Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Route

Le mot " route " dérive du latin (via) rupta, littéralement " voie brisée ", c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le chemin.

Aux XIXe et XXe siècles, les routes étaient souvent bordées d'alignements d'arbres. Ils tendent à disparaître (ici, route départementale du sud de la France).
Aux XIXe et XXe siècles, les routes étaient souvent bordées d'alignements d'arbres. Ils tendent à disparaître (ici, route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le chemin.) départementale du sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) de la France).
Le matériau retenu contribue à l'empreinte écologique de la route, mais finalement bien moins que la pollution émise par les véhicules (ici Route Päwesin-Riewend pavée de briques, dans le Brandenburg, Allemagne)
Le matériau (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) retenu contribue à l'empreinte écologique (L’empreinte écologique vise à traduire de manière facilement compréhensible l’impact d’activités humaines sur les écosystèmes et la planète. Elle se mesure généralement en surface...) de la route, mais finalement bien moins que la pollution (La pollution est définie comme ce qui rend un milieu malsain. La définition varie selon le contexte, selon le milieu considéré et selon ce que l'on peut entendre par malsain [1].) émise par les véhicules (ici Route Päwesin-Riewend pavée de briques, dans le Brandenburg, Allemagne)

Une route est au sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une...) littéral une voie terrestre aménagée pour permettre la circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) de véhicules à roues. Ce terme s'applique plutôt aux voies importantes situées en rase campagne (La campagne, aussi appelée milieu rural désigne l'ensemble des espaces cultivés habités, elle s'oppose aux concepts de ville, d'agglomération ou de milieu...). Dans les pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la...) vastes et peu peuplés, à la fin du XXe siècle de nombreuses routes étaient encore des pistes de cailloux ou de sol damé (Damé est une localité de l'est de la Côte d'Ivoire et appartenant au département d'Agnibilekrou, Région du Moyen-Comoé....). En Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme...) de l'Ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).) et en France, dans leur quasi-totalité, les routes sont revêtues d'un mélange (Un mélange est une association de deux ou plusieurs substances solides, liquides ou gazeuses qui n'interagissent pas chimiquement. Le résultat de l'opération est une préparation aussi appelée mélange. Les...) de bitume (Le bitume est une substance composée d'un mélange d'hydrocarbures, très visqueuse (voire solide) à la température ambiante et de couleur noire. Connu depuis la plus haute Antiquité sous forme naturelle, il...) et de gravillons (enrobé bitumineux), d'une ou plusieurs couche(s) de granulats scellés avec un liant bitumineux (enduit superficiel) ou d'une dalle de béton (Le béton est un matériau de construction composite fabriqué à partir de granulats naturels (sable, gravillons) ou artificiels (granulats légers) agglomérés par un liant.)... Dans une majorité de pays - y compris développés comme aux États-Unis ou au Canada - le réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit...) routier est à la fois constitué de routes revêtues et de routes non revêtues.

