Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Dassault Mirage IV
Dassault Mirage IV
Rôle Bombardier stratégique
Constructeur Dassault Aviation
Date du premier vol 17 juin 1959
Date de mise en service 1er octobre 1964
Date de retrait 22 juin 2005
Nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) construit 62
Équipage
1 pilote, 1 navigateur
Motorisation
Moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce travail à partir d'une énergie...) SNECMA (Le Groupe Snecma est l'ancien nom d'un ensemble intégré au Groupe Safran. Cet ensemble comprend diverses entreprises dont la principale est la Snecma.) ATAR 9K
Nombre 2
Type turboréacteurs avec postcombustion
Puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) unitaire 65 kN
Dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son diamètre si c'est une...)
Envergure (L'envergure est la distance entre les extrémités des ailes. Le terme est valable pour définir un oiseau, un chiroptère, un avion (ou planeur).) 11,85 m
Longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de l’objet complètement...) 23,49 m
Hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) 4,50 m
Surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent...) alaire 78 m²
Masses
À vide (Le vide est ordinairement défini comme l'absence de matière dans une zone spatiale.) 14 180 kg
Avec armement 31 600 kg
Maximale 33 475 kg
Performances
Vitesse (On distingue :) maximale 2 340 km/h
2,2 Mach
Plafond (Par extension, un plafond représente le maximum de quelque chose :) 12 800 m
Vitesse ascensionnelle 2 588 m/min
Distance franchissable 1 240 km
Distance de convoyage 4 000 km
Armement
Interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la fois en activité et en formation à l'hôpital ou en cabinet pendant une durée variable selon le "Diplôme d'études...) bombe AN-11 ou AN-22, missile (Un missile est un projectile autopropulsé et guidé, constitué de :) ASMP, nacelle CT.52 de reconnaissance
Externe 2 réservoirs de 2500 l, conteneurs ECM, bombes classiques (charge maximale : 6800 kg)
Avionique

Le Dassault Mirage IV (Le Dassault Mirage IV est un bombardier stratégique développé par la France à la fin des années 1950. Conçu pour soutenir de façon...) est un bombardier stratégique développé par la France à la fin des années 1950. Conçu pour soutenir de façon prolongée des vitesses de l'ordre de Mach 2, il a été construit à 62 exemplaires. Les derniers Mirage IV furent retirés du service en 2005.

Histoire

Pendant la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de...) moitié des années 1950, la France décide de développer une force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore...) de dissuasion nucléaire et, entre autres conséquences, de se doter d'un vecteur (En mathématiques, un vecteur est un élément d'un espace vectoriel, ce qui permet d'effectuer des opérations d'addition et de multiplication par un scalaire. Un...) aérien capable d'emporter la bombe atomique. La doctrine de l'époque impliquait d'effectuer au moins la moitié de la mission à haute altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui explique la répartition de la...) et vitesse supersonique (Supersonique signifie « supérieur à la vitesse du son ».), de façon à échapper aux défenses adverses.

Alors que, en parallèle des études qui allaient aboutir au Mirage III, le constructeur Dassault travaille sur un projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) de chasseur biréacteur, le constructeur reçoit en novembre 1956 une directive indiquant que le biréacteur devait évoluer vers un bombardier. Des études sont alors lancées pour valider la possibilité de maintenir des vols supersoniques prolongés, tandis que les ingénieurs trouvent plusieurs solutions pour réduire la trainée et augmenter l'autonomie. L'avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air, entraîné par un organe moteur (dans le cas d'un engin...) est évidemment biplace, car un navigateur/opérateur de système d'arme est indispensable pour ce type de missions.

Un premier prototype Mirage IV-01 est construit et fait son premier vol (Le premier vol ou vol inaugural d'un avion est la première occasion pour celui-ci de prendre les airs par ses propres moyens. C'est l'équivalent en aéronautique du voyage inaugural pour un bateau.) le 17 juin 1959. Semblable à un Mirage III à l'échelle 2, biréacteur et bourré d'instruments de mesure, il permettra entre autres d'étudier les variations de température à différents endroits de l'avion et donc d'en déduire les matériaux à employer pour la construction définitive. Le 22 septembre 1960, ce prototype établi un record mondial de vitesse en circuit fermé, en parcourant 1000 km à la vitesse moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous identiques sans...) de 1822 km/h (dont 30 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte originale, au crayon, levée sur le terrain....) accomplies entre Mach 1,8 et 2).

