Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Gearbest Page Spécial sur les nouveaux clients, Grande Réduction @GearBest! promotion
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
A-4 Skyhawk
Douglas A-4F Skyhawk Silhouette d'un avion

Le Douglas A-4 Skyhawk (Le Douglas A-4 Skyhawk est un avion d'attaque léger construit par les États-Unis, initialement destiné à être embarqué à bord de porte-avions.) est un avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air,...) d'attaque léger construit par les États-Unis, initialement destiné à être embarqué à bord de porte-avions (Un porte-avions est un navire de guerre permettant de transporter et de mettre en œuvre des avions de combat. C'est en fait une base aérienne...).

Robuste, efficace et peu coûteux, cet avion a rencontré un gros succès commercial (Un commercial (une commerciale) est une personne dont le métier est lié à la vente.) avec pratiquement 3 000 exemplaires construits pour une dizaine de pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas...) utilisateurs. Mis en service en 1956 dans la Marine américaine et resté en production pendant 27 ans, il était toujours utilisé par plusieurs pays en 2005.

Entre 1974 et 1987, le Skyhawk a équipé la patrouille acrobatique des Blue Angels (Les Blue Angels sont la patrouille acrobatique de la Marine américaine (Navy Flight Demonstration Squadron). Il s'agit de la première formation...) de la Marine américaine.

Historique

Conception

En 1951, constatant l'augmentation rapide du poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du...) des avions militaires, l'ingénieur (« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la réalisation...) en chef de Douglas demande à son équipe de concevoir un avion de chasse (Un avion de chasse (aussi appelé chasseur) est un avion militaire conçu pour attaquer les avions adverses, qu'il s'agisse par exemple de bombardiers afin de les empêcher...) léger. Le résultat de cette étude, menée sur fonds privés de la société, est soumis à la marine américaine en janvier 1952, alors que celle-ci cherche plutôt un avion d'attaque au sol. Elle demande donc à Douglas de revoir sa copie et de répondre aux exigences suivantes : vitesse (On distingue :) de 800 km/h, rayon d'action de 550 km, emport d'une charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non...) de 908 kg (potentiellement une bombe atomique) et poids inférieur à 13 600 kg.

Quelques semaines plus tard, Douglas propose un avion 2 fois plus léger, volant 160 km/h plus vite que demandé avec un rayon d'action supérieur de 185 km, et n'a donc aucun mal à décrocher un contrat de développement. L'idée de base était d'utiliser une aile delta (Une aile delta est un type d'aile d'avion, caractérisé par une forme de Triangle isocèle. Ce nom provient de la majuscule grec delta qui est de forme triangulaire (Δ).) qui permettait de stocker une bien plus grande quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de...) de carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.) qu'une aile en flèche classique. De plus, l'envergure (L'envergure est la distance entre les extrémités des ailes. Le terme est valable pour définir un oiseau, un chiroptère, un avion (ou planeur).) réduite supprimait le besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les besoins...) d'un système de repliage des ailes pour le stockage sur porte-avions, permettant ainsi de gagner du poids.

Le premier prototype, désigné XA4D-1, fait son vol inaugural le 22 juin 1954. Il est suivi 2 mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) plus tard par le premier avion de série, équipé d'une tuyère (Une tuyère ou tuyère propulsive, dans le domaine de l'astronautique, est un conduit (appelé aussi divergent) de section conique (fusées de feu d'artifice) ou oblongue (tuyères de...) et d'un pare-brise (Un pare-brise est une vitre située à l'avant d'un véhicule qui permet de protéger les passagers du vent tout en assurant une bonne visibilité au conducteur.) modifiés, de 2 canons de 20 mm, et capable d'emporter 2 270 kg de charge sur 3 pylônes. Les livraisons à l'US Navy commencent en octobre 1956, l'US Marine Corps recevant ses premiers avions en janvier 1957. Quelques mois plus tard, une version modifiée apparaît (A4D-2/A-4B) avec une dérive renforcée, une perche de ravitaillement en vol fixe et quelques autres améliorations notamment la capacité de tirer le missile (Un missile est un projectile autopropulsé et guidé, constitué de :) air-sol Bullpup.