Histoire

Route sommaire (Islande, 1972)
Route sommaire (Islande, 1972)
Route bitumée du Colorado
Route bitumée du Colorado
Route transeuropéenne E20 (ici au Danemark), très circulante et facteur de fragmentation écopaysagère
Route transeuropéenne E20 (ici au Danemark), très circulante et facteur de fragmentation écopaysagère
Les chantiers modernes ont un impact profond sur le sol et le sous-sol et sur les nappes superficielles
Les chantiers modernes ont un impact profond sur le sol et le sous-sol et sur les nappes superficielles
Construction d'une autoroute (ici en Allemagne). La technique du délai/remblai est facteur d'un morcellement supplémentaire d'une nature relativement bien conservée
Construction d'une autoroute (ici en Allemagne). La technique du délai/remblai est facteur d'un morcellement supplémentaire d'une nature relativement bien conservée
Le passage en tunnel ou viaduc permet de conserver des continuums écopaysagers et de préserver certains corridors biologiques)
Le passage en tunnel ou viaduc (Un viaduc est un ouvrage d'art routier ou ferroviaire qui franchit une vallée, une rivière, un bras de mer ou tout autre obstacle et qui présente une hauteur ou une...) permet de conserver des continuums écopaysagers et de préserver certains corridors biologiques)
Le viaduc est coûteux, a un impact visuel important, mais il conserve presque aussi bien que le tunnel la continuité écologique des territoires, dont ici la rivière, sa ripisylve et les corridors forestiers (A2, Autriche, 2005)
Le viaduc est coûteux, a un impact visuel important, mais il conserve presque aussi bien que le tunnel la continuité écologique des territoires, dont ici la rivière (En hydrographie, une rivière est un cours d'eau qui s'écoule sous l'effet de la gravité et qui se jette dans une autre rivière ou dans un fleuve,...), sa ripisylve et les corridors forestiers (A2, Autriche, 2005)
Le tunnel, mieux que la tranchée couverte permet de conserver des zones de paysages intactes, mais il impose de bonnes mesures de sécurité
Le tunnel, mieux que la tranchée couverte permet de conserver des zones de paysages intactes, mais il impose de bonnes mesures de sécurité
Des néo-milieux tel ce talus accueillent parfois des espèces pionnières devenues rares ou des orchidées. Une espèce de plante sur deux peut en France être trouvée sur des bords de routes. Une gestion différentiée peut les favoriser
Des néo-milieux tel ce talus accueillent parfois des espèces pionnières devenues rares ou des orchidées. Une espèce de plante (Les plantes (Plantae Haeckel, 1866) sont des êtres pluricellulaires à la base de la chaîne alimentaire. Elles forment l'une des subdivisions (ou règne) des Eucaryotes. Elles sont, avec les autres végétaux...) sur deux peut en France être trouvée sur des bords de routes. Une gestion différentiée peut les favoriser
Malgré des efforts de paysagement et renaturation, bretelles et voies secondaires contribuent encore à fragmenter le continuum écopaysager (Allemagne, juin 2005).
Malgré des efforts de paysagement et renaturation, bretelles et voies secondaires contribuent encore à fragmenter le continuum écopaysager (Allemagne, juin 2005).
L'absence de luminaires limite la pollution lumineuse, mais sans murs anti-bruit, la circulation nocturne intense reste une source de nuisance pour les riverains et la faune (Allemagne, Juin 2005).
L'absence de luminaires limite la pollution lumineuse, mais sans murs anti-bruit, la circulation nocturne intense reste une source de nuisance pour les riverains et la faune (Allemagne, Juin 2005).
Le réseau autoroutier favorise la création de zones d'activité au détriment des zones distantes, victimes d'un exode des travailleurs et des activités, exacerbant le besoin de transport (A1-A104 /Paris-Nord II, en 2006)
Le réseau autoroutier favorise la création de zones d'activité au détriment des zones distantes, victimes d'un exode des travailleurs et des activités, exacerbant le besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les besoins primaires, les besoins secondaires et les...) de transport (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.) (A1-A104 /Paris-Nord II, en 2006)
Les autoroutes font l'objet de mesures particulières de sécurité routière, que les pays cherchent à homogénéiser
Les autoroutes font l'objet de mesures particulières de sécurité routière, que les pays cherchent à homogénéiser
Le réseau routier, même lorsqu'il tente de compenser ses impacts, est un puissant facteur d'artificialisation du paysages et d'émissions de gaz à effet de serre
Le réseau routier, même lorsqu'il tente de compenser ses impacts, est un puissant facteur d'artificialisation du paysages et d'émissions de gaz à effet de serre (L'effet de serre est un processus naturel qui, pour une absorption donnée d'énergie électromagnétique, provenant du Soleil (dans le cas des corps du...)

Les premières routes sont liées à l'invention de la roue (La roue est un organe ou pièce mécanique de forme circulaire tournant autour d'un axe passant par son centre.), du char et des charriots. Les Chinois disposaient d'un vaste réseau de routes. La " route de la soie " est un axe commercial (Un commercial (une commerciale) est une personne dont le métier est lié à la vente.) très ancien. Les Romains ont développé le premier grand réseau routier pavé (Un pavé est un bloc de forme cubique ou parallélépipédique en pierre ou en béton utilisé dans le domaine de la construction pour le revêtement de sols ou de chaussées par...) par des esclaves. La plupart des anciennes voies romaines existent toujours. Dans le passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps...) les routes étaient entretenues par la corvée, l'impôt en nature, sous forme de prestations imposées de travail ou d'apports de matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) (cailloux, silex, chaux). En ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200...), dans la plupart des pays les riverains doivent toujours entretenir trottoir (Un trottoir est un espace surélevé sur le côté des rues et réservé aux piétons.) et caniveau. Une partie importante des impôts sert encore à la construction, à l'entretien et à l'éclairage des routes.

