Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Boeing B-17 Flying Fortress
Boeing B-17 Flying Fortress
Rôle Bombardier lourd
Constructeur Boeing
Date du premier vol 28 Juillet 1935
Date de mise en service juillet 1939
Date de retrait 1975 ?
Coût unitaire 314 100 $
Nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) construit 12 677
Équipage
10
Motorisation
Moteur (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]) Wright R-1820-97 Cyclone (Un cyclone (du grec kyklos, cercle) est un terme météorologique qui désigne une grande zone où l'air atmosphérique est en rotation autour d'un centre de basse pression local. On parle également de...) turbocompressés en étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une énorme boule de plasma comme le Soleil, qui est l'étoile la...) de 1 200 ch
Nombre 4
Dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son diamètre si c'est une pièce de...)
Envergure (L'envergure est la distance entre les extrémités des ailes. Le terme est valable pour définir un oiseau, un chiroptère, un avion (ou planeur).) 31,62 m
Longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou...) 22,66 m
Hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) 5,8 m
Surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement confondu avec sa mesure, sa...) alaire 131,92 m²
Masses
À vide (Le vide est ordinairement défini comme l'absence de matière dans une zone spatiale.) 16 390 kg
Avec armement 24 495 kg
Maximale 29 710 kg
Performances
Vitesse (On distingue :) maximale 462 km/h
Plafond (Par extension, un plafond représente le maximum de quelque chose :) 10 850 m
Vitesse ascensionnelle 4.6 m/s m/min
Distance franchissable 3 220 km
Charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un...) alaire 185.7 kg/m²
Armement
Interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la fois en activité et en formation à l'hôpital ou en cabinet pendant une durée variable selon le "Diplôme d'études...) 2724 kg de bombes
Externe 13 mitrailleuses de 12,7 mm
Avionique

Le Boeing B-17 Flying Fortress (Le Boeing B-17 Flying Fortress est probablement le bombardier américain (voire Allié) le plus connu de la Seconde Guerre mondiale, c'est en tout cas celui qui a largué le plus gros tonnage de bombes au cours de ce conflit. Conçu dans la seconde...) est probablement le bombardier américain (voire Allié) le plus connu de la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc est une...) Guerre mondiale, c'est en tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) cas celui qui a largué le plus gros tonnage de bombes au cours de ce conflit. Conçu dans la seconde moitié des années 1930, le B-17 fut construit à 12 677 exemplaires et servit sur tous les théâtres d'opération jusqu'en 1945.

Conception

Le Model 299
Le Model 299

Boeing (Boeing (nom officiel en anglais The Boeing Company) est l'un des plus grands constructeurs aéronautiques et aérospatiaux au monde. Son siège social est...) commença le travail de conception sur le Modèle 299 dès juin 1934. Celui-ci répondait à un cahier des charges (Un cahier des charges est un document visant à définir exhaustivement les spécifications de base d'un produit ou d'un service à réaliser. Outre les spécifications de base, il décrit ses modalités d'exécution. Il définit aussi les objectifs...) de l'armée américaine pour un bombardier à " plusieurs moteurs " capable de transporter une tonne ( La tonne représente différentes unités de mesure ; Une tonne est un grand et large tonneau ; Une tonne-pompe est un fourgon...) de bombes à plus de 3000 km en volant à une vitesse moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous...) de 321 km/h. Les ingénieurs proposèrent une formule équipée de 4 moteurs, et la construction d'un prototype commença peu après. Celui-ci fit son premier vol (Le premier vol ou vol inaugural d'un avion est la première occasion pour celui-ci de prendre les airs par ses propres moyens. C'est l'équivalent en aéronautique du voyage inaugural...) le 28 juillet 1935 et montra rapidement ses capacités en effectuant un vol non-stop de 3378 km à la vitesse moyenne de 373 km/h. Le Model 229 avait 8 membres d'équipages dont 4 mitrailleurs, et ses moteurs étaient des Pratt & Whitney (Pratt & Whitney est le nom d'un constructeur de moteurs d'avions américain dont la production est aussi bien utilisée pour les avions civils que pour les...) R-1690 Hornet de 750 CV.

