Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Don de sang
Don de sang
Don de sang

Un don de sang est un processus par lequel un donneur de sang est volontaire pour se voir prélever du sang qui sera stocké dans une banque du sang puis servira lors d'une transfusion sanguine. En France et Canada c'est un don véritable, les donneurs ne sont pas rémunérés, contrairement à d'autres pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui...).

Conditions préalables au don

Lorsqu'un donneur arrive à un centre de don de sang (Un don de sang est un processus par lequel un donneur de sang est volontaire pour se voir prélever du sang qui sera stocké dans une banque du sang puis servira lors d'une transfusion sanguine.), celui-ci remplit typiquement un formulaire de consentement et répond à un petit questionnaire médical pour voir s'il est un donneur adéquat. Les questions peuvent impliquer son âge, son poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de...), son dernier don de sang (Le sang est un tissu conjonctif liquide formé de populations cellulaires libres, dont le plasma est la substance fondamentale et est présent chez la plupart des animaux. Un humain adulte est...), son état actuel de santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.), et divers facteurs de risque comme les tatouages, l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) de stupéfiants (usage récréatif ou dopant), les derniers voyages internationaux, et l'anamnèse sexuelle. Les réponses sont associées au sang donné, mais l'anonymat reste garanti. En France, cet interrogatoire est mené par un médecin (Un médecin est un professionnel de la santé titulaire d'un diplôme de docteur en médecine. Il est chargé de soigner les maladies, pathologies, et blessures de...). Il est fortement conseillé de bien manger et d'être bien en forme avant d'effectuer un don de sang. Dans le cas contraire, il est possible de souffrir d'un choc (Dès que deux entitées interagissent de manière violente, on dit qu'il y a choc, que ce soit de civilisation ou de particules de hautes énergies.) vagal ou d'une baisse de tension (La tension est une force d'extension.). Cela est d'autant plus vrai lorsqu'un donneur donne pour la première fois et est stressé.

En France

Depuis 2000, suite au scandale du début des années 1990 sur le SIDA, seul l'Établissement français du sang est habilité à recueillir du sang en France.

L'âge

En vertu de l’article L. 1221-5 du Code de la santé publique (La santé publique peut être définie de diverses manières. On peut en effet la présenter comme « l'étude, d'une part, des déterminants physiques,...), aucun prélèvement de sang ne peut avoir lieu sur une personne mineure, hormis à titre exceptionnel, en cas d’urgence thérapeutique (La thérapeutique (du grec therapeuein, soigner) est la partie de la médecine qui étudie et applique le traitement des maladies.) et, bien entendu, avec le consentement des parents. L’âge minimum pour pouvoir faire don de son sang est donc l’âge légal de la majorité, à savoir 18 ans. Concernant la limite haute, le don de sang est possible jusqu’à l’âge de 65 ans révolus, malgré l’allongement de l’espérance de vie (L'espérance de vie est une donnée statistique. Elle est censée permettre de connaître la durée de vie moyenne qu'on peut espérer atteindre à un moment donné. Cette...) en excellente santé. On a donc d’un côté une limitation juridique, résultant de la nécessité d'un consentement libre et éclairé à l'acte médical (on considère que le mineur n'est pas suffisamment éclairé par principe), et d’un autre, une limitation plutôt médicale.

Il faut également savoir qu'il n'est pas possible de faire son premier don de sang après l'âge de 60 ans.

Le poids

La limite basse, qui était de 47 kilogrammes auparavant, est aujourd'hui de 50 kilogrammes, car la loi demande de ne pas prélever plus de 8 ml par kilogramme (Le kilogramme (symbole kg) est l’unité de masse du Système international d'unités (SI).), or on prend au minimum 400 ml.

