Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
GNU
GNU
Famille Type Unix
Type de noyau Micronoyau
État du projet actif
Entreprise/
Développeur
Projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité de...) GNU (GNU est un système d'exploitation composé exclusivement de logiciels libres.)
Licence GNU General Public License et d'autres licences libres
États des sources Logiciel libre (Un logiciel libre est un logiciel dont l'utilisation, l'étude, la modification, la duplication et la diffusion sont universellement autorisées sans contrepartie financière. Les droits correspondant...)
Site Web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World Wide Web reposant sur Internet.) http://www.gnu.org/

GNU est un système d'exploitation composé exclusivement de logiciels libres.

Présentation

Son nom est un acronyme récursif qui signifie en anglais "Gnu's Not Unix" (littéralement, GNU N'est pas UNIX[1]) en référence d'une part à sa similitude ou plutôt son accointance ou ses accointances (atomes crochus, parenté) avec UNIX et d'autre part à sa volonté d'échapper à toute pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.) des "propriétaires" d'UNIX.

Au début de la création de GNU, le système d'exploitation UNIX était déjà largement répandu et son architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) considérée comme suffisamment robuste par les universitaires et les ingénieurs. GNU fut donc conçu pour être compatible avec ce système, mais complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou autocomplétion, est une fonctionnalité informatique permettant à l'utilisateur de limiter la quantité d'informations...) nouveau (par l'absence de tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) code source (Le code source (ou les sources voire le source) est un ensemble d'instructions écrites dans un langage de programmation informatique de haut niveau, compréhensible par un être humain entraîné, permettant d'obtenir un...) d'origine Unix), afin d'obtenir un équivalent libre.

GNU a été fondé et créé par Richard Stallman à la suite de son désaccord avec les licences de Berkeley, et constituait le principal objectif de la Free Software Foundation (FSF).

Les licences GNU GPL, GNU LGPL et GNU FDL ont été écrites pour GNU mais font cependant parties de projets dissociés.

Le symbole de GNU est un gnou ; le logo a été dessiné par Étienne Suvasa.

Origine

Baby GNU
Baby GNU

Le projet GNU est lancé par Richard Stallman en 1984, alors qu'il travaillait au laboratoire d'intelligence artificielle (L'intelligence artificielle ou informatique cognitive est la « recherche de moyens susceptibles de doter les systèmes informatiques de capacités intellectuelles comparables à celles...) du MIT, afin de créer un système d'exploitation libre et complet et, d'après ses mots, " ramener l'esprit de coopération qui prévalait dans la communauté informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique de l'information par des machines telles...) dans les jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil...) anciens " (il n'était pas question alors de propriété intellectuelle, et tous les codes sources, distincts, s'échangeaient librement, selon lui donc).

On ne peut comprendre réellement ce qu'est le projet GNU si on en néglige ses motivations, relevant de l'éthique et de la philosophie politique. Il vise en effet à ne laisser l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme...) devenir ni l'esclave de la machine et de ceux qui auraient l'exclusivité de sa programmation (La programmation dans le domaine informatique est l'ensemble des activités qui permettent l'écriture des programmes informatiques. C'est une étape importante de la conception de logiciel (voire de matériel, cf. VHDL).), ni de cartels monopolisant des connaissances en fonction de leurs seuls intérêts. Le projet GNU œuvre pour une libre diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de « distribution », de « mise à disposition » (diffusion d'un produit, d'une information), voire de...) des connaissances, ce qui n'est pas sans implications politiques, éthiques, philosophiques et sociales, ou sociétales.

Les programmes disponibles en accord avec le projet GNU sont appelés les paquets GNU ou les programmes GNU. Parmi les composants de base du système, on retrouve : la collection de compilateurs GNU (GCC), les outils binaires GNU (binutils), le shell bash, la bibliothèque C GNU (glibc), et les outils de base GNU (coreutils).

