) du Sud :
    • Inde-Pakistan : tensions très fortes sur la question du Cachemire.
  • En Asie Orientale :
    • Contentieux entre États (Chine, Corée du Sud, Japon, Taïwan) à propos d'îles de la Mer de Chine.
    • Taïwan-Chine : une part croissante de la population de Taïwan (Taïwan ou Taiwan (en sinogrammes traditionnels 臺灣 et plus souvent en sinogrammes traditionnels 台灣 ; en sinogrammes simplifiés 台湾 ; en pinyin...) ressent une identité nationale taïwanaise et rejette l'idée d'un rattachement à la Chine continentale, même dans l'hypothèse d'un changement de régime dans celle-ci.
  • En Afrique :
    • Éthiopie-Érythrée : Une guerre a opposé ( En mathématique, l'opposé d’un nombre est le nombre tel que, lorsqu’il est à ajouté à n donne zéro. En botanique, les organes d'une plante sont dits opposés lorsqu'ils sont insérés au même niveau, l'un...) les deux pays (1998-2000) dans la région du Tigré et en Érythrée. Le principal enjeu était la ville de Badmé que l'ONU a attribué après le conflit à l'Erythrée. Les troupes éthiopiennes restent pourtant présentes dans la région et les tensions demeurent vives.
    • Tracé des frontières entres les États du maghreb et de la zone sahélienne
    • Maroc-Espagne : sur les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla en territoire marocain.
  • Au proche Orient :
    • Liban-Israël : suite à l'occupation par Israël d'une large bande de territoire au Sud du Liban de 1978/82 à juillet 2000, la frontière constitue un lieu de tension (La tension est une force d'extension.). La non-restitution des hameaux de Chebba (toujours occupés) représente un objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette verbale. Il est défini par les...) de discorde entre les deux pays.
    • Israël-Syrie : le conflit se situe notamment autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres Erythrotriorchis, Kaupifalco,...) de la question de l'occupation du plateau du Golan (occupé depuis la guerre de 1967 par l'armée israélienne aux dépens de la Syrie).
    • Israël-Palestine : Le conflit est particulièrement sanglant et s'est trouvé relancé depuis le début de la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est...) Intifada. La construction, par Israël, du mur de "sécurité", jugé illégal par la cours internationale de justice, et qui annexe de fait de nouveaux espaces en Cisjordanie est une source supplémentaire de conflit.
  • En Amérique :
    • États-Unis-Cuba. Un bail permet aux États-Unis de disposer d'une base militaire près de Guantanamo sur l'île de Cuba, mais l'accord, qui date du début du XXe siècle, n'est pas reconnu par le gouvernement cubain.

Problèmes liés à l'accès à l'eau

La question du partage de l'eau est épineuse dans les régions frontalières. Les fleuves qui passent sur la frontière peuvent poser différents problèmes, bien que le principe de la liberté de navigation (La navigation est la science et l'ensemble des techniques qui permettent de :) sur les fleuves internationaux ait été énoncé depuis le traité de Vienne en 1815.

L'Iran et l'Irak se sont ainsi fait la guerre (1980-1990) pour la maîtrise (La maîtrise est un grade ou un diplôme universitaire correspondant au grade ou titre de « maître ». Il existe dans plusieurs pays et correspond à différents...) du chenal de navigation sur le Chott-el-Arab (fleuve né du confluent (Un confluent, ou point de confluence, est le lieu où se rejoignent deux (parfois plus) cours d'eau.) du Tigre (Le tigre (Panthera tigris) est un mammifère carnivore de la famille des félidés (Felidae) du genre Panthera. Aisément...) et de l'Euphrate).

Mais la principale difficulté réside dans des conflits sur l'utilisation des eaux, en particulier pour l'irrigation (L’irrigation est l'opération consistant à apporter artificiellement de l’eau à des végétaux cultivés pour en augmenter la production, et permettre leur développement...) et l'approvisionnement des populations. Le conflit israélo-palestinien en est l'illustration puisque la colonisation des Territoires occupés est justifiée par le besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les besoins primaires, les besoins secondaires et les besoins...) israélien de contrôler les nappes phréatiques de Cisjordanie. Il en est de même des tensions entre Turquie, Syrie et Irak à propos du partage des eaux de l'Euphrate.

Mise à profit des frontières

Les taux d'imposition et les niveaux de développement économiques diffèrent souvent entre les deux côtés de la frontière. Certains acteurs économiques peuvent dès lors tirer profit de l'existence de ces contrastes.

Le cas le plus spectaculaire est sans doute celui de la région frontalière entre le Mexique et les États-Unis. On a assisté au développement de villes jumelles (On désigne par le terme jumelles un dispositif optique binoculaire grossissant destiné à l'observation d'objets à distance, constitué de deux lunettes symétriques montées en parallèle.) de part et d'autre de la frontière. Côté États-Unis se trouvent les quartiers résidentiels les plus aisés, ce qui permet par exemple aux habitants de bénéficier du système éducatif américain. De l'autre côté de la frontière se trouvent les industries de type maquiladoras qui jouisssent d'avantages fiscaux accordés à la région par le gouvernement de Mexico (Mexico (en espagnol Ciudad de México) est la capitale du Mexique ; elle est située dans les hauteurs du centre du pays à une altitude de 2200 m. Elle est souvent désignée par l'appellation officielle distrito federal (D.F., district...).

Les frontières sont également un lieu privilégié pour le trafic et la contrebande, certains lieux servant de plaque tournante aux commerces illicites les plus divers.

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.