Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Logistique

La logistique est une activité de services qui a pour objet de gérer les flux de matières en mettant à disposition et en gérant des ressources correspondant aux besoins, aux conditions économiques et pour une qualité de service déterminée, dans des conditions de sécurité et de sûreté satisfaisantes.
La logistique (La logistique est l'activité qui a pour objet de gérer les flux physiques d'une organisation, mettant ainsi à disposition des ressources correspondant aux besoins, aux...) est gérée par logisticiens. Par extension, un logisticien peut être une personne morale, le prestataire en logistique.

Définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la division entre les définitions réelles et les définitions nominales.) de la fonction logistique (En mathématiques, la fonction logistique est une fonction polynômiale, souvent citée comme exemple de la complexité pouvant surgir de simples équations non-linéaires. Cette fonction fut popularisée par le biologiste...)

La logistique a pour objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette verbale. Il est défini par les relations...) de satisfaire des demandes ou des commandes qui portent sur la gestion de matières (transport, emballage, stockage ..), et des flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données, énergie, matière, ...) évoluant dans un sens commun. Plus précisément le terme est employé dans...) d'informations associés (notion de traçabilité). Elle est en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un...) de la gestion des moyens qui permettent d'atteindre cet objectif (matériels, machines,...) et mobilise des ressources (humaines, financières,...) pour y parvenir.

Historique

La logistique est issue du génie militaire, responsable de l'approvisionnement des troupes afin qu'elles conservent leurs capacités opérationnelles dans la durée. Les deux métiers de base de la logistique sont donc la gestion des stocks de marchandises et d'armes puis leur transport (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.). Ceci explique que la logistique moderne soit née chez les transporteurs et chez les grossistes.

Origines militaires

Origines anciennes

L'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa...) de Lille [1] indique dans un document (Dans son acception courante un document est généralement défini comme le support physique d'une information.) sans titre [2] : "Logistique a comme racine grecque " logisteuo " signifiant avant tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) administrer. L’institution militaire a utilisé ce terme pour définir l’activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) qui réussit à combiner deux facteurs nécessaires dans la gestion des flux : l’espace et le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.). La logistique a donc été un sujet de réflexion intensif pour les grands chefs militaires.

Au IV° siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une...) avant JC., Sun (Sun Microsystems (NASDAQ : SUNW) est un constructeur d'ordinateurs et un éditeur de logiciels américain.) Tzu met en avant la nécessité de disposer de chariots d’approvisionnement de denrées alors qu’Alexandre le Grand (356 – 323 avant JC.) avant de se lancer dans son périple (Avant de désigner un voyage (agréable ou non, court ou long, sur mer ou non, effectif ou spirituel) et ce que celui-ci peut compter comme escales, rencontres et aventures, le...) en Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 % de...), brûla tous ses chariots de denrées afin de rendre moins pesante la mobilité de ses troupes. De par cette réflexion, Alexandre le Grand avait pensé faire précéder le mouvement de ses armées par l’organisation (Une organisation est) du ravitaillement. Ainsi Jules César en créant la fonction " logista " chargeait un officier de s’occuper des mouvements des légions romaines pour organiser les campements de nuit et constituer les dépôts d’approvisionnements dans les villes soumises".

Origines du génie militaire - Du XIII au XVIIIe siècles [3]

Selon le Ministère de la défense [4], les origines du génie sont anciennes.

  • "Des origines très lointaines : le Génie militaire est né du besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les...) des dirigeants d'assurer la survie de la collectivité : aménager les sites, construire pour se protéger ou attaquer. L'abri, la motte, le donjon (Le donjon est la tour la plus haute d'un château fort, destinée à servir à la fois de point d'observation, de poste de tir et de dernier refuge si le reste de la fortification vient à être prise par un...) de pierre, le château (Un château est à l'origine une construction médiévale destinée à protéger le seigneur et à symboliser son autorité au sein du fief. Les premiers...) fort ou encore les enceintes des villes constituent les premières réalisations fortifiées. Ces œuvres modèlent le territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences humaines. Dans le dictionnaire de...) national et les actions du Service du génie témoignent de sa capacité d'adaptation à chaque époque.
  • L'origine du service d'infrastructure des armées partage les historiens : En 1445, sous le règne de Charles VII existe une organisation relative à l'inspection des fortifications ; sous Henri IV, Sully prend le titre de surintendant des fortifications.
  • 1690 marque l'avènement de l'arme du Génie : avec la création du corps des "ingénieurs militaires" ou "ingénieurs du Roy" par le marquis de Vauban, lui-même ingénieur (« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la...), urbaniste, stratège et informateur. Le Service du génie puise ainsi ses origines de l'étroite association entre la fortification (La fortification (du latin fortis, fort, et facere, faire) est l'art militaire, de renforcer une position ou un lieu contre une attaque.) et les ingénieurs.
  • Rue (La rue est un espace de circulation dans la ville qui dessert les logements et les lieux d'activité économique. Elle met en relation et structure les...) de l'Indépendance Américaine, une installation historique : au XVIIIe siècle, lors de la guerre d'indépendance des Etats-Unis d'Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à l'est, de l'Europe et de l'Afrique par l'océan Atlantique....) aux États-Unis, Washington demande de l'aide à la France. Louis XVI envoie alors ses ingénieurs de l'École Royale de Mézières pour aider à l'organisation de l'armée américaine. Le Génie français prend une place si importante dans la conduite des opérations, que Washington lui confie la création, l'organisation et le commandement du Génie américain. Le Génie français contribue à la mise en place de l'infrastructure du nouveau pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le...). L'actuel écusson du Génie américain comporte la devise des ingénieurs français "essayons".

Le traité d'indépendance a été préparé à Versailles dans l'Hôtel (Un hôtel est un établissement offrant un service d’hébergement payant, généralement pour de courtes périodes. ...) de la Guerre. Ce bâtiment, achevé en 1760, a été l'une des premières cités administratives de l'histoire. Il abritait alors le ministère de la guerre et possédait une direction des fortifications. La direction centrale du génie est issue de ce service et occupe aujourd'hui encore les locaux de l'Hôtel de la guerre, situé 3, rue de l'Indépendance Américaine à Versailles."

Au XVIIIème siècle

Toujours selon l'Université de Lille : "A partir du XVIII° siècle, trois étapes principales sont considérées dans le mode de traitement de la logistique dans les armées modernes. Le premier mode est associé aux armées principalement statiques avec un approvisionnement issu des magasins. Le second mode correspond à la démarche napoléonienne cherchant essentiellement sur les pays envahis ou les pays de passage, les denrées nécessaires à l’approvisionnement des armées.

Au XIXème siècle

En 1806, l'Empereur Napoléon 1er crée les premiers éléments militaires du personnel d'administration [5] Selon le Ministère de la défense, dans sa revue Armée de terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus...) "Il s'agit de compagnies d'ouvriers d'administration rattachées à la garde impériale, constituées de boulangers, bouchers et artisans.

Destinées à assurer le ravitaillement en vivres des armées napoléoniennes puis royales, dotées de statuts et d'uniformes propres (" habit veste en drap gris... "), ces compagnies se sont illustrées au cours de toutes les campagnes napoléoniennes entre 1806 et 1815 (Espagne, Allemagne, Russie, Saxe, France et Belgique) et des expéditions ultérieures : Espagne 1823, Corée 1828, Algérie de 1830 à 1839 et Italie 1849.

