Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Récepteur synaptique

Un récepteur synaptique est une protéine réceptrice participant à la transmission synaptique entre les neurones.

Mécanique moléculaire

L'activité du récepteur synaptique est déterminée par la fixation d'un neuromédiateur sur son site récepteur ce qui entraîne un changement de la perméabilité membrannaire pour certaines catégories de molécules.

Les récepteurs peuvent être post synaptiques ou présynaptiques, dans ce dernier cas on les appelle autorécepteurs. Les autorécepteurs ont pour fonction de pouvoir moduler la quantité de neuromédiateur actif dans la fente synaptique en les recapturant.

Une terminaison peut disposer de plusieurs récepteurs différents reconnaissant plusieurs substances différentes excitatrices ou inhibitrices, cela contribue à une modulation plus précise des messages afférents.

Types de récepteurs

Il existe des récepteurs canaux ionotropes dont la fixation du neuromédiateur sur le site récepteur entraîne une modification de sa configuration tridimensionnelle ce qui entraîne l'ouverture du canal ionique. Ce qui a pour conséquence en principe l'entrée de Na+ dans la cellule car la plupart des canaux ioniques sont des canaux à Na+.

Exemple : Les récepteurs nicotiniques, les récepteurs sérotoninergiques, les récepteurs cholinergiques

Et des récepteurs métabotropes agissant par l'intermédiaire d'un second messager la protéine G qui va se fixer sur le site d'un autre récepteur, cette fois-ci d'un récepteur-canal.

Exemple : Les récepteurs muscariniques, les récepteurs au glutamate

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.