Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Orbiter
Orbiter
Développeur Dr Martin Schweiger,professeur à la University College London
Dernière version 060929 (le 29 septembre 2006)
Environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les...) Windows (Windows est une gamme de systèmes d'exploitation produite par Microsoft, principalement destinées aux machines compatibles PC. C'est le remplaçant de MS-DOS. Depuis les années 1990, avec la...)
Type Simulateur de vol (Un simulateur de vol est une application au domaine de l'aéronautique, du pilotage des aéronefs en particulier, des techniques de simulation de phénomènes physiques.)
Licence logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont inclus les instructions de traitement, regroupées sous forme...) gratuit
Site Web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World Wide Web reposant sur...) Site officiel de Orbiter (Orbiter est un simulateur de vol spatial réaliste, diffusé sous forme de graticiel (mais non open source), pour le système d’exploitation Windows, créé par le Dr...)

Orbiter est un simulateur de vol spatial (Constantin Tsiolkovski (1857-1935) est considéré comme le père du vol spatial. Dès la fin du XIXe siècle, il...) réaliste, diffusé sous forme de graticiel (Un graticiel ou gratuiciel (en anglais freeware) est un logiciel propriétaire qui est mis gratuitement à disposition par son créateur, mais qui est soumis à certaines contraintes...) (mais non open source), pour le système d’exploitation Windows, créé par le Dr Martin Schweiger, professeur à la University College London.

La première version fut publiée le 27 novembre 2000, et le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le...) est en continuel développement. La dernière version en date porte le numéro 060929, et elle est diffusée depuis le 29 septembre 2006.

Objectif du simulateur

L’objectif d’Orbiter est d’être un simulateur réaliste plutôt qu’un jeu d'arcade. Le mouvement des planètes, les effets de la gravitation (La gravitation est une des quatre interactions fondamentales de la physique.), le vol dans l'espace et dans l’atmosphère sont modélisés avec précision. La physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la physique désigne la connaissance de la...) de l'espace et la mécanique orbitale peuvent rendre le pilotage des engins spatiaux simulés passablement compliqué. L'apprentissage (L’apprentissage est l'acquisition de savoir-faire, c'est-à-dire le processus d’acquisition de pratiques, de connaissances, compétences, d'attitudes ou de valeurs culturelles, par...) d'Orbiter demande un réel effort, même pour les personnes ayant l’expérience de simulateurs de vols. Heureusement des documentations et tutoriaux en français ont été réalisés par des fans et facilitent grandement la prise en main (La main est l’organe préhensile effecteur situé à l’extrémité de l’avant-bras et relié à ce dernier par le poignet. C'est un organe destiné à...), moyennant une bonne lecture.

Caractéristiques du simulateur

Orbiter est un simulateur spatial offrant de nombreuses fonctions, en particulier pour manœuvrer un engin spatial. Orbiter permet à l’utilisateur d’explorer le système solaire avec un grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de vaisseaux spatiaux, soit réalistes comme la navette spatiale (Une navette spatiale, dans le domaine de l’astronautique, est un véhicule aérospatial réutilisable conçu pour assurer la desserte des stations spatiales en orbite basse...), soit fictifs comme le Delta-glider.

Orbiter offre le réalisme nécessaire pour reproduire des vols spatiaux historiques, mais aussi la possibilité de piloter des engins plus futuristes permettant de voyager à travers le système solaire.

Le moteur (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou...) d’un vaisseau spatial est défini uniquement par sa puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) et par la quantité de carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.) utilisée. Cette souplesse permet de tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) simuler, depuis des moteurs conventionnels, jusqu’à des propulseurs nucléaires ou à fusion (En physique et en métallurgie, la fusion est le passage d'un corps de l'état solide vers l'état liquide. Pour un corps pur, c’est-à-dire...).

Les voyages sub-orbitaux, orbitaux ou interplanétaires sont également gérés. Les dispositifs d’accostage (En anglais, le terme correspondant est soft docking.) et d'amarrage (Le terme d'amarrage est utilisé dans deux domaines :), permettent à l’utilisateur d'organiser des rendez-vous avec la station spatiale internationale (La Station spatiale internationale (en anglais International Space Station ou ISS) est un habitat placé en orbite terrestre basse, occupé en...), ou à un autre vaisseau spatial.

Le système solaire d’Orbiter contient le soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une étoile de type naine...), huit planètes et les satellites (Satellite peut faire référence à :) naturels principaux. Pluton (Pluton, dont la désignation officielle est (134340) Pluton, est la deuxième plus grande planète naine connue du système solaire et le 10e plus grand astre connu orbitant le...), plusieurs dizaines de satellites naturels, les astéroïdes et les comètes ne sont pas inclus d’origine, mais ils peuvent être ajoutés avec des extensions.

