Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Fairchild A-10 Thunderbolt II
Fairchild A-10 Thunderbolt II
Rôle Attaque au sol
Constructeur Fairchild
Date du premier vol 10 mai 1972
Date de mise en service octobre 1975
Coût unitaire 9,8 millions de dollars en 1998
Nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) construit 715
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou...) General Electric (General Electric est un conglomérat américain fondé en 1892 par la fusion d'une partie de Thomson-Houston Electric Company et de Edison General...) TF34-GE-100
Nombre 2
Type turboréacteur à double flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données,...)
Puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) unitaire 40 kN
Dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son...)
Envergure (L'envergure est la distance entre les extrémités des ailes. Le terme est valable pour définir un oiseau, un chiroptère, un avion (ou planeur).) 17,42 m
Longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de l’objet complètement...) 16,16 m
Hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) 4,42 m
Surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique,...) alaire 47 m²
Masses
À vide (Le vide est ordinairement défini comme l'absence de matière dans une zone spatiale.) 9 761 kg
Avec armement 14 846 kg
Maximale 22 950 kg
Performances
Vitesse (On distingue :) maximale 676 km/h
0,56 Mach
Plafond (Par extension, un plafond représente le maximum de quelque chose :) 13 636 m
Vitesse ascensionnelle 1 828 m/min
Distance franchissable 4 000 km
Armement
Interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la fois en activité et en formation à l'hôpital ou en cabinet pendant une durée...) 1 canon Gatling de 30 mm GAU-8 Avenger
Externe 11 points d’ancrage dont 8
sous les ailes et 3 sous le fuselage (Le fuselage désigne l'enveloppe d'un avion qui reçoit généralement la charge transportée, ainsi que l'équipage. Le fuselage d'un avion supporte la voilure et l'empennage...) pour un maximum de 9450 kg d’armement
Avionique

Le Fairchild A-10 Thunderbolt II (Le Fairchild A-10 Thunderbolt II, également connu sous le nom de « Warthog » (Phacochère en français) est le premier avion américain...), également connu sous le nom de « Warthog » (Phacochère en français) est le premier avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air, entraîné par un organe moteur (dans le cas d'un engin...) américain spécialement conçu pour la couverture aérienne rapprochée des forces terrestres. L’A-10 est un avion simple, solide et efficace, muni de deux moteurs à réaction (turboréacteur à double flux). Il est capable d’attaquer tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) type de cible au sol, en particulier, les chars et les véhicules blindés. On peut voir dans l'A-10 un descendant moderne du Hs 129 de la Luftwaffe.

Conception

Le 6 mars 1967, l'USAF proposa à 21 constructeurs aéronautique de lancer une étude pour son programme Attack-Experimental ou AX d'avion d'attaque au sol peu coûteux. Six compagnies répondirent à l'appel dont Fairchild-Republic et Northrop qui reçurent des contrats pour construire des prototypes.

Le premier vol (Le premier vol ou vol inaugural d'un avion est la première occasion pour celui-ci de prendre les airs par ses propres moyens. C'est l'équivalent en aéronautique du voyage inaugural pour un...) du prototype YA-10A de Fairchild a eu lieu le 10 mai 1972. Le 10 janvier 1973, le A-10 est déclaré vainqueur de la compétition face au A-9 de Northrop. Les premiers A-10A ont été livrés à la base de Davis-Monthan de l’US Air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est nécessaire de pressuriser les cabines des avions et autres...) Force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale « cardinale » équivalent au courage (cf. les...) dans l’Arizona en octobre 1975. 714 appareils (dont un biplace) furent construits pour l’USAF entre 1975 et 1984. L’A10 Thunderbolt II a cependant été un avion assez mal accueilli dans les forces aériennes américaines ; les autorités avaient plus confiance dans les F-15 et F-16 et préféraient donner le travail « sale » d'appui des troupes terrestres aux hélicoptères de l'US Army Aviation (L'aviation est une activité aérienne définie par l'ensemble des acteurs, technologies et règlements qui permettent d'utiliser un aéronef dans un but particulier. Ces diverses activités peuvent être...) développés à cette fin, tel le AH-1 Cobra (Le AH-1 Cobra, aussi appelé HueyCobra, Cobra, SeaCobra, Super Cobra, Whiskey Cobra, Zulu Cobra, Viper ou Snake en fonction du modèle, est un hélicoptère d'attaque conçu...) puis l’AH-64 Apache (L'hélicoptère d'attaque AH-64 Apache est actuellement construit par Boeing qui a absorbé la société McDonnell Douglas qui avait elle-même...).