Les propositions des autres constructeurs s'avérant inférieures, l'armée de l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec...) signa un contrat pour 65 avions de pré-série désignés YB-17, juste avant qu'un accident ne détruise le prototype, le 30 octobre 1935. L'enquête sur l'origine du crash rendit méfiant l'Etat-Major et la commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un souhait impératif.) fut réduite à 13 exemplaires. Les YB-17 n'avaient plus que 6 membres d'équipage et leurs moteurs étaient des Wright GR-1830 Cyclone fournissant 930 CV au décollage (Le décollage est la phase transitoire pendant laquelle un aéronef passe de l'état statique - au sol - vers le vol.). Le premier d'entre eux décolla le 2 décembre 1936 et les 13 exemplaires furent livrés entre janvier et août 1937.

Après un certain nombre de modifications (agrandissement de la dérive, suppression de la tourelle de nez (Le nez (du latin nasus) est chez l'homme la saillie médiane du visage située au-dessus de la lèvre supérieure et qui, en le surplombant, recouvre l'orifice des fosses...), moteurs plus puissants, installation d'un système de visée pour le bombardement, etc...), la fabrication en série fut lancée avec le B-17B, dont les livraisons commencent en juillet 1939. Il est aussitôt suivi par le B-17C (dont les tourelles de défense sont améliorées et qui reçoit une mitrailleuse de 12,7mm à l'avant, du blindage pour protéger l'équipage et des réservoirs auto-obturants) puis par le B-17D (une mitrailleuse de plus sous le ventre, refroidissement des moteurs améliorés).

Il faut cependant attendre 1941 et la version B-17E pour que commence la production en grande série. Cette nouvelle version corrige un défaut majeur, à savoir l'impossibilité de défendre correctement l'avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air, entraîné par un organe moteur (dans le...) contre un attaquant venant de l'arrière. Pour cela, une nouvelle tourelle est placée à l'extrémité du fuselage (Le fuselage désigne l'enveloppe d'un avion qui reçoit généralement la charge transportée, ainsi que l'équipage. Le fuselage d'un avion supporte la voilure,...) avec 2 mitrailleuses de 12,7 mm. Les autres positions de mitrailleurs sont également améliorées, de sorte que le B-17E dispose finalement de 8 mitrailleuses de 12,7 mm (dont 4 commandées à distance) et une de 7,62 mm (celle à l'avant). Enfin, la dérive et les ailes sont légèrement agrandies pour améliorer la stabilité.

Le premier B-17E décolla le 5 septembre 1941 et quelques exemplaires étaient déjà en unité opérationnelle à Pearl Harbor lors de l'attaque surprise japonaise. Dès 1942, une version B-17F fut mise au point (Graphie) pour prendre en compte les problèmes rencontrés en opération : pas moins de 400 modifications sont apportés, dont l'installation de nouveaux moteurs Wright R-1820-97 Cyclones pouvant fournir (brièvement) 1380 CV en situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu dans un cadre plus...) d'urgence. Cette version sera la première à être produite non seulement par Boeing (2300 exemplaires) mais aussi par McDonnell-Douglas (605 exemplaires) et Lockheed (Lockheed Martin Corporation est une société de construction aéronautique créée, en 1995, par la fusion de Lockheed Corporation et de Martin Marietta. Le siège social se trouve à Bethesda dans le Maryland. La société construit des avions...) (500 exemplaires).

La version construite dans le plus grand nombre d'exemplaires fut le B-17G. Comme l'expérience des opérations montrait une défense insuffisante du secteur avant, une tourelle avec 2 mitrailleuses de 12,7mm fut ajoutée sous le nez. Ceci portait l'armement défensif à 13 mitrailleuses, car les 2 mitrailleuses ajoutées à l'avant sur les derniers B-17F (une de chaque côté) furent conservées. Les livraisons commencèrent fin 1943 et, comme pour le B-17F, McDonnell-Douglas et Lockheed participèrent à la production.

La robustesse du B-17 était fort apprécié par les équipages qui savait qu'ils pourraient rentrer à bon port même après avoir encaissé de gros dommages. Malgré cela, environ 4750 exemplaires furent perdus au combat, soit un peu plus du tiers du nombre de B-17 construits. L'avion affichait de bonnes performances à haute altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et...) mais, par contre, sa capacité d'emport en bombes était plus limitée que celle des autres bombardiers lourds de son époque.