Histoire du Système GNU

En 1985, Stallman crée la Free Software Foundation, structure logistique (La logistique est l'activité qui a pour objet de gérer les flux physiques d'une organisation, mettant ainsi à disposition des ressources correspondant aux besoins,...), légale et financière du projet GNU. La FSF finance également des développeurs pour contribuer au projet, une proportion substantielle des logiciels et documents ayant été (et étant encore) réalisée par des bénévoles. À ce titre, des communautés universitaires ou scientifiques, américaines, et internationales, contribuent énormément à la viabilité de ces projets.

Alors que la réputation de GNU grandissait, des entreprises intéressées ont commencé soit à contribuer au développement, soit à revendre les logiciels du projet GNU et à offrir du support technique (En informatique, le support technique (ou "Hotline" qui pourrait se traduire par "appel urgent") est l'assistance donnée par un technicien hotline à un utilisateur pour l'aider à résoudre un problème logiciel (software) ou matériel...). La principale de ces sociétés est Cygnus Solutions, qui fait maintenant partie de Red Hat (Red Hat est une société multinationale d'origine américaine éditant des distributions Linux. Elle est l’une des entreprises dédiées aux...).

À partir de 1990, le système GNU dispose de son propre éditeur de texte (Emacs), d'un compilateur très performant (GCC), et de la plupart des bibliothèques système d'une distribution Unix standard. Le principal composant encore manquant étant le noyau.

En janvier 2004, l'Unesco a inscrit comme "Trésor du monde (Le mot monde peut désigner :)" le projet GNU.

GNU est toujours en 2007 en cours de développement, car son noyau officiel, GNU Hurd (Le Hurd est un ensemble de programmes et de bibliothèques servant de base au système d'exploitation GNU. C'est un logiciel libre, soumis à la licence GPL.) reste incomplet et l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout »,...) des composants GNU ne sont pas compatible avec ce dernier. Pour cette raison, la plupart des utilisateurs de GNU utilisent le noyau tiers Linux (Au sens strict, Linux est le nom du noyau de système d'exploitation libre, multitâche, multiplate-forme et multi-utilisateur de type UNIX créé par Linus Torvalds, souvent désigné comme le noyau Linux. Par extension,...). Bien que Linux n’ait pas été adopté comme étant le noyau officiel de GNU, ce dernier intègre officiellement certains logiciels tiers tels que l'implémentation (Le mot implantation peut avoir plusieurs significations :) X.Org du système de fenêtrage X et le système de typographie TeX. De nombreux programmes ont également été portés pour d'autres systèmes d’exploitation comme Microsoft Windows (Windows est une gamme de systèmes d'exploitation produite par Microsoft, principalement destinées aux machines compatibles PC. C'est le remplaçant de MS-DOS. Depuis les années 1990,...), les variantes BSD, Solaris et Mac OS (Mac OS (pour Macintosh Operating System) est le nom du système d'exploitation d'Apple pour ses ordinateurs Macintosh. Il est surtout connu pour...).

Où se trouve le GNU

GNU en lévitation par Nevrax Design Team
GNU en lévitation par Nevrax Design (Le design (la stylique en français) est un domaine visant à la création d'objets, d'environnements ou d'œuvres graphiques, à la fois fonctionnels, esthétiques...) Team

Systèmes complets

"  Le système GNU comprend des programmes qui ne sont pas des logiciels GNU, ce sont des programmes qui ont été développés par d'autres, dans le cadre d'autres projets, pour leurs buts propres, mais qu'on peut réutiliser, car ce sont des logiciels libres. [2] "

Le projet d'un système d'exploitation GNU, avec le noyau Hurd, reste un projet (bien que la plupart du système soit fonctionnel pour les développeurs et utilisateurs). On peut pourtant le découvrir en symbiose avec des projets connexes (comme Debian), ou concurrents d'une partie (comme Linux). La distribution Debian GNU/Linux fait partie de ceux qui s'en approchent le plus, mais certains points importants de la philosophie originelle de GNU (comme l'absence de droit réservé à un utilisateur privilégié) ne sont pas représentatifs (???).

