Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Produit matriciel

Le produit matriciel désigne le produit de matrices, initialement appelé la " composition des tableaux "[1]. Cet article montre comment multiplier les matrices.

Produit matriciel ordinaire

Il s'agit de la façon la plus fréquente de multiplier des matrices entre elles. Le produit de deux matrices ne peut se définir que si le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de colonnes de la première matrice est le même que le nombre de lignes de la deuxième matrice, c'est-à-dire lorsqu'elles sont de type compatible.

Si A = (aij) est une matrice de type (m, n) et B = (bij) est une matrice de type (n, p), alors leur produit, noté AB = (cij) est une matrice de type (m, p) donnée (Dans les technologies de l'information, une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction, d'un événement, etc.) par :

\forall i, j : c_{ij} = \sum_{k=1}^n a_{ik}b_{kj} = a_{i1}b_{1j}+a_{i2}b_{2j}+\cdots+ a_{in}b_{nj}

La figure suivante montre comment calculer les coefficients c12 et c33 de la matrice produit AB si A est une matrice de type (4, 2), et B est une matrice de type (2, 3).

{\color{BrickRed}c_{12}} = \sum_{r=1}^2 a_{1r}b_{r2} = a_{11}b_{12}+a_{12}b_{22}

{\color{NavyBlue}c_{33}} = \sum_{r=1}^2 a_{3r}b_{r3} = a_{31}b_{13}+a_{32}b_{23}

Exemple

\begin{pmatrix}      1 & 0 \\       -1 & 3   \end{pmatrix} \times    \begin{pmatrix}      3 & 1 \\      2 & 1 \\        \end{pmatrix}
= \begin{pmatrix}     (1 \times 3+0 \times 2) & (1 \times 1+0 \times 1) \\    (-1 \times 3+3 \times 2) & (-1 \times 1+3 \times 1) \end{pmatrix} =  \begin{pmatrix} 3 & 1 \\ 3 & 2 \end{pmatrix}

Cette notion de multiplication (La multiplication est l'une des quatre opérations de l'arithmétique élémentaire avec l'addition, la soustraction et la division .) est importante parce que si A et B sont interprétées comme des matrices d'applications linéaires (ce qui est presque toujours le cas), alors la matrice produit AB représente la matrice de la composition des deux applications linéaires, avec celle qui correspond à B qui est appliquée en premier.

En général, la multiplication des matrices n'est pas commutative, i.e. AB n'est pas égal à BA.

Multiplication de matrices par bloc

Si l'on considère les matrices M = \begin{pmatrix} A & B \\ C & D \end{pmatrix} et N = \begin{pmatrix} A' & B' \\ C' & D' \end{pmatrix}, où A, A', B,B', C,C' et D,D' sont des matrices vérifiant :

  • Le nombre de colonnes de A et C est égal au nombre de lignes de A' et B'
  • Le nombre de colonnes de B et D est égal au nombre de lignes de C' et D'

on a alors l'égalité M \cdot N =  \begin{pmatrix} A \cdot A' + B \cdot C'& A \cdot B' + B \cdot D' \\ C \cdot A' + D \cdot C' & C \cdot B' + D \cdot D' \end{pmatrix}

On remarquera l'analogie entre le produit de matrice par blocs et le produit de deux matrices carrées d'ordre 2.

N.B. : On ne définit pas ainsi une nouvelle forme de multiplication de matrices. Cela correspond simplement à une méthode de calcul du produit matriciel (Le produit matriciel désigne le produit de matrices, initialement appelé la « composition des tableaux »[1]. Cet article montre comment multiplier les matrices.) ordinaire pouvant simplifier les calculs.