Par décret impérial du 14 août 1853, le bataillon d'ouvriers d'administration est supprimé ; il est remplacé par sept compagnies d'ouvriers d'administration"

Apparition de la logistique moderne au XIXème et au XXème siècles

Encore, selon l'Université de Lille : "Enfin le troisième mode correspondant à celui apparu vers les années 1870 et s’appuyant sur une industrialisation des approvisionnements à partir des bases arrières de plus en plus lointaines. De nombreux facteurs viennent expliquer cette évolution : des facteurs technologiques comme l’apparition du chemin de fer (Le chemin de fer est un système de transport guidé servant au transport de personnes et de marchandises. Il se compose d'une infrastructure spécialisée, de matériel roulant et de procédures d'exploitation...). À partir de 1917, l’automobile (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de...) et le poids lourd (Un poids lourd est un véhicule routier de plus de 3,5 tonnes, affecté soit au transport de marchandises (camion, semi-remorque, train routier), soit au transport de personnes (autobus, autocar, trolleybus).) font apparaître une alternative (Alternatives (titre original : Destiny Three Times) est un roman de Fritz Leiber publié en 1945.) beaucoup plus souple au chemin de fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau ferromagnétique le plus courant dans la vie quotidienne, sous forme...) et la traction motorisée se substitue rapidement à la traction hippomobile (Transport > animaux de trait > l). Mais dès lors, le carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.) devient la ressource sensible. Pour approvisionner les armées, la création d’un service, le service des Essences, fut nécessaire pour prendre en charge la logistique des carburants.

Au cours des siècles, si la perception de maîtriser correctement les flux a toujours été claire, la façon de l’aborder a été très variée. Dans chaque étape de son évolution, nous devons voir des réponses aux contraintes imposées par la complexité (La complexité est une notion utilisée en philosophie, épistémologie (par exemple par Anthony Wilden ou Edgar Morin), en physique, en...) de la gestion des flux et par les moyens de déplacement ( En géométrie, un déplacement est une similitude qui conserve les distances et les angles orientés. En psychanalyse, le déplacement est mécanisme de défense déplaçant la valeur, et...) des armées. Ainsi Vauban a utilisé le rôle vital de la logistique en affirmant que " l’art de la guerre c’est l’art de subsister ". C’est donc naturellement que la logistique a pris une place croissante dans la pensée militaire au cours de l’histoire. L’institution militaire a aussi constituée un premier corps de connaissance dans ce domaine de la gestion de flux. La pensée de la logistique civile s’est donc construite en parallèle à la pensée de la logistique militaire du fait de finalités différentes. Cependant les problèmes de base restent les mêmes. L’institution militaire a insufflé de façon périodique des avancées significatives en logistique qu’elle soit militaire ou civile. Au cours de la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du...) Guerre mondiale, les travaux structurant la recherche opérationnelle (La recherche opérationnelle (aussi appelée aide à la décision) peut être définie comme l'ensemble des méthodes et techniques rationnelles d'analyse et de synthèse des...) se sont développées, permettant ainsi aux entreprises, dès la période de l’après guerre, d’adopter un premier traitement de la logistique par la voie quantitative".

Extension de la fonction jusqu'à la production et la distribution : la supply chain

Pour favoriser la performance logistique, c’est-à-dire le respect du cahier des charges (Un cahier des charges est un document visant à définir exhaustivement les spécifications de base d'un produit ou d'un service à réaliser. Outre les spécifications de base, il décrit ses...) rédigé par les industriels ou les distributeurs, qui définit où et quand la marchandise (Une marchandise est un produit de l'activité humaine, direct ou indirect, essentiellement déterminé à être un support à la forme d'échange qu'on nomme achat (ou corrélativement, vente).) doit être livrée, et dans quel état, les parties prenantes à la fonction ont étendu leurs domaines d'interventions en "amont" (gestion des flux matières, vers le lieu de stockage) et en "aval" (gestion des flux matières du lieu de stockage, vers le lieu de distribution).

Selon Commentçamarche.net [6] : "Dans une entreprise de production, le temps de réalisation d'un produit est fortement conditionné par l'approvisionnement en matières premières, en éléments d'assemblage ou en pièces détachées à tous les niveaux de la chaîne (Le mot chaîne peut avoir plusieurs significations :) de fabrication. On appelle ainsi "chaîne logistique" l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout », comme...) des maillons relatifs à la logistique d'approvisionnement : achats, approvisionnement, gestion des stocks, transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..). Par assimilation, des...), manutention, ... La chaîne logistique est entendue de manière globale c'est-à-dire notamment au sein (Le sein (du latin sinus, « courbure, sinuosité, pli ») ou la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale supérieure du torse d'un animal,...) de l'entreprise mais également au travers de l'ensemble des fournisseurs et de leurs sous-traitants."

Dans ce sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du ralentissement du vieillissement,...) étendu et moderne, la chaîne logistique est aussi dénommée supply chain.

Apparition du caractère stratégique de la fonction

  • Garantir au producteur et au distributeur la qualité, c’est-à-dire la conformité du service logistique avec ce qui figure au cahier des charges, leur donne un avantage concurrentiel, opposable à leurs compétiteurs sur le marché. L'optimisation de la qualité du service permet par conséquent d'augmenter les ventes et / ou les parts de marché.
  • Le faire à moindre coût permet d'améliorer la marge bénéficiaire de l'entreprise.
  • Y parvenir en garantissant l'intégrité des personnes, et de l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement à...), c’est-à-dire la sécurité et la sûreté permet à l'entreprise de rester présente sur le marché, d'une part en évitant les sanctions, d'autre part en communiquant sur des thèmes actuels, comme le "développement durable", les "produits et les services éthiques", le "respect de l'environnement" ...

Au moins ces trois paramètres (qualité, productivité, sécurité) et dorénavant la sûreté, dépendants les uns des autres, pourraient expliquer l'importance dorénavant stratégique de la fonction logistique pour de nombreuses entreprises ; par conséquent des directeurs logistiques (ou des directeurs de la supply chain) sont appelés à siéger dans les comités de direction et rapportent directement aux représentants des actionnaires des entreprises. Plus globalement, dans ce cas, c'est la pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.) de l'environnement qui a créé la fonction.

Spécialisation et apparition d'un métier spécifique

Le site du ministère français de l'industrie [7]site indique, le 17 décembre 2002, que les acteurs français de la logistique sont au nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de 5400.

Au delà de cette spécialisation, la fonction logistique a pris une importance telle qu'elle a donné lieu à l'apparition d'un métier à part entière, et d'entreprises dont l'objet est justement et uniquement de réaliser les opérations qui appartiennent à la logistique, pour le compte de clients, industriels ou distributeurs, dans le cadre d'un contrat de sous-traitance.

Spécialités et expertises

De l'opérationnel au stratégique

Les domaines de responsabilité des logisticiens s'étendent de la décision immédiate, en réaction à un événement, en passant par la mise en place de tactiques (organisation de l'entreprise), pour toucher (Le toucher, aussi appelé tact ou taction, est l'un des cinq sens de l'homme ou de l'animal, essentiel pour la survie et le développement des êtres vivants, l'exploration, la reconnaissance, la...) à la planification (La planification est la programmation d'actions et d'opérations à mener) (organisation des systèmes de prévisions), enfin à la réflexion stratégique (prospective, strategic plans, ...)

Gestion des flux matières et des flux associés

La fonction logistique gère directement les flux matières, et indirectement les flux associés immatériels : flux d'informations et flux financiers. Elle gère les flux amont vers aval (de la matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux. La matière occupe de l'espace et...) première à la commercialisation du produit fini) et le flux retours (reverse logistics), (du consommateur au recycleur ou au destructeur)

Activités principales

Le fonction logistique prend en charge la gestion des flux matières (ou marchandises) et s'intéresse à leur environnement. La notion d'environnement est toujours une notion relative.

