Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Animal
Comment lire une taxobox
Animal
Dans le sens horaire :Loligo vulgaris, Chrysaora quinquecirrha, Aphthona flava, Eunereis longissima, et Panthera tigris représentant la diversité animale
Dans le sens horaire :
Loligo vulgaris,
Chrysaora quinquecirrha, Aphthona flava,
Eunereis longissima, et Panthera tigris
représentant la diversité animale
Classification classique
Règne Animalia
Taxons de rang ( Mathématiques En algèbre linéaire, le rang d'une famille de vecteurs est la dimension du sous-espace vectoriel engendré par cette famille. Le théorème du rang lie le rang et la dimension du noyau d'une...) inférieur
Sous-règne Parazoa
  • Porifera (Les éponges constituent l’embranchement (vraisemblablement paraphylétique) des Spongiaires et sont des animaux sans système nerveux ni tube digestif. Leur corps n’est formé que...)

Sous-règne Eumetazoa (Les métazoaires supérieurs ou eumétazoaires (Eumetazoa) sont des organismes vivants pluricellulaires hétérotrophes. Ils possèdent un ensemble de caractéristiques qui permet de les séparer des autres métazoaires.)

  • Placozoa
  • Orthonectida
  • Rhombozoa
  • Radiata (Le groupe des radiés (Radiata) est l'une des deux grandes subdivisions morphologiques et phylogénétiques des métazoaires (en opposition aux bilatériens). Ils se...) (non attribué)
    • Ctenophora
    • Cnidaria
    • Trilobozoa †
  • Bilateria (Les bilatériens (Bilateria) sont une des deux grandes subdivisions morphologiques et phylogénétiques des eumétazoaires (en opposition aux radiés). Ils sont caractérisés par une symétrie...) (non attribué)
    • Acoelomorpha
    • Myxozoa
    • Chaetognatha (Les chaetognathes (Chaetognatha), aussi appelés vers sagittés ou vers sagittaires en raison de leur forme en pointe de flèches sont des animaux protostomiens, groupe frère des chordés et des échinodermes. Les chaetognathes sont un groupe animal...)
    • Super-Embr. Deuterostomia (Les deutérostomiens sont une des deux divisions des bilateria. La caractérisation est basée sur des critères embryologiques. Le nom qui signifie bouche en second décrit leur particularité principale : lors de...)
      • Chordata vers vertébrés (Les vertébrés forment un sous-embranchement du règne animal. Ce taxon, qui dans sa version moderne exclut les myxines, est considéré comme monophylétique. Il appartient à...)
      • Hemichordata (Les hémichordés (Hemichordata) sont un embranchement d'animaux deutérostomiens, groupe frère des chordés (le groupe qui contient les vertébrés). Cet embranchement est apparu au...)
      • Echinodermata
      • Xenoturbellida
      • Vetulicolia †
    • Super-Embr. Ecdysozoa
      • Kinorhyncha
      • Loricifera
      • Priapulida
      • Nematoda
      • Nematomorpha
      • Lobopodia †
      • Onychophora
      • Tardigrada
      • Arthropoda
    • Super-Embr. Platyzoa
      • Platyhelminthes (Le groupe des plathelminthes (Platyhelminthes, du grec platus, « large » et helmins, « ver ») ou vers plats renferme principalement des...)
      • Gastrotriches (Les gastrotriches sont de petits animaux ne dépassant pas quatre millimètres de long, à symétrie bilatérale recouverts d'une cuticule ornementée mais non chitineuse. En dehors de...)
      • Rotifera
      • Acanthocephala
      • Gnathostomulida
      • Micrognathozoa
      • Cycliophora
    • Super-Embr. Lophotrochozoa (Les Lophotrochozoaires sont un des deux groupes majeurs des Protostomiens. Les trois premiers groupes se développent en formant une larve trochophore qui portent de rangées de cils autour de son axe. Ils étaient...)
      • Sipuncula
      • Hyolitha †
      • Nemertea
      • Phoronida
      • Ectoprocta
      • Bryozoa
      • Entoprocta
      • Brachiopoda
      • Mollusca
      • Annelida
      • Echiura
Parcourez la biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre une partie des sciences naturelles et de l'histoire naturelle des êtres...) sur Wikipédia :
   