Produit d'Hadamard

Pour deux matrices de même type, nous avons le produit d'Hadamard ou produit composante par composante. Le produit d'Hadamard de deux matrices A = (aij) et B = (bij) de type (m, n), noté A · B, est une matrice de type (m, n), (cij) donnée par

c_{ij}=a_{ij}\times b_{ij}

Par exemple :

\begin{pmatrix}     1 & 3 & 2 \\      1 & 0 & 0 \\      1 & 2 & 2   \end{pmatrix} \cdot   \begin{pmatrix}      0 & 0 & 2 \\      7 & 5 & 0 \\      2 & 1 & 1   \end{pmatrix} =   \begin{pmatrix}      1 \times 0 & 3 \times 0 & 2 \times 2 \\      1 \times 7 & 0 \times 5 & 0 \times 0 \\      1 \times 2 & 2 \times 1 & 2 \times 1   \end{pmatrix} =   \begin{pmatrix}      0 & 0 & 4 \\      7 & 0 & 0 \\      2 & 2 & 2   \end{pmatrix}

Remarquons que le produit d'Hadamard est une sous-matrice (Une sous-matrice est une matrice obtenue à partir d'une matrice en ne gardant que certaines lignes ou colonnes.) du produit de Kronecker (voir ci-dessous). Le produit d'Hadamard est étudié par les théoriciens des matrices, mais n'est pas du tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) utilisé par les algébristes linéaires.

Produit de Kronecker

Pour deux matrices arbitraires A=(aij) et B, nous avons le produit tensoriel ou produit de Kronecker A B qui est défini par

\begin{pmatrix}      a_{11}B & a_{12}B & \cdots & a_{1n}B \\      \vdots & \vdots & \cdots & \vdots \\      a_{n1}B & a_{n2}B & \cdots & a_{mn}B   \end{pmatrix}

Remarquons que si A est une matrice de type (m, n) et B est une matrice de type (p, r) alors A B est une matrice de type (mp, nr). À nouveau cette multiplication n'est pas commutative.

Par exemple

\begin{pmatrix}      1 & 2 \\      3 & 1 \\    \end{pmatrix} \otimes   \begin{pmatrix}      0 & 3 \\      2 & 1 \\    \end{pmatrix} =   \begin{pmatrix}      1\times 0 & 1\times 3 & 2\times 0 & 2\times 3 \\      1\times 2 & 1\times 1 & 2\times 2 & 2\times 1 \\      3\times 0 & 3\times 3 & 1\times 0 & 1\times 3 \\      3\times 2 & 3\times 1 & 1\times 2 & 1\times 1 \\    \end{pmatrix} =   \begin{pmatrix}      0 & 3 & 0 & 6 \\      2 & 1 & 4 & 2 \\     0 & 9 & 0 & 3 \\     6 & 3 & 2 & 1   \end{pmatrix}.

Si A et B sont les matrices d'applications linéaires V1W1 et V2W2, respectivement, alors A B représente le produit tensoriel des deux applications, V1 V2W1 W2.

Propriétés communes

Les trois multiplications matricielles précédentes sont associatives

A * (B * C) = (A * B) * C

et distributives par rapport à l'addition :

A * (B + C) = A * B + A * C

et

(A + B) * C = A * C + B * C

et compatibles avec la multiplication par un scalaire (Un vrai scalaire est un nombre qui est indépendant du choix de la base choisie pour exprimer les vecteurs, par opposition à un pseudoscalaire, qui est un nombre qui peut dépendre de la base.):

c(A * B) = (cA) * B = A * (cB)

Multiplication par un scalaire

La multiplication par un scalaire r d'une matrice A=(aij) donne le produit

rA=(r aij).

Si nous travaillons avec des matrices sur un anneau, alors la multiplication par un scalaire est parfois appelée la multiplication à gauche tandis que la multiplication à droite est définie par :

Ar=(aij r).

Quand l'anneau fondamental est commutatif, par exemple, le corps des réels ou des complexes, les deux multiplications sont identiques.

Cependant, si l'anneau n'est pas commutatif, tel que celui des quaternions, alors ils peuvent être différents. Par exemple

i\begin{pmatrix}      i & 0 \\      0 & j \\    \end{pmatrix} = \begin{pmatrix}     -1 & 0 \\      0 & k \\   \end{pmatrix} \ne \begin{pmatrix}     -1 & 0 \\     0 & -k \\   \end{pmatrix} = \begin{pmatrix}     i & 0 \\     0 & j \\   \end{pmatrix}i
Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.