Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Jean Hermann
Jean Hermann.
Jean Hermann.

Jean Hermann est un médecin et un naturaliste français, né le 31 décembre 1738 à Barr en Alsace et mort le 4 octobre 1800 à Strasbourg.

Fils d’un pasteur luthérien, il obtient son titre de docteur en médecine à l'université de Strasbourg le 13 mai 1762 avec une thèse intitulée Cardamomi historiam et vindicias. Après avoir crée, en 1764, un cours privé d’histoire naturelle (La démarche d'observation et de description systématique de la nature commence dès l'Antiquité avec Théophraste, Antigonios de Karystos et Pline l'Ancien. Le terme d’histoire naturelle a commencé par...), il est nommé, en 1769, professeur extraordinaire de médecine à l'école de santé publique de Strasbourg, puis, en 1778, professeur de philosophie et, enfin, il succède à Jacob Reinholf Spielmann (1722-1783) à la chaire d'histoire naturelle et de matière médicale. En 1796, il devient professeur de botanique (La botanique est la science consacrée à l'étude des végétaux (du grec βοτάνιϰή; féminin du mot...) et de matière médicale à la nouvelle École de médecine.

Ses collections et sa bibliothèque, riche de 20 000 volumes, sont à l'origine du muséum d'histoire naturelle de la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent...). Hermann dirige en outre son jardin botanique. Celui-ci est menacé de fermeture (Le terme fermeture renvoie à :) par l’administration de la ville durant la Révolution, il n’a dû son salut qu’à l’opiniâtreté d’Hermann qui lui consacre toute sa fortune.

Son œuvre la plus importante paraît en 1783 sous le titre de Tabula affinitatum animalium... cum annotationibus ad historiam naturalem animalium augendam facientibus. Observationes zoologicae quibus novae complures est publié en 1804 à titre posthume. Membre de nombreuses sociétés savantes, il correspond avec de nombreux naturalistes dont Johann David Schöpf (1752-1800) et Eugen Johann Christoph Esper (1742-1810).

Son frère, Jean-Frédéric Hermann (1743-1820), fit une carrière municipale à Strasbourg. Maire (Le maire représente l'autorité municipale. Dans de nombreux cas, il est le détenteur du pouvoir exécutif au niveau d'une ville ou communal en France et au Québec. Dans un gouvernement à...) de 1800 à 1805, il fut suspendu à cause de son franc-parler envers le préfet Henri Shée.

Son fils, Jean-Frédéric Hermann (1768-1793), allait suivre sa trace (TRACE est un télescope spatial de la NASA conçu pour étudier la connexion entre le champ magnétique à petite échelle du Soleil et la géométrie du plasma coronal, à travers des images haute...) tant en médecine qu’en histoire naturelle, lorsque sa mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général,...) prématurée mit un terme à ses ambitions.

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Lundi 11 Décembre 2017 à 00:00:02 - Autres sujets - 0 commentaire
» Archéologie: Opération Wampum
Vendredi 8 Décembre 2017 à 12:00:27 - Vie et Terre - 0 commentaire
» Diabète de type 2, tout commence dans le foie