GNU et le noyau Linux

L'association du projet GNU avec le noyau Linux se produit naturellement lorsque le noyau est disponible et parfaitement fonctionnel dans l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend...) GNU. Le projet GNU avait prévu le développement du noyau Hurd pour compléter le système, mais au début des années 1990, Hurd ne fonctionnait pas encore et son développement rencontrait encore des difficultés.

L'arrivée du noyau Linux rendit donc disponibles les logiciels du projet GNU sur les ordinateurs animés par des microprocesseurs de la famille Intel x86. Cela leur assura une large diffusion car ces projets se complétaient à merveille. (?)

L'ensemble des distributions Linux portent l'empreinte plus ou moins présente du projet GNU (ne serait-ce que dans leurs licences), d'où l'appellation distribution GNU/Linux défendue par Richard Stallman.

Les logiciels non libres associés au système GNU

On retrouve de nombreux éléments qui ne correspondent pas toujours aux critères des logiciels libres associé à des distributions, sur la base du système GNU. Les plus célèbres sont la bibliothèque Qt du bureau KDE et l'algorithme de compression des images GIF, tout deux devenus libres depuis.

Les éléments non libres le plus couramment ajoutés sont les logiciels qui permettent de faire fonctionner certaines parties de l'ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de circuits électroniques...) (drivers de certaines cartes graphiques et wifi surtout) ; et des logiciels de lecture de format propriétaire (DVD, Divx (DivX est une marque déposée correspondant originellement à un codec vidéo propriétaire basé sur MPEG-4 proposé par DivX Inc. (anciennement DivXNetworks, Inc.), connu pour sa capacité à compresser de...), MP3, Flash, etc.).

Ils vont à l'encontre des logiques qui ont abouti à la création de GNU puisqu'ils rendent le système, pris dans sa globalité, non libre (par exemple, il n'est pas légal de copier ou de diffuser un système qui intègre le lecteur Flash puisque ce dernier reste la propriété d'Adobe Systems). On se rend par ailleurs compte de l'implication d'un "GNU pur" de ce fait.

Compatibilité de philosophie

Les distributions complètement compatibles avec les principes de base de GNU sont peu nombreuses. On peut citer les suivantes : (répertoriées par la FSF)[3]:

Distribution GNU/Linux conforme aux principes GNU:

  • gNewSense (gNewSense est une distribution GNU/Linux entièrement libre basée sur les distributions Ubuntu et Debian (plus précisément sur la version 6.06.1 LTS, alias Dapper...), basée sur Debian et Ubuntu (Ubuntu (prononciation [ubuntu], c'est-à-dire « ou-boun-tou » en prononciation française) est un système d’exploitation libre fondé...) avec le soutien de la FSF.
  • Ututo, basée sur Gentoo. Le premier système GNU/Linux reconnue par le projet GNU.
  • Dynebolic, création audio et vidéo (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son, sur un support...).
  • Musix basé sur Knoppix, spécialement adapté à la production audio.
  • BLAG, BLAG Linux and GNU, basé sur Fedora.
  • GNUstep

Autres distribution compatible au niveau éthique :

  • FreeDOS (FreeDOS a pour but d'être un système d'exploitation complet, libre, et 100% compatible MS-DOS.), version libre du DOS (En anatomie, chez les animaux vertébrés parmi lesquels les humains, le dos est la partie du corps consistant en les vertèbres et les...).
  • GNU Darwin, GNU+Darwin
  • ReactOS (ReactOS est un projet de système d'exploitation en développement se voulant compatible avec les programmes et pilotes Microsoft Windows.), version libre de Windows (Windows est une gamme de systèmes d'exploitation produite par Microsoft, principalement destinées aux machines compatibles PC. C'est le remplaçant de MS-DOS. Depuis les années 1990, avec la...) NT (pas encore fonctionnelle)
  • Amiga Research Operating System (AROS est un système d'exploitation libre (dans le sens logiciel libre) dont les buts principaux sont la portabilité et la compatibilité avec le système...), version libre d'AmigaOS (AmigaOS est le système d'exploitation natif des ordinateurs Amiga. Bien que ce modèle d'ordinateur ait radicalement changé (passage au PowerPC), le système...) 3.1

