Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Charpentier
Charpentier
Noms officiels
Secteur d'activité
Compétences
Salaire
Formation
Portail des métiers

Le charpentier (Le charpentier est un professionnel du bâtiment qui réalise et pose des assemblages participant à la constitution de l'immeuble dont les composantes sont la...) est un professionnel du bâtiment qui réalise et pose des assemblages participant à la constitution de l'immeuble dont les composantes sont la charpente et l'ossature générale.

Initialement du bois, son métier s'exerce depuis la révolution industrielle et le développement de la sidérurgie sur d'autres matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) comme les métaux. On parle alors de charpente métallique et de charpentier en fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau ferromagnétique le plus courant dans la vie...). Son domaine professionnel est la charpenterie.

Il est chargé sur les chantiers ou lors de rénovations, de la construction (taille) et mise en place (levage) ou de l'entretien des charpentes. Il peut travailler sur les églises, les monuments historiques, les ponts, les bâtiments industriels ou le logement individuel. Il réalise également les plafonds à la française, les coffrages pour les maçons ou les maisons en bois.

Par analogie avec une charpente retournée, la construction navale emploie le charpentier de marine pour la construction des ossatures de navires.

Exemple de charpente traditionnelle avec arétiers et noue
Exemple de charpente traditionnelle avec arétiers et noue (Une noue est la jonction des deux versants d'une toiture, cette jonction formant un angle rentrant. Elle assure l'étanchéité de la jonction.)

A contrario le menuisier, lui, fabrique et pose des objets meubles (mobiles et de plus petite taille) comme les fenêtres, les portes.

Histoire

Au Moyen Âge

Le métier de charpentier recouvre tous les métiers du bois de fuste (de construction, opposé ( En mathématique, l'opposé d’un nombre est le nombre tel que, lorsqu’il est à ajouté à n donne zéro. En botanique, les organes...) au bois de chauffe) qui participent à la construction des cathédrales, des églises, des forteresses et des maisons à pans de bois en réalisant les charpentes, les moules de voûtes ainsi que les échafaudages et les appareils de levage : grues, roues (La roue est un organe ou pièce mécanique de forme circulaire tournant autour d'un axe passant par son centre.) à écureuil, etc.
Le maître-charpentier est alors autant architecte (L'architecte est le professionnel du bâtiment dont la fonction est de concevoir et de diriger la réalisation d'une œuvre d'architecture pour le compte d'un propriétaire qui peut...) qu'œuvrier (mot qui se transformera en ouvrier) et travaille avec le maître-maçon et le tailleur de pierre.
Il est accompagné des apprentis et des compagnons.

On distingue et jusqu'au XVIIe siècle :

  • les charpentiers de la grande cognée pour les travaux de grande structure et les planchers,
  • les charpentiers de la petite cognée, pour ouvrages de moindre dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son diamètre si...) comme les coffres et les bancs (XIIIe siècle).

Aujourd'hui

Que se soit en atelier, par le tracé de l'épure, le choix des bois et leur façonnage ou sur le chantier, au montage des structures de chantier, le charpentier a des compétences précises et multiples.

En entreprise industrielle ou artisanale, il est ouvrier hautement qualifié ou cadre. Il peut aussi devenir formateur (Voir :) ou travailler en bureau d'études.

Les débouchés sont nombreux car le charpentier fabrique et monte des "structures bois" de toutes les constructions : du hangar industriel à la grange de ferme en passant par l'atelier de stockage d'un magasin. Il réalise les toits de pavillons, d'immeubles et d'églises, fabrique les chalets, les moulins, les ponts et les maisons préfabriquées à ossature bois (MOB)…

Il conçoit, façonne et pose les planchers, les revêtements de passage, les colombages de maisons anciennes. Le charpentier exécute également les coffrages pour béton (Le béton est un matériau de construction composite fabriqué à partir de granulats naturels (sable, gravillons) ou artificiels...) apparent.

Les outils de l'artisan charpentier avant la mécanisation

Pour le travail du bois, ils sont communs à ceux de menuisier :

  • de traçage : règle graduée ou non, équerre, fausse équerre, équerre à angle (En géométrie, la notion générale d'angle se décline en plusieurs concepts apparentés.), trusquin (On appelle trusquin les outils de traçage opérant par translation sur une surface d'appui de référence. Ils sont utilisés principalement en menuiserie, en ébénisterie et en fabrication...), traceur de courbe (En géométrie, le mot courbe, ou ligne courbe désigne certains sous-ensembles du plan, de l'espace usuels. Par exemple, les droites, les segments, les lignes polygonales et les cercles sont des courbes.), compas d'épaisseur, compas de traçage et crayon ou pointe,
  • de sciage : scies diverses (à tenons, à chantourner, guichet, à cheville,
  • de tranchage : rabots (plans et de différents profil, gouges, varlopes, râpes, ciseaux, planes, herminette (L'herminette est un outil de travail du bois. C'est une sorte de hache au tranchant perpendiculaire au manche, qui sert au dégrossissage des ouvrages sculptés, au...), doloire,
  • de serrage : étaux, valets, boîtes à coupe ou à onglets, presses à plane (La plane est un outil pour le travail du bois. Elle est composée d'une lame semblable à celle d'un couteau, munie de deux poignées, à chaque extrémité de la lame. Elle...), presses à placage, servantes,
  • de perçage : chignoles, vilebrequins, mèches, amorçoirs, tarières, vrilles, drilles,
  • de frappe : marteaux, maillets, massettes
  • de finition : rabots, racloirs, rifloirs, trabiscots,
  • divers : tenailles, chauffe colle (Une colle ou la glu est un produit de nature liquide ou gélatineuse servant à lier des pièces entre elles. Ces pièces peuvent être de...), avoyeur à scie (Une scie est un outil destiné à couper le bois ou d'autres types de matériaux, constituée d'une lame dentée et actionnée par diverses moyens tels que la main, l'électricité, l'eau, etc.), tournevis (Un tournevis est un outil servant à serrer et desserrer les vis.),

Filières professionnelles

Son métier obéit à des règles précises qui ont longtemps été transmises par le compagnonnage et maintenant aussi par des filières professionnelles contrôlées par les pouvoirs publics et les regroupements du métier : Ainsi en France, il existe six diplômes :

  • Le CAP Charpente
  • Les BEP Technique du toit ; Bois et matériaux associés
  • Le brevet professionnel charpentier
  • Le Bac professionnel
  • Le bac technologique
  • Les BTS Charpente et couverture ; Système constructif bois et habitation ; Technico-commercial, option bois et dérivés

Notes

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.