Cependant, l'autonomie envisagée n'est pas suffisante pour permettre d'atteindre l'URSS aussi Dassault propose le Mirage IV B, un avion 2 fois plus grand que le prototype. Il devait être équipé de réacteurs américains Pratt & Whitney (Pratt & Whitney est le nom d'un constructeur de moteurs d'avions américain dont la production est aussi bien utilisée pour les avions civils que pour les avions militaires. La companie...) J75 construits sous licence, car les SNECMA Atar 9 initialement prévus n'étaient plus adaptés. Alors que la construction d'un nouveau prototype a commencé, le Ministère de la Défense donne l'ordre en septembre 1959 de revenir à la formule du Mirage IV-01 et de ses réacteurs SNECMA.

Les travaux commencent alors sur le Mirage IV A : la SNECMA ayant proposé un dérivé du Atar 9 avec un mécanisme de survitesse permettant d'augmenter la puissance de 15% au dessus de Mach 1,4, Dassault pu mettre au point (Graphie) un dérivé du Mirage IV-01 légèrement agrandi, capable d'emporter 30% de carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.) supplémentaire et ravitaillable en vol. Parallèlement, un gros travail était nécessaire pour mettre au point les équipements électroniques de navigation (La navigation est la science et l'ensemble des techniques qui permettent de :) et de bombardement nécessaires, ainsi que la bombe atomique spécialement adaptée à l'avion. A noter que les avions ne volaient jamais avec une bombe atomique réelle mais seulement avec une maquette.

Le premier prototype de la version de série, le Mirage IVA-02 , fait son vol inaugural le 12 octobre 1961. Il sera suivi de 2 autres : le Mirage IVA-03 équipé du système d'arme complet, et le Mirage IVA-04 sur lequel sera testé l'utilisation de 12 fusées JATO fournissant 5 tonnes de poussées supplémentaire pour faciliter le décollage. Le premier Mirage IV de série fut livré en février 1964 et, dès le mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) d'octobre, le premier escadron était déclaré opérationnel.

Le dernier des 62 exemplaires fut livré en mars 1968, permettant d'équiper 9 escadrons de bombardement stratégique et 1 d'entraînement. Le Mirage IV était également capable de bombardement classique (jusqu'à 8 bombes de 454kg) et 12 exemplaires pouvaient effectuer des missions de reconnaissance avec un conteneur (Dans le domaine du transport, un container (de l'anglais), parfois francisé en conteneur, est un caisson métallique, en forme de parallélépipède, conçu pour le transport de marchandises par différents...) CT-52 contenant 4 caméras utilisables à basse altitude, 4 autres pour la haute altitude, ainsi qu'un capteur (Un capteur est un dispositif transformant l'état d'une grandeur physique observée en une grandeur utilisable exemple : une tension électrique, une hauteur de mercure, une...) infrarouge (Le rayonnement infrarouge (IR) est un rayonnement électromagnétique d'une longueur d'onde supérieure à celle de la lumière visible mais plus courte que celle des...).

Très vite, en 1966, l'Armée de l'Air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il...) réalise que les missions à haute vitesse et haute altitude prévues initialement devenaient de plus en plus risquées, voire impossibles. Une évolution de l'électronique est alors effectuée pour permettre la pénétration à basse altitude, tandis que les avions reçoivent un camouflage gris/vert à partir de 1974. Dans les années 1980, un programme de modernisation est lancé, entre autres pour permettre l'emport du missile nucléaire ASMP : 18 avions sont modifiés et désignés alors Mirage IV P. Cette version sera opérationnelle à partir de mai 1986. Lors des missions d'alerte nucléaire, l'avion peut être équipé de JATOs, fusées permettant un décollage plus rapide sans pour autant consommer beaucoup de carburant.

En 1996, la mission de bombardement nucléaire est confiée au nouveau Mirage 2000N et seuls 7 Mirage IV sont conservés, pour les missions de reconnaissance à longue distance. Ils sont définitivement retirés du service le 23 juin 2005.

Engagements

Les seules missions opérationnelles réelles effectuées par les Mirage IV sont des missions de reconnaissance, en particulier au dessus de l'Irak en 1998 et 2003, de l'Afghanistan en 2001, et pendant la Guerre du Kosovo en 1999.

Toutefois, le 19 juillet 1966, un Mirage IV effectue un largage réel d'une bombe atomique AN11 sur le site d'expérimentation du Pacifique, à Fangataufa.

Variantes

  • Mirage IV A : version initiale de bombardement/reconnaissance (3 prototypes et 62 exemplaires)
  • Mirage IV N puis P (pénétration stratégique) : 18 Mirage IV A modifiés entre 1983 et 1986 pour l'emport du missile ASMP.
Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.