Éléments du projet

Principaux systèmes
d'exploitation
BSD
FreeBSD (FreeBSD est un système d'exploitation UNIX libre. Le nom vient de l'association d'une part de free qui signifie à la fois libre (liberté) et gratuit dans l'anglais courant, et d'autre part de BSD...) - NetBSD (NetBSD est un système d'exploitation libre de type unix BSD dérivé de 386BSD et de Net/2 (4.3BSD-Lite).) - OpenBSD (OpenBSD est un système d'exploitation libre de type Unix, dérivé de 4.4BSD. Créé en 1994 par Theo de Raadt, OpenBSD est issu de la séparation avec NetBSD, le plus ancien des trois autres principaux...)
DragonFly BSD (DragonFlyBSD est un système d'exploitation de type BSD. Il résulte d'un fork de FreeBSD 4.8 mené par Matt Dillon, jugeant le nouveau système de threading et...) - PC-BSD (PC-BSD est une distribution fondée sur FreeBSD, un système d'exploitation réputé pour sa robustesse mais à la mise en place peu accessible pour les novices et les utilisateurs venant d'autres systèmes, tels...)
GNU/Linux (Liste)
Debian - Fedora - Gentoo
Mandriva (Mandriva (anciennement Mandrakesoft) est une société française éditrice de la distribution GNU/Linux Mandriva Linux, dont l'un des principes est la simplicité d'utilisation.) - Red Hat - Slackware
SuSE - Ubuntu
Mac OS
Système 5 - 6 - 7 - 8 - 9
Mac OS X (Mac OS X est une ligne de systèmes d’exploitation propriétaire développés et commercialisés par Apple, dont la version la plus récente (Mac OS X 10.5 dit 'Leopard' fin 2007) est installée...) -.0 -.1 -.2 -.3 -.4 -.5 - Server
MS-DOS (DOS disk operating system est le nom générique employé pour désigner les anciens systèmes d'exploitation dont les fonctionnalités étaient orientées manipulation aisée des...) - Microsoft (Microsoft Corporation (NASDAQ : MSFT) est une multinationale américaine de solutions informatiques, fondée par Bill Gates et Paul Allen, dont le revenu annuel a atteint 44,28 milliards de dollars...) Windows
1.0 - 2 - 3.x - 95 - 98 - Me
NT - 3.5x - 4.0 - 2000
XP - 2003 - Vista
2008 (prochainement)
Seven (en développement)
Autres
AmigaOS - BeOS (BeOS est un système d'exploitation développé par la société américaine Be Inc., fondée par le français Jean-Louis Gassée, un ex-dirigeant d'Apple à partir de 1991. Initialement conçu pour un ordinateur...) - Inferno
LynxOS (LynxOS est un système d'exploitation temps réel et de style UNIX de la société LynuxWorks pour systèmes embarqués. Parfois appelé tout simplement "Lynx", LynxOS est conforme au standard...) - Haiku OS - OS/2 (OS/2 est un système d'exploitation créé par Microsoft et IBM, qui ensuite a été développé par IBM seul. Le nom OS/2 signifie Operating System/2 (operating system signifie système...)
QNX - Solaris - UNIX - MVS
OS/360 (OS/360 était un système d'exploitation développé par IBM pour leur nouvelle série d'ordinateurs System/360, annoncée en 1964. OS/360 a été parmi les premiers systèmes d'exploitation à nécessiter l'usage d'unités de disques durs pour son...) - OS/390 - OS/400 (OS/400 est le système d'exploitation d'IBM conçu pour ses machines de la gamme AS/400, iSeries et i5 (ou System i). Il s'agit d'un système dédié à l'informatique de gestion qui...) - Plan 9 (Plan 9 from Bell Labs, appelé usuellement Plan 9, est un système d'exploitation expérimental développé par Bell Labs, le descendant de Unix Time-Sharing System. Ce n'est cependant pas...)
ReactOS - VMS - ZETA (ZETA est un système d'exploitation de la société allemande YellowTAB. Il est une évolution de BeOS.) - FreeDOS