Les populations à risque exclues

Les médecins n'ont que 3 à 5 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de...) d'entretien pour catégoriser les personnes entre populations à risque, qui sont automatiquement exclues afin de limiter au maximum tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) risque, et populations pouvant donner leur sang. Sont ainsi exclues :

  • Les personnes dont les épidémiologistes démontrent qu'elles sont particulièrement touchées par les maladies sexuellement transmissibles, ce qui inclut (et ce quels que soient leurs comportements individuels) :
  • les homosexuels ou les personnes ayant eu des rapports homosexuels.
  • les personnes ayant des multipartenaires.
  • les personnes dont le partenaire sexuel est atteint d'une maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) grave.
  • Les personnes prenant certains médicaments, notamment les betabloquants pour certains cardiaques.
  • Les personnes ayant subi des opérations dans les quatre mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) précédant le don du sang, ce qui inclus les tatouages.

Le don

Les différents types de don

Le donneur peut choisir le type du don : don de sang entier, don de plaquettes (thrombocytaphérèse) ou de plasma ( En physique, le plasma décrit un état de la matière constitué de particules chargées (d'ions et d'électrons). Le plasma quark-gluon est un plasma qui constituerait les grandes étoiles à neutrons avant qu'elles ne...) (plasmaphérèse)

Le don de sang total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des...)

Une poche de sang est prélevée au donneur. Elle est traitée par la suite afin de séparer les composés sanguins. La durée de prélèvement est habituellement entre 5 et 15 minutes.

Une poche de 450 ml est prélevée ainsi que des tubes échantillons sur lesquels seront effectués les contrôles et tests, le don pouvant aller jusqu'à 480 ml.

La quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur d’une collection ou un groupe de choses.) de sang prélevée est prescrite par le médecin-préleveur et est adaptée aux poids, sexe (Le mot sexe désigne souvent l'appareil reproducteur, ou l’acte sexuel et la sexualité dans un sens plus global, mais se réfère aussi aux différences physiques distinguant les...) et âge du donneur. Elle est abaissée à 420 ml chez un adulte de plus faible constitution. Mais la quantité de sang prélevée doit être au moins égale à environ 400 ml, sinon le coût de l'opération devient trop important, autant d'un point (Graphie) de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) matériel (seringue et poche à usage unique, coût des examens comme étude de la formule sanguine, tests de dépistage (Le dépistage, en médecine, consiste en la recherche d'une ou de plusieurs maladies ou d'anomalies dites "à risques" chez les individus d'une population donnée. Ces investigations sont suivies ou...) divers et variés, collation offerte), que du personnel (entretien avec un médecin, soins infirmiers). Toutefois, si jamais le donneur ne peut fournir suffisamment de sang (veines trop fines, par exemple), le don peut être interrompu. Néanmoins, le sang donné n'est pas perdu et peut servir à la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne également le cadre...) et tout autre application thérapeutique.

Le don par aphérèse

Il nécessite une mise en œuvre plus importante. Une première prise de sang est faite sur le bras opposé ( En mathématique, l'opposé d’un nombre est le nombre tel que, lorsqu’il est à ajouté à n donne zéro. En botanique, les organes d'une plante sont dits opposés...) au don complet. L'éprouvette de sang ainsi récoltée est ensuite analysée sur le champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) afin de déterminer la teneur en plaquettes du sang du donneur. Ce dernier a ensuite le choix de faire un don simple ou double (le double n'est pas offert dans tous les centres de dons). Pour un don simple, la durée de prélèvement varie de 40 à 100 minutes. Lors d'un don double, le donneur peut s'attendre à passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) un minimum de 70 minutes sur la chaise de prélèvement. Il est possible que, la teneur en plaquettes du sang du donneur étant trop faible, celui-ci n'ait que la possibilité de faire un don simple. Lorsque le donneur a fait son choix, le sang est prélevé et partiellement traité immédiatement par une machine qui va le centrifuger afin de séparer le plasma ou les plaquettes. Lors du processus, un anticoagulant (Un anticoagulant est une substance chimique ayant la propriété d'inhiber la coagulabilité naturelle du sang. Le sang ainsi traité ne coagulera pas ou alors moins vite, mais gardera la même...) est additionné au sang afin que celui ne coagule pas. Inévitablement, une petite partie de cet anticoagulant est repassée au donneur lors du retour des composantes du sang non-utilisées. Il est possible de faire une réaction allérgique à cet anticoagulant : elle consiste généralement en de légers picotements et en une sensation de froid (Le froid est la sensation contraire du chaud, associé aux températures basses.). Dans le cas où le donneur présente ces symptômes, le don s'arrête et ce dernier ne peut plus donner de plaquettes.