Engagements

Le B-17 au sein (Le sein (du latin sinus, « courbure, sinuosité, pli ») ou la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale supérieure du torse d'un animal, et en...) de la RAF

Les Britanniques souhaitaient acquérir le B-17 car ils se sentaient directement concernés par la tactique nouvelle que cet appareil mettait en œuvre : le bombardement de jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le...) - donc de précision - à haute altitude et hors de portée de l'artillerie antiaérienne (voir DCA et Flak) et dans des conditions d'interception très difficiles pour la chasse. Finalement à la fin de 1940, les responsables de la Royal Air Force (La Royal Air Force (l'armée de l'air royale en anglais, le plus souvent abrégée en RAF) est l'armée de l'air des Forces armées britanniques. Sa devise (motto) est "Per Ardua ad Astra" qui signifierait "Avec fougue...) prirent contact avec l'Army Air Corps en vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) d'obtenir quelques Forteresses Volantes. Les Américains livrèrent alors 20 B-17C. Après quelques modifications (réservoirs auto obturants), celles-ci furent acheminées par la voie des airs, pilotées par des équipages américains. Des accords spécifiaient que les Britanniques devaient expérimenter les techniques élaborées aux États-Unis et tenir les chefs de l'Air Corps informés des résultats enregistrés. Le Squadron 90 de la RAF fut spécialement chargé de cette mission. La RAF voulait retirer le plus grand avantage possible du plafond du B-17 en bombardant de 30 000 pieds, c'est-à-dire 10 000 mètres d'altitude. Les Américains préconisaient 20 à 25 000 pieds, soit 6 à 7 500 mètres.

Le 8 août 1941, un B-17C du Squadron 90 fut attaquée par 3 Messerschmitt Bf 109 (Le Messerschmitt Bf 109 est un avion de chasse conçu dans les années 1930, par l'ingénieur allemand Willy Messerschmitt, en réponse à une demande d'offre du ministère de l'Air allemand pour la conception d'un chasseur moderne devant équiper la...) F du Jagdgeschwader 52 au-dessus de l'île (Une île est une étendue de terre entourée d'eau, que cette eau soit celle d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une mer. Son étymologie latine, insula, a donné l'adjectif « insulaire » ; on dit...) de Texel, au nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) de la Hollande. C'était la première fois qu'un B-17 était intercepté par des avions de chasse : les 3 Bf 109F touchèrent bien le quadrimoteur mais sans grand résultat; les mitrailleurs du B-17 répliquèrent de telle façon qu'ils mirent hors de combat les trois assaillants. La Forteresse Volante commençait à établir sa légende. Le 16 août un autre appareil, revenant d'une mission de bombardement sur Brest fut prise à partie par 7 Bf 109 du JG 2. L'avion britannique subit 26 attaques mais criblé d'impacts et avec un moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce travail à partir d'une...) en flammes, le B-17 rejoignit quand même le Royaume-Uni et s'y écrasa.

Il y eut encore quelques missions sur la Norvège, avec des succès mitigés mais par la suite le Squadron 90 céda ses B-17C au Squadron 220 du Costal Command qui les utilisa comme patrouilleurs océaniques. Un détachement partit pour le Moyen-Orient où il obtint d'ailleurs peu de résultats.

Si les B-17C du Squadron 90 n'infligèrent pas de dommages importants elles n'en furent pas moins utiles aux Alliés où leur utilisation opérationnelle permit de corriger tous les défauts dont elles souffraient lors de leur mise en service actif. Ainsi l'armement et le blindage furent-ils renforcés. Un système destiné à empêcher le givrage des armes et des moteurs fut développé. Et on élabora des équipements pour les pilotes et les mitrailleurs tandis que des observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le plaisir procuré explique la très grande participation des amateurs...) médicales déterminaient les incidences du vol à haute altitude sur le corps humain (Le corps humain est la structure physique d'une personne.).

Au Royaume-Uni au sein de la 8ème US Air Force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale « cardinale » équivalent au courage (cf. les articles...)

Des B-17 volant en formation de nuit au dessus de l'Europe
Des B-17 volant en formation de nuit au dessus de l'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent...)

Les B-17 en Méditerranée

Suite au débarquement des alliés en Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres émergées. Avec une...) du Nord (Opération Torch), des groupes entiers de B-17 alors affectés à la 8e Air Force quittèrent la Grande-Bretagne (La Grande-Bretagne (en anglais Great Britain) est une île bordant la côte nord-ouest de l'Europe continentale. Elle représente la majorité du...) pour constituer le noyau de la 12e Air Force placé sous le commandement du Général James H. Doolittle (instigateur et leader du fameux Raid sur Tokyo en avril 1942). En Juin 1942, 7 B-17 arrivèrent des indes en Égypte pour participer à l'offensive (MTO) aux côté de 2 groupes de B-24. La 8ème Air Force délégua elle aussi quelques appareils. D'août 1942 à mars 1943, ces appareils bombardèrent les ports et aérodromes de l'Axe en Tunisie. Quand les Germano-Italiens capitulèrent en mai 1943, la 12ème Air Force fut scindée en 9e (pour le bombardement tactique) et 15e (pour le bombardement stratégique) Air Forces.

