Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Architecture à New York
Grand Central Terminal (à gauche) et Chrysler Building (à droite)
Grand Central Terminal (à gauche) et Chrysler Building (à droite)

Connue pour les gratte-ciel de Manhattan, la ville de New York recèle bien d'autres trésors architecturaux qui constituent un résumé de l'histoire de l'architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) américaine et de l'architecture contemporaine.

Histoire de l'architecture new-yorkaise

L'architecture coloniale

St. Paul's Chapel of Trinity de New York (1766) est l'un des plus anciens bâtiments de New York.
St. Paul's Chapel of Trinity de New York (New York , en anglais New York City (officiellement, City of New York) pour la distinguer de l’État de New York, est la principale ville des États-Unis, elle compte a elle seule...) (1766) est l'un des plus anciens bâtiments de New (NeWS est un système de fenêtrage conçu par James Gosling (qui a contribué à Java) et introduit par Sun Microsystems à la fin des années 1980 n'a pas connu de succès...) York.

Faisant partie des 13 colonies britanniques de la côte orientale de l'Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à...) du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.), la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200 m chacune, par...) de New York reçut d'abord les influences architecturales britanniques. L'église (L'église peut être :) St. Paul's Chapel of Trinity (1766) est un exemple de style anglais avec une flèche unique qui s'élève aujourd'hui au milieu des gratte-ciel (Un gratte-ciel (calque de l'anglais skyscraper) est un immeuble de très grande hauteur. Il n'existe pas de définition officielle ni de hauteur minimale à partir de laquelle on pourrait...).

Après la guerre d'indépendance, le style géorgien continue d'être utilisé (église Saint-Mark-in-the-Bowery, 1799, dans l'East village) mais se trouve bientôt relayé par le style Greek Revival (Le style Greek Revival s'est épanoui en Angleterre et aux États-Unis aux XVIIIe et XIXe siècles. En opposition au style palladien qui s'inspirait du modèle classique italien, il recherche la beauté en s'inspirant des formes et des...) au nord de Washington Square Park et dans le Federal Hall.

Federal Hall, années 1830, New York
Federal Hall, années 1830, New York
St Mark in the Bovery, New York, 1799
St Mark in the Bovery, New York, 1799

L'architecture néogothique (XIXe siècle)

Le style néogothique apparaît et sera utilisé jusqu'au XXe siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée...), y compris pour les gratte-ciel. Richard Upjohn (Richard Upjohn (1802-1878) était un architecte américain. Il construisit plusieurs bâtiment en style néogothique.) (1802-1878) se spécialise dans les églises rurales du nord-est (Le nord-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux nord et est. Le nord-est est opposé au sud-ouest.) mais son œuvre majeure reste Trinity Church à New York. Son architecture en grès rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.) fait référence au XIVe siècle européen.

Façade néogothique de la cathédrale Saint-Patrick, New York
Façade néogothique de la cathédrale (Une cathédrale est, à l'origine, une église chrétienne où se trouve le siège de l'évêque (la cathèdre) ayant en charge un...) Saint-Patrick, New York

Toujours à New York, c'est à James Renwick Jr (James Renwick Jr (1818-1895) était un architecte américain. Il construisit plusieurs bâtiments en style néogothique.) que l'on doit la cathédrale Saint-Patrick, synthèse élégante des cathédrales de Reims et de Cologne. Le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une...) lui fut confié en 1858 mais complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou autocomplétion, est une fonctionnalité informatique permettant à l'utilisateur de limiter la...) achevé par l'élévation des deux flèches en façade en 1888. L'utilisation de matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) plus légers que la pierre permet de se passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) d'arc-boutant (L'arc-boutant est un élément typique de l'architecture gothique. C'est un étai formé d'un arc en maçonnerie qui contre-bute la poussée latérale des voûtes en croisée d'ogives et les...) et contreforts extérieurs.