Les flux matières sont souvent subdivisés arbitrairement comme : "amonts" (de la production à l'entrepôt) ; "avals" (de l'entrepôt (Un entrepôt est un bâtiment logistique destiné au stockage de biens en vue de leur expédition vers un client (interne ou externe à l'entreprise). Il peut être détenu et géré en propre par...) à la consommation) ; "retours" (de la consommation à la production).

L'environnement est constitué, pour la logistique, des ressources (ressources humaines, sources d'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) et carburants, ....), des biens nécessaires à la réalisation de la prestation logistique (entrepôts, outillages, machines ...) et des services (emballage, fournitures, transport, systèmes d'informations, contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) de gestion).

En amont

  • le développement (création ex nihilo ou modification de l'existant) et la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne également le cadre...) de sources d'approvisionnement (sourcing), dans ou à l'extérieur de l'entreprise cliente, par la mise en relation avec :
    • des fabriquants aussi dénommés producteurs, industriels, fournisseurs (suppliers) ou sous-traitants (sub-contractors)
    • des prestataires de services, aussi dénommés sous-traitants ou encore commissionnaires de transport ou transporteurs
    • des producteurs de prestations intellectuelles, aussi dénommés "Conseils en logistique" ou "Consultants"
  • les achats (procurement) qui impliquent la notion de "contrat" et de "vendeur" (vendor),
  • l'approvisionnement (purchasing) qui induit (L'induit est un organe généralement électromagnétique utilisé en électrotechnique chargé de recevoir l'induction de l'inducteur et de la transformer en...) la notion de "commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un souhait impératif.)" (ouverte ou fermée) et de bons de commandes (à l'extérieur) ou de "demandes, bons ou ordres de fabrication, de livraison ...." (à l'intérieur)
  • le transport amont et les opérations de douane[8], pour acheminer les marchandises (Produit fini ou matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.), minerais, composants ..) vers un point (Graphie) de stockage (notion de stock) ou une plateforme de préparation de commande (notion de flux tendu)

En aval

  • le stockage en entrepôt (entreposage)
  • le suremballage (copacking), la constitution de kits ou de lots (kitting), le conditionnement à façon, l'adressage ....
  • la préparation de commandes qui peut porter d'autres noms :
    • la "répartition" pour les entreprises du secteur pharmaceutique (en incluant toutefois sous cette dénomination le "stockage" et le "transport aval")
    • "l'éclatement" pour les entreprises du secteur alimentaire frais (qui représente un seul passage à quai sans stockage, avec répartition et rechargement immédiat de véhicules)
  • le transport aval (après le lieu de stockage), qui se décompose en :
    • "traction", c’est-à-dire le transport jusqu'à un point de répartition ou d'éclatement ou de mise en tournée,
    • "passage à quai", pour "éclater", "répartir" ou "mettre en tournée" sur d'autres véhicules
    • "distribution", c’est-à-dire le transport du "dernier kilomètre" (s'agissant généralement d'entreprises de livraisons avec dec V.L. (véhicules de moins de 3,5 t de P.T.A.C.) et / ou de livraisons urgentes, ou de distribution (comme celle du courrier)), vers une entreprise (Business to business) ou vers un particulier (Business to consumer]

En retour

  • la logistique retour ou Reverse Logistics, c’est-à-dire la gestion de l'acheminement de marchandises, généralement hors d'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.), du point de fabrication (en l'occurrence, le consommateur final) jusqu'au point de réparation, de recyclage (Le recyclage est un procédé de traitement des déchets industriels et des déchets ménagers qui permet de réintroduire, dans le cycle de production d'un produit, des matériaux qui le composent. L'un des exemples qui illustre ce procédé est celui de...) ou de destruction définitive et totale. La gestion des flux retours est potentiellement un marché prometteur, parce qu'il devrait permettre, à terme, de recycler des matières premières de plus ne plus rares (donc chères), d'autre part parce qu'il est source d'emplois. Elle représente cependant une dépense supplémnentaire, à court terme, pour les entreprises et les particuliers.

Pour les inciter à alimenter ces flux retours, les pouvoirs publics de certains pays, comme la France, ont déjà instauré des taxes : taxe ADEME (sur les produits d'emballages, payée par les entreprises), écotaxe (sur les produits électro-ménagers, payée par ceux qui les achètent). Dans ces deux cas, ce sont les entreprises qui jouent le rôle du percepteur et qui reversent à l'état, qu'elles n'aient ou qu'elles n'aient pas répercuté le coût de la taxe à ses clients et aux consommateurs.

Or, les circuits logistiques et les circuits de recyclage des marchandises et des emballages sont loin, en 2007, d'être parvenus à leur maturité. Par exemple, de nombreux déchets qui auraient donné lieu à tri sélectif (Le tri sélectif consiste à séparer et récupérer les déchets selon leur nature.) seraient malgré tout mixés à l'entrée de certaines centrales thermiques, afin de les alimenter avec des mélanges de matières combustibles de qualité conforme aux spécifications des fours. Comme il n'est pas certain que toutes les piles électriques usagées collectées par la distribution soient vraiment traitées par des structures adaptées.

Ce qui revient à dire que les "taxes écologiques" ont au moins et déjà le pouvoir d'alimenter les caisses de l'état, à défaut d'inciter les consommateurs et les industriels à réduire les quantités d'emballage consommées et de matière détruites.

Catégorisation des domaines couverts par la fonction logistique

La fonction logistique s'adapte aux types de marchandises gérées, à la réglementation applicable aux types de services demandés, et aux services demandés, eux-mêmes. Elle met en place les méthodes de gestion appropriées. La structure logistique mise en place est donc la combinaison (Une combinaison peut être :) de l'énumétation qui suit et qui met en évidence la diversité des organisations, selon :

Le type de marchandise ou de services et la réglementation applicable

  • les catégories des marchandises transportées ou stockées
    • marchandises dangereuses [9]
    • marchandises de forte valeur ou d'intérêt stratégique, dites "sensibles"
    • marchandises impliquant la mise en œuvre de la chaîne du froid (Le froid est la sensation contraire du chaud, associé aux températures basses.) pour la sécurité alimentaire [10]
    • animaux vivants .....
  • les catégories de services apportées par les entreprises clientes
    • stockage
    • transport
    • conditionnement à façon ....
  • les réglementations applicables aux personnes, aux marchandises, aux biens et aux services pour les activités réglementées [11]
    • mise sur le marché de produits pharmaceutiques
    • transport, manipulation, stockage de matières dangereuses
    • transports, stockage d'aliments
    • toutes activités de transports ...
  • les méthodes de gestion rendues obligatoires par la réglementation
    • gestion de la traçabilité et gestion par lots
    • gestion des dates limites de consommation
    • gestion des températures de stockage ou de transport

Les moyens d'exploitation

  • les systèmes d'exploitation
    • mise en place de systèmes de transitique
    • suivi des véhicules par satellites (Satellite peut faire référence à :)
    • préparation de commandes assistées par la voix "A la trace (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de certification et de notification basé sur internet sous la responsabilité de la Commission européenne dans le cadre du premier pilier de...) et à la voix", dans L'officiel des transporteurs, supplément au n° 2384-2385 (2007), p. 20-21
    • systèmes informatiques de gestion des commandes, des productions, des stocks, des emplacements de stockage
    • systèmes électroniques (systèmes anti-vols)
    • systèmes mécaniques (robotique industrielle ... )
  • les outils et les ressources pour exercer l'activité logistique
    • spécialistes en recherches de terrains stratégiques pour construire des zones industrielles logistiques
    • spécialistes en immobilier et en construction ou en aménageent d'entrepôts de stockage ou de messagerie
    • spécialistes des systèmes informatiques et des modules spécialisés des logiciels intégrés (Entreprise ressources planning ou E.R.P.) : Warehouse Management Systems, ...
    • spécialistes en gestion des hommes et des femmes management
    • spécialistes en matériel de transport, de manutention, de stockage, d'emballage ....