Portail:Biologie
   
Portail:zoologie
   
Portail:microbiologie
   
Portail:Conservation de la nature
   
Portail:Botanique
   
Portail:Agropédia
   
Portail:Plantes utiles
   
Portail:Hortipédia

Un animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire qu’il se nourrit de substances...) (du latin animus, souffle, ou principe vital) est un être vivant capable de mouvement et de perception. On utilise parfois ce terme pour opposer les animaux aux humains (bien que ces derniers fassent partie du règne animal). D'autre part, le sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine....) commun ne retient pas comme réellement " animal " les organismes du type éponge (Les éponges constituent l’embranchement (vraisemblablement paraphylétique) des Spongiaires et sont des animaux sans système nerveux ni tube digestif. Leur corps n’est...) (Porifères), corail (Le corail est un animal de l'embranchement des Cnidaires, vivant généralement en colonies d'individus (les polypes), construisant tout au long de leur vie un squelette extérieur à...), ou anémones de mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.), dont le mode de vie (La vie est le nom donné :) se rapproche de celui des plantes.

L'organisation (Une organisation est) interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la fois en activité et en formation à l'hôpital ou en cabinet pendant une durée...) des animaux peut être de complexité (La complexité est une notion utilisée en philosophie, épistémologie (par exemple par Anthony Wilden ou Edgar Morin), en physique, en biologie (par exemple par Henri Atlan), en sociologie, en informatique ou en...) très variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle est utilisée pour marquer un rôle dans une formule, un prédicat ou un algorithme. En statistiques, une variable peut...), depuis la colonie relativement amorphe que forment les éponges, jusqu'aux organisations très complexes des insectes (Insectes est une revue francophone d'écologie et d'entomologie destinée à un large public d'amateurs et de naturalistes. Produite par l'Office pour...) ou des vertébrés.

♦ Scientifiquement, les animaux sont des organismes pluricellulaires (ce qui les oppose aux protozoaires) eucaryotes et dépourvus de chloroplastes (hétérotrophes), ce qui les distingue des végétaux. Ils sont aptes au mouvement, parfois seulement sous forme larvaire (cas des éponges et de nombreux invertébrés benthiques fixés au substrat). Ils forment le royaume Animalia sous-division du domaine Eukaryota (qu'ils partagent avec les protistes, les plantes et les champignons, par opposition aux Prokaryota, composé des Eubacteria (Les eubactéries (Eubacteria) sont une subdivision majeure des procaryotes comprenant, exceptées les archéobactéries, la plupart des bactéries gram-positives, les cyanobactéries, les mycoplasmes, les entérobactéries, les pseudomonades...) et Archaea).

Les animaux (ou métazoaires) sont l'un des types d'Eucaryotes a s'être développés sur un mode pluricellulaire, comme les plantes, certains champignons, et les algues brunes.

Histoire et variété du monde (Le mot monde peut désigner :) animal

Les formes élémentaires

Éponge (colonie cellulaire)

Les cellules animales sont hétérotrophes, c'est-à-dire qu'elles doivent manger pour survivre, contrairement aux plantes. La survie d'un animal passe par une préoccupation constante : comment manger ? La stratégie (La stratégie - du grec stratos qui signifie « armée » et ageîn qui signifie « conduire » - est :) des éponges consiste simplement à filtrer l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) qui les traverse (Une traverse est un élément fondamental de la voie ferrée. C'est une pièce posée en travers de la voie, sous les rails, pour en maintenir l'écartement et...), pour y capturer des proies. Cette stratégie ne demande ni structure complexe, ni mouvement coordonné.

Les éponges (Porifera) forment l'organisation la plus simple : ce sont des colonies de cellules pratiquement indifférenciées, sans structures internes réelles, ni fonctionnement. Ce sont des animaux sans système nerveux (Le système nerveux est un système en réseau formé des organes des sens, des nerfs, de l'encéphale, de la moelle épinière, etc. Il coordonne les mouvements musculaires,...) ni tube digestif. Leur corps n’est formé que par deux couches de cellules (ectoderme et endoderme).