Le Woolworth Building (Le Woolworth Building est l'un des plus anciens et des plus célèbres gratte-ciels du borough de Manhattan, à New York. Il fait toujours partie des cinquante plus grands buildings du pays, avec une hauteur de 241 mètres, il comporte 57...), œuvre de l'architecte (L'architecte est le professionnel du bâtiment dont la fonction est de concevoir et de diriger la réalisation d'une œuvre d'architecture pour le compte d'un propriétaire qui peut...) Cass Gilbert (Vous venez d'apposer le bandeau {{Demande de traduction}} du Projet:Traduction/*/Demandes.) (1913), avec ses 60 étages, dépassait alors la Metropolitan Life Tower (La Metropolitan Life Insurance Tower (1 Av Madison) est un immeuble de bureaux de la ville de New York aux États-Unis, situé dans le borough de Manhattan.). Les trois premiers niveaux sont parés d'un beau calcaire remplacé au niveaux suivants par de la terre-cuite. La tendance néogothique a poussé l'architecte à ajouter des faux contreforts et des gargouilles. Compte-tenu du gigantisme (Le gigantisme (du grec gigas, gigantos « géant ») est un état caractérisé par une croissance excessive. Le gigantisme n'est pas un terme médical couramment utilisé à l'heure...) de l'édifice, les éléments décoratifs ont été surdimensionnés afin d'être aperçus depuis la rue (La rue est un espace de circulation dans la ville qui dessert les logements et les lieux d'activité économique. Elle met en relation et structure les différents quartiers, s'inscrivant de ce fait dans un...). En 1924, Raymond Hood (Raymond M. Hood (29 mars 1881 - 14 août 1934) était un architecte américain de la tendance Art Déco. Il fit des études au MIT et à l'école des Beaux-Arts de Paris. Il...) s'occupe de l'American radiator building de New York qu'il habille de couleurs et qu'il coiffe d'une décoration de terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus...) cuite dorée, éclairée la nuit. L'architecture commence alors à servir de support publicitaire. Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, New York connaît de profonds bouleversements : sa population augmente fortement, elle devient la porte et la vitrine des États-Unis. La révolution industrielle apporte denouveaux matériaux et de nouvelles techniques, la bourgeoisie d'affaires se développe.

L'immeuble Haughwout à armature de fonte (cast-iron building), Greene Street, New York, 1857
L'immeuble Haughwout à armature de fonte (cast-iron building), Greene Street, New York, 1857

Les Cast-iron Buildings

Au milieu du XIXe siècle, de nouvelles méthodes de fabrication directe de l'acier (L’acier est un alliage métallique utilisé dans les domaines de la construction métallique (voir aussi l’article sur la...) apparaissent (procédé Thomas-Gilchrist, fours Bessemer et Siemens-Martin. Ces découvertes, permettent la fabrication en masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et...) d'un acier de " qualité ". Les fabriquants de fonte font valoir les qualités du métal (Un métal est un élément chimique qui peut perdre des électrons pour former des cations et former des liaisons métalliques ainsi que...) en architecture : les pièces standardisées réduisent le coût de la construction. Les risques d'incendies sont diminués grâce au procédé d'ignifugation de l'ossature. James Bogardus (1800-1874) est l'un de ces entrepreneurs qui fait la publicité (Bien que le terme (Werbung en allemand, Publicity et Advertising en anglais) désignât d'abord le mot qui aux yeux d'Habermas qualifie la Modernité et la Démocratie —( Publicité, sauvegarde du peuple est-il écrit...) de ce mode de construction lié à la révolution industrielle et appelé cast-iron building. Plusieurs usines et magasins utilisent cette technique à New York, comme l'immeuble Haper, construit en 1854 et qui imite la façade d'un palais de la Renaissance. Daniel Badger (1806-1884) fabrique les éléments métalliques qui décorent la façade de l'immeuble Haughwout, dont les plans sont dus à John P. Gaynor. Il est doté du premier ascenseur (Un ascenseur est un dispositif mobile assurant le déplacement des personnes (et des objets) en hauteur sur des niveaux définis d'une construction.) à vapeur () Otis qui dessert les cinq étages. Les fenêtres sont encadrées par des colonnes corinthiennes et l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une...) est surmontée d'une corniche (Une corniche est un couronnement continu en saillie d'un élément, d'un meuble (armoire par exemple) ou d'une construction. La corniche est le plus souvent horizontale, mais peut être également...) minutieusement ornée.