Quoiqu’Orbiter contienne une base de données de plus de 100 000 étoiles, elles sont présentes uniquement pour l’affichage (L' affichage désigne l'application d'une surface de papier script dans un lieu public(et non du foyer)sur un support destiné à son émission, externe ou interne,...), et les voyages interstellaires ne sont actuellement pas possibles.

Puisqu'il emploie la physique newtonienne, le voyage (Un voyage est un déplacement effectué vers un point plus ou moins éloigné dans un but personnel (tourisme) ou professionnel (affaires). Le voyage s'est...) à une vitesse (On distingue :) supérieure à la lumière est possible, mais sans aucun des effets qui seraient constatés dans la réalité. Les limites pour la vitesse et la distance au soleil sont inconnues, mais des expériences montrent que le programme devient moins stable lorsqu’un engin spatial se déplace à plusieurs ordres de grandeur de la vitesse de la lumière.

Interface (Une interface est une zone, réelle ou virtuelle qui sépare deux éléments. L’interface désigne ainsi ce que chaque élément a besoin de connaître de l’autre pour pouvoir fonctionner...) pour le pilotage

L’interface habituelle pour le pilotage consiste en deux écrans MFD (Multi-function display) et un écran HUD (Head-Up Display). Chacun présente plusieurs modes de fonctionnement. Toutes les commandes peuvent être envoyées depuis le clavier. Le système d’interface donne une vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) claire, tout en fournissant les informations nécessaires au pilotage.

Le simulateur peut également être enrichi avec des écrans de contrôles et des instruments additionnels, y compris des cockpits virtuels en trois dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son diamètre si c'est une...) ou des panneaux d’instruments en deux dimensions. Certains permettent au joueur d’utiliser la souris (Le terme souris est un nom vernaculaire ambigu qui peut désigner, pour les francophones, avant tout l’espèce commune Mus musculus, connue aussi comme...) pour interagir avec les panneaux. Ils autorisent pour certains astronefs des systèmes de contrôles plus complexes et adaptés à chaque appareil. L’emploi d’un cockpit (L'habitacle (mais aussi cabine de pilotage, poste de pilotage, cellule ou encore cockpit) d'un avion désigne l'espace réservé au pilote, son copilote et au mécanicien. Il contient...) virtuel permet au joueur de bénéficier de la vue en perspective d’un pilote et d’améliorer le sentiment d’immersion.

Distribution standard d’Orbiter

La distribution standard d’Orbiter inclut les astronefs et les stations spatiales suivantes :

  • Engins spatiaux réels :
    • Navette spatiale Atlantis (La navette spatiale Atlantis (Orbital Vehicle-104 ou OV-104) est une navette spatiale appartenant à la NASA américaine. Elle fut la quatrième navette opérationnelle construite et...)
    • Station spatiale (Une station spatiale, dans le domaine de l'astronautique, est une installation spatiale en orbite ou déposée sur un astre, ne disposant pas de moyens de propulsion autonomes ou ne disposant que de moyens de propulsion réduits, et...) Mir
    • Station spatiale internationale
    • Télescope spatial Hubble (Le télescope spatial Hubble (en anglais, Hubble Space Telescope ou HST) est un télescope en orbite à environ 600 kilomètres d'altitude, il effectue un tour complet de la Terre toutes les 100 minutes. Il...)
    • Module Long Duration Exposure Facility (Le Long Duration Exposure Facility (LDEF) était un satellite artificiel de la NASA qui avait pour objectif d'exposer au vide spatial pendant une longue durée...) (LDEF)
  • Engins spatiaux fictifs :
    • Delta-glider
    • Shuttle-A
    • Shuttle-PB
    • Dragonfly
    • Lunar Wheel station

Extensions d’Orbiter

Orbiter a attiré un grand nombre de personnes, qui ont manifesté leur intérêt sur plusieurs forums et sites de dépôts d'extensions. En effet, bien que les sources du simulateur ne soit pas publiées, une interface de programmation (Une interface de programmation (Application Programming Interface ou API) permet de définir la manière dont un composant informatique peut communiquer avec un autre. C'est donc une interface de code source fournie par un...) (API) permet aux utilisateurs d'Orbiter de contribuer au perfectionnement de la simulation par la création d’extensions.

Ainsi un très grand nombre d'extensions sont disponibles. On y trouve des bases de lancement, des astéroïdes, des planètes ou des lunes, des engins de toutes les époques et pour toutes les nations, des instruments d'aide à la navigation (La navigation est la science et l'ensemble des techniques qui permettent de :) spatiale et des textures pour améliorer celles déjà existantes.

Avec ce simulateur, les passionnés de l’espace peuvent retrouver, avec une bonne précision, les missions historiques, depuis Mercury jusqu’aux missions Apollo, la navette (Une navette spatiale, dans le domaine de l'astronautique, est un véhicule aérospatial réutilisable conçu pour assurer la desserte des stations spatiales en orbite...) spatiale et au-delà.

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.