Les systèmes de distribution (de commercialisation)

  • les canaux de distribution
    • vente directe (vente par internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide Web, en utilisant le protocole...) "E-business", par correspondance (La correspondance est un échange de courrier généralement prolongé sur une longue période. Le terme désigne des échanges de courrier personnels plutôt qu'administratifs.), à domicile)
    • moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous identiques sans...) distribution et distribution spécialisée (magasins de proximités, spécialistes ...)
    • grandes et moyennes surfaces ou grande distribution (enseignes généralistes ou spécialistes)....

Classification des entreprises

Les prestataires logistiques et les entreprises clientes peuvent aussi être arbitrairement classés en fonction du taux d'externalisation ou de prise en charge de la fonction logistique par un tiers :

  1. Les " 1PL " (First party logistics) : sous-traitance du transport
  2. Les " 2PL " (Second party logistics) : externalisation du transport et de l’entreposage.
  3. Les " 3PL " (Third party logistics) : externalisation classique, qui consiste à confier à un spécialiste la réalisation des opérations logistiques et la mise en place des outils, compétences et systèmes nécessaires, avec l'objectif d'améliorer la performance (réalisation de tâches de plus en plus variées).
  4. Les " 4PL " (Fourth party logistics) : formule d'externalisation plus poussée ; le prestataire n'a plus en charge la distribution d'un produit sur une région donnée (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire,...), mais l'optimisation d'une chaîne intégrant son client (Le mot client a plusieurs acceptations :), les clients du client et les fournisseurs.

Infrastructures logistiques

L'infrastructure logistique est constitée des entrepôts et des moyens de transports. Le passage de l'un à l'autre constitue une rupture de charge (En matière de transport, une rupture de charge est une étape pendant laquelle des marchandises ou des passagers transportés par un premier véhicule sont transférés dans un second véhicule,...).

Définitions et explications sur la nécessité de transporter et de stocker

Définitions

L'infrastructure logistique est constituée d'entrepôts et de voies de communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine (télécommunications, nouvelles technologies...), ainsi que leurs...). Elle a pour objet de mouvementer les flux matières, pour les acheminer des lieux de production jusqu'aux lieux de transformation, puis des lieux de transformation vers les lieux de consommation. Ces trois lieux sont généralement disjoints.

  • Lorsque cette production peut-être acheminée directement vers le lieu de consommation, sans constitution de stock, le flux est dit "tendu". À l'inverse (En mathématiques, l'inverse d'un élément x d'un ensemble muni d'une loi de composition interne · notée multiplicativement, est un élément y tel que x·y = y·x = 1, si 1 désigne...), le flux est dit "stocké"
  • Si la production décide de la quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur...) de marchandise transportée, le flux est dit poussé. Au contraire, si la consommation décide de la quantité de marchandise transportée et produite, le flux est dit tiré

Raisons pour transporter

La disjonction des lieux de production, de transformation et de consommation est le résultat de facteurs socio-économiques (en liaison avec les coûts de main (La main est l’organe préhensile effecteur situé à l’extrémité de l’avant-bras et relié à ce dernier par le poignet. C'est un organe destiné à saisir et manipuler des objets. Chez...) d'œuvre), environnementaux (productions d'aliments), géologiques (production de minerais et de roches) ... par exemple.

  • Ainsi, les conditions climatiques permettent de produire certains fruits à un endroit de la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la maintienne en équilibre hydrostatique,...), mais l'argent (L’argent ou argent métal est un élément chimique de symbole Ag — du latin Argentum — et de numéro atomique 47.) disponible et les habitudes de consommation des mêmes produits se trouvent ailleurs ;
  • Ainsi, le coût de la main d'œuvre et les risques sociaux sont moins élevés dans certains pays, mais les ressources pour acquérir les biens d'équipements qu'ils produisent se trouvent ailleurs.

Ceci justifie qu'il faille transporter les marchandises, du lieu de production, d'abord vers le lieu de transformation, enfin vers le lieu de consommation.

Raisons pour stocker

La constitution de stock peut s'appuyer sur différentes raisons :

  • La spéculation, c’est-à-dire la volonté d'acheter une marchandise abondante, puis de la revendre en réalisant une plus-value, lorsque s'installera la pénurie (demande supérieure à l'offre) ;
  • La stratégie (La stratégie - du grec stratos qui signifie « armée » et ageîn qui signifie « conduire » - est :) et la politique des états ou des organisations, par exemple, dans leur choix de stocker des carburants, de l'or et toutes denrées décrites comme d'importance stratégique pour la société concernée ;
  • Les obligations réglementaires, c’est-à-dire respecter des durées de quarantaines, par exemple, comme dans la production pharmaceutique ou cosmétique ;
  • Les contraintes commerciales, comme par exemple attendre la venue à maturité d'un fruit (En botanique, le fruit est l'organe végétal protégeant la graine. Caractéristique des Angiospermes, il succède à la fleur par transformation du pistil. La...), d'une fleur (La fleur est constituée par l’ensemble des organes de la reproduction et des enveloppes qui les entourent chez les angiospermes (aussi appelées plantes à fleurs). Après la pollinisation, la fleur est...), d'un animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire qu’il se nourrit de substances organiques. On réserve aujourd'hui le...), avant qu'il devienne commercialisable ;
  • Les contraintes de production, comme par exemple l'obligation de regrouper les différents composants d'un produit fini, avant de procéder à son assemblage ;
  • Les nécessités financières, qui tiennent à ce que le transport est plus coûteux s'il est plus fréquent et s'il porte sur des tailles de lots plus petites ; dans ce cas, il convient de vérifier s'il est moins cher de stocker, en construisant des entrepôts et en les faisant fonctionner, ou s'il est moins cher de transporter par lots de production.

Modélisation et choix d'un système logistique

La décision de constituer une infrastructure logistique tente à prendre en compte toutes les conséquences d'un choix d'implantation (Le mot implantation peut avoir plusieurs significations :) des lieux de stockage à un endroit ou à un autre.

Modélisation

Comme les paramètres à prendre en compte sont nombreux et qu'ils ont des conséquences souvent antagonistes, la décision nécessite de construire des modèles, sur lesquels sont simulés des scenarii. Ces scenarii appliqués à ces modèles et à ces maquettes tentent de déterminer quelle infrastructure logistique sera la plus plus efficace, c’est-à-dire la moins coûteuse (productivité), le plus fiable (qualité), et la plus sûre (sécurité et sûreté).

Limites des modèles

Nous avons vu que certains des paramètres qui seront pris en compte sont plutôt d'ordre subjectif ; par ailleurs, la décision d'implantation nécessite généralement de simuler l'évolution du système dans le temps, alors que les données politiques et socio-économiques vont évoluer, plus généralement l'environnement (réglementations, coût des carburants, pérénité des marchandises acheminées et de leur marché ...). Les modèles qui sont constitués et qui prennent en compte cette notion d'évolution, sont dits prédictifs. Tous les modèles décrits qu'ils soient prédictifs ou non sont par conséquent imparfaits.