Les gratte-ciel

Les débuts (1873)

La construction et l'utilisation des gratte-ciel furent rendues possibles grâce à l'invention de l'ascenseur et au progrès de la sidérurgie. Le plan en damier et la spéculation foncière dans le centre de New York ne sont pas étrangers au succès de ce mode de construction. Enfin, le regroupement des entreprises et la compétition capitaliste incitent à l'élévation verticale (La verticale est une droite parallèle à la direction de la pesanteur, donnée notamment par le fil à plomb.) des bâtiments. Il est difficile de dire quel est le premier gratte-ciel de l'Histoire. Les New-yorkais affirment qu'il s'agit du New York Tribune Building, dessiné par Richard Morris Hunt (Richard Morris Hunt est un architecte américain, (1827-1895) qui appliqua la tendance éclectique et diffusa les préceptes de l'Académie des Beaux-Arts dans son pays. Frank Furness fut son élève. Richard...) et terminé en 1873 (78 mètres). D'autres considèrent que c'est le Home Insurance Building (1884-1885) à Chicago (Chicago est une mégapole des États-Unis, située dans la partie nord du Middle West, à 1 280 kilomètres à l'ouest de New York et à plus de 3 200 kilomètres au nord-est de Los Angeles. C'est la plus...) édifié par les fondateurs de l'école de Chicago. À New York, on choisit de doter les buildings d'une base à plan rectangulaire, surmontée d'une tour.

Réflexions sur les gratte-ciel

Rapidement, plusieurs architectes américains (Louis Sullivan ...) critiquent cette nouvelle architecture verticale. L'élévation vertigineuse des buildings empêchent la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de...) d'atteindre le sol. Le plan orthogonal entraîne un engorgement de la circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.). Enfin, des problèmes nouveaux de sécurité émergent, notamment en matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux. La matière...) d'incendie. Dès 1916, pour répondre à ces difficultés est adoptée à New York une loi sur le zonage (Zoning Law). Le règlement oblige les architectes à adapter la hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) des immeubles à la largeur (La largeur d’un objet représente sa dimension perpendiculaire à sa longueur, soit la mesure la plus étroite de sa face. En géométrie plane, la largeur est la plus petite...) des rues. Il reste en vigueur jusqu'en 1961. Cela donne lieu à la construction d'édifices pyramidaux tels que le Seagram Building (Ludwig Mies van der Rohe et Philip Johnson (Philip Cortelyou Johnson, plus connu sous le nom de Philip Johnson, (né le 8 juillet 1906 à Cleveland, Ohio — mort le 25 janvier 2005 à New Canaan, Connecticut) était...), 1958) qui ménage un retrait de 28 mètres par rapport à Park Avenue (Une avenue est une grande voie urbaine. Elle est en principe plantée d'arbres, et conduit à un monument.).

Le Flatiron Building, 1902, New York
Le Flatiron Building (Le Flatiron Building (en français, "l'immeuble en forme de fer à repasser") est un immeuble de bureaux à New York, dans le quartier de Midtown, au carrefour de la 23e rue, 5e avenue et Broadway, face...), 1902, New York

Le Pont (Un pont est une construction qui permet de franchir une dépression ou un obstacle (cours d'eau, voie de communication, vallée, etc.) en passant par-dessus...) de Brooklyn (1867-1883)

Le pont de Brooklyn, New York, construit en 1867-1883
Le pont de Brooklyn, New York, construit en 1867-1883

