Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Système d'exploitation

Le système d’exploitation (SE, en anglais Operating System ou OS) est un ensemble de programmes responsables de la liaison entre les ressources matérielles d’un ordinateur et les applications informatiques de l’utilisateur (traitement de texte, jeu vidéo…). Il fournit aux programmes applicatifs des points d’entrée génériques pour les périphériques.

Composition

Un système d’exploitation est typiquement composé :

  • d’un noyau ;
  • de bibliothèques ;
  • d’un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout »,...) d’outils système ;
  • de programmes applicatifs de base.

Le noyau du système

Le noyau (ou cœur) assure les fonctionnalités suivantes :

  • gestion des périphériques (au moyen de pilotes) ;
  • gestion de l’exécution des programmes (aussi nommée processus) :
    • gestion de la mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) attribuée à chaque processus ;
    • ordonnancement des processus (répartition du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) d’exécution sur le ou les processeurs).
    • synchronisation et communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine (télécommunications, nouvelles...) entre processus (services de synchronisation, d’échange de messages, mise en commun de segments de mémoire, etc.)
  • gestion des fichiers (au moyen de systèmes de fichiers) ;
  • gestion des protocoles réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle...) (TCP/IP, IPX, etc.).

Il s’agit de la couche primordiale, celle qui est lancée lors du démarrage de l’ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de circuits électroniques permettant de manipuler...) que l’on appelle couramment le boot (En informatique, le mot boot (apocope du mot anglais bootstrap, nom qui désigne la languette des chaussures pour pouvoir les enfiler plus facilement, voir la partie...). Grâce à celui-ci, les premiers services peuvent accéder aux applications système : gestion de la mémoire, accès aux disques durs et accès aux périphériques, il gère donc les ressources de l’ordinateur et permet aux différents composants matériels et logiciels de communiquer entre eux.

Dans ces systèmes d’exploitation, la mémoire vive est divisée en deux parties indépendantes : le noyau et l’espace utilisateur (Quand le processeur d'un système informatique possède au moins deux modes de fonctionnement, dont un mode dit superviseur qui n'impose pas de restrictions sur les instructions exécutées, et un mode dit utilisateur qui limite ce que...) (ce dernier est l’espace de la mémoire dédié aux applications, ce qui permet plus de sécurité : les applications de l’espace utilisateur ne peuvent ni accidentellement ni intentionnellement accéder à une zone mémoire ne leur appartenant pas.

Les noyaux ont comme fonctions de base d’assurer le chargement (Le mot chargement peut désigner l'action de charger ou son résultat :) et l’exécution des processus, de gérer les entrées-sorties et proposer une interface (Une interface est une zone, réelle ou virtuelle qui sépare deux éléments. L’interface désigne ainsi ce que chaque élément a besoin de connaître de l’autre pour pouvoir...) entre l’espace noyau (En informatique, l'utilisation d'un noyau, permet de distinguer deux types d'accès à la mémoire informatique :) et les programmes de l’espace utilisateur.

Le système d’exploitation, par cette double structure noyau/utilisateur, permet le plus souvent aux applications d’être indépendantes de la machine sur lesquelles elles fonctionnent. Le système d’exploitation masque donc les particularités de chaque ordinateur, en garantissant les interfaces nécessaires à la compatibilité.

Les bibliothèques

Les bibliothèques servent (Servent est la contraction du mot serveur et client.) à regrouper les opérations les plus utilisées dans les programmes informatiques, afin d’éviter la redondance de la réécriture de ces opérations dans tous les programmes.

On distingue généralement deux types de bibliothèques: les bibliothèques système, et les bibliothèques utilitaires. Les bibliothèques système sont constituées de fonctions permettant l’utilisation agréable des fonctionnalités systèmes (généralement des points d’entrée vers des fonctions du noyau, mais pas seulement). Les bibliothèques utilitaires contiennent des fonctions d’usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) courant et pratique (fonctions mathématiques (Les mathématiques constituent un domaine de connaissances abstraites construites à l'aide de raisonnements logiques sur des concepts tels que les nombres, les figures, les structures et les transformations. Les mathématiques...), fonctions de tri, etc).

Du point (Graphie) de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) du système, les bibliothèques ont différentes caractéristiques. Il y a le caractère statique (Le mot statique peut désigner ou qualifier ce qui est relatif à l'absence de mouvement. Il peut être employé comme :) ou dynamique (Le mot dynamique est souvent employé désigner ou qualifier ce qui est relatif au mouvement. Il peut être employé comme :), et le caractère partagé ou non.

Une bibliothèque statique contient des fonctions qui seront intégrées au code généré par le compilateur (édition de liens statique). L’inconvénient est qu’un code ainsi obtenu n’est pas mis à jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure...) lorsque la bibliothèque change. L’avantage est que le code à lui seul est autonome.

Une bibliothèque dynamique est une bibliothèque qui contient des fonctions qui seront intégrées au code au moment de son exécution (édition de liens dynamique). L’avantage est que le code est à jour vis-à-vis de la mise à jour (Une mise à jour, souvent abrégé en MAJ ou MàJ, est l'action qui consiste à mettre « à jour », ou bien « à niveau », un outil informatique, un service ou...) des bibliothèques. L’inconvénient est que l’exécution dépend de l’existence de la bibliothèque. On raffine aussi l’aspect dynamique en liaison tardive (intégration de la fonction lorsqu’elle est appelée) ou au chargement (intégration des fonctions dès que le programme commence à s’exécuter).

Une bibliothèque partagée est une bibliothèque dont il est garanti que le contenu ne sera présent qu’en un seul exemplaire dans le système d’exécution, les fonctions seront partagées par toutes les applications les utilisant.

Le système de fichiers

Un système de fichiers (FS ou filesystem en anglais) ou système de gestion de fichiers (SGF) est une structure de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) permettant de stocker les informations et de les organiser dans des fichiers sur ce que l’on appelle des mémoires secondaires (disque dur, disquette (Une disquette est un support de stockage de données informatiques amovible. La disquette est aussi appelée disque souple (floppy disk en anglais) en raison de la...), CD-ROM, clé USB (Une clé USB est un petit média amovible qui se branche sur le port USB d'un ordinateur, ou, plus récemment, de certaines chaînes Hi-Fi, platines DVD de salon, autoradios, radiocassettes,...), etc.). Ce stockage de l’information est persistant. Une telle gestion des fichiers permet de traiter, de conserver des quantités importantes de données ainsi que de les partager entre plusieurs programmes informatiques. Il offre à l’utilisateur une vue abstraite sur ses données et permet de les localiser à partir d’un chemin d’accès.

Les outils système (Les outils système sont des programmes utilitaires destinés à aider l'utilisateur à :)

Les outils système permettent :

  • de configurer le système (gérer les comptes des utilisateurs, configuration des paramètres réseau, démarrage automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la modélisation, de l'analyse, de la commande et, de la régulation des...) des services, etc.) ;
  • de passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) le relais aux applications proposant des services à un ou plusieurs utilisateurs ou à d’autres ordinateurs, grâce au réseau par exemple.

L’interface graphique

Ce type d’interface homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est appelé un garçon,...) machine s’oppose à l’interface en ligne de commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un souhait impératif.) (en anglais CLI pour Command Line Interface) comme MS-DOS (DOS disk operating system est le nom générique employé pour désigner les anciens systèmes d'exploitation dont les fonctionnalités étaient orientées manipulation aisée des périphériques...). Les parties les plus typiques de ce type d’environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les...) sont le pointeur de souris (Le terme souris est un nom vernaculaire ambigu qui peut désigner, pour les francophones, avant tout l’espèce commune Mus musculus, connue aussi comme animal de compagnie ou de...), les fenêtres, le bureau, les icônes. De plus, des contrôles graphiques sont utilisés pour interagir avec l’utilisateur : les boutons, les menus, les barres de défilement. Cette interaction (Une interaction est un échange d'information, d'affects ou d'énergie entre deux agents au sein d'un système. C'est une action réciproque qui suppose l'entrée en contact de sujets.) homme machine s’élabore que ce soit dans les interfaces graphiques ou en ligne de commande par le " Shell ". Un dispositif de pointage est nécessaire au bon fonctionnement d’une interface graphique. Cet environnement rend accessible et convivial un ordinateur .

L’interface graphique représente la partie visible du système d’exploitation, ce qui explique qu’à chaque évolution majeure de son système d’exploitation, les fabricants de systèmes d’exploitation font évoluer également l’interface graphique donnant ainsi son identité à chaque génération de ses systèmes d’exploitation.

L’interface graphique est séparée du noyau. Il est ainsi possible dans certains systèmes d’exploitation de changer ou de personnaliser son environnement graphique (Un environnement graphique est, en informatique, ce qui est affiché en mode pixel au moniteur d'ordinateur et sur lequel l’utilisateur peut agir avec différents...) (certaines distributions Linux (Au sens strict, Linux est le nom du noyau de système d'exploitation libre, multitâche, multiplate-forme et multi-utilisateur de type UNIX créé par Linus Torvalds, souvent désigné comme le noyau Linux....) ne possèdent même pas d’environnement graphique de base). L’interface de Windows (Windows est une gamme de systèmes d'exploitation produite par Microsoft, principalement destinées aux machines compatibles PC. C'est le remplaçant de MS-DOS. Depuis les années 1990, avec la sortie de Windows 95, son succès commercial pour...) XP est cependant également modifiable grâce à certains programmes annexes, cette fonctionnalité n’étant pas incluse par défaut.

La plupart des systèmes d’exploitation sont pourvus d’une interface graphique, conviviale, simple d’utilisation à tel point qu’utiliser un ordinateur personnel ne demande plus de compétences informatiques. Les systèmes d’exploitation tels que Windows et Macintosh (Macintosh (prononcé /makintɔʃ/) ou Mac est une série de différentes familles d'ordinateurs personnels conçus, développés, et...) intègrent des outils système qui gèrent l’interface graphique nommés le GUI (comme Graphical User Interface) ainsi que des utilitaires de gestion de fichiers et de configuration du système. Ces fonctions sont communément considérées comme faisant naturellement partie de tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) système d’exploitation, ce qui n’est pas forcément le cas comme le montrent certaines versions GNU/Linux ou de BSD. Certains système d’exploitation tel OpenBSD (OpenBSD est un système d'exploitation libre de type Unix, dérivé de 4.4BSD. Créé en 1994 par Theo de Raadt, OpenBSD est issu de la séparation avec NetBSD, le plus ancien des trois autres principaux systèmes d'exploitation de...) n’incluent pas d’interface graphique par défaut pour des raisons de rapidité ou de sécurité.

Les systèmes d’exploitation gèrent de plus en plus l’interface graphique de manière vectorielle (la carte graphique (Une carte graphique ou carte vidéo (anciennement par abus de langage une carte VGA), ou encore un adaptateur graphique, est une carte d’extension...) est chargée de l’affichage (L' affichage désigne l'application d'une surface de papier script dans un lieu public(et non du foyer)sur un support destiné à son émission, externe ou interne, ce qui en fait un média à part entière sans contexte...) 2D comme 3D). Ces interfaces permettent de tirer profit des progrès réalisés ces dix dernières années dans les puces 3D. Le premier système à intégrer une interface vectorielle fut Mac OS X (Mac OS X est une ligne de systèmes d’exploitation propriétaire développés et commercialisés par Apple, dont la version la plus récente (Mac OS X 10.5 dit 'Leopard' fin 2007)...) 10.2 avec un moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce travail à partir d'une énergie...) graphique Quartz. En 2007, l’interface 3D la plus développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de courbure. On peut aussi la décrire comme l'enveloppe de la famille des...) est Compiz-fusion, développée conjointement par les créateurs de Compiz (Compiz est un logiciel libre ainsi qu'un gestionnaire de fenêtres permettant des effets graphiques avancés comme la transparence, la 3D et les ombres. Il utilise les serveurs graphiques Xgl ou...) et de Beryl (Beryl est un logiciel libre et un gestionnaire de fenêtres à l'image de Compiz ou de Metacity. Il permet d'obtenir des effets 3D avancés grâce aux diverses...), son dérivé (fork), fonctionnant sur des systèmes GNU/Linux. La dernière version du système d’exploitation Windows, Vista (2007) intègre également un bureau avec une interface 3D du nom d’Aero.

Les programmes applicatifs de base

Des programmes applicatifs de base offrent des services à l’utilisateur (calculatrice, éditeur de texte, navigateur web (Un navigateur Web est un logiciel conçu pour consulter le World Wide Web. Techniquement, c'est au minimum un client HTTP.), etc.). Ces programmes applicatifs sont souvent fournis en paquet promotionnel (bundle]) avec le système d’exploitation. Certaines personnes estiment qu’ils ne font pas réellement partie du système d’exploitation. La séparation (D'une manière générale, le mot séparation désigne une action consistant à séparer quelque chose ou son résultat. Plus particulièrement il est employé dans plusieurs domaines :) entre les programmes applicatifs de base et le système d’exploitation est difficile à définir, du fait que l’un devient inutile sans l’autre, et que bon nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d’applications sont programmées en supposant que les programmes applicatifs de base sont toujours présents.

Historique

Un type de programme héritier d’autres systèmes d’exploitation

Les micro-ordinateurs sont parmi les dernières générations d’ordinateurs. Les systèmes d’exploitation qui leur sont dédiés ont donc été développés après les autres types de systèmes d’exploitation (systèmes pour ordinateur central et pour station de travail dont le plus connu aujourd’hui est GNU/Linux). Un autre type de systèmes d’exploitation existe et a été créé après l’informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport...) personnelle : les systèmes d’exploitation embarqués.

Les années 1980

À cette époque les systèmes n’avaient ni la capacité ni la nécessité d’utiliser les systèmes d’exploitation pour mini (MINI est une marque automobile de BMW Group. L'ancien modèle Mini était construit par MG Rover.) et grands ordinateurs. Les premiers systèmes d’exploitation appelés moniteurs offraient seulement des fonctionnalités très basiques, et étaient chargés le plus souvent depuis de la mémoire morte.

CP/M (CP/M, acronyme de Control Program/Monitor, est un système d'exploitation créé par Gary Kildall de Digital Research Inc.) fut l’un des pionniers en matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état...) de système d’exploitation installé sur un disque (Le mot disque est employé, aussi bien en géométrie que dans la vie courante, pour désigner une forme ronde et régulière, à l'image d'un palet — discus en latin.) (et non sur mémoire morte). Ce système d’exploitation influença largement la conception de PC-DOS. Ce dernier, choisi par IBM (International Business Machines Corporation (IBM) est une société multinationale américaine présente dans les domaines du matériel informatique, du logiciel et des services informatiques.) comme système d’exploitation pour ses premiers PC, fit de Microsoft (Microsoft Corporation (NASDAQ : MSFT) est une multinationale américaine de solutions informatiques, fondée par Bill Gates et Paul Allen, dont le revenu annuel a atteint 44,28 milliards de dollars...) l’une des compagnies les plus rentables au monde (Le mot monde peut désigner :). Les principales alternatives (Alternatives (titre original : Destiny Three Times) est un roman de Fritz Leiber publié en 1945.) durant les années 1980 sur le marché des systèmes d’exploitation furent Mac OS (Mac OS (pour Macintosh Operating System) est le nom du système d'exploitation d'Apple pour ses ordinateurs Macintosh. Il est surtout connu pour être le premier système grand public ayant une...) en 1984, AmigaOS (AmigaOS est le système d'exploitation natif des ordinateurs Amiga. Bien que ce modèle d'ordinateur ait radicalement changé (passage au PowerPC), le système est...) et Atari (Atari (NASDAQ : ATAR) est une entreprise développant des jeux vidéo et des micro-ordinateurs grand public des années 1970 à 90.) en 1985 et OS/2 (OS/2 est un système d'exploitation créé par Microsoft et IBM, qui ensuite a été développé par IBM seul. Le nom OS/2 signifie Operating System/2 (operating system signifie système d'exploitation en...) en 1987.

Les années 1990 et 2000

La fin des années 1990 a vu les exigences des utilisateurs s’accroître en terme de fiabilité (Un système est fiable lorsque la probabilité de remplir sa mission sur une durée donnée correspond à celle spécifiée...), de sécurité et de convivialité de l’interface graphique.

C’est ainsi que Microsoft a opéré une migration de tous ses systèmes d’exploitation, y compris ceux destinés au grand public vers la plate-forme Windows NT, mettant fin à la famille des Windows 9x.

Durant la même période, l’entreprise Macintosh a totalement repensé le noyau et l’interface de son système d’exploitation en lançant Mac OS X. Le noyau est basé sur un système UNIX et le moteur d’affichage de l’interface graphique, Quartz, géré en mode vectoriel.

Enfin, le troisième acteur (Un acteur est un artiste qui incarne un personnage dans un film, dans une pièce de théâtre, à la télévision, à la radio, ou même dans des spectacles de rue. En plus de l'interprétation proprement dite, un acteur (ou...) des systèmes d’exploitation est constitué par l’ensemble des distributions Linux. Conçu et utilisé par des développeurs chevronnés, ses parts de marché dans le domaine des ordinateurs personnels sont minoritaires mais très présent sur le marché des serveurs. Depuis quelques années, la communauté de développeur (En informatique, un développeur (ou programmeur) est un informaticien qui réalise des logiciels en créant des algorithmes et en les mettant en œuvre dans un langage de programmation.) de Linux étend les services auprès des néophytes avec des distributions comme Ubuntu (Ubuntu (prononciation [ubuntu], c'est-à-dire « ou-boun-tou » en prononciation française) est un système d’exploitation libre fondé sur Debian (une...) ou Mandriva (Mandriva (anciennement Mandrakesoft) est une société française éditrice de la distribution GNU/Linux Mandriva Linux, dont l'un des principes est la simplicité d'utilisation.). Cette ouverture est réussie tant sur le plan technique que commercial (Un commercial (une commerciale) est une personne dont le métier est lié à la vente.) puisque certaines marques proposent leurs ordinateurs grand public avec Linux. Par exemple certains ordinateurs DELL (Dell est une entreprise américaine, actuellement deuxième plus grand constructeur d'ordinateurs au monde derrière Hewlett-Packard. Son siège est basé à...) sont proposés avec une système d’exploitation Mandriva ou Ubuntu.

Plate-formes et système d’exploitation :

  • Ordinateurs compatible PC :

Mac OS est un matériel seulement compatible avec les produits de marque Apple (Apple, Inc. (Apple Computer, Inc. jusqu'en janvier 2007 ; apple signifie « pomme » en anglais) (NASDAQ : AAPL) est une société multinationale dont l'activité principale était de fabriquer et de vendre des ordinateurs (y...); Microsoft Windows (Windows est une gamme de systèmes d'exploitation produite par Microsoft, principalement destinées aux machines compatibles PC. C'est le remplaçant de MS-DOS. Depuis...) est un matériel compatible avec les produits Microsoft Linux et BSD) sont compatibles avec tous les produits

La question de l’interopérabilité (L'interopérabilité est la capacité que possède un produit ou un système dont les interfaces sont intégralement connues à fonctionner avec d'autres produits ou systèmes existants ou futurs.)

Les systèmes d’exploitation ne sont pas égaux vis-à-vis de leur compatibilité sur les différentes plates-formes matérielles:

- Linux fonctionne sur de nombreux types de plates-formes, notamment les principaux micro-ordinateurs : Macintosh et PC .

- En revanche, les systèmes d’exploitation développés pour les Macintosh n’étaient pas portables vers d’autres plates-formes, du fait d’une politique de fermeture (Le terme fermeture renvoie à :) de la firme Apple. (En corollaire (Un théorème est une proposition qui peut être mathématiquement démontrée, c'est-à-dire une assertion qui peut être établie comme vraie au travers d'un raisonnement logique construit à partir d'axiomes. Un...), les systèmes d’exploitation dits " compatibles PC " ne peuvent utiliser les plates-formes Mac (sauf les distributions Linux et BSD prévues pour ces architectures : 68k et PowerPC). Depuis janvier 2006, l’architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) des Macintosh a été profondément modifiée : les microprocesseurs sont dorénavant basés sur une architecture Intel (Mac-Intel) et non plus conçus par IBM-Motorola (PowerPC). La conséquence directe fut que Mac OS X a dû être totalement réécrit et cette modification d’architecture processeur (Le processeur, ou CPU (de l'anglais Central Processing Unit, « Unité centrale de traitement »), est le composant de l'ordinateur qui exécute les programmes informatiques. Avec...) permet au Macintosh désormais d’entrer dans la grande famille des " IBM PC compatibles ". En revanche, le système d’exploitation Mac OS X ne peut pas fonctionner sur un ordinateur d’une autre marque : Apple a intégré dans son système une protection pour empêcher ce type d’utilisation. Cependant, certaines parties du système Mac OS X n’appartenant pas à Apple (comme le noyau Darwin) et peuvent légalement fonctionner sur tous les ordinateurs compatibles PC.

- Windows de la firme Microsoft, tout comme Apple possède une politique de fermeture. (Ses nombreux procès pour incompatibilité monopolisant la presse informatique)

Liste

Principaux systèmes
d'exploitation
BSD
FreeBSD (FreeBSD est un système d'exploitation UNIX libre. Le nom vient de l'association d'une part de free qui signifie à la fois libre (liberté) et gratuit dans...) - NetBSD (NetBSD est un système d'exploitation libre de type unix BSD dérivé de 386BSD et de Net/2 (4.3BSD-Lite).) - OpenBSD
DragonFly BSD (DragonFlyBSD est un système d'exploitation de type BSD. Il résulte d'un fork de FreeBSD 4.8 mené par Matt Dillon, jugeant le nouveau système de threading et SMP de FreeBSD 5 peu performant et difficile à...) - PC-BSD (PC-BSD est une distribution fondée sur FreeBSD, un système d'exploitation réputé pour sa robustesse mais à la mise en place peu accessible pour les novices et les utilisateurs venant d'autres systèmes, tels que Microsoft Windows ou Mac OS.)
GNU/Linux (Liste)
Debian - Fedora - Gentoo
Mandriva - Red Hat (Red Hat est une société multinationale d'origine américaine éditant des distributions Linux. Elle est l’une des entreprises dédiées aux logiciels Open Source les plus importantes et les plus reconnues....) - Slackware
SuSE - Ubuntu
Mac OS
Système 5 - 6 - 7 - 8 - 9
Mac OS X -.0 -.1 -.2 -.3 -.4 -.5 - Server
MS-DOS - Microsoft Windows
1.0 - 2 - 3.x - 95 - 98 - Me
NT - 3.5x - 4.0 - 2000
XP - 2003 - Vista
2008 (prochainement)
Seven (en développement)
Autres
AmigaOS - BeOS (BeOS est un système d'exploitation développé par la société américaine Be Inc., fondée par le français Jean-Louis Gassée, un ex-dirigeant d'Apple à partir de 1991. Initialement conçu pour un ordinateur spécifique, la...) - Inferno
LynxOS (LynxOS est un système d'exploitation temps réel et de style UNIX de la société LynuxWorks pour systèmes embarqués. Parfois appelé tout simplement "Lynx", LynxOS est conforme au standard POSIX et...) - Haiku OS - OS/2
QNX - Solaris - UNIX - MVS
OS/360 (OS/360 était un système d'exploitation développé par IBM pour leur nouvelle série d'ordinateurs System/360, annoncée en 1964. OS/360 a été parmi les...) - OS/390 - OS/400 (OS/400 est le système d'exploitation d'IBM conçu pour ses machines de la gamme AS/400, iSeries et i5 (ou System i). Il s'agit d'un système dédié à l'informatique de...) - Plan 9 (Plan 9 from Bell Labs, appelé usuellement Plan 9, est un système d'exploitation expérimental développé par Bell Labs, le descendant de Unix Time-Sharing System. Ce...)
ReactOS (ReactOS est un projet de système d'exploitation en développement se voulant compatible avec les programmes et pilotes Microsoft Windows.) - VMS - ZETA (ZETA est un système d'exploitation de la société allemande YellowTAB. Il est une évolution de BeOS.) - FreeDOS (FreeDOS a pour but d'être un système d'exploitation complet, libre, et 100% compatible MS-DOS.)

