Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Tri sélectif

Le tri sélectif consiste à séparer et récupérer les déchets selon leur nature.

Histoire

Eugène Poubelle, préfet de la Seine, inventa la poubelle en 1884 et prévoit déjà la collecte sélective : trois boîtes à déchets sont obligatoires, une pour les matières putrescibles, une pour les papiers et les chiffons et une dernière pour le verre (Le verre, dans le langage courant, désigne un matériau ou un alliage dur, fragile (cassant) et transparent au rayonnement visible. Le plus souvent, le verre est constitué...), la faïence ou les coquilles d'huîtres ! Mais ce règlement n'est que partiellement respecté et il faudra attendre près d'un siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération...) pour que le tri sélectif (Le tri sélectif consiste à séparer et récupérer les déchets selon leur nature.) soit mis en place.

Particularités

Cela dit, le tri sélectif des déchets a ceci de particulier qu'il implique chaque citoyen individuellement, et concourt à le responsabiliser dans sa conduite environnementale. En effet, sans la participation active de chacun de leurs administrés, les collectivités locales ne seraient pas en mesure d'appliquer la même politique de gestion des déchets, en tous cas pas avec la même efficacité et pas avec les mêmes coûts.

Le tri demande un apprentissage (L’apprentissage est l'acquisition de savoir-faire, c'est-à-dire le processus d’acquisition de pratiques, de connaissances, compétences, d'attitudes ou de valeurs...) de la part des habitants pour ne pas se tromper. Si le tri est mal fait, cela fait perdre du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) au centre de tri qui doit retrier, et cela risque de souiller les déchets recyclables. Souvent, les poubelles mal triées ne sont pas acceptées au centre de tri et repartent avec les déchets non recyclables.

Principe

La mise en pratique du tri des déchets connait de nombreuses variations d'une commune à l'autre :

  • Il est possible de collecter les ordures ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un...) et d'effectuer le tri ensuite dans un centre de tri. Cette méthode est rarement employée car le tri est compliqué et coûteux.
  • La collecte par "  apport volontaire  " : des conteneurs spécifiques sont installés en différents points de la commune pour récupérer les produits recyclables. Les habitants apportent leurs déchets recyclables jusqu'au conteneur (Dans le domaine du transport, un container (de l'anglais), parfois francisé en conteneur, est un caisson métallique, en forme de parallélépipède, conçu pour le...). De la même façon, les déchetteries reçoivent des déchets qui ne sont pas acceptés par la collecte normale.
  • La collecte séparative en porte à porte : la commune met à la disposition de ses habitants plusieurs poubelles (deux à quatre selon le niveau de tri) généralement différenciées à l'aide d'un code couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s) donnée(s).). C'est ensuite aux habitants de trier leurs déchets en fonction de leur nature (organique, plastique, verre ou papier) et de les placer dans la poubelle correspondante. La collecte séparative en porte à porte permet de collecter de plus grands volumes qu'avec l'apport volontaire, mais son inconvénient est que le tri est souvent mal fait.
  • la collecte mixte : la collecte est partagée entre apport volontaire et collecte séparative en porte à porte. Par exemple, les emballages et déchets non recyclables sont récupérés en porte à porte, tandis que le verre et le papier (Le papier (du latin papyrus) est une matière fabriquée à partir de fibres cellulosiques végétales et animales. Il se présente sous forme de feuilles minces et est...) peuvent être apportés dans des conteneurs centralisés. La collecte mixte est le plus souvent la solution retenue.

La suite est classique : la commune se charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un...) de la collecte en respectant les différentes filières qui serviront à éliminer les déchets non recyclables, et à valoriser les autres.

Code des couleurs des conteneurs du tri sélectif

Le recyclage (Le recyclage est un procédé de traitement des déchets industriels et des déchets ménagers qui permet de réintroduire, dans le cycle de production d'un...) des déchets faisant partie des priorités de la Communauté européenne, un code de couleurs unique pour tous les pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas...) de la CEE tend à être adopté en vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) d'une uniformisation. En 2006 cette normalisation n'est pas encore complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou autocomplétion, est une fonctionnalité informatique permettant à l'utilisateur de limiter la quantité d'informations...) respectée et on observe souvent des inversions de couleurs.