Par unité de projets, on peut plus clairement identifier ceux qui sont affiliées à GNU, comme l'environnement graphique (Un environnement graphique est, en informatique, ce qui est affiché en mode pixel au moniteur d'ordinateur et sur lequel l’utilisateur peut agir avec différents...) GNOME (GNOME, acronyme de GNU Network Object Model Environment, est un environnement de bureau libre convivial dont l'objectif est de rendre accessible l'utilisation du système d'exploitation...) incluant le logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y...) de retouche d'image The GIMP (GIMP (prononcez /gimp/), signifiant GNU Image Manipulation Program, littéralement « programme GNU de manipulation d'images », anciennement General Image Manipulation...).

Mais une grande partie des programmes issue du projet GNU sont des éléments de création, de mise en place ou de fonctionnement qui ne sont pas toujours identifiables par l'utilisateur final (?), par exemple :

  • Bash : Interpréteur (En informatique, un interprète (parfois appelé, à tort, « interpréteur » par mauvaise traduction de l'anglais) est un outil ayant pour tâche d'analyser, de traduire et d'exécuter un programme écrit dans un langage informatique. De tels...) de commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un souhait impératif.) UNIX
  • Bison : Parser (analyseur syntaxique) pendant de yacc
  • Classpath : Des bibliothèques pour le support du langage Java
  • Flex : Implémentation GNU de l'analyseur lexical Lex
  • gdb : Le débogueur officiel de GNU
  • glibc : Bibliothèque standard POSIX (POSIX est le nom d'une famille de standards définie depuis 1988 par l'IEEE et formellement désignée IEEE 1003. Ces standards ont émergé d'un projet de standardisation des APIs des logiciels destinés à fonctionner sur des variantes du système...) C
  • Gnash : Visualisateur d'animations Flash
  • GNU Assembler (Gas) : L'assembleur GNU
  • GNU Compiler Collection (En informatique, GCC, abréviation de GNU Compiler Collection, est le compilateur créé par le projet GNU. Il s'agit d'une collection de logiciels libres intégrés capables de compiler divers langages de programmation, dont C,...) (GCC) : La collection de compilateurs GNU
  • GNU Emacs : La pléthore de fonctionnalités pousse (Pousse est le nom donné à une course automobile illégale à la Réunion.) les mauvaises langues à dire : " Ce n'est pas un éditeur de texte, ce n'est pas un système d'exploitation, c'est Emacs ! "
  • GNU Screen : Permet d'ouvrir plusieurs fenêtres dans une même console, les détacher et réattacher à volonté
  • Gnuzilla : Suite logicielle internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie...)
  • GNUstep : Cadre de travail et environnement graphique
  • GRUB : Un chargeur de démarrage
  • Gsl : Bibliothèque d'outils de calculs scientifiques
  • GTK+ : Bibliothèque
  • Gzip : Bibliothèque et programme de compression
  • IceWeasel : Navigateur web (Un navigateur Web est un logiciel conçu pour consulter le World Wide Web. Techniquement, c'est au minimum un client HTTP.) libre
  • IceDove : Client (Le mot client a plusieurs acceptations :) de messagerie libre
  • IceApe : Suite internet libre
  • Le Hurd : Le " noyau "
  • phpGroupWare : Suite logicielle de groupware (Un groupware est un système logiciel qui permet à un groupe de personnes de partager des documents à distance.) (synergiciel)
  • Wget : Outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette augmentation se traduit par la simplification des actions...) de téléchargement (En informatique, le téléchargement (en anglais download) est l’opération de transmission d’informations — programmes, données, images, sons, vidéos —...) de fichier/aspiration de site
Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.