Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Escalier
Un escalier à Rome
Un escalier à Rome
Escalier du musée du Vatican
Escalier du musée du Vatican

L’escalier est une construction architecturale constituée d'une suite régulière de degrés permettant de passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) d'un niveau à un autre (à monter et à descendre).

L’escalier (L’escalier est une construction architecturale constituée d'une suite régulière de marches, les degrés, permettant d'accéder à un étage, de passer d'un niveau à un autre...) peut être droit, hélicoïdal, balancé, ou rayonnant.

Le professionnel qui fabrique et pose les escaliers, lorsqu'ils sont en bois, s'appelle parfois escaliéteur[1], c'est une spécialisation du charpentier (Le charpentier est un professionnel du bâtiment qui réalise et pose des assemblages participant à la constitution de l'immeuble dont les composantes sont la...) plus que du menuisier[2].

Calcul

En 1675, François Blondel (Nicolas-François Blondel, plus communément appelé François Blondel, (Ribemont, 15 juin 1618 - Paris, 21 janvier 1686) fut un architecte français, à ne pas...) se penche sur la question du calcul de l'escalier dans son Cours d'architecture enseigné à l'Académie (Une académie est une assemblée de gens de lettres, de savants et/ou d'artistes reconnus par leurs pairs, qui a pour mission de veiller aux usages dans...) royale d'architecture. Il mesure le pas (au sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du ralentissement du...) de distance franchie par le pied lors d'une marche (La marche (le pléonasme marche à pied est également souvent utilisé) est un mode de locomotion naturel. Il consiste en un déplacement en appui alternatif sur les jambes, en...) normale sur un plan horizontal) et constate qu'" à chaque fois qu'on s'élève d'un pouce, la valeur de la partie horizontale se trouve réduite de deux pouces et que la somme de la hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) doublée de la marche et de son giron doit demeurer constante et être de deux pieds ".
Autrement dit : M = 2h + g, où M est le module (ou le pas) et vaut 2 pieds (64,8 cm), h la hauteur de la marche, et g son giron (distance entre deux nez (Le nez (du latin nasus) est chez l'homme la saillie médiane du visage située au-dessus de la lèvre supérieure et qui, en le surplombant, recouvre l'orifice des fosses nasales,...) de marche consécutifs mesurée sur la ligne de foulée).

De nos jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le...), les marches courantes ont 17 cm de hauteur et 28 cm de giron : le pas usuel est de 63 cm (la place, et par suite l'importance, accordée à l'escalier est moindre qu'au XVIIe siècle), la pente de ces marches est de 30° environ. Cette valeur standard est à considérer comme base de calcul, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) est question de l'effet à donner à l'escalier (escarpé, ou au contraire agréable).

Angles de pente courants

Angles des pentes d'escalier
Angles des pentes d'escalier

L'angle (En géométrie, la notion générale d'angle se décline en plusieurs concepts apparentés.) de la pente des escaliers se répartit ainsi :

  • A : rampe (de 0 à 24°)
    • a : rampe douce (de 0 à 6°)
    • b : rampe normale (de 6 à 10°)
    • c : rampe forte (de 10 à 24°)
  • B : escalier courant (de 24 à 45°), la valeur maximum est de 40° dans les lieux publics et de 45° dans l'habitation. La valeur courante (et donc la plus confortable) se situe aux environs de 30°.
  • C : escalier de machine (de 45 à 75°)
  • D : échelle (de 75 à 90°)

Terminologie

Terminologie
Terminologie
Cage d'escalier 
Pièce dans laquelle se trouve l'escalier (sans que l'escalier soit nécessairement adossé à ses parois appelées "murs d'échiffre").
Paillasse 
c’est la dalle en pente supportant les marches d’une volée (dans le cas des escaliers en béton).
Volée 
Portion d'escalier comprise entre deux paliers.
Palier 
Plate-forme ménagée entre deux volées. Les paliers qui donnent accès aux étages sont appelés paliers principaux, les paliers intermédiaires sont appelés paliers de repos.
Marche 
Degré (Le mot degré a plusieurs significations, il est notamment employé dans les domaines suivants :), pièce horizontale sur laquelle on pose le pied. La marche se définit dimensionnellement par son emmarchement, son giron et sa hauteur. Formellement une marche peut être : droite ou carrée (si elle est rectangulaire) ; balancée ou dansante si les deux extrémités ont des largeurs différentes ; biaises si sans être balancée elle n'est pas perpendiculaire (En géométrie plane, on dit que deux droites sont perpendiculaires quand elles se coupent en formant un angle droit. Le terme de perpendiculaire vient du latin per-pendiculum (fil à...) au limon. La marche du bas est la marche de départ, celle du haut est la marche d'arrivée ou marche palière.
Parties de la marche 
marche : Surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement confondu avec...) horizontale sur laquelle on pose le pied.
Nez de marche : partie de la marche en saillie sur le nu de la contremarche, la hauteur du garde corps ou de la main-courante est calculée à partir du nez.
Collet : petit côté d'une marche balancée.
Contremarche : Partie verticale (La verticale est une droite parallèle à la direction de la pesanteur, donnée notamment par le fil à plomb.) entre deux marches. La contremarche est sécurisante, cependant elle n'est pas systématique (les échelles de meunier n'en ont pas, par exemple).
Limon 
Pièce d'appui qui permet de tenir les marches d'escalier.
Lisse, (ou main-courante) 
Elle appartient au garde-corps et elle accompagne l'escalier sur toute sa longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de l’objet...).
Échappée 
Hauteur (prise verticalement) entre le nez de marche et la partie inférieur du plancher au dessus (mini : 1,90 m ; généralement : 2,10 m).