Polype : hydres, corail et méduse

Le passage d'un niveau de type éponge à une organisation de type anémone répond toujours à la question constante : comment manger ? La formule mise au point (Graphie) par ce groupe consiste à pousser la nourriture vers un ventre (cavité gastrique) où elle pourra être digérée sans se sauver. Cette stratégie novatrice permet de se nourrir de proies plus grosses (ce que les éponges ne peuvent pas filtrer). Dans l'acquisition (En général l'acquisition est l'action qui consiste à obtenir une information ou à acquérir un bien.) progressive de fonctionnalités animales, cette évolution suppose deux choses : les cellules se spécialisent (avec l'acquisition de cellules nerveuses et musculaires permettant des mouvements coordonnés) et l'organisme gagne la capacité à prendre une forme définie (morphogénèse), pour que des tentacules efficaces puissent pousser leur proie (Une proie est un organisme capturé vivant, tué puis consommé par un autre, qualifié de prédateur.) vers une cavité gastrique efficace.

Ver (Les vers constituent un groupe très hétérogène d'animaux invertébrés qui partagent une caractéristique commune, à savoir un corps mou,...) (mobilité et tube digestif)

L'organisation de type ver est une nouvelle réponse apportée à la question centrale du règne animal : comment manger ? La stratégie de base des organismes de type " ver " (vermiforme) est de se déplacer pour aller chercher la nourriture, au lieu d'attendre qu'elle passe à portée. Cette stratégie permet notamment d'exploiter des déchets organiques, qui peuvent être à haute valeur nutritive, mais ne se déplacent pas.

Passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps...) le cap des éponges et des polypes, tous les organismes complexes sont des bilatériens, qui dérivent d'un schéma fondamental : le tube. Le développement est organisé autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit...) d'un axe tête / queue d'une part, et dos (En anatomie, chez les animaux vertébrés parmi lesquels les humains, le dos est la partie du corps consistant en les vertèbres et les côtes. Les dorsaux étaient les muscles les plus sollicités par les singes...) / ventre d'autre part. Ces deux axes conduisent à un plan d'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble),...) où les côtés droit et gauche tendent à être symétriques, d'où leur nom de bilatérien.

Les vers les plus simples marquent une étape qualitative supplémentaire par rapport aux cnidaires : les cellules nerveuses s'organisent en un système nerveux cohérent, prototype de ce qui deviendra le cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du...) dans les animaux supérieurs. C'est cette capacité de déplacement ( En géométrie, un déplacement est une similitude qui conserve les distances et les angles orientés. En psychanalyse, le déplacement est mécanisme de défense...) et de réaction à l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux...) qui fait considérer que le degré (Le mot degré a plusieurs significations, il est notamment employé dans les domaines suivants :) d'organisation vermiforme est le premier stade (Un stade (du grec ancien στ?διον stadion, du verbe ?στημι istêmi, « se tenir droit et ferme ») est un équipement sportif.) réellement "animal".

La deuxième invention majeure des vers (absente chez les vers plats) est la présence d'un canal alimentaire et d'une fonction digestive : à une extrémité, une bouche (La bouche (encore dénommée cavité buccale ou cavité orale) est l'ouverture par laquelle la nourriture d'un animal entre dans son corps. Le mot gueule s'utilise aussi, mais avec un sens...) absorbe la nourriture, à l'autre, un anus (L'anus est l'orifice par lequel le rectum, la partie terminale du gros intestin (le côlon), abouche à l'extérieur du corps. L'anus est doté...) excrète les déchets. Entre le tube extérieur " qui forme la peau (La peau est un organe composé de plusieurs couches de tissus. Elle joue, entre autres, le rôle d'enveloppe protectrice du corps.) (ectoderme) et le " tube intérieur " (endoderme) qu'est le canal alimentaire, un tissu intermédiaire, le mésoderme, peut se développer et former des organes internes de plus en plus complexes.

L'invention du tube digestif à partir de la cavité gastrique ancestrale semble avoir été faite deux fois. Chez les protostomiens, les deux orifices du canal alimentaire sont formés à partir du blastopore, dont les lèvres se rapprochent pour former un canal par soudure longitudinale. Chez les deutérostomiens, l'orifice du blastopore devient l'anus, le canal alimentaire étant formé par un percement ultérieur qui évoluera vers la bouche.