Types et hiérarchisation

Dans son sens générique, le mot route désigne l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout », comme...) des infrastructures routières ouvertes à la circulation, par opposition par exemple au " rail " (pour le chemin de fer) ou au " fluvial ". La voirie (La voirie désigne à la fois :) désigne souvent une partie plus locale, voire municipale du réseau routier. Les voies moins importantes, généralement non revêtues, sont les pistes et les chemins.

Sur les cartes routières, diverses hiérarchies apparaissent ;
Routes continentales > Routes européennes (E 22 par exemple), états-uniennes (Interstate highways), transamazoniennes etc. > routes nationales à locales.
Autoroutes > Routes nationales > Routes départementales > Routes et chemins communaux et vicinaux (pour un pays comme la France).
En agglomération, les routes bordées de constructions diverses s'appellent rues, ou avenues, boulevards, allées, cours, mails, places, etc. Le réseau " véloroute et voies vertes " doit en Europe permettre la circulation des vélos à moindre risque.
Des routes stratégiques peuvent avoir été conçues à des fins militaires, afin d'y pouvoir circuler rapidement avec des véhicules militaires. Les voies romaines rectilignes pourraient les avoir préfiguré, ainsi que les premières autoroutes en Allemagne.
Les autoroutes sont une catégorie de routes à fort trafic, dont les deux sens de circulation (Le sens de circulation est un point fondamental du réseau de transport. Ce choix influe naturellement entre autres sur le positionnement des panneaux de...) sont séparés par un terre-plein, et n'ayant aucun croisement à niveau avec d'autres routes, sans accès pour les riverains. On y circule plus vite. Les accès (bretelles) sont généralement des échangeurs dénivelés.

En France, les autoroutes sont le plus souvent clôturées et payantes (concédées à des entreprises privées) alors que les autres routes sont d'accès gratuit. Quelques autoroutes gratuites sont gérées par l'État (A75, contournement de grandes agglomérations...). Leur linéaire représente un peu plus du quart de celui des autoroutes payantes (concédées). L'ensemble des autres routes (réseau routier) constitue en France un service public (Un service public est une activité considérée comme étant d'intérêt général. Cette notion faisant appel à une appréciation pouvant être élargie ou rétrécie à volonté, elle ne permet pas...) dont la construction, l'entretien et l'exploitation sont à la charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non pécuniaire pour être transporté.) des collectivités: l'État pour les routes nationales, les conseils généraux pour les routes départementales et depuis 2006, les RNIL, communes pour les voies communales, les rues et les chemins ruraux, avec l'aide de la région qui via son SRADDT et son Schéma régional de transport contribue à la cohérence du tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.). Des routes nationales peuvent être déclassées et confiées au Département ou la commune qui en a alors la charge et la propriété. Des voies communales desservant des structures intercommunales (ZI, stade (Un stade (du grec ancien στ?διον stadion, du verbe ?στημι istêmi, « se tenir droit et ferme ») est un équipement sportif.)...) peuvent être prises en charge par des intercommunalités. La LOTI (Loi d'Orientation (Au sens littéral, l'orientation désigne ou matérialise la direction de l'Orient (lever du soleil à l'équinoxe) et des points cardinaux (nord de la boussole) ;) sur les transports intérieurs] cadre juridiquement ce secteur traditionnellement important de l'Aménagement du territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences humaines. Dans le...).

Des axes urbains (ex. : à Londres (Londres (en anglais : London - /?l?nd?n/) est la capitale ainsi que la plus grande ville d'Angleterre et du Royaume-Uni. Fondée il y a plus de 2 000 ans par les Romains, la...) pour limiter l'engorgement) ou de grands ponts (route du pont (Un pont est une construction qui permet de franchir une dépression ou un obstacle (cours d'eau, voie de communication, vallée, etc.) en passant par-dessus cette séparation. Le franchissement supporte le passage d'hommes et de...) de l'Öresundsbron reliant le Danemark à la Suède) peuvent être payants (écotaxe et/ou simple péage).

Impacts des routes sur l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement à prendre une...)