Expertises

C'est bien l'expérience, l'intuition et l'expertise qui finiront, sur la base des données reconstituées par les modèles, de prendre la décision "la moins mauvaise", c’est-à-dire de retenir un compromis. Ces travaux et l'aboutissement à cette décision d'implantation mobilisent par conséquent des experts appartenant aux entreprises (bureaux organisation et méthodes), ou qui lui sont extérieurs (conseils en logistique).

Entrepôts, plates-formes et sites logistiques

Typologie

Pour toutes ces raisons (diversité des filières, destination des entrepôts, vocation domestique ou continentale, vocation industrielle ou commerciale, types de véhicules ou de moyens de transports accueillis ...), les caractéristiques des entrepôts (ou plates-formes logistiques) ou des sites logistiques (réunion d'entrepôts) diffèrent largement. Citons par exemple :

  • L'entrepôt adossé à son entreprise industrielle (stockage près du lieu de production ou de transformation) ou l'entrepôt implanté loin des lieux de production (destiné à regrouper les productions de plusieurs sites industriels)
  • L'entrepôt "de campagne (La campagne, aussi appelée milieu rural désigne l'ensemble des espaces cultivés habités, elle s'oppose aux concepts de ville, d'agglomération ou de milieu urbain. La campagne est...)" destiné à collecter des fruits et légumes, et l'entrepôt implanté en zone industrielle, en banlieue (La banlieue désigne communément l'espace urbanisé d'une ville qui est situé dans la continuité du bâti de sa ville-centre et qui en est...), pour alimenter les chaînes commerciales de la grande distribution
  • L'entrepôt connecté aux voies de chemin de fer, pour recevoir des trains de marchandises lourdes, l'entrepôt placé au bord d'un canal pour recevoir les transports par voies fluviales, ou l'entrepôt de messagerie destiné à accueillir fréquemment de très nombreuses camionnettes
  • ...

Nombre et dimensions des entrepôts dans un système logistique

Les différents facteurs évoqués ci-dessus induisent la taille et le nombre d'entrepôts qui devront être construits, pour rendre le système efficace.

Influence du délai (Un délai est d'après le Wiktionnaire, « un temps accordé pour faire une chose, ou à l’expiration duquel on sera tenu de...) de livraisons

Le délai de livraison (temps alloué à préparer la commande et temps de transport) accordé par le donneur d'ordres (client, actionnaire) et le type de véhicules utilisés pour livrer (temps égal distance divisé par vitesse) permettent de calculer l'espacement le plus grand admissible entre deux entrepôts, et par conséquent, sur une surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique,...) finie, le nombre total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple :...) d'entrepôts à construire.

Plus les délais de livraisons sont courts, plus les entrepôts seront nombreux et plus ils seront nombreux, moins il seront grands, tous autres paramètres restant égaux, par ailleurs.

C'est le cas par exemple, des entrepôts destinés à approvisionner des des pièces détachées automobiles s'il existe un délai contractuel de livraison ; c'est aussi des marchandises vendues à distance (vente par correspondance, par Internet et vente à domicile).

Ce type d'entrepôts est généralement mis en place par des prestataires en logistique, ou "logisticiens"

Influence de la taille des commandes ou des productions

Pour tenter de limiter la hausse du prix du transport ramené à la quantité transportée (au poids) ou à la distance parcourue (au kilomètre), le rôle affecté à l'entrepôt sera de "massifier" les flux. Ces entrepôts sont dits "massificateurs". La massification peut être réalisée en amont, en affectant aux véhicules d'approvisionnement des fonctions de ramassage (colis, palettes) ou de collecte (liquides alimentaires, farines ..). De cette manière, le véhicule (Un véhicule est un engin mobile, qui permet de déplacer des personnes ou des charges d'un point à un autre.) collecteur remplace plusieurs véhicules plus petits qui se seraient rendus séparément à l'entrepôt. La massification peut-être réalisée en aval, de la même manière. Elle peut être réalisée simultanément, en amont et en aval.

Le rôle de l'entrepôt sera alors de permettre de limiter le coût des transports, en optimisant leur chargement (Le mot chargement peut désigner l'action de charger ou son résultat :), donc en augmentant la production du véhicule et du personnel de conduite dans le temps (productivité égale production divisée par temps de production).

Ce type d'entrepôts massificateurs, stockeurs, est généralement mis en place par des grossistes.

Si le passage par l'entrepôt ne nécessite pas la constitution d'un stock (c'est le cas de la "messagerie"), le passage à quai unique est aussi dénommé "cross docking". L'opération consiste à décharger des marchandises collectées, à les trier rapidement, et à les recharger immédiatement sur les véhicules de livraisons.

Ce type particulier d'entrepôts est généralement mis en place par des transporteurs routiers de marchandises.

Influence des métiers hébergés par l'entrepôt

Le métier exercé par l'entrepôt et la filière (Une filière est une suite de formalités, d'emplois à remplir avant d'arriver à un certain résultat: la filière administrative.) (type de marchandises stockées), détermine aussi la configuration des entrepôts.

  • Si le produit est volumineux et / ou doit être stocké longtemps, l'entrepôt sera plus grand ;
  • Si l'entrepôt reçoit ou expédie de nombreux véhicules, il devra disposer de nombreuses portes et de nombreux quais de réception et d'expéditions ;
  • S'il a pour objet de stocker des marchandises sur palettes, il devra être plus élevé ;
  • Si les palettes sont empilables les une sur les autres (gerbables) sans être positionnées en palettier (ou rack), il devra disposer de grandes surfaces au sol pour les recevoir.

Finalement, selon les marchandises, la durée du stockage, les contenants (emballages) utilisés (qui induisent la forme et le poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la Terre....) des objets expédiés) enfin les matériels de manutention et de stockage qui y sont mis en œuvre, les dimensions des entrepôts seront différentes.

Détermination du lieu de la construction

La détermination de la taille et du nombre d'entrepôts et leur localisation approximative sur une surface finie structure un espace "global" (généralement à la dimension (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son diamètre si c'est une pièce de...) du continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens terra, les « terres continues ». Au sens propre, ce terme désigne une vaste étendue continue de terre...) ou du pays). Déterminer précisément leur position nécessite d'examiner précisément les espaces "locaux", c’est-à-dire jusqu'à l'échelle de la commune. L'examen de l'environnement portera plus précisément sur les données suivantes :

  • La "desserte" pour l'accès des marchandises (chemins de fer, infrastructures routières, aéroports) et des personnes (transports en commun) ;
  • La proximité et l'abondance de main d’œuvre et sa qualification, si elle est jugée nécessaire ;
  • Le coût des charges, des taxes et des impôts locaux, régionaux ou nationaux. Leur montant plus élevé qu'ailleurs conduit soit à ne pas implanter l'entrepôt, soir à le délocaliser ;
  • La proximité des ressources (énergie, carburants, fournisseurs de machines ...) et des infrastructures (gares, hôtellerie, postes, accueil des familles, écoles ..) ;
  • La proximité des entreprises dont les métiers sont complémentaires (intégration horizontale) ou la proximité d'entreprises participant au même métier (clients ou sous-traitants potentiels : intégration verticale) ;
  • La distance au marché, c’est-à-dire aux lieux de consommation ;
  • La disponibilité (La disponibilité d'un équipement ou d'un système est une mesure de performance qu'on obtient en divisant la durée durant laquelle ledit équipement ou système est...) de marchandises à proximité, pour recharger les camions (Le camion est un véhicule automobile à roues destiné à transporter des marchandises. Le routier (routière) ou camionneur (camionneuse) a pour profession la conduite d'un camion.), dans le sens du retour ;
  • Le coût du terrain et le coût de la construction ;
  • Les risques (sociaux, environnementaux, politiques, ...)

