Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Isabelle le Samedi 24/03/2012 à 12:00
Une cathode de batterie renouvelable
Des chercheurs ont mis au point une cathode de batterie faite à partir de déchets de lignine issus de l'industrie du papier, ce qui pourrait conduire à des électrodes plus sûres et meilleur marché. Grzegorz Milczarek et Olle Inganäs ont associé des dérivés de la lignine à un polymère appelé polypyrrole pour produire une cathode (La cathode est une électrode siège d'une réduction, que l'on qualifie alors de réduction cathodique. Elle correspond à...) de batterie rechargeable qui est comparable aux cathodes plus chères demandant des métaux rares ou précieux.

La lignine est le second polymère le plus courant produit par les organismes vivants après la cellulose et constitue typiquement 20 à 28 pour cent du bois. Les dérivés de la lignine se trouvent en abondance dans le liquide (La phase liquide est un état de la matière. Sous cette forme, la matière est facilement déformable mais difficilement compressible.) résiduel de la fabrication du papier (Le papier (du latin papyrus) est une matière fabriquée à partir de fibres cellulosiques végétales et animales. Il se présente...). Et comme Milczarek et Inganäs le montrent dans leur étude, les qualités isolantes de ces dérivés ligneux peuvent être associées avec la conductivité du polypyrrole pour créer un matériau composite capable de retenir une charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un...) électrique. Une classe de composés organiques connus sous le nom de quinone permet à ces dérivés de libérer un proton (Le proton est une particule subatomique portant une charge électrique élémentaire positive.) et de détenir une charge électrique. Le polypyrrole peut stocker ce proton extrait jusqu'à ce que la charge soit libérée et que le proton retourne au groupe quinone du dérivé de la lignine.

Ces batteries restent cependant limitées par certains aspects, libérant leur charge électrique lentement. Milczarek et Inganäs ont toutefois remarqué que divers dérivés de la lignine produisaient des résultats différents dans la cathode suivant la manière dont ils étaient traités. Cela signifie qu'il y a encore une marge pour optimiser ces batteries et que les chercheurs pourraient obtenir plus de charge en essayant différents dérivés.

Référence: « Renewable Cathode Materials from Biopolymer/Conjugated Polymer Interpenetrating Networks » par G. Milczarek de l'Université de technologie de Poznan à Poznan, Pologne ; O. Inganäs de l'Université de Linköping à Linköping, Suède; Science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour vrai au sens...) 23 mars 2012, article n° 11.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Science, AAAS & EurekAlert