Les impacts sont nombreux et complexes. Ils varient selon le contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots qui l'entourent. Le...) et sont atténués ou au contraire amplifiés selon la manière dont la route est positionnée, construite, gérée et surtout selon ses impacts secondaires. Ils ne sont pris en compte et qu'imparfaitement et depuis peu (La Loi française sur les études d'impacts ne date que de 1976). Ils sont de plus rarement étudiés avec une approche globale régionale, nationale, paneuropéenne ou mondiale.

Types d'impacts environnementaux

La construction des réseaux routiers a de nombreux impacts sur les espèces et leurs habitats :

  • destruction des habitats par l'occupation de l'espace, les terrassements, le drainage, ou par induction de modifications de l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) du sol ;
  • dégradation du milieu par les pollutions induites (par la fabrication et suite au trafic des véhicules, mais aussi par les pesticides et salage liés à l'entretien et au fonctionnement, ou encore suite à des pollutions accidentelles) ;
  • mortalité de la faune par collision (Une collision est un choc direct entre deux objets. Un tel impact transmet une partie de l'énergie et de l'impulsion de l'un des corps au second.) avec les véhicules (voir l'article détaillé Roadkill) ;
  • modifications microclimatiques au-dessus et en bordure des routes ;
  • pollution lumineuse portant atteinte à la diversité biologique en troublant les rythmes chronobiologiques fondamentaux synchronisés par l'alternance jour/nuit. De plus, l'éclairage routier est un piège mortel pour certaines espèces ou, au contraire, il repousse les espèces " lumifuges ".

L'impact sur la biodiversité (La biodiversité est la diversité naturelle des organismes vivants. Elle s'apprécie en considérant la diversité des écosystèmes, des espèces, des populations et celle des gènes dans...) vient surtout de la perte d'intégrité éco-paysagère induite par la fragmentation croissante du paysage (Étymologiquement, le paysage est l'agencement des traits, des caractères, des formes d'un espace limité, d'un « pays ». Portion de l'espace terrestre saisi...). Ce morcellement est un phénomène récent et nouveau dans l'histoire planétaire (Un planétaire désigne un ensemble mécanique mobile, figurant le système solaire (le Soleil et ses planètes) en tout ou partie. Généralement les astres représentés sont animés soit...) du Vivant. Ses effets sont complexes et incertains sur le moyen et long termes, mais on observe déjà, entre autres, des effets de " barrières écologique ", d'insularisation écopaysagère (diminution de la taille et du nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) des " taches " de nature + augmentation des distances entre ces " taches "), etc., au détriment de la diversité biologique.
Alors que les bermes routières (et les déplacements humains et de véhicules) favorisent la diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de « distribution », de « mise à disposition » (diffusion d'un produit, d'une information), voire de...) de quelques espèces ubiquistes invasives (Renouée du Japon, colza, éventuellement transgéniques par exemple, en Europe), la plus grande partie de la faune et une partie de la flore (La flore est l'ensemble des espèces végétales présentes dans un espace géographique ou un écosystème déterminé (par opposition...) subissent un appauvrissement génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est la science qui étudie l'hérédité et les gènes.) ou finit par disparaître en raison de l'insularisation écologique induite par les routes et l'agriculture. On observe une diminution des espèces rares, endémiques ou spécifiques à un milieu au profit d'espèces communes, ubiquistes ou devenant invasives.
Une route et son fond-de-couche constituent une barrière infranchissable pour la quasi-totalité de la faune, y compris souvent pour des espèces capables de voler, et plus encore pour les organismes du sol. En effet, en modifiant très localement mais fortement certaines conditions du milieu telles que température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée aux sensations...), hygrométrie, luminosité (La luminosité désigne la caractéristique de ce qui émet ou réfléchit la lumière.), exposition au vent (Le vent est le mouvement d’une atmosphère, masse de gaz située à la surface d'une planète. Les vents les plus violents connus ont lieu sur...) et aux prédateurs, tranquillité, nature du sol, etc.) chaque route et un milieu tout à fait hostile pour la plupart des espèces.

La circulation perturbe la faune riveraine et les migrations d'autres espèces que les oiseaux. Le bruit (Dans son sens courant, le mot de bruit se rapproche de la signification principale du mot son. C'est-à-dire vibration de l'air pouvant donner lieu à la création d'une sensation auditive.) (dont ultra- et infrasons inaudibles pour l'humain), les vibrations, les odeurs ou l'éclairage piègent, alertent ou font fuir de nombreuses espèces parmi les reptiles, les amphibiens, les chauves-souris, etc. Pour les animaux qui osent traverser les routes, la mortalité par collisions est également un facteur important de perte de biodiversité.