Le Pont de Brooklyn est emblématique de cette période et de la ville de New York. Il donne l'image positive du progrès en marche (La marche (le pléonasme marche à pied est également souvent utilisé) est un mode de locomotion naturel. Il consiste en un déplacement en appui alternatif sur les jambes,...) et il peut être comparé à la Tour Eiffel (La tour Eiffel, initialement nommée tour de 300 mètres, est une tour de fer puddlé construite par Gustave Eiffel et ses collaborateurs pour l'Exposition universelle de Paris de 1889. Situé à...), car il est l'œuvre d'un ingénieur (« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la réalisation et à la mise en œuvre de produits, de systèmes ou de...), John Augustus Roebling et parce qu'il a été critiqué par une partie de contemporains. Les arcs en ogive rappellent la tendance historiciste, mais les câbles en acier ainsi que la performance technique (480 mètres de portée, une des constructions les plus hautes de la ville à la fin du XIXe siècle) en font un édifice résolument moderne. À partir des années 1920, le style Beaux-Arts est concurrencé par la tendance Art Déco. Pourtant, les grandes institutions new-yorkaises continuent d'être construites selon les normes des Beaux-Arts et en utilisant des éléments classiques.

Les grattes-ciels Art Déco (années 1920-1930)

Dès les années 1920, l'influence de l'Art Déco se fait sentir dans l'architecture new-yorkaise. Le parti pris de la simplification géométrique, de la stylisation et de l'emploi de matériaux luxueux s'illustre essentiellement dans les gratte-ciel du Chrysler Building (Le Chrysler Building est l'un des gratte-ciels les plus célèbres de New York. Il est situé à l'intersection de la Lexington Avenue et de la 42e rue, dans le quartier de Midtown, à Manhattan. Le Chrysler Building, qui...), Empire State Building (L’Empire State Building est un gratte-ciel de style Art déco situé sur l’île de Manhattan, à New York. Il est situé dans le quartier de Midtown au 350 de la 5e Avenue,...), Chanin Building (Le Chanin Building est un gratte-ciel situé au 122 East 42nd Street à New York. Il possède 56 étages et atteint une hauteur de 198 mètres. Il a été dessiné par Sloan & Robertson en 1930.), Daily News Building et McGraw-Hill Building). Mais le Rockefeller Center marque l'idée de construire une ville dans la ville à une période de doutes liée à la crise économique. La rapidité avec laquelle l'Empire State Building a été érigé témoigne de la rationalisation des techniques de construction : l’une des sept merveilles du monde moderne a nécessité un chantier qui dura moins de deux ans.

Le style international (années 1930-1970)

Des années 1930 aux années 1960, le Style international et l'influence de l'école du Bauhaus sont visibles dans la métropole (Une métropole (du grec mêtêr, mère, et polis, ville) est la ville principale d'une région géographique ou d'un pays, qui à la tête d'une aire urbaine importante, par sa grande population et par ses...) new-yorkaise : le Style international se présente comme une tendance résolument moderniste et recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques....) le dépouillement dans la décoration. Le siège de l'ONU est l'illustration la plus remarquable du style international après 1945. Il fut construit le long de l'East River sur un terrain acquis grâce à une donation de John Davison Rockefeller Junior. Il a été inauguré le 9 janvier 1951 et devient le symbole de l'internationalisme et du progrès. Il applique la conception de bâtiments séparés selon leur fonction. Le gratte-ciel abritant le secrétariat des nations unies culmine à 164 mètres et se présente sur deux faces comme un mur-rideau de verre (Le verre, dans le langage courant, désigne un matériau ou un alliage dur, fragile (cassant) et transparent au rayonnement visible. Le plus souvent, le verre est constitué d’oxyde de silicium (silice SiO2)...) et aluminium (L'aluminium est un élément chimique, de symbole Al et de numéro atomique 13. C’est un élément important sur la Terre avec 1,5 % de la masse totale.), alors que les autres côtés sont couverts de plaques de marbre (Le marbre est une roche métamorphique dérivée du calcaire, existant dans une grande diversité de coloris, pouvant présenter des...).

