Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Jean Bergeret

Jean Bergeret est un médecin et un botaniste français, né en 1751 à Pontacq et mort en 1813 à Pau.

Après son mariage en 1771, il fait des études de philosophie et est diplômé en 1773. Après sa séparation d’avec sa femme en 1780, il s’installe à Morlaàs et commence des études de médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal...) et obtient son doctorat (Le doctorat (du latin doctorem, de doctum, supin de docere, enseigner) est généralement le grade universitaire le plus élevé. Il s'agit du grade de docteur. Selon les pays, le doctorat...) en 1788.

Favorable à la Révolution, il reste maire (Le maire représente l'autorité municipale. Dans de nombreux cas, il est le détenteur du pouvoir exécutif au niveau d'une ville ou communal en France et au Québec. Dans un gouvernement à gérance...) de Morlaàs durant toute cette période troublée. Il obtient son divorce en 1795 et se remarie immédiatement. Sa deuxième femme, Magdeleine Laterrade meurt en 1804 en lui laissant l’éducation de ses trois enfants.

Outre l’exercice de la médecine, il enseigne l’histoire naturelle (La démarche d'observation et de description systématique de la nature commence dès l'Antiquité avec Théophraste, Antigonios de Karystos et Pline l'Ancien. Le...) à l’École centrale de Pau de 1796 à 1802. Il fait en l’An X (1803) son seul ouvrage : la Flore des Basses-Pyrénées (deux volumes, Pau). Il y suit la classification linnéenne. Bergeret meurt une épidémie de fièvre (La fièvre est l'élévation de la température corporelle chez un être à sang chaud par dérèglement du « thermostat » central....) affectant la région. Son fils, Eugène Bergeret (1799-1868), après des études de médecine à Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la...), le remplace comme médecin (Un médecin est un professionnel de la santé titulaire d'un diplôme de docteur en médecine. Il est chargé de soigner les maladies, pathologies, et blessures de ses patients. Son métier est intimement...) et comme maire.

On confond[1] souvent Jean Bergeret (Jean Bergeret est un médecin et un botaniste français, né en 1751 à Pontacq et mort en 1813 à Pau.) avec un homonyme, également botaniste, Jean-Pierre Bergeret (Jean-Pierre Bergeret est un médecin et un botaniste français, né en 1752 à Oloron dans le Béarn et mort le 28 mars 1813 à Paris.) (1752-1813) auteur de la Phytonomatotechnie universelle.

Notes

  1. C'est le cas de l'ouvrage de Davy de Virville (1955) qui attribue au même homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est appelé un...) les publications des deux Bergeret. C'est le cas aussi de la Flora europaea éditée par Cambridge university press (cité par Dayrat, 2003).

Sources

  • Adrien Davy de Virville (dir.) (1955). Histoire de la botanique en France. SEDES (Paris) : 394 p.
  • Benoît Dayrat (2003). Les Botanistes et la Flore de France, trois siècles de découvertes. Publication scientifiques du Muséum (Salle d'exposition du Muséum Provincial (1908) à Toronto (Ontario, Canada) Mangattan Museum (2001) à Ishinomaki (Japon),...) national d’histoire naturelle : 690 p.


Bergeret est l'abréviation botanique officielle de Jean Bergeret.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par IPNI
Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.