  • Le don de plasma

La plasmaphérèse est le prélèvement de (composants du) plasma sanguin. On utilise ce plasma comme thérapie (Une thérapie est un ensemble de mesures appliquées par un thérapeute à une personne souffrant d'un problème de santé, dans le but de l'aider à guérir, de...) de maladies particulières, et c'est toujours par ce moyen que le donneur de sang donne du plasma seul, en gardant ses globules rouges et ses thrombocytes qui ont remis dans son appareil circulatoire (jusqu'à deux fois par semaine).

  • Déroulement du don

Le sang est prélevé dans une veine et le plasma est séparé par une centrifugeuse est récolté dans une poche de 600 ml. le don dure 1 h

Une utilisation importante de la plasmaphérèse est la thérapie des maladies auto-immunes, dans lesquelles les symptômes sont si catastrophiques que la thérapie médicale est insuffisante pour contrôler les symptômes. La plasmaphérèse débarrasse la circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) de ses anticorps.

D'autres utilisations sont l'élimination des protéines sanguines lorsqu'elles ont par trop abondantes et causent un syndrome (Un syndrome est un ensemble de signes cliniques et de symptômes qu'un patient est susceptible de présenter lors de certaines maladies, ou bien dans des circonstances cliniques...) d'hyperviscosité.

  • Le don de plaquettes

Il est bien important de ne pas prendre d'advil, de motrin ou d'aspirine dans les jours précédent le don de plaquettes car ces médicaments rendent le sang plus fluide (Un fluide est un milieu matériel parfaitement déformable. On regroupe sous cette appellation les gaz qui sont l'exemple des fluides compressibles, et les liquides, qui sont des fluides peu compressibles. Dans certaines...) en empêchant la production de plaquettes.

Pour les dons de plaquettes, la quantité prélevée tourne aux alentours de 300 ml.

  • Le don autologue ou autotransfusion

Il ne s'agit pas à proprement parler d'un don mais d'une méthode de prélèvement du sang avant que celui-ci ne soit rendu (Le rendu est un processus informatique calculant l'image 2D (équivalent d'une photographie) d'une scène créée dans un logiciel de modélisation 3D comportant à la fois des objets et des sources de lumière et...) au patient (Dans le domaine de la médecine, le terme patient désigne couramment une personne recevant une attention médicale ou à qui est prodigué un soin.), généralement en prévision d'une intervention chirurgicale.On parle aussi de don de sang autologue programmé (DSAP). La transfusion autologue programmée est une intervention qui consiste à transfuser au patient le sang qu’on lui a prélevé auparavant lorsqu’il doit subir une chirurgie (La chirurgie est une technique médicale consistant en une intervention physique sur les tissus, notamment par incision et suture. Un médecin...) élective. On évite ainsi les risques d’infections transmissibles pouvant être associés au sang provenant d’autres donneurs. Cette méthode de transfusion sanguine (Une transfusion sanguine est une opération consistant à injecter, par perfusion intraveineuse, du sang ou des dérivés sanguins. Dans le système de santé français actuel, seuls les médecins,...) avait été encouragée à la suite du scandale du sang contaminé au début des années 1990. Toutefois, l’amélioration importante de la qualité des services de prise en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un...) des dons de sang en général a grandement contribué à accroître et à assurer leur sécurité. En conséquence, le recours au don de sang autologue programmé (DSAP) a fortement diminué.

Rythme des dons

Le rythme des dons dépend de la volonté du donneur et du type du don. Évidemment, il n'est pas possible de donner à chaque jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons...), et une certaine période de temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) minimale est fixée entre les dons. Cette période diffère de pays en pays selon la réglementation en vigueur.

En ce qui concerne la province de Québec, il faut attendre 56 jours entre deux dons de sang entiers et 14 entre deux dons de plaquettes (deux semaines, soit, par exemple, du lundi le 14 au lundi le 28, du vendredi le 7 au vendredi le 21, etc...).