L'Allemand Walter Gropius enseigne l'architecture à Harvard et construit avec Pietro Belluschi (Pietro Belluschi (18 août 1899 - 14 février 1994) était un architecte américain et l'un des chefs de file du mouvement moderne. Il dessina les plans de plus de 100 bâtiments.) l'immeuble controversé de la Pan Am à New York (1963). Il forme les grands architectes de la génération suivante. Ludwig Mies van der Rohe arrive aux États-Unis en 1937 et applique ses conceptions du classicisme moderniste dans le Seagram Building (1958).

Le siège de l'ONU, 1951, New York
Le siège de l'ONU, 1951, New York

Les recherches d'un postmodernisme

Les années 1970 marquent un tournant dans l'architecture américaine : le choc (Dès que deux entitées interagissent de manière violente, on dit qu'il y a choc, que ce soit de civilisation ou de particules de hautes énergies.) pétrolier (Un pétrolier est un navire citerne servant à transporter le pétrole ainsi que ses dérivés (essence). Pour le transport d'autres liquides, les navires ont d'autres appellations : les méthaniers qui...) et la prise en compte du patrimoine du pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision...) constituent la nouvelle donne pour les architectes. On assiste alors à la critique du style international et de sa tendance au minimalisme et à l'austérité. De nombreux architectes prennent le parti de réhabiliter le style Beaux-Arts, Art Déco et n'hésitent pas à mélanger les styles. Les œuvres majeures du postmodernisme sont le Lincoln Center et le Metropolitan Opera (Le Metropolitan Opera, à New York, est une salle d'opéra maintenant située dans le Lincoln Center, familièrement appelé par apocope, le « Met ».) (New York, 1962-1966). L'American Telephone and Telegraph Company dessiné par Philip Johnson dispose d'une arc d'entrée monumental sur 8 niveaux et d'un sommet en forme de fronton inachevé ; il a été largement critiqué.

Le musée Guggenheim à New York, dessiné par Wright
Le musée Guggenheim à New York, dessiné par Wright

Enfin, les musées ont besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les besoins primaires, les besoins secondaires et les...) d'un renouvellement architectural pendant cette période. On pense en premier lieu au Musée Guggenheim. Le Metropolitan Museum of Art se dote de nouvelles ailes confiées à John Dinkeloo et Kevin Roche (La roche, du latin populaire rocca, désigne tout matériau constitutif de l'écorce terrestre. Tout matériau entrant dans la composition...) qui utilisent de grandes verrières (aile Sackler par exemple).

Période actuelle

Les attentats du 11 septembre 2001 ont provoqué l'engagemenent d'une réflexion sur les gratte-ciel. Les exigences écologiques (architectutre verte), l'utilisation de l'informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique de l'information par...) ont bouleversé la façon d'appréhender la construction. Augmentation de la diversité grâce aux nouveaux matériaux (acier tendu, structures membranes= Les projets concernent des surfaces étendues, parfois des quartiers entiers : le Rockefeller Center en était un précurseur dans les années 1940. La réflexion est portée aussi sur la réhabilitation des centres-villes américains : rénovation du quartier de Harlem par Roberta Wash. Un des architectes les plus en vogues au début des années 2000 est l'Italien Renzo Piano (Renzo Piano, né le 14 septembre 1937 à Gênes, est un architecte italien.) qui travaille sur plusieurs projets : la Pierpont Morgan Library (terminée en avril 2006), la tour du New York Times sur le 8e avenue, l'agrandissement du Whitney Museum ou encore le nouveau campus de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études...) Columbia[1].

World Trade Center, New York, avant le 11 septembre 2001
World Trade Center (), New York, avant le 11 septembre 2001
  • Freedom Tower (Le nouveau World Trade Center Tower 1 ou (Freedom Tower) est la tour centrale du nouveau complexe du World Trade Center, qui vise à refermer l'énorme trou laissé par la...)

L'architecture par quartier

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.