Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Michel le Samedi 14/04/2012 à 00:00
Les précolombiens cultivaient la savane amazonienne sans la brûler
Face à la destruction continue des écosystèmes de l'Amazonie, nous pouvons tirer des leçons de ses anciens occupants, qui géraient leurs terres agricoles de façon durable. Conduite par une équipe internationale d'archéologues et de paléoécologues comprenant deux chercheurs du Centre d'écologie fonctionnelle (En mathématiques, le terme fonctionnelle se réfère à certaines fonctions. Initialement, le terme désignait les fonctions qui en prennent...) et évolutive (CNRS/Université Montpellier I, II et III/Montpellier Supagro/Ecole pratique hautes études/CIRAD/IRD/INRA) et du laboratoire d'Archéologie des Amériques (CNRS/Université Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les...) I), une étude montre pour la première fois que les peuples précolombiens habitant les savanes naturelles autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres Erythrotriorchis, Kaupifalco, Megatriorchis,...) de la forêt (Une forêt ou un massif forestier est une étendue boisée, relativement dense, constituée d'un ou plusieurs peuplements d'arbres et d'espèces...) amazonienne pratiquaient l'agriculture sans avoir recours aux feux. Des travaux qui viennent d'être publiés dans les Proceedings of the National Academy of Sciences.


Un complexe de champs surélevés précolombiens dans une savane côtière de la Guyane française.
Aujourd'hui, ces savanes brûlent presque tous les ans durant la saison (La saison est une période de l'année qui observe une relative constance du climat et de la température. D'une durée d'environ trois mois (voir le tableau Solstice et Équinoxe ci-dessous), la saison...) sèche© Stéphen Rostain

En analysant, sur une période couvrant plus de 2 000 ans, les archives de pollens, de charbon et d'autres restes végétaux, cette équipe internationale a pour la première fois écrit en détail l'histoire de l'utilisation des terres dans les savanes amazoniennes de la Guyane française. Ces travaux nous donnent une perspective unique sur ces terres avant et après l'arrivée en Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et...) des premiers Européens en 1492. Ils montrent que les anciens habitants de ces savanes amazoniennes pratiquaient l'agriculture sur champs surélevés, qui impliquait la construction de petites buttes agricoles avec des ustensiles en bois. Cette technique permettait d'améliorer le drainage, l'aération du sol et la rétention d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.). Une combinaison (Une combinaison peut être :) idéale pour un milieu connaissant, à différents moments de l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.), la sécheresse et l'inondation (Le terme inondation fait traditionnellement référence au débordement d'un cours d'eau qui submerge les terrains voisins. Il doit évidemment être étendu aux débordements des ouvrages artificiels tels que les réseaux...). Les champs surélevés bénéficiaient aussi de l'augmentation de la fertilité (Pour le sens commun, la fertilité désigne à la fin du XXe siècle la capacité des personnes, des animaux ou des plantes...) par la matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état...) organique (La chimie organique est une branche de la chimie concernant la description et l'étude d'une grande classe de molécules à base de carbone : les composés organiques.) partiellement décomposée, retirée en permanence du bassin inondé et déposée sur les buttes. Les agriculteurs limitaient les feux pour mieux conserver la matière organique, les nutriments et la structure du sol.

Contrairement à ce qui a été supposé pendant longtemps, les peuples indigènes n'utilisaient donc pas le feu (Le feu est la production d'une flamme par une réaction chimique exothermique d'oxydation appelée combustion.) comme moyen de maintenir les savanes ouvertes et de gérer leurs terres agricoles. Cette étude souligne au contraire que c'est avec l'arrivée des premiers Européens que la région a connu une augmentation brusque de l'incidence des feux. L'agriculture sur champs surélevés, très coûteuse en temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de travail, a été perdue quand 95 % de la population indigène a été anéantie par des maladies venues du Vieux Continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens terra, les « terres continues ». Au sens...).

Ecosystèmes hébergeant une grande diversité de plantes et d'animaux, les savanes amazoniennes sont aujourd'hui souvent associées à des feux fréquents et des émissions élevées de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de...) carbonique. Ces résultats montrent que cela n'a pas toujours été le cas et qu'au moment où, en raison du réchauffement climatique (Le réchauffement climatique, également appelé réchauffement planétaire, ou réchauffement global, est un phénomène d'augmentation de la température moyenne des océans et...), il est devenu encore plus important de trouver une façon durable de gérer ces savanes, les clés pour y parvenir se trouvent peut-être dans les pratiques anciennes qui viennent d'être mises au jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure...).


Référence:

Fire-free land use in pre-1492 Amazonian savannas, Proceedings of the National Academy of Sciences, José Iriarte, Mitchell J. Power, Stéphen Rostain, Francis E. Mayle, Huw Jones, Jennifer Watling, Bronwen S. Whitney & Doyle B. McKey.


Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS-INEE