Les vers sont à l'origine d'une seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité...) invention majeure de l'évolution : la segmentation (De manière générale, le mot segmentation désigne l'action de segmenter, le fait de se segmenter ou son résultat. En particulier, le mot est employé dans les domaine suivants :) (métamérie). Cette invention semble également avoir été faite dans plusieurs branches différentes.

Explosion (Une explosion est la transformation rapide d'une matière en une autre matière ayant un volume plus grand, généralement sous forme de gaz. Plus cette transformation s'effectue rapidement,...) radiative des vermiformes

La découverte du tube digestif et de la capacité de se déplacer (en rampant) a été la formule gagnante : les organismes vermiformes sont assez polyvalents, et peuvent servir de base à des modes de vie très variés. C'est ce qu'on appelle une explosion radiative : à partir d'un schéma de base commun, les formes prennent des voies divergentes, comme si elles rayonnaient à partir d'une explosion centrale. Tous les autres schémas d'organisation plus évolués s'appuient sur ce type fondamental : ce sont des vers un peu compliqués.

♦ Les principaux groupes qui relèvent du niveau d'organisation vermiforme sont :

  • les vers plats, notamment les planaires, d'organisation particulièrement simple ;
  • les vers ronds, ou nématodes, sont des représentants plus typiques de vers non segmentés ;
  • les vers segmentés sont des représentants élémentaires de la forme d'organisation segmentée.

Le niveau d'organisation de type vermiforme n'est pas maintenu chez tous les bilatériens. Des organismes comme les tuniciers ressemblent plus à des formes d'éponges ou de coraux qu'à des vers, ce qui est généralement le cas des formes retournant à un mode de vie végétatif.

Enfin, cette forme d'organisation se complexifie suivant trois voies, dont les parties dures pourront laisser des fossiles :

  • Les Mollusques, qui acquièrent une structure rigide avec une coquille ;
  • Les Arthropodes, qui s'organisent à l'intérieur d'un exosquelette ;
  • Les Vertébrés, qui s'organisent au contraire autour d'un squelette (Le squelette est une charpente animale rigide servant de support pour les muscles. Il est à la base de l'evolution des vertébrés. Celui ci leur a fourni un avantage sélectif conséquent suite au besoin d'un organisme...) interne.

Formes supérieures

Mollusques

Les mollusques évoluent à partir d'une organisation de type ver. La fonctionnalité qui semble avoir conditionné les mollusques primitifs paraît être le blindage, permettant de se protéger des prédateurs actifs : l'acquisition de plaques calcaires protégeant le dos. Ces mollusques primitifs devaient donc ressembler à des polyplacophores (une sorte d'escargot (Le terme escargot est un nom vernaculaire qui en français désigne, par opposition aux limaces, la plupart des mollusques qui portent une coquille, dits aussi colimaçons....) qui peut se rouler en boule comme un hérisson (Hérisson est un nom vernaculaire qui désigne en français divers petits mammifères insectivores disposant de poils agglomérés, durs, hérissés et piquants. Ce nom dérive du latin...) ou un cloporte), mais ce type est à présent très marginal (Marginal (sous-titrée Anthologie de l'imaginaire) est une collection des éditions OPTA, vouée aux anthologies thématiques de science-fiction.).

Les mollusques comprennent les classes importantes suivantes :

  • Les gastéropodes (famille des escargots), qui continuent à ramper.
  • Les bivalves (famille des coquillages), qui sont devenus sédentaires.
  • Les céphalopodes (famille des poulpes), qui ont appris à nager.

Arthropodes

Sur la formule générale des vers, les arthropodes ont superposé plusieurs innovations :

  • La segmentation, partagée avec de nombreux autres organismes, qui consiste à allonger le corps en répétant des segments de même anatomie (L'anatomie (provenant du nom grec ἀνατομία anatomia, provenant du verbe...).
  • La formation de pattes locomotrices. Des tentacules jouant le rôle de pattes sont présents chez certains vers.
  • La transformation de l'épiderme en un squelette rigide, l'exosquelette (Un exosquelette ou squelette externe, par opposition à endosquelette, est une caractéristique anatomique externe qui supporte et protège un animal. Beaucoup...).

Cette formule gagnante correspond à la forme générale des mille-pattes. Elle a été immédiatement à l'origine d'une nouvelle explosion radiative, qui a exploré différentes formules pour transformer tel ou tel groupe de pattes en mâchoires, antennes, pattes spécialisées, ou les laisser régresser dans la queue.