Réglementation dans les lieux publics

Largeur (La largeur d’un objet représente sa dimension perpendiculaire à sa longueur, soit la mesure la plus étroite de sa face. En géométrie plane, la largeur est la plus petite des...) de passage

  • La réglementation française de sécurité des établissements recevant du public (ERP) définit la notion d'unité de passage (UP):

1 unité de passage équivaut à une largeur de passage de 0,60 m.

Exceptions :

  • Une seule unité de passage vaut 0,90 m.
  • Deux UP valent 1,40 m.
  • On retrouve la valeur de 0,60 m à partir de 3 UP : 1,80 m et ainsi de suite.

Garde corps

Règles générales pour les particuliers

  • Garde corps rampant :
    Un garde corps rampant est le garde corps qui suit la volée d'escalier. Celui-ci doit toujours être prévu d'une hauteur de 0,90 m (900 mm) minimum par rapport au nez de marche.
  • Garde de corps de palier :
    Un garde corps de palier est destiné aux parties horizontale d'un escalier. Celui-ci doit toujours être prévu à une hauteur minimum de 1m (1020 mm généralement). On retrouve obligatoirement une plinthe, généralement situé à 50 mm du sol et qui monte jusqu'à 450 mm minimum, suivi du nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de lisses souhaité pour obtenir 1020. L'espacement maximum de celles-ci doit être de 180 mm.

Règles générales pour les installations industrielles
Le cas des installations industrielles réserve des normes un peu différentes. Dans le cas d'accès aux machines (généralement dans des sites industriels) une norme (Une norme, du latin norma (« équerre, règle ») désigne un état habituellement répandu ou moyen considéré le plus souvent comme une...) européenne prévoit une hauteur minimum de 1,10 m avec une plinthe sur une hauteur de 10 cm au bas du garde-corps. Le garde-corps doit avoir une résistance en pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.) horizontale suffisante pour retenir une personne.

Paliers

  • Escaliers droits ou tournants :
    Une volée de marches ne peut dépasser 20 marches. Si cela est le cas, des paliers doivent être inscrits dans l'escalier.
  • Escaliers hélicoïdaux :
    Il ne doit pas y avoir d'autres paliers que ceux desservant les étages.

Escalator et échelle

L’escalator est un convoyeur et l’échelle un squelette (Le squelette est une charpente animale rigide servant de support pour les muscles. Il est à la base de l'evolution des vertébrés. Celui ci leur a fourni un avantage sélectif conséquent suite au besoin d'un...).

Escaliers spéciaux

Il existe des escaliers spéciaux, comme :

  • l'escalier japonais ou escalier à pas japonais ou escalier à pas décalés.
Comparaison d'escaliers
Comparaison d'escaliers

Escaliers célèbres

Escalier à double hélice (Hélice est issu d'un mot grec helix signifiant « spirale ». Un objet en forme d'hélice est dit hélicoïdal.)

escalier du château de Chambord
escalier du château (Un château est à l'origine une construction médiévale destinée à protéger le seigneur et à symboliser son autorité au sein...) de Chambord

L'escalier du château de Chambord est construit sur la base de dessins de Léonard de Vinci avec la particularité d'être constitué de deux escaliers en un. Les deux hélices sont imbriquées l'une dans l'autre sans communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter-...), même visuelle. Une personne peut donc descendre et une autre monter sans jamais se croiser.

Escalier monumental de Michel-Ange

Michel-Ange, architecte (L'architecte est le professionnel du bâtiment dont la fonction est de concevoir et de diriger la réalisation d'une œuvre d'architecture pour le compte d'un propriétaire qui...), conçoit l'escalier de la bibliothèque laurentienne qui permet de la relier au couvent de l'église (L'église peut être :) San Lorenzo de Florence (Florence (en italien Firenze) est une ville d'Italie, capitale de la région de Toscane et chef-lieu de province (370 051 habitants, les Florentins). Située au pied de l'Apennin septentrional, elle est traversée par...).

Escalier du Palais des festivals de Cannes

L'escalier du Palais des festivals est célèbre pour la " montée des marches " des stars du cinéma (On nomme cinéma une projection visuelle en mouvement, le plus souvent sonorisée. Le terme désigne indifféremment aujourd'hui une salle de projection ou l'art en lui-même.) à la fin du printemps (Le printemps (du latin primus, premier, et tempus, temps, cette saison marquant autrefois le début de l'année) est l'une des quatre saisons des zones tempérées, précédant l'été et...), lors de l'ouverture du festival international du film à Cannes.

Escalier à Odessa dans le film " Le cuirassé Potemkine "

Escalier infini (Le mot « infini » (-e, -s ; du latin finitus, « limité »), est un adjectif servant à qualifier quelque chose qui n'a pas de limite en...)

Imaginé par le mathématicien Penrose. Il s'agit d'une illusion d'optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement électromagnétique et de ses relations avec la vision.) dans la catégorie des objets impossibles.

L'escalier de Penrose
L'escalier de Penrose

Notes

  1. bien qu'aucun dictionnaire ne reconnaisse cette appellation
  2. Étymologiquement spécialiste des objets menus, des meubles, soit des objets mobiles, ce que n'est pas l'escalier, sinon c'est une échelle
Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.