Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Amédée Louis Michel Lepeletier
Amédée Louis Michel Lepeletier
Amédée Louis Michel Lepeletier

Amédée Louis Michel Lepeletier, comte de Saint Fargeau est un entomologiste français, né le 9 octobre 1770 à Paris et mort le 23 août 1845 à Saint-Germain-en-Laye.

Il est le fils du baron de Péreuse, premier président du parlement de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre...). Son frère aîné est Louis-Michel Lepeletier (1760-1793) fait parti des États généraux mais passe des rangs de la noblesse à ceux du Tiers-États. Après avoir voté la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la mort des étoiles). Chez les organismes...) du roi, il meurt assassiné. Mais Amédée ne suit pas cet exemple et préfère se consacrer entièrement à l’entomologie.

Il est l’auteur de l’Histoire naturelle des insectes (Insectes est une revue francophone d'écologie et d'entomologie destinée à un large public d'amateurs et de naturalistes. Produite par l'Office pour les insectes et leur environnement (association loi de...) hyménoptères qui paraît dans les Suites à Buffon dont le quatrième et dernier tome sera achevé par Gaspard Auguste Brullé (1809-1873). Il s’agit de la première étude générale de cet ordre et compte 2 500 pages. Avec Jean Guillaume (Guillaume est un prénom masculin d'origine germanique. Le nom vient de Wille, volonté et Helm, heaume, casque, protection.) Audinet-Serville (1775-1858), il signe les articles consacrés aux insectes dans l’Encyclopédie méthodique.

Il est archiviste de la Société entomologique de France en 1832 et son président l’année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) suivante. Il est membre également de diverses sociétés savantes dont la Société d’histoire naturelle de Moscou ().

Sources

  • Jean Gouillard (2004). Histoire des entomologistes français, 1750-1950. Édition entièrement revue et augmentée. Boubée (Paris) : 287 p.
  • Jean Lhoste (1987). Les Entomologistes français. 1750-1950. INRA Éditions : 351 p.
Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.