L'embranchement des arthropodes est de très loin celui qui possède le plus d'espèces et le plus d'individus de tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) le règne animal. On compte plus d'un million (Un million (1 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (999 999) et qui précède un...) et demi d'espèces actuelles d'arthropodes. La question centrale qui semble avoir structuré sa répartition est : combien de pattes faut-il pour se déplacer ?

Insectes

Les insectes font partie des arthropodes. Leur corps est composé de trois parties : tête, thorax, abdomen (L’abdomen désigne une partie du corps humain ou du corps d'un animal.). Ils ont six pattes, quatre ailes et deux antennes. Cette description est une généralité, l'évolution ayant fait que par spécialisation, certains éléments peuvent être atrophiés.

Les insectes sont inféodés aux terres émergées. On ne connait pas d'insectes marins. On les trouve sous presque tous les climats, du plus chaud au plus froid (Le froid est la sensation contraire du chaud, associé aux températures basses.).

Vers nageurs : les poissons (Les Poissons sont une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 12 mars au 18 avril. Dans l'ordre du zodiaque, elle se situe entre le Verseau à l'ouest et le Bélier à l'est. Bien qu’assez grande,...)

La fonctionnalité essentielle qui a initialement structuré cet ordre a été la capacité de nager dans l'eau (ce que ne savaient faire ni les mollusques primitifs, ni les arthropodes primitifs).

Mais cette capacité n'a pas conduit à une explosion radiative : par elle-même, elle ne donne pas une autonomie fonctionnelle (En mathématiques, le terme fonctionnelle se réfère à certaines fonctions. Initialement, le terme désignait les fonctions qui en...) suffisante pour que les organismes puissent se spécialiser de manière très libre.

L'histoire de cette lignée paraît laborieuse : la découverte progressive de la tête et de la mâchoire, puis l'exploration (L'exploration est le fait de chercher avec l'intention de découvrir quelque chose d'inconnu.) des membres jusqu'au stade tétrapode, et enfin, la conquête de l'environnement aérien, aboutissant à l'explosion radiative des sauriens enfin polyvalents.

Les tétrapodes

Les tétrapodes ont eu une explosion radiative après avoir conquis la capacité à se déplacer sur la terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la...) ferme.

Ils se caractérisent par leurs quatre membres.

Les mammifères

L'explosion radiative des mammifères, la plus récente, a été consécutive à la disparition des dinosaures.

Les mammifères sont généralement identifiables par leur peau couverte de poils.

Classification simplifiée des types animaux

Le monde animal :
  • Les types d'organisation présentés ici sont des grades évolutifs ne correspondant généralement pas à des groupes monophylétiques, mais paraphylétiques (ne comportant pas tous les descendants d'un même ancêtre – exemple : les descendants d'ancêtres vermiformes ne sont pas tous aujourd'hui des vers, etc.).
  • En jaune : les principales explosions radiatives.
Unicellulaires procaryotes (cellule sans noyau) ♦ Echinodermes: Oursin, Crinoïdes, Concombres de mer, étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une énorme boule de plasma comme le Soleil, qui est l'étoile la plus proche de la...) de mer et ophiure. ♦ Bivalves (coquillages)
>Unicellulaires Eucaryotes (cellule à noyau)   ♦ Gastéropodes (escargots, limaces,...)
>Éponge (organisme multicellulaire) ♦ Mollusques ♦ Céphalopodes (Pieuvres, seiches)
>Polype : hydres, corail et méduse  
>Vers (mobilité et tube digestif) bilatérien     ♦ Trilobites(de deux à 24 pattes - éteint)
>Poissons Agnathes (sans mâchoire) ♦ Arthropodes primitifs type myriapodes (beaucoup de pattes)   ♦ Décapodes: crabes et écrevisses (dix pattes)
>Poissons primitifs (poissons catilagineux) ♦ Arachnides : araignées, scorpions et acariens (huit pattes) ♦ Libellules
>Poissons typiques (poissons osseux) ♦ Serpents > hexapodes (à six pattes) : Insectes type Apterygota (primitifs sans ailes).   ♦ Blattes, mantes, termites.
>Poissons type Sarcopterygii (à nageoires charnues) ♦ Dinosaures (éteint) ♦ Orthoptère (sauterelle, grillon).
>Tétrapodes primitifs (type Amphibiens) ♦ Crocodiles ♦ Marsupiaux ♦ Hémiptères (punaises, cigales,...)
>Reptiles primitifs (Amniotes de type Lézard)   ♦ Tortues ♦ Insectivores (Taupe, Hérisson,...) ♦ Coléoptère (hanneton, coccinelle,...)
  ♦ Oiseaux ♦ Chiroptères (Chauves-souris) ♦ Hyménoptère (abeille, guêpe (Les guêpes sont des insectes de l'ordre des hyménoptères (sous-classe des ptérygotes, groupe des néoptères). Ces insectes, solitaires ou sociaux, nourrissent leurs couvains de viande crue...), fourmi
  Primates (Les primates (du latin primas, atis signifiant « celui qui occupe la première place ») constituent un ordre au sein des mammifères placentaires. Ce clade regroupe les singes - dont l'homme - ainsi que...) ♦ Diptère (mouches)
  >Mammifères primitifs type monotrème   ♦ Rongeurs et Lagomorphes (lapins) ♦ Lépidoptère (papillon)
♦ Carnivores
♦ Ongulés

