Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Michel le Mardi 27/03/2012 à 00:00
Quand un pathogène et un insecticide se liguent contre l'abeille
Agissant en synergie, insecticides et parasites constituent un cocktail mortel pour les abeilles, ont découvert des chercheurs français en 2011. Dans un article publié par Scientific Reports, la même équipe (Laboratoire microorganismes: génome et environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend...) (LMGE) - CNRS/ Université Clermont Ferrand I et II) montre que cette synergie fonctionne quel que soit l'ordre dans lequel les insectes sont exposés à leurs « agresseurs ».


L'abeille domestique est un insecte dont la valeur écologique et économique est considérable
© Mathieu Roudel, LMGE

Dans la nature, les êtres vivants sont exposés à de multiples facteurs de stress (Le stress (« contrainte » en anglais), ou syndrome général d'adaptation, est l'ensemble des réponses d'un organisme soumis à des contraintes environnementales. Dans le langage courant, on parle de stress...), d'origine biologique ou non. Les interactions entre différents facteurs peuvent avoir un effet synergique sur les organismes, c'est-à-dire un effet conjugué plus important que la somme de leurs effets individuels. En 2011, des chercheurs français ont montré que, lorsqu'elle était exposée à un parasite ainsi qu'à des insecticides, l'abeille domestique (Apis mellifera) voyait son taux de survie diminuer plus que si l'on faisait la somme des impacts de chaque facteur de stress.

Si cette synergie a bien été démontrée, l'importance que peut revêtir l'ordre des expositions à différents stresseurs a, lui, été très peu exploré. Y a-t-il ou non des cas de figure dans lesquels la synergie ne se produit pas ? Pour le savoir, les chercheurs ont infecté des abeilles par Nosema ceranae, un champignon microscopique qui parasite leur intestin (L'intestin est la partie du système digestif qui s'étend de la sortie de l'estomac à l'anus. Chez les humains et la plupart des mammifères, il est divisé en deux parties...), et les ont exposées à de très faibles doses de l'insecticide (Étymologiquement, les insecticides sont des substances actives ou des préparations ayant la propriété de tuer les insectes, leurs larves et/ou leurs...) fipronil (Le fipronil est une substance active de produit phytosanitaire (ou produit phytopharmaceutique, ou pesticide), qui présente un effet insecticide, et qui appartient à la famille...), soit simultanément soit de manière séquentielle. Les résultats de l'expérience suggèrent que l'effet synergique se retrouve quel que soit l'ordre d'exposition aux deux stresseurs. Leur étude, publiée dans Scientific Reports, souligne donc le risque potentiel qu'encourent les êtres vivants qui sont fréquemment exposés à la fois aux pesticides et aux pathogènes dans leur environnement. Un risque particulièrement grave dans le cas des abeilles, insectes pollinisateurs dont la valeur écologique et économique est considérable, et dont on a constaté l'effondrement des populations dans plusieurs régions du monde (Le mot monde peut désigner :) au cours des dernières années. Ce travail apporte des connaissances utiles dans les domaines de l'écologie, de la parasitologie et de la gestion des ressources agricoles.


Référence:

Parasite-insecticide interactions: a case study of Nosema ceranae and fipronil synergy ( Synergy est la traduction ango-saxonne du mot synergie Dans l'industrie de l'informatique, Synergy peut faire référence à la marque...) on honeybee, Scientific Reports, Julie Aufauvre, David G. Biron, Cyril Vidau, Régis Fontbonne, Mathieu Roudel, Marie Diogon, Bernard Viguès, Luc P. Belzunces, Frédéric Delbac & Nicolas Blot.


Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS-INEE