Liste non-exhaustive de systèmes d’exploitation :

  • OS/2 d’IBM ;
  • OS/400 présent sur les moyens systèmes IBM (AS/400 - ISéries) ;
  • Mac OS : le premier système d’exploitation des ordinateurs Apple Macintosh, qui succéda aux systèmes Lisa et Apple II, et fut suivi de Mac OS X ;
  • VMS et OpenVMS (Compaq, ex-Digital) ;
  • la famille des DOS (En anatomie, chez les animaux vertébrés parmi lesquels les humains, le dos est la partie du corps consistant en les vertèbres et les côtes. Les...), dont :
    • PC-DOS (version fournie par IBM avec les premiers x86), MS-DOS, DR-DOS (DR-DOS est un système d'exploitation de la société Digital Research fondée par Gary Kildall.), FreeDOS, PTS-DOS...
  • Windows, le système d’exploitation fenêtré de Microsoft ;
  • Dérivés d’UNIX (sous différentes déclinaisons : BSD, System V, etc.) dont :
    • GNU/Linux : un système d’exploitation libre s’appuyant sur le noyau Linux et les outils GNU (GNU est un système d'exploitation composé exclusivement de logiciels libres.).
      • Distributions : Debian, Mandriva, Ubuntu, Gentoo, Red Hat, Fedora, SuSE, Slackware, EduLinux…
    • la famille BSD : un effort réussi pour rendre sa liberté au système de Berkeley comprenant :
      • NetBSD, OpenBSD et son dérivé OliveBSD, FreeBSD et ses dérivés, PicoBSD (PicoBSD est un système d'exploitation tenant sur une disquette, basé sur la branche FreeBSD 3.0-current.) et DragonFly BSD, Darwin (sur lequel est construit Mac OS X, semi-propriétaire).
    • les UNIX propriétaires :
      • AIX (AIX est le système d'exploitation de type UNIX d'IBM. AIX est l'acronyme de Advanced Interactive eXecutive, mais seul l'acronyme est utilisé.) (IBM, SystemV), A/UX (A/UX est un système d'exploitation UNIX né dans les années 1980, basé sur le System V d'AT&T.) (Apple, SystemV), BOS (Bull Operating System), Irix (Silicon Graphics, SystemV), HP-UX (HP-UX est un système d'exploitation propriétaire de type Unix (System V et BSD), développé par Hewlett-Packard, utilisé sur des serveurs et des stations de travail. C'est un concurrent direct de Sun Solaris, IBM AIX et...) (Hewlett Packard (Packard est nom de famille notamment porté par :), SystemV), LynxOS (LynuxWorks), NeXTSTEP (NeXTSTEP est le système d'exploitation des ordinateurs conçus par NeXT, basé sur un micro-noyau Mach, un environnement BSD 4.3 et une interface graphique efficace fondée sur le Display PostScript.) (NeXT, BSD), Sinix (Siemens), Solaris (Sun, SystemV), SunOS (Sun, BSD), Tru64 (Tru64 est un système d'exploitation propriétaire de type Unix, développé par Digital (depuis racheté par Compaq puis HP). C'est un système propriétaire et payant, utilisé pour des serveurs et...) (Compaq).
  • les systèmes d’exploitation grands systèmes (mainframes) :
    • Multics (Multics (acronyme de MULTiplexed Information and Computing Service) est le nom d'un système d'exploitation dont dérive directement UNIX et, via ce dernier, de très nombreux systèmes actuels (*BSD,...) (père d’UNIX) et héritier de CTSS
    • IBM : MVS, VM, DOS/VSE, TPF
    • Bull : GCOS (GCOS /jee'kohs/ (General Comprehensive Operating System) est une famille de système d'exploitation orientée mainframes. La première version a été développée par General Electric à partir de 1962; nommée historiquement GECOS...)
    • Siemens : BS2000
    • ITS, TOPS-10 et TOPS-20
  • Symbian OS (Symbian OS est un système d'exploitation pour téléphones portables (on parle de "Smartphone") et PDA conçu par Symbian ltd. Il est l'héritier du système d'exploitation Epoc32 qui équipa...) est un système d’exploitation pour Smartphones
Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.