Le 15 octobre 1955, un A4D-1 établi un nouveau record de vitesse sur circuit de 100 km, avec une moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de...) de 1 118 km/h.

Versions pour les États-Unis

La première version capable de voler de nuit ou par mauvais temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) (A4D-2N/A-4C) apparaît mi-1958. Elle est équipée d'un radar (Le radar est un système qui utilise les ondes radio pour détecter et déterminer la distance et/ou la vitesse d'objets tels que les avions, bateaux, ou encore la pluie. Un émetteur envoie des ondes radio, qui sont...) d'évitement de terrain, d'un système de bombardement à basse altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et...), d'un pilote automatique (Un pilote automatique (souvent abrégé PA) est un système permettant de maintenir un véhicule sur une trajectoire et avec une vitesse préétablies.), d'un réacteur (Un réacteur peut désigner :) offrant 10 % de puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) supplémentaire, et de diverses autres modifications. Il faudra ensuite attendre juillet 1961 pour assister au premier vol (Le premier vol ou vol inaugural d'un avion est la première occasion pour celui-ci de prendre les airs par ses propres moyens. C'est l'équivalent en...) de la version suivante (A4D-5/A-4E) nettement améliorée : son nouveau réacteur moins gourmand en carburant lui offre une autonomie bien supérieure, les deux pylônes ajoutés sous les ailes font passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) la capacité d'emport de charge à 3 720 kg, et de nombreuses modifications sont apportées à l'électronique de bord.

Mi-1965 vole le premier exemplaire de la version biplace d'entraînement TA-4E/TA-4F, qui conserve toutes les capacités opérationnelles des versions monoplaces. Le fuselage (Le fuselage désigne l'enveloppe d'un avion qui reçoit généralement la charge transportée, ainsi que l'équipage. Le fuselage d'un avion...) est allongé de 71 cm pour loger le second poste de pilotage et un réacteur plus puissant est installé. Parallèlement, une version A-4F est commandée pour fournir de nouveaux avions destinés à compenser les pertes dues à la guerre du Viêt Nam. Elle fait son premier vol fin août 1966 et dispose entre autres du réacteur de la version biplace, ainsi que d'un train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou de plusieurs wagons...) d'atterrissage (L’atterrissage désigne, au sens étymologique, le fait de rejoindre la terre ferme. Le terme recouvre cependant des notions...) avant modifié. Alors que les livraisons ont commencé, il s'avère nécessaire d'intégrer de nouveaux équipements électroniques. Comme plus aucune place n'est disponible dans le fuselage, un conteneur (Dans le domaine du transport, un container (de l'anglais), parfois francisé en conteneur, est un caisson métallique, en forme de parallélépipède, conçu pour le transport de marchandises par différents...) spécial est ajouté sur le dos (En anatomie, chez les animaux vertébrés parmi lesquels les humains, le dos est la partie du corps consistant en les vertèbres et les côtes. Les dorsaux étaient les muscles les plus...), formant (Dans l'intonation, les changements de fréquence fondamentale sont perçus comme des variations de hauteur : plus la fréquence est élevée, plus la hauteur perçue est haute et inversement. Chaque voyelle se caractérise par...) une bosse entre le poste de pilotage et la dérive. Cette modification est apportée aux A-4F déjà livrés ainsi qu'aux A-4E encore en service, dont la plupart reçoivent également le nouveau réacteur.

