Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Angélique officinale
Comment lire une taxobox
Angélique officinale
Angelica archangelica
Angelica archangelica
Classification classique
Règne Plantae
Division (La division est une loi de composition qui à deux nombres associe le produit du premier par l'inverse du second. Si un nombre est non nul, la fonction "division par ce nombre"...) Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Ordre Apiales
Famille Apiaceae
Genre Angelica
Nom binominal
Angelica archangelica
L., 1753
Classification phylogénétique
Ordre Apiales
Famille Apiaceae
Angélique officinale
D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre une partie des sciences naturelles et de l'histoire naturelle des êtres vivants (ou ayant...) sur Wikipédia :
   
Portail:Biologie
   
Portail:zoologie
   
Portail:microbiologie
   
Portail:Conservation de la nature
   
Portail:Botanique
   
Portail:Agropédia
   
Portail:Plantes utiles
   
Portail:Hortipédia

L'angélique officinale est une plante (Les plantes (Plantae Haeckel, 1866) sont des êtres pluricellulaires à la base de la chaîne alimentaire. Elles forment l'une des subdivisions (ou règne) des...) de la famille des Apiacées, cultivée comme plante condimentaire et médicinale pour ses pétioles, tiges et graines très aromatiques et stimulantes et pour sa racine utilisée en phytothérapie.

Nom scientifique : Angelica archangelica L., famille des Apiacées (ombellifères).

Nom commun : angélique officinale, angélique vraie, grande angélique, herbe (On appelle herbe, dans une acception large, toute plante annuelle ou vivace, non ligneuse, faisant partie des angiospermes (monocotylédones ou dicotylédones), de couleur verte ; dans une acception plus étroite, herbe...) aux anges, herbe du Saint-Esprit, herbe impériale. de : Engelwurz, en : angelica, es : angélica, it : angelica.

Caractéristiques botaniques

Plante herbacée bisannuelle, qui peut atteindre jusqu'à deux mètres de haut. Feuilles à long pétiole, finement divisées. Inflorescence (L'inflorescence est la disposition des fleurs sur la tige d’une plante à fleur. Cette disposition est souvent caractéristique d’une famille, par exemple le spadice des Aracées, et...) en grandes ombelles composées (ombelles d'ombellules) de fleurs blanc (Le blanc est la couleur d'un corps chauffé à environ 5 000 °C (voir l'article Corps noir). C'est la sensation visuelle obtenue...) verdâtre.

Culture (La définition que donne l'UNESCO de la culture est la suivante [1] :)

Multiplication (La multiplication est l'une des quatre opérations de l'arithmétique élémentaire avec l'addition, la soustraction et la division .) par semis entre juillet et septembre. La récolte se fait la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une...) année pour les pétioles et tiges coupés avant la floraison (La floraison est le processus biologique de développement des fleurs. Elle est contrôlée par l'environnement (lumière, humidité, température) et les phytohormones.), et la troisième année pour les graines.

Utilisation

Usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) culinaire

  • pétioles et tiges sont utilisées en pâtisserie et confiserie sous forme de fruits confits. C'est une spécialité de la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les...) de Niort depuis le XVIIIe siècle (voir angélique (confiserie)).
  • les feuilles tendres peuvent servir de condiment pour aromatiser salades et potages.

Distillerie

  • graines et tiges servent (Servent est la contraction du mot serveur et client.) à la préparation de liqueurs.

Usage thérapeutique

Sa racine est un excellent tonique de l'état général, contre la fatigue, l'asthénie.

La racine d'angélique contient une huile (L'huile est un terme générique désignant des matières grasses qui sont à l'état liquide à température ambiante et qui ne se mélangent pas à l'eau, mais, est cependant plus légère...) essentielle qui est bénéfique pour tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) le système digestif.

L'angélique se révèle être un bon stimulant (Un stimulant est une substance qui augmente l'activité du système nerveux sympathique facilitant ou améliorant certaines fonctions de l'organisme. Parmi les stimulants fréquemment consommés,...) de l'appareil digestif. Indiquée en cas de douleurs et spasmes intestinaux, dyspepsies (mauvaises digestions). L'angélique évite la formation de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a...) intestinaux qui peuvent provoquer des problèmes de ballonnements et d'aérophagie.

L'Herbe aux Anges

L’Angélique, dite encore “ Herbe aux Anges ”, doit son nom à ses prétendues vertus magiques. Cette ombellifère géante passait en effet pour conjurer les envoûtements et les sorciers ne résistaient pas à sa bonne odeur. Accrochée au cou (Le cou est la région du corps qui est située entre la tête et le reste du corps (torse ou tronc).) des enfants, elle protégerait en particulier ces derniers contre les maléfices de toute nature. Mais elle pouvait également servir d’amulette aux adultes.

Les médecins de la Renaissance la surnommaient “ Racine du Saint-Esprit ”, à cause de ses “ grandes et diverses propriétés contre de très-griefves maladies ”. Ainsi Paracelse (1490-1541) rapporte-t-il que, lors des grandes épidémies de peste (La peste (du latin pestis, maladie contagieuse) est une maladie à multiples facettes qui est mortelle pour l'Homme. Elle est causée par le bacille Yersinia pestis, découvert par Alexandre Yersin de l'Institut Pasteur en 1894,...) de 1510, de nombreux Milanais furent sauvés grâce à ses prescriptions : de l'Angélique en poudre (La poudre est un état fractionné de la matière. Il s'agit d'un solide présent sous forme de petits morceaux, en général de taille inférieure au dixième de...) dissoute dans du vin. Selon Olivier de Serres (1539-1619), la précieuse plante “ sert à tenir la personne joyeusement ”.

Édité en 1716, un “ Dictionnaire Botanique et Pharmaceutique” à durable succès dit l’Angélique “ stomacale, cordiale, céphalique, apéritive, sudorifique, vulnéraire. Elle résiste au venin. On l’emploie pour la peste, pour les fièvres malignes, pour la morsure (Une morsure est une blessure faite par la bouche d'une personne ou la gueule d'un animal. Les morsures sont des éléments de comportements complexes :...) du chien (Le chien (Canis lupus familiaris) est un mammifère domestique de la famille des canidés, proche du loup et du renard. Autrefois...) enragé, à laquelle on l’applique en cataplasme. On en avale un dragme contre la peste, qui chasse le venin par la sueur (La sueur est un liquide secrété par les glandes sudoripares lors du phénomène de transpiration qui joue un rôle important pour le contrôle de la...). ” Un Niçois qui mourut en 1759 à l’âge de 123 ans et trois mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) (ce qui reste à vérifier !…) attribuait sa longévité à son habitude de mâcher de la racine d’Angélique en guise de tabac…

L’Angélique pousse (Pousse est le nom donné à une course automobile illégale à la Réunion.) à l’état sauvage dans les régions septentrionales ou en altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui explique la répartition de la vie sur terre.). Ainsi la trouve-t-on en particulier sur les flancs du Canigou, où les amateurs la traquent dès le début de l’été, pour la Saint-Jean en particulier. Afin de la distinguer de la redoutable ciguë, il suffit de froisser quelques feuilles : l’Angélique dégage une odeur agréable, alors que la ciguë empeste. Surnommée “ coscoll ” (prononcer “ couscouil ”) par les Catalans, on lui prête de multiples vertus qui, pour la plupart, sont confirmées par les spécialistes contemporains. Les différentes parties de la plante possèdent en effet les diverses propriétés médicinales anciennement reconnues. Tonique, stimulante, stomachique, sudorifique, emménagogue, carminative… :“ l’Herbe aux Anges ” pourrait concurrencer le “ Ginseng ” chinois…

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.