Problématiques liées au règne animal

Diverses sciences visent à étudier le monde animal par exemple la zoologie qui se décompose en une multitude de spécialités, la médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal...) vétérinaire, mais aussi d'une façon dérivée (La dérivée d'une fonction est le moyen de déterminer combien cette fonction varie quand la quantité dont elle dépend, son argument, change. Plus précisément, une dérivée est une expression (numérique ou algébrique) donnant le...) la Paléontologie (La paléontologie est la science qui étudie les restes fossiles des êtres vivants du passé et les implications évolutives de ces études.), la biologie et la microbiologie (La microbiologie est la science qui étudie les micro-organismes (ou microorganismes).), l'agronomie pour son implication économique.

Disparitions des espèces

Statut de conservation

le risque d'extinction (D'une manière générale, le mot extinction désigne une action consistant à éteindre quelque chose. Plus particulièrement on retrouve ce terme dans plusieurs domaines :)

Extinction

Éteintes

Menacées

En danger de disparition
Menacées
Vulnérables

Voir aussi

World Conservation Union
Liste rouge (On parle de « liste rouge » pour désigner une liste contenant des informations sensibles, la catégorie des numéros de téléphone qui ne...) de l'UICN
Espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la systématique. L'espèce est un concept flou...) protégée

Portail Conservation de la nature

Depuis l'apparition de la vie, de nombreuses espèces disparaissent. Après certains cataclysmes, il y a pu avoir des extinctions massives, suivies par des explosions radiatives, c'est-à-dire une forte augmentation d'espèces nouvelles.

L'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction,...) en tentant de domestiquer la nature, en favorisant un nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) forcément restreint d'espèces, a eu tendance à réduire le nombre de biomes. D'autre part, les pollutions générées par l'industrie et la société de consommation ont également pour effet de déstabiliser les biomes et de réduire le nombre d'espèce. Les espèces de grandes tailles sont les plus particulièrement touchées si bien que l'ont considère que le nombre d'espèces pouvant s'éteindre dans les années à venir pourrait être massif (Le mot massif peut être employé comme :).