En 1968 apparaît une nouvelle version biplace TA-4J, sur laquelle le système de ravitaillement en vol et la plupart de l'armement sont retirés. L'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) suivante, 100 vieux A-4C des unités de réserves sont modifiés par remplacement du réacteur et ajout du conteneur électronique dorsal, devenant ainsi des A-4L. En avril 1970 vole le premier exemplaire de la version A-4M, spécifiquement développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de courbure. On peut aussi la décrire comme l'enveloppe de la...) pour l'US Marine Corps. Elle dispose en particulier d'un réacteur avec 20 % de puissance supplémentaire, d'un poste de pilotage offrant une meilleure visibilité (En météorologie, la visibilité est la distance à laquelle il est possible de distinguer clairement un objet, quelle que soit l'heure. On peut mesurer la visibilité horizontale et verticale, souvent...) au pilote, et d'un parachute (Le parachute est un dispositif destiné à freiner le mouvement, principalement vertical d'un objet ou d'une personne.) de freinage. Cette version recevra d'autres améliorations au fil du temps, concernant principalement l'électronique embarquée, avec par exemple un système de visée laser (Un laser est un appareil émettant de la lumière (rayonnement électromagnétique) amplifiée par émission stimulée. Le terme laser...) installé dans le nez (Le nez (du latin nasus) est chez l'homme la saillie médiane du visage située au-dessus de la lèvre supérieure et qui, en le surplombant, recouvre...)

Enfin, en 1978, l'US Marine Corps fait modifier des biplaces TA-4F pour s'en servir d'avions de contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) aérien avancé. Ces avions sont alors désignés OA-4M et reçoivent la plupart des systèmes électroniques installés sur le A-4M.

Versions pour l'export

Un A-4M de l'US Marine Corps
Un A-4M de l'US Marine Corps
Un TA-4K biplace de l'armée de l'air de Nouvelle-Zélande
Un TA-4K biplace de l'armée de l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude,...) de Nouvelle-Zélande (La Nouvelle-Zélande est un pays de l'Océanie, au Sud-Ouest de l'océan Pacifique, constitué de deux îles principales (l'île du Nord et l'île du Sud), et de nombreuses îles...)
Un A-4 de la patrouille acrobatique des Blue Angels
Un A-4 de la patrouille acrobatique des Blue Angels
Deux TA-4J biplaces de l'US Navy
Deux TA-4J biplaces de l'US Navy
Un A-4KU du Koweït pendant la guerre du Koweït (1990-1991)
Un A-4KU du Koweït pendant la guerre du Koweït (1990-1991)

En 1965, l'Australie (L’Australie (officiellement Commonwealth d’Australie) est un pays de l’hémisphère Sud dont la superficie couvre la plus grande partie de...) commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un souhait impératif.) une version du A-4F capable de tirer le missile air-air AIM-9 Sidewinder, afin d'assurer également des missions de défense aérienne. Une première série est livrée en 1967, suivie d'une autre en 1970. Les derniers avions encore en état de vol sont finalement revendus à la Malaisie et à la Nouvelle-Zélande au milieu des années 1980.

En 1966, après 3 ans d'attente, Israël est finalement autorisé à acheter un dérivé du A-4E. Les premiers exemplaires sont livrés fin 1967, juste après la Guerre des Six Jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil...), et reçoivent aussitôt quelques modifications locales comme le remplacement des canons de 20 mm par des canons de 30 mm. Pour compenser les pertes infligées lors de la guerre du Kippour, d'anciens A-4E de l'US Navy sont livrés en 1973. Une quinzaine d'entre eux sont vendus à l'Indonésie (L'Indonésie, officiellement la République d'Indonésie (en indonésien Republik Indonesia), est un pays transcontinental d'Asie du Sud-Est et...) en 1979. Parallèlement, plus d'une centaine d'exemplaires d'une version dérivée (La dérivée d'une fonction est le moyen de déterminer combien cette fonction varie quand la quantité dont elle dépend, son argument, change. Plus précisément, une dérivée est une...) du A-4M sont livrés entre 1972 et 1976.

En 1968, la Nouvelle-Zélande commande à son tour une dizaine de A-4K, version avec une électronique simplifiée. Livrés en 1970, complétés ensuite par des A-4 australiens (voir ci-dessus), tous ces avions ont subi un programme de modernisation de l'avionique durant la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc est une mesure d'angle plan. La...) moitié des années 1980.

Fin 1974, le Koweït se porte à son tour acquéreur de A-4KU capables d'emporter le missile air-air AIM-9 Sidewinder et disposant de certaines améliorations du A-4M comme le nouveau réacteur, mais avec une avionique nettement simplifiée. Les livraisons ont lieu en 1977 et 1978. Après avoir été utilisés lors de la Guerre du Golfe (Un golfe (italien golfo, grec kolpos, pli) est une partie de mer avancée dans les terres, en général selon une large courbure.) (1990-1991), ces avions sont retirés du service et une partie d'entre eux revendus au Brésil en 1997.