Couleur Type de déchet (Un déchet (détritus, résidu..) est un objet en fin de vie ou une substance issue d'un processus, jugés devenus inutiles ou dangereux ou encombrants, et dont on veut se...) Type de traitement
  vert (Le vert est une couleur complémentaire correspondant à la lumière qui a une longueur d'onde comprise entre 490 et 570 nm. L'œil humain possède un récepteur, appelé cône M, dont la bande passante est axée sur cette fréquence. Le...) Verre (bouteilles, bocaux) Recyclable
  bleu (Bleu (de l'ancien haut-allemand « blao » = brillant) est une des trois couleurs primaires. Sa longueur d'onde est comprise approximativement entre 446 et 520 nm. Elle varie en luminosité du cyan à une teinte...) Journaux, annuaires, magazines, prospectus Recyclable
  jaune (Il existe (au minimum) cinq définitions du jaune qui désignent à peu près la même couleur :) Emballages plastique, métal (Un métal est un élément chimique qui peut perdre des électrons pour former des cations et former des liaisons métalliques...) Recyclable
Autres couleurs non normalisées
noir Déchets organiques, restes alimentaires (ex : compost) Recyclable
  marron Déchets ne pouvant être triés Non recyclable
  rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.) Déchets ne pouvant être triés Non recyclable
  orange Emballages et bouteilles (Sur les anciens navires à voiles, on appelait les bouteilles deux petits compartiments, un de chaque côté du tableau arrière servant de toilettes aux officiers du bord.) en plastique uniquement Recyclable

Exemples de conteneurs pour tri sélectif

Bénéfices

  • Une gestion des déchets basée sur le tri sélectif implique des coûts supplémentaires dûs à la complexification des étapes de la collecte et du traitement. Pourtant, dans la plupart des cas, les communes peuvent réussir à tirer un bilan financièrement positif grâce à la valorisation des déchets recyclables.
  • Quand ce résultat comptable n'est pas atteint, il reste néanmoins le bénéfice environnemental, certes plus difficile à quantifier, mais bien réel pour autant.
  • Le troisième point (Graphie) positif du tri sélectif est enfin la responsabilisation du citoyen, qui trouve là un moyen simple de contribuer à la bonne gestion de sa collectivité et à la préservation de son environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement à...), en prenant conscience qu'un geste individuel, aussi anodin soit-il, peut avoir des retombées globales. Une prise de conscience qui ne peut être que salutaire.

Inconvénients

Malgré la mise en œuvre progressive de la récolte sélective des déchets et de leur recyclage quand c'est possible, par la plupart des pays, les solutions appliquées jusqu'en 2006 sont très éloignées d'un tri sélectif idéal (En mathématiques, un idéal est une structure algébrique définie dans un anneau. Les idéaux généralisent de façon féconde l'étude de la divisibilité pour les entiers....). Une étude de rentabilité des circuits de recyclage montre qu'en fait les déchets ménagers ne devraient pas être triés selon 4 catégories (verre, plastique+métal, papier, autres déchets), mais selon 15 catégories distinctes :

  1. Le verre coloré
  2. Les emballages en plastique souple (polyuréthanes)
  3. Les emballages en plastique dur (PVC)
  4. Les cartons gris et marron
  5. Les récipients et objets en aluminium (L'aluminium est un élément chimique, de symbole Al et de numéro atomique 13. C’est un élément important sur la Terre avec 1,5 % de la masse...)
  6. Les boîtes de conserve en fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau ferromagnétique le plus courant dans la vie quotidienne, sous forme pure ou...) blanc (Le blanc est la couleur d'un corps chauffé à environ 5 000 °C (voir l'article Corps noir). C'est la sensation visuelle obtenue...)
  7. Les emballages en plastique imprimé, les emballages en papier alimentaire
  8. Les emballages en polystyrène
  9. Le verre blanc
  10. Les piles
  11. Les autres métaux (sauf fer et aluminium)
  12. Les déchets organiques (restes alimentaires)
  13. Les journaux, magazines, catalogues, annuaires, prospectus
  14. Les tissus, vêtements, fils, fibres (Une fibre est une formation élémentaire, végétale ou animale, d'aspect filamenteux, se présentant généralement sous forme de faisceaux.)
  15. Les autres déchets (couches-culottes, lingettes, déchets mixtes inclassables)

Il est d'ailleurs à noter que la récupération de piles suit un circuit différent du traitement des autres déchets, mais les conteneurs destinés à les récolter sont de plus en plus nombreux, surtout dans les boutiques qui vendent des piles et dans les centres commerciaux.

Cette distinction en 15 catégories ne concerne bien évidemment que les déchets ménagers courants. On pourrait ajouter à cette liste les déchets industriels qui tendent de plus en plus à être produits par des particuliers, par exemple les cartouches d'encre et les toners de poudre (La poudre est un état fractionné de la matière. Il s'agit d'un solide présent sous forme de petits morceaux, en général de taille inférieure au dixième de...) usagés ou les batteries de voiture, pour lesquels existent des circuits de récupération et de recyclage relativement confidentiels. Ne pas jeter un produit polluant est un écogeste qui nécessite une attitude responsable et consciente de la part de l'usager, mais encore faut-il que les structures mises à sa disposition lui facilitent la restitution des produits à recycler, ce qui n'est malheureusement pas toujours le cas.

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.