La 15th USAAF formée le 30 octobre 1943 et activée le 1er novembre 1943 fut constituée dans un premier temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) avec 4 groupes de B-17 et 2 groupes de B-24. Quinze nouveaux groupes furent prélevés sur la 8th USAAF, la première sortie eue lieu le 15 novembre 1943 et visait les usines Messerschmitt à Wiener-Neustadt près de Vienne en Autriche. Sur les 112 appareils mis en œuvre, 11 furent perdus mais la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations...) avait subi les dommages les plus lourds occasionnés depuis le début de l'offensive aérienne stratégique. D'un autre côté, la position géographique privilégiée dont bénéficiait la 15th USAAF lui permit d'attaquer les Balkans notamment les gisements d'hydrocarbures de Ploesti, le midi de la France, l'Italie du nord, l'Autriche et même le sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) de l'Allemagne. Elle appuya également l'opération "Dragoon" (débarquement allié dans le sud de la France). Dans le même temps les raids répétés contre Ploesti avaient pratiquement éliminé toute production de pétrole (Le pétrole est une roche liquide carbonée, ou huile minérale. L'exploitation de cette énergie fossile est l’un des piliers de l’économie industrielle...). La 15th USAAF se concentra alors sur les fabriques d'essence synthétique (L'essence synthétique a été créée pendant la Seconde Guerre mondiale par l'industrie chimique allemande afin de permettre à la Wehrmacht de se passer de pétrole. Les territoires conquis par le IIIe Reich n'étaient pas gros...) établies dans la moitié sud du Reich. Et en quelques semaines, la production d'essence avait diminuée de 50 %. Réputée pour la précision de ses bombardements bien supérieure à celle de la 8th USAAF, la 15th USAAF cessa son action en avril 1945.

Engagés dans le Pacifique

Un B-17 bombardant les positions japonaises dans les Iles Salomon
Un B-17 bombardant les positions japonaises dans les Iles Salomon

C’est dans la nuit du 6 au 7 Décembre 1941 que le premier Groupe de B-17E appartenant au Bomb Group 7 arrive aux Philippines (La République des Philippines est un pays constituée d'un archipel de 7 107 îles dont onze d'entre elles totalisent plus de 90 % des terres et un peu plus de 2 000 seulement sont habitées,...) via Hawaii. Ils atterrirent en catastrophe (Une catastrophe est un événement brutal, d'origine naturelle ou humaine, ayant généralement la mort et la destruction à grande échelle pour conséquence.) au beau milieu de l’attaque japonaise sur Pearl Harbor. L'offensive nipponne contre les Philippines se déroula en même temps que le raid de Pearl Harbor. De plus au soir du 8 décembre 1941, des 35 B-17C et D déjà basés aux Philippines, 17 seulement étaient encore en état de vol. Par la suite, ces B-17 portèrent des coups durs aux forces japonaises. Mais à la veille de Noël 1941, MacArthur, devant l'invasion presque totale de l'archipel (Un archipel est un ensemble d'îles relativement proches les unes des autres. La proximité se double le plus souvent d'une origine géologique commune.) philippin, ordonna la retraite sur l'Australie (L’Australie (officiellement Commonwealth d’Australie) est un pays de l’hémisphère Sud dont la superficie couvre la plus grande partie de l'Océanie. En plus de l’île-continent du même nom,...).