De nombreux appareils ont été convertis en observateurs avancés (OA-10A) par de très légères modifications.

Engagements

Dans les années 1980, les militaires prévoyaient d’utiliser les A-10 pour contrer une attaque de chars soviétiques en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique,...) de l'Est.

Engagé par l’armée américaine pendant la guerre du Golfe (Un golfe (italien golfo, grec kolpos, pli) est une partie de mer avancée dans les terres, en général selon une large courbure.) en 1991, l’A-10 a obtenu un taux de réussite de 95,7% des missions de ses 8100 vols. Principale plate-forme de tir du missile (Un missile est un projectile autopropulsé et guidé, constitué de :) antichar AGM-65 Maverick avec 90% des tirs effectués, il a montré une grande efficacité en détruisant 1000 chars d’assaut, 2000 véhicules militaires et 1200 pièces d’artillerie. Seulement cinq A-10 furent perdus, un chiffre (Un chiffre est un symbole utilisé pour représenter les nombres.) très inférieur aux prévisions.

L’A-10 a également été engagé durant la guerre du Kosovo en 1999 avec prudence, la politique de l’administration Clinton visant à ne pas subir de perte. Le terrain encaissé et boisé du Kosovo constituait à coup sûr un environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement...) beaucoup plus risqué pour un appareil évoluant si près du sol et qui ne peut, comme le font les hélicoptères, se camoufler derrière le relief (Le relief est la différence de hauteur entre deux points. Néanmoins, ce mot est souvent employé pour caractériser la forme de la surface de la Terre.) et passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) sous les radars de conduite de tir.

Réemployé avec moins de contraintes durant la guerre en Afghanistan au cours de l’année 2002 lors de l’Opération Anaconda (Les anacondas (Eunectes sp.) sont des serpents aquatiques constricteurs non venimeux de la famille des boas. Ils comprennent quatre espèces que l'on trouve dans les marécages et les fleuves des régions...), il connut de nombreux succès opérationnels. Mais il a été écarté de la première partie des opérations aériennes. Certains pensent que le commandement américain hésite à engager l’A10 autrement que dans des opérations de forces dissymétriques où les canons antiaériens et les missiles sol-air restent rares.

Enfin, cet avion a encore été utilisé pendant la guerre en Irak en 2003. Sur 60 A-10 déployés, un seul fut abattu tard dans la guerre, près de l’Aéroport international de Bagdad (Bagdad (en arabe ?????) est la capitale et la plus grande ville de l'Irak. Elle se situe sur le Tigre au centre est du pays (44,5° E - 33,5° N) et est un carrefour de communications aériennes, routières et...). Ils ont tiré 311 597 obus de 30mm, contre 16 901 obus pour tous les autres avions américains réunis. Les troupes au sol, lors de leur demandes de soutien aérien, ont réclamé à 80 % des cas explicitement un A-10. Les déboires de l’AH-64 Apache ont redonné un intérêt tout particulier à l’A-10 malgré son âge avancé.

L’A-10 devrait rester en service dans l’USAF jusqu’en 2028, date à laquelle il serait remplacé par le F-35.