Impacts secondaires

Par leurs effets induits, les infrastructures routières bouleversent les paysages. Les routes sont en effet souvent suivies de remembrements ou encouragent une intensification de l'agriculture, la périurbanisation (La Périurbanisation est un processus d'extension spatial de la ville. Il s'inscrit dans le processus de métropolisation et peut s'expliquer par la conjecture de Zahavi.) ou l'exode rural, conduisant à une artificialisation croissante du territoire, au détriment des écosystèmes ou agro-systèmes traditionnels. Ce phénomène est constaté jusque dans les forêts tropicales ou les routes présentées comme moyens de désenclavement et de développement sont sources d'accélération de la destruction des forêts. Au Brésil la BR-136 de 1770 km est surnommée autoroute du Soja (Le soja, ou soya, est une plante grimpante de la famille des Fabacées, du genre Glycine (à ne pas confondre avec la glycine, Wisteria sp.), proche du haricot, largement...). Les scieries s'y sont alignées au fur (Fur est une petite île danoise dans le Limfjord. Fur compte environ 900 hab. . L'île couvre une superficie de 22 km². Elle est située dans la Municipalité de Skive.) et à mesure que les grands et petits propriétaires ou des occupants illégaux coupaient la forêt (Une forêt ou un massif forestier est une étendue boisée, relativement dense, constituée d'un ou plusieurs peuplements d'arbres et d'espèces...) en repoussant les populations amérindiennes au profit de monocultures de Soja. 80 % des déboisements amazoniens ont lieu à moins de 50 km d'une route. Les conséquences des routes sont encore plus destructrices que les routes elles-mêmes. La forêt de Guyane a sans doute été protégée par le fait que longtemps elle n'a eu qu'une seule route côtière (RN1) et aucun grand port. Elle dispose maintenant d'un axe routier transamazonien Est-Ouest (RN2).

Routes consommatrices de matériaux

La construction et l'entretien des routes, même avec la technique de déblais/remblais consomme des matériaux pour sa sous-couche (déchets toxiques plus ou moins bien inertés parfois), des granulats, des dérivés du pétrole (Le pétrole est une roche liquide carbonée, ou huile minérale. L'exploitation de cette énergie fossile est l’un des piliers de l’économie industrielle contemporaine, car le pétrole fournit...) (bitume, carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.), pesticides..), de la chaux hydraulique (L'hydraulique désigne la branche de la physique qui étudie les liquides. En tant que telle, les champs d'investigation qu'elle propose regroupent plusieurs domaines :) et/ou du ciment (Le ciment (du latin caementum, signifiant moellon, pierre de construction) est une matière pulvérulente, formant avec l’eau ou avec une solution saline une pâte...) comme liant pour la couche roulante, ou pour les ouvrages d'art, etc. Leur production, leur transport et mise en œuvre par des engins lourds, le terrassement la pose des couches consomment de grandes quantités d’énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.), et émettent des polluants dans l’air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec...), les eaux, les sols et génèrent des déchets (pour partie valorisables et plus ou moins valorisés). Des accords, décrets ou dérogation permettent à certaines industries (métallurgie, incinérateurs et centrales thermiques en particulier) de recycler certains déchets (stériles, crasses, mâchefers, cendres..) sous ou dans les routes, avec parfois certaines prescriptions (produits inertés, hors des zones inondables, humides ou habitées)

Impacts hydrauliques

Les infrastructures routières sont le plus souvent imperméables. Le dessous des routes modernes est damé est stabilisé par mélange de terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la...) et de chaux et ciment, constituant une épaisse semelle presque aussi dure que du béton. La route et sa semelle interrompent donc l'infiltration de l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) vers les nappes et parfois la circulation horizontale des eux de ruissellement mais aussi de la nappe superficielle. L'eau est de plus polluée dans son parcours sur les routes et à leurs abords, dont par le sel et le plomb (Le plomb est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole Pb et de numéro atomique 82. Le mot et le symbole viennent du latin plumbum.) relictuel de l'époque où l'essence était riche en plomb. Les routes ont souvent fait l'objet de terrassements, accompagnés d'un drainage et de la création de fossés qui ont aussi modifié l'hydraulique naturelle ou antérieure des sites concernés, ainsi que les flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données, énergie, matière, ...) évoluant dans un sens...) amont-aval. Les routes ont souvent exacerbé les inondations et sécheresses. Certaines routes ou la déforestation qu'elles ont imposé ou permise sont responsables de coulées de boues, d'effondrements ou de glissements de terrain. Les franchissements de cours d’eau se calibraient autrefois sur la crue centennale, mais les pratiques agricoles et peut-être les changements climatiques ont exacerbé la fréquence (En physique, la fréquence désigne en général la mesure du nombre de fois qu'un phénomène périodique se reproduit par unité de temps. Ainsi lorsqu'on emploie le mot fréquence sans...) et la gravité (La gravitation est une des quatre interactions fondamentales de la physique.) des crues auxquelles les routes et ponts ne résistent pas toujours.

Fragmentation écopaysagère

La densification et le maillage du réseau routier mondial croissent à un rythme exponentiel (légèrement ralenti en Europe, mais accéléré en Chine). Ceci se traduit par une fragmentation éco-paysagère croissante.
En France, il ne restait en 2005 presque plus de zones de moins de 100 km² non fragmentées par une ou plusieurs routes principales pour la moitié nord-ouest (Le nord-ouest est la direction entre les points cardinaux nord et ouest. Le nord-ouest est opposé au sud-est.) de la France, qui ne soient pas des zones agricoles (Carte de la nature des milieux peu fragmentés. En ne considérant que les seules voies routières principales de France métropolitaine (La France métropolitaine, parfois raccourcie en Métropole, est dans le langage courant la partie européenne de la France, c'est-à-dire le territoire continental et les...), l'IFEN a calculé qu'elles divisent par deux et demie la taille moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous identiques sans changer la...) des " zones d’intérêts écologiques "(ZNIEFF, ZICO, Zone Natura 2000, etc. (Graphe (Le mot graphe possède plusieurs significations. Il est notamment employé :) sur la fragmentation des milieux par les infrastructures en France). La région Nord-Pas-de-Calais était en 1990 coupée en plus de 14 000 fragments isolés par des routes ou autres infrastructures de transports (canaux inclus).

Paradoxalement, certaines espèces profitent des délaissés autoroutiers, des bermes et talus (sans pesticides ni engrais, mais parfois pollués par des hydrocarbures, du plomb, cadmium, platine, etc.). Des écosystèmes particuliers offrent à certaines espèces protégées ou rares un habitat de substitution leur convenant. Des fauches tardives avec exportation des produits de fauches visent localement à préserver ou retrouver des espèces patrimonialement intéressantes. Les fossés et bassins d'orages sont moins accueillants car pollués par les pesticides, métaux et sel de déneigement notamment.
Cependant, certaines espèces dites invasives (par ex : Renouée du Japon), Colza ou moutarde, et des pathogènes (ex : feu bactérien) profitent ou ont pu profiter des linéaires de plantations horticoles de rosacées décoratives ou d'espaces artificialisés pour "envahir" de vastes territoires en suivant les axes routiers et ferroviaires.

La faune sauvage paie un tribut très lourd aux routes qui sont une cause importante de mortalité pour certaines espèces. La végétation des bords de grandes routes subit la pollution automobile (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de marchandises, elle est...) et des tailles répétées souvent draconiennes, faisant que les arbres n'y vivent en moyenne qu'un tiers de leur durée de vie (La vie est le nom donné :) normale. Les réseau routier et le trafic croissant sont sources de nuisances sonores et visuelles, d'émissions de gaz à effet de serre (Une serre est une structure généralement close destinée à la production agricole. Elle vise à soustraire aux éléments...), en dépit des efforts consentis par les commanditaires des routes pour veiller à leur meilleure intégration dans le paysage (paysagement, localisation, mesures compensatoires, mesures conservatoires..). La "loi sur le bruit" oblige également à étudier et à atténuer les nuisances sonores. La loi sur l'air impose en France que les études d'impacts incluent les impacts de la route sur la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.).