Ayant acheté d'anciens A-4B de l'US Navy dès 1965, l'Argentine doit cependant attendre 1970 pour être livrée. Désignés A-4P, ces avions sont complétés en 1971 par des A-4Q capables de tirer le missile air-air AIM-9 Sidewinder et, en 1975, par d'anciens A-4C toujours en provenance de l'US Navy.

Singapour reçoit ses premiers A-4 en 1973, de vieux A-4B modernisés avec un réacteur plus puissant, des canons de 30 mm, et une avionique plus récente. Une version d'entraînement spécifique est créée, avec 2 postes de pilotage séparés contrairement aux autres A-4 biplaces. Ces avions sont complétés par une seconde série en 1980, cette fois avec des A-4C qui ne reçoivent qu'une partie des modifications. Au milieu des années 1980, tous ces avions sont remotorisés avec un General Electric (General Electric est un conglomérat américain fondé en 1892 par la fusion d'une partie de Thomson-Houston Electric Company et de Edison General Electric Company.) F404, le même réacteur que le F/A-18 Hornet mais sans postcombustion. Quelques années plus tard, leur électronique est à nouveau modernisée.

En 1980, la Malaisie commande un lot de A-4C et A-4L issus des surplus américains. Ces avions subissent un important programme de révision et de remise à niveau, notamment des systèmes électroniques, et deviennent capables d'emporter le missile air-air AIM-9 Sidewinder et le missile air-sol AGM-65 Maverick. Les livraisons s'étalent sur 1985 et 1986.

En 1982, l'Indonésie complète les A-4H rachetés trois ans plus tôt à Israël par un lot de A-4E provenant de l'US Navy.

Le Brésil est le dernier acquéreur du A-4, avec les exemplaires achetés d'occasion au Koweït en 1997.

Engagements

Le Skyhawk a été utilisé au combat :

  • par les États-Unis pendant la guerre du Viêt Nam
  • par Israël pendant la guerre du Kippour
  • par l'Argentine pendant la guerre des Malouines
  • par le Koweït pendant la guerre du Koweït (1990-1991)

Versions

  • A-4A - Version initiale (A4D-1, 165 exemplaires)
  • A-4B - Diverses améliorations mineures (A4D-2, 542 exemplaires)
  • A-4C - Réacteur plus puissant, capacité tout-temps (A4D-2N, 638 exemplaires)
  • A-4E - Réacteur plus puissant, électronique améliorée, capacité d'emport augmentée (A4D-5, 500 exemplaires)
  • A-4F - Réacteur plus puissant, conteneur électronique dorsal (147 exemplaires)
  • TA-4E/TA-4F - Version biplace d'entraînement, réacteur plus puissant (241 exemplaires)
  • A-4G/TA-4G - Versions de défense aérienne pour l'Australie (12 exemplaires plus 10 A-4F modifiés)
  • A-4H/TA-4H - Versions basées au sol pour Israël (100 exemplaires)
  • TA-4J - Version biplace d'entraînement simplifiée (226 exemplaires)
  • A-4K/TA-4K - Version pour la Nouvelle-Zélande (14 exemplaires plus 10 A-4G/TA-4G modifiés)
  • A-4KU/TA-4KU - Version avec électronique dégradée pour le Koweït (36 exemplaires)
  • A-4L - Mise au standard A-4E/A-4F de 100 A-4C des unités de réserve
  • A-4M - Version finale pour l'US Marine Corps avec réacteur plus puissant, etc. (160 exemplaires)
  • A-4N - Version dérivée du A-4M destinée à Israël (117 exemplaires)
  • OA-4M - Version destinée au contrôle aérien avancé pour l'US Marine Corps (23 TA-4F modifiés)

Utilisateurs

  • Australie
  • Argentine
  • Brésil
  • États-Unis (United States Navy, US Marine Corps)
  • Indonésie
  • Israël
  • Koweït
  • Malaisie
  • Nouvelle-Zélande
  • Singapour
Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.