Variantes

  • YA-10A : nom de 2 prototypes (71-1369 et 1370) en compétition avec le YA-9A
  • A-10A : version de série
  • N/AW A-10 : version construite avec les seuls fonds de la firme à partir de l’A-10A. les différences sont l’empennage qui augmente de 0,51 m et la masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution...) qui augmente de 950 kg (non produit)
  • A-10B : projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) d’une version d’entraînement biplace fondée sur la cellule du N/AW A-10 (annulé)
  • A-10C : A-10A avec une avionique beaucoup plus évolué en service depuis 2006.
Un nouveau A-10C arrive à Davis-Monthan AFB le 29 novembre 2006
Un nouveau A-10C arrive à Davis-Monthan AFB le 29 novembre 2006

Autres caractéristiques

Un des grands avantages du A-10 est son excellente manœuvrabilité à basse vitesse et basse altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui explique la répartition de la...) et la grande précision de son armement. Il peut voler à moins de 300 m d’altitude avec une visibilité allant jusqu’à 2,4 km. Son décollage et son atterrissage (L’atterrissage désigne, au sens étymologique, le fait de rejoindre la terre ferme. Le terme recouvre cependant des notions différentes suivant qu'il est employé dans le domaine...) pouvant s’effectuer sur des terrains très courts, il peut ainsi facilement opérer à proximité des lignes de front, d’autant plus que les pièces de l’appareil sont facilement interchangeables (gauche et droite), même les moteurs, le train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou de plusieurs wagons (pour...) d’atterrissage et les ailerons.

Enfin des missions de nuit peuvent être exécutées à l’aide de lunettes de vision de nuit dont sont alors munis les pilotes.

L’A10 est un avion particulièrement robuste et conçu pour maximiser ses chances de survie. Ses moteurs sont très écartés afin de réduire la probabilité d'impacts simultanés, la double dérive cache la chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent : Quelle chaleur !) des réacteurs aux systèmes thermographiques des armes adverses, les pilotes sont protégés par un blindage de 400 kg en titane (Le titane est un élément chimique métallique de symbole Ti et de numéro atomique 22.) qui les entoure et protège également les systèmes de contrôle vitaux. Tous les systèmes hydrauliques sont doublés de commandes manuelles pour permettre au pilote de se poser en cas de problème. L’appareil étant particulièrement stable, à l'exception d'un léger phénomène de tangage habituellement corrigé automatiquement, il peut être piloté manuellement en l’absence de systèmes informatiques, contrairement aux chasseurs. L’avion a été conçu pour résister à des tirs directs, jusque et y compris d'obus explosifs de 23 mm. Le réservoir de kérosène est protégé par de la mousse et fabriqué de telle sorte qu’il n’explose pas sous les tirs, et le système est complèté par deux extincteurs au Halon.

L’avionique de bord inclut les communications, des systèmes de navigation (La navigation est la science et l'ensemble des techniques qui permettent de :) inertielle, un contrôle de tir et un système d’approvisionnement des armes, une aide à l'acquisition (En général l'acquisition est l'action qui consiste à obtenir une information ou à acquérir un bien.) des objectifs et des lunettes de vision de nuit. Le HUD (affichage tête-haute) fournit de nombreuses indications telles que la vitesse, l’altitude, l’angle (En géométrie, la notion générale d'angle se décline en plusieurs concepts apparentés.) d’assiette, des informations de navigation ou bien encore l'état des armes. L’A-10 peut également gérer des systèmes de contre-mesures électroniques sous forme d'un pod externe (voir photo), et le GPS est en cours d’installation sur tous les modèles. Bien qu'il ne soit pas équipé d'un système autonome de désignation des cibles par laser (Un laser est un appareil émettant de la lumière (rayonnement électromagnétique) amplifiée par émission stimulée. Le terme laser provient de l'acronyme anglo-américain...), il peut par contre détecter le faisceau d'un autre appareil ou d'une équipe au sol via son récepteur AN/AAS-35 Pave Penny, et donc lâcher des armements guidés.

Armement

  • Le canon
La gueule du célèbre canon du A-10
La gueule du célèbre canon du A-10

Le célèbre canon GAU-8 Avenger de 30 mm, dont le recul est équivalent à la poussée de l’un des moteurs, peut tirer jusqu’à 3 900 obus à la minute ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la...) (munition à l'uranium (L'uranium est un élément chimique de symbole U et de numéro atomique 92. C'est un élément naturel assez fréquent : plus abondant que l'argent, autant que le molybdène ou l'arsenic, quatre...) appauvri "pointe gainée au béryllium").

