Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Adolphe de Barrau

Adolphe Edouard de Barrau naît en Aveyron en 1803, il est médecin et naturaliste.

Etudes et profession

Après avoir obtenu son doctorat de Médecine à la Faculté de Médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal...) de Montpellier, il est chirurgien de la Marine royale, et à ce titre il participe à la conquête d'Alger (Alger, (arabe : ??????? al-Jaz??ir, al-Dzayer ; berbère : L?ayer), surnommée Al Bahdja (« La Radieuse ») ou « la Blanche »,...) en juin 1830. Il profite de ces années pour étudier les plantes le long des côtes de l'Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres...) du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) et aux Baléares. Par la suite, il entre au Séminaire à Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les...) mais il n'y reste que quelques années.

L'Exploration (L'exploration est le fait de chercher avec l'intention de découvrir quelque chose d'inconnu.) de l'Algérie

En 1839 et 1840, il est membre en tant que botaniste de la Commission d'exploration scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) d'Algérie présidée par le colonel Jean-Baptiste Bory de Saint-Vincent (1778-1846) et une des héritières de la célèbre Commission d'Égypte. Il travaille avec Messieurs Baccuet, Aimé, Berbrugger, Guichenot, Deshayes, Ravergié, Vaillant, le commandant Pellissier, etc.

Son retour en France

À son retour en France, il entretiendra une correspondance (La correspondance est un échange de courrier généralement prolongé sur une longue période. Le terme désigne des échanges de courrier personnels plutôt qu'administratifs.) suivie avec des savants de son temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.). Voici à cet égard une lettre de l'un de ses fils :

" (…) ma sœur me remet un très gros stock de lettres reçues par mon père de plusieurs botanistes, minéralogistes, naturalistes, avec lesquels il fut en correspondance suivie pendant plus d'un quart de siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine et faisait 33 ans 4 mois (d'où peut...). Je passe mes journées à lire ces lettres. Mon intérêt se porte spécialement sur celles des savants tels que Marcel de Serres (v. 1780-1862), Dunal (1789-1856), Moquin-Tandon (1801-1863), Girou de Buzareingues (1773-1856), le colonel Bories Saint-Vincent. Celui-ci était président de la Commission scientifique exploratrice de l'Algérie, dont mon père fit partie en 1839 et 1840. Monsieur Moquin-Tandon, membre de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) (mort subitement à Paris en avril 1863), conserva des relations très amicales avec mon père pendant toute sa vie (La vie est le nom donné :). Il avait beaucoup de science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour vrai au sens large. L'ensemble de connaissances,...) et pas mal d'esprit. (…) ".

Toujours aussi passionné par l'étude des plantes, il parcourt - avec son frère Hippolyte de Barrau - le département de l'Aveyron et ils constituent ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout »,...) un herbier de plus de 2 000 plantes.

Il décède en son pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus souvent sous forme de...) natal en 1884.

Ecrits

  • Essai sur le scorbut

Membre de sociétés savantes

  • L'un des fondateurs et membre de la Société des lettres, sciences et arts de l'Aveyron
  • Membre de la Société d'histoire naturelle (La démarche d'observation et de description systématique de la nature commence dès l'Antiquité avec Théophraste, Antigonios de Karystos et Pline l'Ancien. Le terme d’histoire naturelle a...) de Montpellier
  • Membre de la Société botanique de France (dès 1854)

Autres fonctions

  • Elu membre du Conseil général de l'Aveyron

Anecdote

Alors étudiant à la Faculté de médecine de Montpellier, il lui est demandé un jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son...) de donner des soins à une personne qui se présente. Une fois ses soins terminés on lui dit que cette personne n'est autre que François Guizot ((1774-1887) (qui deviendra plus tard le célèbre homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme...) politique que l'on connaît).

Bibliographie

  • Monique Dondin-Payre, La Commission d'exploration scientifique d'Algérie : une héritière méconnue de la Commission d'Égypte. Mémoires de l'Académie (Une académie est une assemblée de gens de lettres, de savants et/ou d'artistes reconnus par leurs pairs, qui a pour mission de veiller aux usages dans leurs...) des inscriptions et belles-lettres. Nouvelle série : 14 : 142 p.
  • Centre des archives d'Outre-mer, à Aix-en-Provence
Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.