En France, il faut attendre 8 semaines entre deux dons de sang total avec un maximum de 5 dons par an pour un homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est...) et 3 pour une femme ; pour les dons de plaquettes, le délai (Un délai est d'après le Wiktionnaire, « un temps accordé pour faire une chose, ou à l’expiration duquel on sera tenu de faire une certaine chose.  ».) est de 4 semaines avec un maximum de 5 dons par an.

Il faut noter également que l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout », comme...) des pays européens appliquent en matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux. La...) de délais entre chaque don la directive européenne. Si tous appliquent les même délais en ce qui concerne les dons de sang, il n'en est pas de même en ce qui concerne les dons de plaquettes. Sans en arriver à ce qui se passe au Canada, Certains pays enropéens, comme la Suisse, l'Allemagne, la Belgique, l'Italie, appliquent la directive européenne qui prévoit que l'on doit respecter un délai de 4 semaines entre 2 dons de plaquettes, avec un maximum de 12 dons par an et celà depuis plusieurs années. En France le délai est à 4 semaines mais en maintenant le plafond (Par extension, un plafond représente le maximum de quelque chose :) à 5 dons.

Statistiques (La statistique est à la fois une science formelle, une méthode et une technique. Elle comprend la collecte, l'analyse, l'interprétation de données ainsi que la présentation de ces ressources afin de les...)

En moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous identiques sans...), en France, 500 000 personnes reçoivent chaque année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) une transfusion sanguine. L'Établissement français du sang prélève et distribue 2,5 millions de poches par an et accueille 1,5 million (Un million (1 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (999 999) et qui précède un million un (1 000 001). Il vaut un millier...) de donneurs soit 4 % de la population en âge de donner. Le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) moyen de don par an et par donneur est de 1,6. Sur ce total de dons annuel, 90 % sont des dons de sang et 10 % sont des prélèvements de plaquettes ou de plasma par aphérèse. En 2002, le taux de nouveaux donneurs était de 24 %. Les jeunes de 18 à 30 ans représentent 31 % des donneurs.

Suites du don

Recommandations après le don

  • Pour éviter tout hématome, il est impératif d’appuyer à l’endroit de la piqûre environ 5 minutes car la coagulation sanguine demande entre 5 et 10 minutes. En effet si le caillot n’est pas bien formé, un hématome plus ou moins important risque de se produire en cours de journée. À ce titre un bandage légèrement compressif est fait sur le point de ponction. Il est préférable de le garder pendant toute la journée pour éviter la formation d’un hématome.
  • Collation et boissons sont offertes après le don pour prévenir d'un éventuel malaise. Appelé malaise vagal, ce malaise sans gravité (La gravitation est une des quatre interactions fondamentales de la physique.) peut survenir il est lié à une baisse passagère de la tension artérielle.
  • Éviter de pratiquer un sport de façon intense après le don (délai 48 heures (L'heure est une unité de mesure  :) après le don pour la plongée sous-marine (La plongée sous-marine consiste, en général, à explorer le monde sous-marin équipé d'un scaphandre autonome spécifique composé généralement d'une combinaison isothermique, d'un masque, de palmes et, à la...), l’escalade et toute compétition).

Devenir des produits recueillis

Une fois les produits sanguins recueillis, des échantillons sont analysés afin de vérifier qu'il n'y a aucun risque (notamment par le dépistage de MST), puis ils sont traités (séparation des différents composants du sang) afin d'être utilisable soit en transfusion, soit en pharmacie (La pharmacie (du grec φάρμακον/pharmakôn signifiant drogue, venin ou poison) est la science...).

L'information subséquente du donneur

Le donneur est averti des éventuels problèmes que le dépistage aurait relevés, que le problème soit en apparence mineur (petite anémie...) ou plus sérieux (signe d'hépatite (L’hépatite (du grec hépar: foie) désigne toute inflammation aiguë ou chronique du foie. Les formes les plus connues étant...), VIH...).

Cependant les réactifs utilisés sont très sensibles et peuvent parfois réagir avec certains composants du sang, sans même qu'il y ait maladie (on parle alors de "faux positifs"). Il convient de contacter le centre de transfusion qui a signalé le problème pour effectuer un contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.).

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.