L'ensemble de ces facteurs conduira finalement au "moins mauvais choix", selon l'importance accordée à l'un ou l'autre facteur, et explique qu'une décision d'implantation peut ne pas paraître parfaitement rationnelle du point de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) de la gestion des flux, mais présenter d'autres avantages pour les actionnaires ou les salariés. Tous ces facteurs peuvent conduire à des décisions de délocalisation ou de rapatriement des activités logistiques, à leur externalisation ou à leur appropriation par le producteur, l'industriel ou le commerçant.

Qui construit

Les travaux de réflexion, comme les travaux de construction peuvent être décidés autant par le producteur, l'industriel ou le commerçant (le "chargeur"), dont le choix stratégique est de conserver la maîtrise (La maîtrise est un grade ou un diplôme universitaire correspondant au grade ou titre de « maître ». Il existe dans plusieurs pays et correspond à différents niveaux selon ceux-ci.) de ses opérations logistiques, que par le prestataire logistique, dont le métier est uniquement de gérer les flux logistiques pour un client ou un ensemble de clients.

  • Dans le premier cas, le chargeur tentera d'optimiser le coût de sa logistique par l'organisation de sa production (taille des lots de production, moment de produire, ...) et par ses conditions générales de ventes (tarifs à la quantité commandée / livrée, promotions annuelles, ..) ;
  • Dans le deuxième cas, le prestataire logistique tentera de réduire ses prix de revient d'une part en conseillant le chargeur, d'autre part en massifiant les flux, donc en mutualisant les flux de plusieurs clients en amont, ou ceux de plusieurs destinataires, en aval, créant alors des synergies.

La réalisation de la construction elle-même est prise en charge, à la demande ou par anticipation (Au sens général du terme, une anticipation correspond à une phase où sont développées des idées qui...), par des investisseurs immobiliers, par des architectes, ou par le maître d'ouvrage lui même. Lorsque ces opérations sont conduites pas des organismes purement financiers, la notion de spéculation à la hausse de la demande est proche.

Stratégies pour déterminer les modes de transport

Le transport est la deuxième composante prise en compte dans la détermination d'une infrastructure logistique, pour les raisons principales, liées à son prix de revient, au temps qu'il représente et pendant lequel les marchandises ne sont plus disponibles, par les implications de chaque "rupture (Ruptures est le second album de la série de science-fiction Orbital constituée de diptyques, dessiné par Serge Pellé et écrit par Sylvain Runberg, sorti en juin 2007 par les...) de charge", enfin par la part de risques qu'il supporte, dans l'évaluation de la "qualité totale (La Qualité Totale (Total Quality Management en anglais) est une démarche de gestion de la qualité dont l'objectif est l'obtention d'une très large mobilisation et implication de toute l'entreprise pour parvenir à une qualité parfaite en réduisant...)", dans l'évaluation de la performance de la chaîne logistique.

L'offre de transport quant à elle est multiple, au regard des moyens qu'elle met en œuvre, des voies de communication qu'elle utilise, de la taille des entreprises qui effectuent la prestation de transport.

Le choix du moyen de transport est par conséquent stratégique et fait partie de la décision globale d'implantation d'une infrastructure logistique, qui inclut déjà le nombre, la position géographique, les dimensions, et la typologie des entrepôts.

Importance relative du transport

Prix de revient global de la chaîne logistique

La part du prix du transport dans le prix de revient total de la chaîne logistique a été évalué par l'Organisation mondiale du commerce (O.M.C.) [12] dans le document "Référence Résolution de l'IRU - PAS DE COMMERCE SANS TRANSPORT ROUTIER - adoptée à l'unanimité par l'Assemblée Générale de l'IRU - le 4 novembre 2005 à Genève. Résolution de l'IRU sur l'agenda (Un agenda est un outil permettant d'associer des actions à des moments, et d'organiser ainsi son temps. Il regroupe l'ensemble des jours de l'année, organisés avec un découpage d'une...) de l'OMC pour le développement" :

"Le transport est un moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce travail à partir d'une énergie (éolienne, chimique,...) essentiel du progrès économique et social. Il déplace des marchandises et des personnes et contribue à la performance des services dans le monde (Le mot monde peut désigner :). Le secteur de la logistique participe à hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) de quelque 6% au PIB mondial avec une valeur totale des opérations de logistique excédant largement 10% du commerce mondial. Par conséquent, la contribution des activités logistiques nationales et internationales, qui assurent la mobilité des marchandises sur la planète, s’élève à plus de 2 000 milliards de dollars US (2004). Le transport de marchandises (Le transport de marchandises est une activité économique réglementée, à la fois par chaque pays et au niveau international.) par route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le chemin.) représente la part du lion (Le lion (Panthera leo) est un mammifère carnivore de la famille des félidés du genre Panthera (félins). Il est surnommé « le roi des...) dans la chaîne logistique, qu’il soit considéré seul ou dans le cadre des opérations multimodales. Au niveau mondial, les camions transportent quelque 80% du fret (Le transport de marchandises est une activité économique réglementée, à la fois par chaque pays et au niveau international.) sur routes terrestres. Ainsi, toute mesure de facilitation du transport routier a un impact bénéfique et durable sur le progrès économique et social et le bien-être (Le bien-être ou bienêtre est un état qui touche à la santé, au plaisir, à la réalisation de soi, à l'harmonie avec soi et les autres. René Dubos présente la santé comme la...) des nations."

Modes de calcul du prix du transport

Le prix de revient du transport peut être exprimé :

  • au kilomètre parcouru
  • au poids ou au volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) transporté
  • au nombre de contenants (colis, palettes) transportés
  • au poids - kilomètre transporté (généralement à la tonne-kilomètre)

Pour des distances et des poids transportés élevés (mais aussi pour la quantité de carburant et de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la...) à effet de serre (L'effet de serre est un processus naturel qui, pour une absorption donnée d'énergie électromagnétique, provenant du Soleil (dans le cas des corps du...) émis), l'ordre de performances au regard du prix de revient, des différents modes de transport sera généralement le suivant :

  • Transport maritime (Le transport maritime est le mode de transport le plus important pour le transport de marchandises (marine marchande). Le transport de personnes par voie maritime a perdu beaucoup d'importance du fait de...) ou fluvial
  • Transport ferroviaire
  • Transport routier
  • Transport aérien (Le transport aérien est le secteur économique qui regroupe toutes les activités de transport en avion ou en hélicoptère.)

Il faut noter qu'en ce qui concerne la vitesse (On distingue :), l'ordre est inverse.

Qualité du transport

La "qualité" du transport recouvre plusieurs notions, qui peuvent être plus ou moins maîtrisables :

  • Le délai de transport ou plus exactement sa durée. Il n'est maîtrisable qu'en choisissant un mode de transport (Un mode de transport désigne une forme particulière de transport qui se distingue principalement par le véhicule utilisé, et par conséquent par l'infrastructure qu'il met en oeuvre. Lorsque plusieurs modes...) différent. Il faut noter que la durée de la rupture de charge est souvent incluse dans le "délai de livraison". La rupture de charge sera définie plus bas.
  • La capacité à maintenir en état les marchandises transportée, en évitant qu'elles soient abîmées, détruites, volées ...