Route et développement durable

Le développement continu et privilégié du réseau routier semble atteindre ses limites notamment avec l'engorgement des grands centres urbains et des grands axes interurbains dans le monde (Le mot monde peut désigner :) entier. Ce modèle "routier" est de plus en plus présentée comme incompatible avec le développement durable. Il fait l'objet d'investissements très supérieurs à ceux mis en places pour le train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou de plusieurs wagons (pour transporter des...), la voie d'eau. (N.B. Dans le cas français, il n'est pas évident que le montant de l'investissement dans le domaine routier soit "très supérieur" à celui consacré au ferroviaire)
En dépit de l'augmentation des prix de l'énergie et du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) perdu dans les embouteillages, les alternatives au " tout-routier " peinent à se développer dans un monde depuis 50 ans conçu pour favoriser la voiture et le camion (Le camion est un véhicule routier de plus de 3,5 tonnes, destiné à transporter des marchandises. Le camion se distingue du véhicule léger sur le plan technique...), où les vrais coûts économiques, sociaux et environnementaux du transport ne sont pas mesurés. La route représente encore en 2005 une part importante du déplacement ( En géométrie, un déplacement est une similitude qui conserve les distances et les angles orientés. En psychanalyse, le déplacement est mécanisme de défense déplaçant la valeur, et finalement le sens En architecture navale,...) des biens et personnes, parfois sans alternative (Alternatives (titre original : Destiny Three Times) est un roman de Fritz Leiber publié en 1945.) à court terme. Une partie du monde économique la considère comme nécessaire au développement économique (le troisième pilier (Un pilier est un organe architectural sur lequel se concentrent de façon ponctuelle les charges de la superstructure (par exemple les charges d'une charpente ou celles des maçonneries des niveaux...) du développement durable).

Une partie non négligeable des déplacements ne semblent pas envisageables à court terme par d'autres modes de transport, notamment si l'on se réfère au coût des infrastructures nécessaires. En revanche, des progrès sont faits et peuvent se poursuivre en terme d'intermodalité, de transport urbain, ou de maîtrise (La maîtrise est un grade ou un diplôme universitaire correspondant au grade ou titre de « maître ». Il existe dans plusieurs pays et correspond...) de la périurbanisation et de soutien au vélo. Des projets de villes HQE, de villes ou quartiers sans voiture, ou le transport en commun gratuit sont localement expérimentés ou en projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une...), mais restent rares.

Il faut noter que la route en elle même n'est pas toujours à mettre en cause, mais c'est aussi l'usage que l'on en fait qu'il faut revoir : le transport en commun par bus nécessite une route et est pourtant l'un des meilleurs en terme de "rendement" énergétique. Le covoiturage (Le covoiturage est l'utilisation conjointe et préméditée (à la différence de l'auto-stop) d'un véhicule par un conducteur non professionnel et un...) pourrait également être une pratique à développer...

Accidents, sécurité

Des dizaines de milliers de personnes meurent tuées sur les routes chaque année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) dans le monde. Les piétons, cyclistes, enfants, personnes âgées sont particulièrement vulnérables.

Le permis de conduire (Le permis de conduire est un droit administratif de circuler donnant l'autorisation de conduire certains véhicules dans un pays donné. Il est obligatoire de le posséder pour conduire. En...), les limitations de vitesse (On distingue :), la lutte contre l'alcoolisme (L'alcoolisme est l'addiction à l'alcool ([[éthanol[[) contenu dans les boissons alcoolisées. L'OMS reconnaît l'alcoolisme comme une maladie et le définit comme des troubles mentaux et troubles du comportement liés...), les contrôles, les progrès imposés aux constructeurs et des améliorations de conception du réseau routier visent à améliorer la sécurité routière. La pollution automobile et routière est par ailleurs une cause probable de l'augmentation de certains cancers. Les enfants qui ont grandi à proximité d'une route fréquentée risquent plus de développer certaines pathologies plus tard. La plombémie des habitants a rapidement diminué dans les pays qui ont interdit le plomb dans l'essence, ce qui n'est pas le cas en Chine, et dans certains pays tels que le Nigeria où l'essence reste très plombée. Ailleurs, le benzène (Le benzène est un hydrocarbure aromatique monocyclique, de formule C6H6, également noté Ph-H, φ-H ou encore Ar-H. Ce composé organique incolore (il a d'ailleurs le même indice de réfraction que le verre)...) (mutagène et cancérigène) qui a remplacé le plomb, ou les métaux toxiques du groupe du platine perdus par les pots (POTS est un sigle anglais qui signifie Plain Old Telephone System que l'on peut traduire en français par le bon vieux téléphone. Dans certains pays on parle de réseau fixe ou de téléphone fixe. Il s'agit en fait des services...) catalytiques ont été sources de nouvelles pollution chronique.