Histoire de la classification

En occident (L'Occident, ou monde occidental, est une zone géographique qui désignait initialement l'Europe. L'extension de l'espace considéré a varié au cours de l'Histoire. À une...), Aristote (Aristote (en grec ancien Ἀριστοτέλης / Aristotélês) est un philosophe grec né à Stagire (actuelle Stavros) en Macédoine (d’où le surnom...) a divisé le monde du vivant entre animaux et les plantes. Sa conception, appelée fixisme, n'est pas très différente (En mathématiques, la différente est définie en théorie algébrique des nombres pour mesurer l'éventuel défaut de dualité d'une application définie...) de celle des savants le précédant et sera reprise par les théologiens chrétiens comme musulmans, qui en faisant une lecture littérale de la bible, considérant que l'univers (L'Univers est l'ensemble de tout ce qui existe et les lois qui le régissent.) et le monde connu avait été créé en une semaine, et qu'il ne convenait pas de remettre cette idée en question. Les animaux étant là pour servir l'homme. Cependant à partir de la Renaissance certaines idées sont remises en question. Alors que les travaux de Carl von Linné au XVIIIe siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine et faisait 33 ans 4 mois (d'où peut être l'âge du...) cherchent à classer systématiquement toutes espèces vivantes en leur donnant un nom unique et précis (nom binomial), Jean-Baptiste Lamarck, puis surtout Charles Darwin, élaborent la théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance...) de l'évolution. De cette théorie va naître une controverse avec les religieux chrétiens surtout sur l'origine de la vie (Cet article est consacré aux origines de la vie d'un point de vue scientifique. Les aspects mythiques et religieux sont traités dans l'article Cosmogonie. La...), puisqu'il fait non seulement de l'homme un animal, mais le fruit (En botanique, le fruit est l'organe végétal protégeant la graine. Caractéristique des Angiospermes, il succède à la fleur par transformation du pistil. La paroi de l'ovaire forme le péricarpe du fruit...) d'une évolution.

Linné avait défini au départ trois royaumes séparés eux-mêmes dans les groupes suivants : Vermes, Insecta, Pisces, Amphibia (La classe des amphibiens (Amphibia), anciennement « batraciens », est une classe de vertébrés tétrapodes, intermédiaire entre les poissons à nageoires charnues et les Sauropsida dans la conquête de la vie terrestre. La plupart des...), Aves, et Mammalia. Ce classement va peu à peu évoluer au fil des découvertes en zoologie ou en Paléontologie. Cette classification basée sur les caractères anatomiques et physiologiques tend à devenir une classification phylogénétique, c'est-à-dire la plus proche possible de l'arbre (Un arbre est une plante terrestre capable de se développer par elle-même en hauteur, en général au delà de sept mètres. Les...) génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est la science qui étudie l'hérédité et les gènes.).

Protection des animaux

De nombreuses lois ont été prises pour protéger les animaux et leurs milieux de l'action des humains. Certaines sont plus spécifiques à la protection des milieux naturels et d'autres plus spécifiques à protéger les animaux de la malveillance ou de la bêtise des humains.

Il existe également plusieurs types d'organisations pour la protection animale, par exemple :

  • People for the Ethical Treatment of Animals
  • Société protectrice des animaux
  • Union internationale pour la conservation de la nature

Économie

L'animal est une source de revenus pour les humains. Les utilisations de l'animal vont de la nourriture au transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..). Par assimilation, des actions de...), en passant par l'habillement. Depuis le paléolithique, pour s'assurer la présence d'animaux pouvant lui rendre service, l'homme en a domestiqué un certain nombre d'espèces et a créé des élevages. Il a su, par sélection des croisements, changer les caractéristiques de certaines espèces et a su créer des hybrides pour que les animaux répondent plus efficacement à ses besoins. Mais il les utilise aussi pour ses loisirs en élevant des animaux de compagnie, en les filmant, en les découvrant dans le cadre de parcs zoologiques ou de safaris. Ces deux dernières activités tendent à devenir plus respectueuses de la sauvegarde (En informatique, la sauvegarde (backup en anglais) est l'opération qui consiste à dupliquer et à mettre en sécurité les données contenues dans un système informatique.) des animaux dans leur milieu naturel en favorisant la reproduction (La Reproduction. Eléments pour une théorie du système d'enseignement est un ouvrage de sociologie co-écrit par Pierre Bourdieu et...) d'espèces menacées et l'étude pour les parcs. En tentant de fournir des revenus d'appoint aux populations locales, ces dernières ont par conséquent, plus d'intérêts à préserver la vie animale pour les safaris. Certains humains refusent l'exploitation des animaux et refusent de manger de la viande, c'est le Végétarisme. D'autres refusent même de consommer les produits dérivés (œuf, lait), c'est le Végétalisme.

Symbolisme

Les hommes, depuis la nuit des temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), ont prêté aux animaux des vertus ou des caractéristiques soit humaines, soit divines. Ainsi certains animaux sont devenus des symboles, bon nombre de contes sont anthropomorphiques et enfin certaines espèces d'animaux ont également été déifiées par certains peuples. Les animaux dans les univers de fiction sont toujours très abondants.

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.