Originellement il pouvait tirer aux rythmes de 4200 coups à la minute (haut débit) et 1800 (bas débit). Mais, le débit de 4200 cps/mn a été ramené à 3900 cps/mn au début des années 80, et le débit de 1800 cps/mn a été supprimé (inutilité de prendre plus de temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) pour mettre le même nombre d'obus dans la cible).

Le canon tire un mix de combat d'obus à la fois Explosifs/Incendiaires et Perforants/Incendiaires, dans un ratio de 4:1, soit 1 obus hautement explosif (Un explosif est un composé chimique défini ou un mélange de corps susceptibles lors de leur transformation, de dégager en un temps très court, un grand volume de gaz porté à haute température, ce qui...) pour 4 obus perforants en uranium appauvri. La munition PGU-13/B HEI (High Explosive Incendiary) est plutôt destinée aux véhicules légers et cibles "en dur", tandis que la PGU-14/B API (Armor Piercing Incendiary) possède une enveloppe légère contenant un barreau d'uranium appauvri. En plus de ses capacités de pénétration (l'uranium a une masse volumique (Pour toute substance homogène, le rapport de la masse m correspondant à un volume V de cette substance est indépendante de la quantité choisie : c'est une caractéristique du...) nettement plus importante que l'acier (L’acier est un alliage métallique utilisé dans les domaines de la construction métallique (voir aussi l’article sur la théorie du soudage de...) ou le cuivre), le barreau d'uranium appauvri a un pouvoir pyrogène naturel au contact de l'oxygène, ce qui renforce les effets incendaires du mix de combat. Enfin, la munition d'exercice PGU-15/B TP (Target Practice), utilisée pour l'entraînement des pilotes, simule le comportement balistique (La balistique est la science qui a pour objet l'étude du mouvement des projectiles.) de la PGU-13/B.

On notera que, bien qu'une rafale courte (1 seconde) de ce canon comporte au minimum 65 obus, son taux de dispersion (La dispersion, en mécanique ondulatoire, est le phénomène affectant une onde dans un milieu dispersif, c'est-à-dire dans lequel les différentes fréquences constituant l'onde ne se propagent pas à la...) assez élevé nécessite de "cribler" la cible d'un nombre beaucoup plus élevé de ceux-ci pour la toucher (Le toucher, aussi appelé tact ou taction, est l'un des cinq sens de l'homme ou de l'animal, essentiel pour la survie et le développement des êtres vivants, l'exploration, la reconnaissance, la...). Néanmoins, la charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un...) de combat standard de l'A10 étant de 1100 obus, l'A-10 peut donc tirer un peu moins de 17 secondes à plein débit et a donc la possibilité de "traiter" ses cibles plus longuement que ne le ferait un chasseur (qui ne peut tirer en général que deux à trois secondes au total). Avantage du nombre pour l'un, avantage de la précision pour les autres, les deux se neutralisent; mais il reste à l'A-10 le fait que ces munitions surpuissantes soient des "tueuses de char". Il est aussi à noter que le bruit (Dans son sens courant, le mot de bruit se rapproche de la signification principale du mot son. C'est-à-dire vibration de l'air pouvant donner lieu à la création d'une sensation auditive.) perçu au sol du GAU/8, très caractéristique et puissant, a un effet psychologique non-négligeable, proche de celui des sirènes des Stuka (L'abréviation allemande StuKa est l'abréviation de "SturzKampfflugzeug", soit en français "bombardier en piqué". Elle désigne l'ensemble des appareils allemands ayant été utilisés...).

  • Les points d'emport, qui permettent d'embarquer une vaste gamme d'armement air-sol et une capacité d'autodéfense anti-aérienne :
    • Un pod ECM
    • Des missiles air-sol AGM-65 Maverick et air-air AIM-9 Sidewinder.
    • Des bombes non-guidées (MK-82, MK-84).
    • Des bombes guidées laser Paveway (GBU-10, GBU-12, GBU-16 et GBU-24) et GPS (GBU-24 E/B).
Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.