L'offre de transports et les infrastructures

La pertinence d'un choix de transport dépend bien entendu de la marchandise transportée, mais aussi de son degré (Le mot degré a plusieurs significations, il est notamment employé dans les domaines suivants :) d'urgence et du coût du transport en relation avec les deux points précédents.

Mais ce n'est pas tout. En effet, l'absence ou l'inefficacité relative des infrastructures chargée de recevoir les moyens de transport rend inefficace le mode de transport qui aurait été retenu, et oblige à mettre en place une alternative moins favorable.

C'est pourquoi, l'offre de transport ne peut pas être considérée en dehors de son environnement.

Concrètement, la décision de mettre un mode de transport maritime ou fluvial en œuvre nécessite de vérifier la capacité des ports à effectuer les transbordement ; la décision de mettre en œuvre un transport aérien nécessite de vérifier la capacité de l'aéroport (Un aéroport est l'ensemble des bâtiments et des installations d'un aérodrome qui servent au trafic aérien d'une ville ou d'une région. Ces bâtiments et...) à gérer le trafic. Elle nécessite enfin de vérifier le coût de l'utilisation des infrastructures, et les alternatives possibles sur place, en cas de défaillance.

Les ruptures de charges

La rupture de charge est un moment pendant lequel la marchandise change de lieu. Elle s'accompagne souvent d'un "transfert de responsabilités", c’est-à-dire qu'elle change au même moment de garde. Cette rupture de charge intervient généralement au moment du chargement, du changement de moyen de transport, ou au moment de son déchargement.

Vulnérabilité (En gestion des risques, la vulnérabilité d'une organisation ou d'une zone géographique est le point faible de cette organisation pouvant...) de la rupture de charge

Le moment de la rupture de charge est crucial dans l'organisation de la chaîne logistique et dans sa performance globale, pour les raisons qui suivent :

  • C'est un moment favorable pour constater la qualité la quantité et la valeur réelle des marchandises vendues, échangées ou transbordées, pour les autorités (douane), comme pour les vendeurs, les clients et les prestataires logistiques ;
  • C'est une action qui coûte en ressources (main d'œuvre, systèmes d'informations, moyens de manutention ...) ;
  • C'est un moment qui immobilise la marchandise et la rend indisponible pour un nouveau transport (transport multimodal), sa transformation ou sa commercialisation ;
  • C'est un moment où la marchandise peut être détériorée ou plus facilement volée, parce qu'elle est transbordée, manipulée, qu'elle peut changer de température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée aux...) (voir chaîne du froid), et que sa durée peut entraîner des pertes de marchandises (transport d'animaux vivants, type poissons (Les Poissons sont une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 12 mars au 18 avril. Dans l'ordre du zodiaque, elle se situe entre le Verseau à l'ouest et le...) d'aquarium).

Importance politique et stratégique de la rupture de charge

Le temps de la rupture de charge est stratégique. C'est pourquoi dans tous les pays du monde, les organisations syndicales chercheront de préférence à maîtriser les postes de travail responsables d'effectuer ces chargements et ces déchargements, d'autant plus que la marchandise transférée est d'importance stratégique (carburants, énergie ...) pour le destinataire.

La maîtrise de ce point est facilitée si la rupture de charge nécessite l'utilisation de machines nécessitant des aptitudes particulières et une formation particulière, si elle est réglementée, ou encore si elle présente des dangers particuliers, c’est-à-dire si la technicité du poste est importante.

Dans ce cas, quelques personnes peuvent facilement établir un rapport de force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale « cardinale » équivalent au courage (cf. les articles « force (vertu) » et...) qui leur est favorable (gruttage, pour le transfert de containers dans les gares, dockers pour le transbordement maritime, techniciens, pour le dépôtage du gaz, dans les ports ....) puisqu'elles sont en mesure d'exercer des pressions fortes sur l'alimentation en énergie de tout un pays ou d'un continent, alors que la maîtrise des moyens de transport ou des entrepôts nécessite de mobiliser plus d'individus.

Pour toutes ces raisons, la décision de construire un type de système logistique prend aussi en compte le nombre de ruptures de charges, et leur vulnérabilité ; elle tend finalement à en réduire autant que possible le nombre, le coût, la durée et la technicité.

Cette vulnérabilité mise fréquemment à profit, en France, explique pour une grande part, la désaffection des entreprises pour l'utilisation des ports normands, bretons et provençaux (Le Havre, Nantes, Brest, Marseille, La Ciotat ..) alors qu'ils assuraient la prospérité de nombreuses régions, et sa désaffection actuelle pour le transport multimodal rail-route (Un véhicule rail-route est un véhicule destiné à la circulation sur route et sur rail. C'est généralement un véhicule routier d'origine adapté à la traction sur rail. Les solutions techniques vont du plus simple (roues routières seules adaptées avec...) (ferroutage).

Par exemple, Blandine Hénault, dans La Tribune[13], indique par exemple, le 2 avril 2007[14] "Le conflit social du Port autonome de Marseille (Le Port Autonome de Marseille (PAM) est un établissement public de l'État français, qui exerce conjointement des missions de service public administratif et des missions de service public à caractère industriel et commercial.) pourrait avoir laissé des traces profondes dans la confiance des clients armateurs. Après dix-huit jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le...) de conflit qui ont paralysé l'activité du port, et dix-huit mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) après les mouvements de grève de 2005, l'instabilité sociale constitue un handicap (On nomme handicap la limitation des possibilités d'interaction d'un individu avec son environnement, causée par une déficience qui provoque une incapacité, permanente ou non et qui mène à un stress et...) de taille dans le développement du port de Marseille, tombé de la deuxième à la quatrième place en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique, voire comme une...) en termes de trafic depuis les années 1980."

En conclusion, la rupture de charge et sa qualité sont finalement fortement dépendantes des politiques des états et des stratégies socio-économiques en pratique dans les entreprises.

Détermination d'un réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet),...) logistique et rationalité des décisions

Les exposés précédents mettent en évidence les facteurs rationnels et irrationnels qui conduisent au choix d'un système logistique (entrepôts, moyens de transport, ruptures de charges).

Pour compléter la liste des raisons qui peuvent aboutir à un choix, ou à un autre, il faut enfin citer d'autres mécanismes plus "occultes" qui modifient ou pèsent sur la décision finale :

Le poids du passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle...)

Les habitudes de travail sont plus difficile à changer qu'à conserver. Toute modification d'une organisation existante s'oppose à la "résistance au changement"

Les effets d'aubaine, la spéculation et la mode

Ils existent sur le foncier (le terrain qui sera utilisé pour construire les entrepôts). La décision de construire peut-être purement financière, même si elle s'appuie sur des démonstrations de l'intérêt pour la logistique de s'installer là où l'entrepôt est ou va être construit.

Le coût social et en image de marque

Il peut être très coûteux de modifier une organisation logistique existante (déplacement d’un entrepôt, changement d'un mode de transport, par exemple), car les investissements peuvent être élevés, et parce que le coût social (licenciements, embauches) peut-être fort ; en outre, les restructurations et leurs conséquences sociales peuvent entraîner un préjudice grave à l'image de marque de l'entreprise (conflits du travail).

Les administrations et la fiscalité

La fiscalité locale (sur les capitaux, les revenus, sur les infrastructures et sur le travail), comme les facilités accordées par les administrations locales pour l'installation et la gestion au quotidien, leur efficacité (A.N.P.E. par exemple) peut enfin déterminer d'implanter ou non un site logistique dans leur circonscription.

Les politiques locales

La volonté des élus locaux peut également jouer dans un sens ou dans l'autre.