D'Australie, les B-17 épargnés furent redéployés à Java afin de combattre l'invasion nipponne. Quelques-uns d'entre eux se distinguèrent en assaillant sans relâche les unités navales au large des Indes néerlandaises, de la Nouvelle-Guinée (La Nouvelle-Guinée est une île de l'Océanie proche l'ouest de l'océan Pacifique.) et dans la mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) de Bismarck. Le B-17D Suzy-Q en est le meilleur exemple : il accumula plusieurs milliers d'heures (L'heure est une unité de mesure  :) de combat et couvrit une distance de 35 000 miles (56 000 Km). Très sollicitées, les Forteresses Volantes surent également gagner le respect des pilotes de chasse japonais. Au cours de cette campagne (La campagne, aussi appelée milieu rural désigne l'ensemble des espaces cultivés habités, elle s'oppose aux concepts de ville,...), les Nippons ne parvinrent à détruire que 6 B-17 en combat aérien. Mis à part les Zéro (Le chiffre zéro (de l’italien zero, dérivé de l’arabe sifr, d’abord transcrit zefiro en italien) est un symbole marquant une position vide dans l’écriture des...), aucun chasseur japonais ne possédait de canon. La plupart étaient équipés d’un armement insuffisant pour avoir raison d’un B-17. Il faut dire que les appareils de chasse Nippons étaient conçus pour le combat tournoyant et ne disposaient ni de blindage ni de réservoirs auto-obturants. Ainsi, un avion japonais atteint aux réservoirs se transformait rapidement en une véritable torche. Les B-17 infligèrent alors des coups mortels aux escadrilles de Zéro. Malgré cela en Mars 1942 les Indes néerlandaises étaient envahies et les Alliés reportaient leurs lignes sur le nord de l'Australie.

Après la guerre

En 1945, un certain nombre de B-17G furent transformés en avions de sauvetage en mer, leur soute recevant alors un canoé gonflable. Désignés B-17H, ils eurent le temps de faire quelques missions dans le Pacifique avant la fin de la Seconde Guerre Mondiale, et reprirent du service pendant la Guerre de Corée afin d'être réformés au milieu des années 1950. D'autres B-17 furent convertis pour la reconnaissance photographique (désignation F-9), tandis que l'US Navy et les Gardes Côtes récupéraient une cinquantaine d'avions à la fin de la guerre pour des missions de patrouille maritime et de sauvetage.

De nombreux B-17 furent convertis en drônes radiocommandés une fois la Seconde Guerre Mondiale terminée, soit pour prendre des relevés lors d'essais atomiques, soit pour servir de cibles aux premiers missiles air-air en cours de développement. D'autres furent utilisés pour le transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de...) de passagers (en Bolivie et en Suède), le sauvetage en mer (au Brésil et au Portugal), la lutte anti-incendie, etc.

L'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for...) géographique national français s'équipa en 1947 d'une flotte de 14 B-17 rachetés au surplus pour assurer ses opérations de photographie aérienne (La photographie aérienne est un domaine très vaste tant sur le plan de la variété des documents que des techniques employées.). Certains restèrent en exploitation jusqu'en 1975 malgré les difficultés de maintenance rencontrées et leur consommation en carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.) élevée (1000 litres d'essence aviation (L'aviation est une activité aérienne définie par l'ensemble des acteurs, technologies et règlements qui permettent d'utiliser un aéronef dans un but particulier. Ces diverses activités peuvent...) par heure).

De nos jours, il reste encore un nombre assez important de B-17 maintenus en état de vol.

Variantes

  • Model 299 : Prototype équipé de moteurs Pratt & Whitney Hornet de 750 ch (1 exemplaire)
  • Y1B-17 : version de pré-série, moteurs Wright R-1820-39 de 930 CV (13 exemplaires)
  • Y1B-17A : amélioration du précédent avec moteur Cyclone turbocompressés (1 exemplaire)
  • B-17B : Première version de série avec moteurs de 1200 CV (39 exemplaires)
  • B-17C : Version blindée et mieux défendue (38 exemplaires)
  • B-17D : Amélioration du refroidissement des moteurs, une mitrailleuse de plus (42 avions neufs)
  • B-17E : Armement défensif renforcé (512 exemplaires)
  • B-17F : Moteurs Wright R-1820-97, nez vitré sans montant (3 405 exemplaires)
  • B-17G : Ajout d'une tourelle sous le nez de l'avion (8 680 exemplaires)
  • B-17H : Avions destinés au sauvetage en mer (modification de B-17G)

les B-17 les plus connus

Le B-17 Shoo Shoo Shoo Baby
Le B-17 Shoo Shoo Shoo Baby
  • Memphis Belle dont de nombreux films (un premier film documentaire de 1944 et une production hollywoodienne de 1990) relatent l'exploit de réussir 25 missions (voir Memphis Belle et Noseart). Vingt-cinq missions réussies signifiaient pour l'équipage un billet de retour pour les État-Unis. Le capitaine Robert Morgan et son équipage furent les premiers à y parvenir en 1943. Leur 26e mission consista à ramener Memphis Belle aux États-Unis. Cet appareil est aujourd'hui conservé à Memphis.
  • Shoo Shoo Shoo Baby dont le nom vient de la fameuse chanson de Glenn Miller
  • Yankee Doodle
  • The Pink Lady
Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.