Routes et paysages

La route entretient une relation ambiguë avec le paysage qui est une notion qui a beaucoup évolué. Elle le dégrade et le fragmente, pour mieux le faire découvrir. Au XVIIIe siècle, la route a créé une nouvelle approche du "paysage" avec la création de "routes pittoresques", routes de montagnes... On a depuis créé les autoroutes des estuaires, les routes du vin, etc. en mettant en scène pour le voyageur l'espace qui s'offrait à lui. Localement, on éclaire de nuit des falaises, des rochers ou les arbres. Ailleurs ce sont des étalages de plates-bandes et de ronds points fleuris ou "paysagés". Selon l'époque ou ses concepteurs-aménageurs, la route tranche, s'affiche ou se fond dans le paysage qui serait le produit de la nature et/ou du travail de l'homme : rizières, cultures en terrasses, bocages et chemins creux, "haies" si chères au amoureux de la nature... Pour certains les routes modernes "défigurent" le paysage, pour d'autres elles en sont un élément devenu incontournable, y compris ajoutent les écologues pour les animaux qui trouvent là un réseau croissant de barrières écologiques.

Autres sens du mot route

Route est aussi employé comme synonyme d'itinéraire, c'est-à-dire parcours jalonné conduisant d'un point (Graphie) à un autre. On parle ainsi de route :

  • aérienne,
  • maritime (la course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.) Route du Rhum fait référence à cette notion),
  • ou terrestre (la Route de la soie).

En navigation (La navigation est la science et l'ensemble des techniques qui permettent de :), la route est la direction, suivie par un mobile, définie par un angle (En géométrie, la notion générale d'angle se décline en plusieurs concepts apparentés.) par rapport au nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) géographique.

Les routiers scouts d'Europe (et scout unitaires de France) sont réunis au sein (Le sein (du latin sinus, « courbure, sinuosité, pli ») ou la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale...) de la Route, regroupant tous les garçons ayant dépassé l'âge éclaireur. De fait, tout chef est un routier en service.

Conclusion

Le développement routier a crû de manière exponentielle (La fonction exponentielle est l'une des applications les plus importantes en analyse, ou plus généralement en mathématiques et dans ses domaines d'applications. Il existe plusieurs définitions équivalentes : un...) sur la Terre depuis la fin du XIXe siècle, facteur d'un développement qui ne semble pas durable car générant de graves problèmes de réchauffement climatique (Le réchauffement climatique, également appelé réchauffement planétaire, ou réchauffement global, est un phénomène...), pollution de l'air, santé et sécurité. Dans les pays émergeants, les routes sont facteurs de déforestation, de braconnage et sur leurs bords les animaux de bât (Un bât est un accessoire destiné à permettre le port de lourdes charges par des mammifères quadrupèdes tels que l'âne ou le buffle. Souvent fabriqué en bois, il est...) et le bétail sont souvent victimes de collision avec des véhicules. Sans que cela ait été l'intention de leurs concepteurs, les routes contribuent de fait au pillage des ressources naturelles et notamment à l'épuisement du pétrole.
Il est très rare qu'on détruise des routes, mais un concept de routes HQE (Haute qualité environnementale) semble émerger, après que quelques opérations de défragmentation écologique par construction d'écoducs aient (parfois vainement) tenté de réduire leur impact. Ces mesures sont encore rares et compensatoires, plutôt que restauratoires.

Routes célèbres

 Route en lacets, à forte inclinaison (9% , Trollstigen, Norvège).
Route en lacets, à forte inclinaison (9% , Trollstigen, Norvège).
  • la route de la soie (De la soie (fibre textile d'origine animale) est produite par de nombreux insectes, araignées et chenilles de certains papillons notamment...)
  • la route 66 dans l'ouest des États-Unis
  • la Grand Trunk Road, de l'Inde à l'Afghanistan
  • les chemins de Saint Jacques
  • la Via Appia, la Via Domitia et la Via Agrippa, voies romaines
  • la route nationale 7 en France
  • la route Napoléon en France
  • la route 128 qui ceinture la ville de Boston
Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.