  • L'implantation de sites logistiques peut déplaire à la population, dans la mesure où elle peut entraîner des nuisances : passage de camions, bruits, troubles du voisinage (La notion de voisinage correspond à une approche axiomatique équivalente à celle de la topologie. La topologie traite plus naturellement les notions globales...), stockage de matières dangereuses (ou plus généralement de matières réglementées)
  • Mais elle peut aussi séduire, dans la mesure où elle va favoriser la création d'emplois directs (manutentionnaires, cadres, routiers ...) et d'emplois indirects (sous-traitants, entreprises de construction, entreprises de nettoyage ...) donc accroître la population et finalement entraîner la demande de services publics (écoles, transports en commun, bureaux de poste, ...)

L'erreur d'appréciation et l'erreur de prévisions

Nous avons vu que la modélisation d'un système logistique est forcément imparfaite, parce que les paramètres d'entrée sont innombrables. Le poids qui leur est accordé aussi, est relatif. Et l'avenir peut-être imprévisible (instabilité des marchés financiers, fragilité (La fragilité est l'état d'une substance qui se fracture lorsqu'on lui impose des contraintes mécaniques ou qu'on lui fait subir des déformations brutales (c'est-à-dire sous...) de la consommation, innovation rendant les produits obsolète, instabilité sociale, instabilité politique...).

Tout ceci constitue un cocktail de raisons favorable à l'erreur d'appréciation.

La part du risque

Tous ces facteurs, et il en existent d'autres, conduisent finalement à une décision, la "moins mauvaise", résultat d'appréciations, qui s'appuie sur des données objectives, en grand nombre, mais aussi, nous l'avons vu, sur de nombreuses données purement subjectives.

Organisation de la profession

Les grands acteurs

Il s'agit d'opérateurs issus des métiers du transport, du commerce (grossistes), ou de la distribution de courrier (les postes), tous de taille internationale.

Tous sont aussi lancés dans une stratégie de croissance interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la fois en activité et en formation à l'hôpital ou en cabinet pendant une durée variable selon...), en s'implantant sur les marchés "neufs" (pays de l'Est) ou externe, en achetant leurs confrères.

Pour certains d'entre eux, l'activité logistique est devenue le moyen de l'activité financière ; ainsi, certains d'eux ont été ou sont contrôlés par des fonds de pension.

Les acteurs de taille modeste

Ils sont principalement issus du monde du transport

Points communs et spécificités

La montée en puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) des logisticiens illustre bien le développement de la logistique et sa professionnalisation (le taux moyen d’externalisation des taches logistiques est en augmentation).

Néanmoins, si ces spécialistes de la logistique prennent en charge de plus en plus d’opérations de gestion de la supply chain, ils pratiquent eux-mêmes énormément la sous-traitance.

Cette sous-traitance met en œuvre notamment des transporteurs routiers : comme le transport routier de marchandises est généralement fragmenté sur de nombreuses petites et moyens entreprises P.M.E. ou très petites entreprises T.P.E., implantées sur un territoire limité, la fonction logistique est donc aussi l'affaire de nombreux prestataires locaux.

Le marché

En Europe et dans le monde

La logistique est un élément clé du développement économique. Selon l'association française pour la logistique (A.S.L.O.G.) [15], la part du chiffre (Un chiffre est un symbole utilisé pour représenter les nombres.) d'affaires consacrée à la logistique, en 2001/2002 était de 7,7 %, de 8,8 % en 2003/2004, enfin de 9,9 % en 2005/2006.

Toujours selon la même association : "A cela 3 raisons majeures :

  • La mondialisation (Le terme « mondialisation » désigne l'expansion et l'harmonisation des liens d'interdépendance entre les nations, les activités humaines et les systèmes politiques à l'échelle du monde. Ce...) des marchés qui allongent les chemins logistiques
  • Les délocalisations industrielles qui diminuent les prix de revient industriel
  • L’augmentation du prix des carburants du transport"

Spécialisation des entreprises sur leur cœur de métier

La spécialisation de la fonction logistique se traduit en même temps par la croissance de la part de la sous-traitance (externalisation). De cette manière, les entreprises industrielles ou commerciales concentrent leurs efforts sur leur cœur de métier (core business). Ceci signifie aussi que le prix à payer est le partage de nombreuses information entre le donneur d'ordre et le prestataire logistique. Paradoxalement, alors que la fonction logistique diverge, la contrepartie est une plus grande intégration des systèmes de communications et d'informations. Le client accède ainsi à une logistique "virtuelle", la sienne !

Ouverture des marchés

Pour conserver leur indépendance, en devenant trop chères pour être achetées, les entreprises visent la croissance interne, et par conséquent des parts de marché de plus en plus larges, plutôt que de se restreindre à un marché local.

Mise en place du marché unique

Cette croissance est favorisée par une relative homogénéité des habitudes de consommation dans les pays développés, par l'absence ou l'effacement des frontières au niveau du continent (américain du nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.), européen), par les directives de l'Organisation mondiale du commerce (O.M.C.) qui prônerait par l'accord général sur le commerce des services (A.G.C.S.), entre autre, l'ouverture très générale au marché et à la concurrence pour la plupart des marchandises, des biens et des services, les états ne conservant qu'une liberté et un pouvoir d'organisation et de contrôle très limités.

Sur ce point, l'O.M.C. communique : (NOUVELLES: COMMUNIQUÉ DE PRESSE (Un communiqué de presse est un document court envoyé aux journalistes dans le but de couvrir un événement.) 2002 [16] - PRESS/299 - 28 juin 2002) : "Le directeur général de l'OMC et le président des négociations sur les services menées à l'OMC nient que, comme certains le prétendent, les services publics soient menacés : M. Mike Moore, Directeur général de l'Organisation mondiale du commerce, et M. l'Ambassadeur Alejandro Jara (Chili), Président de la session extraordinaire du Conseil du commerce des services de l'OMC, ont souligné aujourd'hui que les négociations menées à l'OMC en vue de libéraliser le commerce des services ne menaçaient pas les services publics et que ces secteurs de l'économie de services étaient en fait exclus des négociations.

S'exprimant avant une série importante de réunions sur les services qui doivent avoir lieu le mois prochain, ces deux représentants de l'OMC ont souligné qu'encourager la concurrence par le biais de la libéralisation pouvait procurer d'énormes avantages économiques, en particulier dans les pays en développement. Mais ils ont indiqué clairement que chaque gouvernement avait le droit d'exclure des négociations les services publics - y compris les services de santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.), d'éducation et de distribution d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) - et qu'il leur appartenait de décider des secteurs de services qu'ils souhaitaient libéraliser et de ceux qu'ils ne souhaitaient pas libéraliser."

Dans la mesure où l'activité le permet, certaines entreprises concentrent la totalité de leurs activités sur un seul site de production et dans une moindre mesure, sur un seul site logistique européen, pour approvisionner tout le continent. Ce phénomène a été favorisé par la réduction du coût des transports.

Influence du coût des carburants, de la main d'oeuvre et de la pression environnementale

Pour des raisons économiques (renchérissement du coût des carburants, pression fiscale sur les modes de transport plus polluants, renchérissement du coût de la main d'œuvre des pays de l'Est et des pays asiatiques), cette tendance commence, en 2007, à s'inverser.

Marchés émergents

Prospective : marché et avenir des entreprises de logistique

Les acteurs français

  • Le site du ministère français de l'industrie [17] indique, le 17 décembre 2002, que les acteurs français de la logistique sont au nombre de 5400.
  • Voir Conseil en logistique

Lexique

Lexique de l'Association française pour la logistique (ASLOG)

Renvois

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.