Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Publication le Mardi 24/01/2012 à 12:00
La longueur des télomères indicatrice de longévité ?

Un télomère
Illustration: wikipedia - licence Creative Commons
Depuis plusieurs décennies, des biologistes avaient déjà fait le rapprochement entre la durée de vie et le raccourcissement des télomères. Pour approfondir les recherches, une équipe de scientifiques de l'université de Glasgow vient de révéler les résultats d'une étude menée sur des oiseaux diamants mandarins. Publiés dans la revue Pnas, ces résultats confirmeraient l'existence d'un tel lien entre la sénescence des cellules et la longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de...) des télomères.

Les télomères, ce sont des séquences d'ADN présents aux extrémités des chromosomes. Ils ne codent aucune information, leur seul intérêt est d'éviter que les chromosomes ne fusionnent entre eux. Ils ont tendance à raccourcir avec le vieillissement (La notion de vieillissement décrit une ou plusieurs modifications fonctionnelles diminuant progressivement l'aptitude d'un objet, d'une information ou d'un organisme à assurer ses fonctions.), mais aussi à cause d'une blessure (Une blessure est une lésion, physique ou psychique, faite involontairement ou dans l'intention de nuire.) ou du stress (Le stress (« contrainte » en anglais), ou syndrome général d'adaptation, est l'ensemble des réponses d'un...). Ce raccourcissement se produit à chaque division (La division est une loi de composition qui à deux nombres associe le produit du premier par l'inverse du second. Si un nombre est non nul, la fonction "division par ce nombre" est...) cellulaire et lorsqu'il devient trop court, la cellule interprète cela comme une corruption ADN et commence à entrer en sénescence. C'est ce que l'on nomme la théorie télomérique du vieillissement.

Plusieurs cancers et autres maladies seraient causés par la présence de télomères trop petits. Une équipe de l'Université du Danemark vient également de faire des recherches sur l'arthrose (L'arthrose est une maladie qui touche les articulations, on l'appelle aussi arthropathie chronique dégénérative.) et a constaté que les cellules de genoux arthrosiques possèdent des télomères très raccourcis en nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) anormalement élevé dans la zone endommagée de l'articulation.

L'équipe de l’université de Glasgow a mené pour la première fois une étude sur 99 oiseaux diamants mandarins pendant plusieurs années. Régulièrement, leurs télomères ont été mesurés et ce depuis l'éclosion jusqu'au décès de l'animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire qu’il se nourrit de substances organiques. On réserve aujourd'hui le...). A chaque stade (Un stade (du grec ancien στ?διον stadion, du verbe ?στημι istêmi, « se tenir droit et ferme »)...) de vie (La vie est le nom donné :) étudié, un lien cohérent a bien été trouvé entre la longueur des télomères et la longévité des animaux, avec un lien au plus fort 25 jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant...) après l'éclosion, âge auquel le les télomères indiquent au mieux la ligne de vie de l'oiseau (Un oiseau (ou classe des Aves) est un animal tétrapode appartenant à l'embranchement des vertébrés. S'il existe près de 10 000 espèces d'oiseaux, très différentes tant par leur...).

Ces résultats seraient difficilement comparables chez l'Homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère...), car l'évolution des oiseaux et des humains est très différente. En effet, le diamant (Le diamant est un minéral composé de carbone (tout comme le graphite et la lonsdaléite), dont il représente l'allotrope de haute pression, qui cristallise...) mandarin, à 25 jours, n'est pas mature sexuellement mais a presque terminé son développement. Alors que l'homme poursuit sa croissance après avoir acquis sa maturité sexuelle. Attention toutefois à modérer les résultats de ces recherches: le fait d'avoir de longs télomères ne prédit en rien la durée de vie, mais serait capable d'informer sur la probabilité de vivre vieux. Certaines entreprises fleurissent d'ailleurs depuis quelques temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), proposant d'analyser des échantillons biologiques pour prédire l'espérance de vie du patient (Dans le domaine de la médecine, le terme patient désigne couramment une personne recevant une attention médicale ou à qui est prodigué un soin.), bien que rien n'ait été prouvé scientifiquement.

Auteur de l'article: Cédric DEPOND
Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS