Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Fork

Fork est un mot anglais signifiant « fourche », « fourchette ». Il vient du mot latin furca (qui est également à l'origine de plusieurs mots en français comme bifurcation), via le normo-picard forque. C'est souvent dans ce sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par...) figuré « d'embranchement », de « différentiation » qu'est employé cet anglicisme en informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement...). Il désigne donc un objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être...) (au sens large, cela peut être un projet) ayant une racine commune avec un second. Ces deux objets jumeaux au départ après s'être séparés suivent une évolution propre, différente.

Ce mot peut également être employé comme synonyme d'objet dérivé.

Fonction fork (Fork est un mot anglais signifiant « fourche », « fourchette ». Il vient du mot latin furca (qui est également...) dans UNIX

La fonction fork fait partie des appels système standards d'UNIX.

Cette fonction permet à un processus (un programme en cours d'exécution) de se dupliquer, par exemple en vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) de réaliser un second traitement, parallèlement au premier.

Il existe une filiation dans les processus : le créateur d'un nouveau processus est appelé le père et le nouveau processus, le fils. Tous les attributs systèmes du père (par exemple les droits sur le système de fichier) sont transmis au fils, de la même manière que l' héritage.

Il est souvent avantageux de remplacer les forks, coûteux en ressources système (car un fork implique la création d'un nouveau processus), par des processus légers.

La fonction fork est beaucoup utilisée dans les applications client-serveur (L'architecture client/serveur désigne un mode de communication entre plusieurs ordinateurs d'un réseau qui distingue un ou plusieurs postes clients du serveur : chaque logiciel client peut envoyer des...) avec plusieurs clients simultanés.

Embranchement d'un projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) informatique

Parfois nommé fork. L'utilisation, parfois critiquée à bon escient, de l'anglicisme fork dans le contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots qui l'entourent. Le concept de contexte issu traditionnellement de...) de projet informatique est une utilisation imagée du mot fork utilisé en programmation : on crée un nouveau projet à partir d'un autre à l'identique, sans détruire celui-ci. Cela implique que les droits accordés par les auteurs le permettent : ils doivent autoriser la modification, l'utilisation et la redistribution du code source (Le code source (ou les sources voire le source) est un ensemble d'instructions écrites dans un langage de programmation informatique de haut niveau, compréhensible par un...). C'est pour cette raison que les embranchements se produisent facilement dans le domaine des logiciels libres. Les forks sont perçus par certains comme une épée de Damoclès au dessus des auteurs des projets les moins bons, et aussi comme une méthode pour empêcher l'appropriation d'un projet par un groupe. La «  peur de l'embranchement  » est un des mécanismes essentiels de régulation et sélection des projets du logiciel libre (Un logiciel libre est un logiciel dont l'utilisation, l'étude, la modification, la duplication et la diffusion sont universellement autorisées sans contrepartie financière. Les droits correspondant à ces libertés...). Les effets ne sont pas anodins car les ressources disponibles en termes de développeurs prêts à contribuer notamment sont réduites.

Une illustration de la régulation des projets libres par ce moyen est l'apparition d'au moins trois forks pour le projet SourceForge à l'issue de la « dérive de sourceforge » :

  • gforge (GForge est un système de gestion de développement collaboratif de logiciels. Il fournit une interface unifiée à une série de logiciels serveur et...) (voir l'article : Gforge)
  • Debian (Debian (/de.bjan/) est une organisation communautaire et démocratique, dont le but est le développement d'un système d'exploitation basé exclusivement sur des logiciels libres.) SF
  • savannah (voir l'article : GNU (GNU est un système d'exploitation composé exclusivement de logiciels libres.) Savannah)
  • et d'autres qui ne sont plus maintenus

Embranchements connus

  • GNU Emacs, suite à des différences de point (Graphie) de vue entre le projet GNU (qui était à l'origine de cette version d'Emacs) et des développeurs externes (principalement de l'entreprise Lucid qui développait un produit utilisant GNU Emacs), donne GNU Emacs et Lucid Emacs (qui est ensuite renommé en XEmacs).
  • En 1997, GNU Compiler Collection (En informatique, GCC, abréviation de GNU Compiler Collection, est le compilateur créé par le projet GNU. Il s'agit d'une collection de logiciels libres intégrés capables de compiler divers langages de...) (GCC) stagne et le fork EGCS apparaît pour progresser plus vite, notamment dans le support du C++ standard. Finalement, la branche EGCS supplante la branche stagnante de GCC en 1999.
  • En 2003, un fork du logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont inclus les instructions de...) libre de dessin vectoriel Sodipodi, nommé Inkscape (Inkscape est un logiciel libre de dessin vectoriel sous licence GNU/GPL. Il a pour but de devenir un puissant outil d'édition graphique tout en étant entièrement conforme avec...) est lancé. Aujourd'hui, Sodipodi n'a pas sorti de nouvelles versions depuis février 2004 alors qu'Inkscape connaît un développement très actif. À noter que Sodipodi était déjà à l'origine un fork du logiciel libre Gill.
  • En 2004, suite à un désaccord de licence, un bon nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de développeurs de XFree86 décident de créer X.Org à partir de XFree86 4.4 RC2. Très vite, X.Org remplace XFree86 dans la plupart des distributions Linux (Au sens strict, Linux est le nom du noyau de système d'exploitation libre, multitâche, multiplate-forme et multi-utilisateur de type UNIX...).

Autres acceptions

  • South Fork est le nom du ranch de la famille Ewing dans le feuilleton télévisé Dallas.
  • Fork est le nom d'un sort d'interruption du jeu de cartes à jouer et collectionner Magic (MagiC est un système d'exploitation propriétaire multitâche pour ordinateurs Atari ST et compatibles. Il a été porté sur PC et Macintosh. Quelle que soit la plateforme matérielle, les applications...): l'assemblée; une fois joué, il duplique à l'identique un rituel ou un autre effet rapide.
Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.